Les iMBéCillités!

Les iMBéCillités!

D’après les images diffusées hier soir dans Le Journal de 19h30 par notre boîte à honte nationale, communément connue comme la MBC TV, le rassemblement du MMM à Rose Hill n’aura réussi à galvaniser que quelques maigres centaines de personnes paraissant désintéressées de ce qui se passait et se disait sur l’estrade. À un moment, le téléspectateur non avisé de l’expertise en manipulation de cette boîte à propagande à la solde des princes qui nous gouvernent aurait pu se laisser convaincre qu’il y avait autant de monde sur l’estrade que ceux sur le coaltar! Aucune image de la foule, en profondeur ou même avec ceux sur l’estrade n’était diffusée. Avec tout les millions, (ou est-ce milliards?) qu’engrange la Maison des Bienheureux Cacatois de nos poches, sûrement elle s’est dotée d’équipements nécessaires pour faire ce qu’il faut pour que le téléspectateur qui n’a pas fait le déplacement, que ce soit à Rose Hill ou à Vacoas, ait une idée juste des foules présentes aux deux événements et l’ambiance qui y prévalait. Or, la manipulation la plus grotesque a été de service. Le propagandiste nazi, Joseph Goebbels de l’ère hitlérienne aurait fait pâle figure devant la perfection dont fait preuve la MBC, s’agissant des images truquées et manipulées qu’elle nous a lâchées dans nos salons!

Mais sachez, Monsieur le nouveau directeur-général, car c’est à vous qu’incombe la responsabilité, que le citoyen mauricien n’est pas dupe et ne se laissera pas envoûté par la manipulation, certes experte, mais exécrable de la boîte, dont la direction-générale vous a été offerte, vous dites, par le Premier ministre. Il doit y avoir quelque chose qui nous échappe, nous le commun des mortels…Vous êtes, sauf erreur, la deuxième personne qui a bienveillamment délaissé le fauteuil rembourré de president de conseil d’administration d’une organisation pour en être le directeur. Celle qui vous a sûrement inspiré ne peut être autre que la présente directrice de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), qui, Il vous souviendra certainement, présidait le conseil d’administration de cet organisme avant de lorgner le fauteuil plus lucratif de directeur! Justement, s’agissant de l’IBA, qui est soi-disant le garde-fou de la communication publique et qui a sévi la semaine dernière en interdisant les annonces payantes du MMM pour son rassemblement du 1er mai sur les ondes des radios privées, Il est hautement souhaitable que cet organisme fasse une enquête sur la façon éhontée dont la MBC a manipulé les images télévisées de l’événement de Rose Hill. Et que l’IBA sanctionne notre boîte à propagande nationale. Déjà, le journal télévisé que l’on nous sert quotidiennement, est truffé d’images et de nouvelles qui ne nous intéressent pas. C’est un défilé quotidien de ministres qui nous est servi coupant des rubans ici ou inaugurant des centres là, et parfois même l’inauguration bis repetita  du même édifice qui a subi une rénovation quelconque, assorti d’un chapelet de faits divers en guise d’information.  De grâce, n’insultez pas l’intelligence du Mauricien, Monsieur le nouveau directeurgénéral. Il vous suffit de faire une visite sur les réseaux sociaux, même à contre cœur car c’est pour votre bienfait, pour vous rendre compte que les Mauriciens ont d’autres moyens de s’informer et ont accès à une pléiade de sources audiovisuelles pour faire la comparaison avec ce que vous servez comme images. Les internautes n’y sont pas allés de main morte quoiqu’ils auraient pu nous faire l’économie de certaines expressions qu’ils ont utilisées certainement avec une dose d’humour pour s’élever contre votre prestation déplorable et abêtissante. Vous ne pourrez pas concurrencer l’internet et les radios privées. Alors que la MBC recréait les images de la matinée pour les diffuser le soir, les internautes se régalaient des images réelles postées en directe par les chaînes de télévision d’Internet! Le ‘Live and direct’ est non manipulable, Monsieur le directeur-général.

Sachez aussi que le MMM dispose de sa propre unité de communication, la MMM TV, justement pour corriger les dérives de la boîte que vous dirigez. La MMM TV sera ravie de  partager avec la MBC les images réelles du rassemblement du 1er mai à Rose Hill au cas ou ses équipements étaient en défaillance technique! Monsieur le directeur-général, un conseil gratis….allez-y et traduisez en action concrète les belles intentions que vous avez bien voulu énoncées publiquement s’agissant de votre vision pour la MBC, plus de cinquante ans après son institution. Déjà, la télévision parlementaire en ‘live and direct’ à damé le pion à votre boîte, et le leader du MMM a répété hier que le programme gouvernemental de ce parti fera la part belle à la télévision privée tout comme c’était le cas pour les radios privées alors que le MMM était au gouvernement. À moins que c’est une Mekraj Baldowa Corporation que vous cherchez à instaurer à l’instar de certains de vos prédécesseurs que vous avez largement dépassés avec les images d’hier!

Vijay Makhan 2/5/2017


Source: Le Militant

POST-MEETING 1ER MAI – 3 MAI 2017

Paul Bérenger : « Le MMM a retrouvé toute sa force d’avant les élections générales»

CON

Lors d’une conférence de presse, ce mercredi 3 mai, Paul Bérenger est revenu sur le meeting du 1er mai. Il a affirmé que le MMM a retrouvé toute sa force d’avant les élections générales. Il a aussi dénoncé  la MBC  et mettre le point sur le ‘i’ sur son discours lors de ce meeting.

Parlant de ce meeting, le leader du MMM a déclaré que le MMM a rassemblé plus trois à quatre fois de sympathisants que le MSM et le ML à Vacoas. Il a ajouté que le parti est très satisfait de la foule malgré la pluie, les sabotages et le manque de moyens. Il a dit bravo et merci aux militants pour ce qu’ils ont réussi à faire.

Il a dénoncé  laMauritius Broadcasting Corporation (MBC) qui est aujourd’hui pire que sous Ramgoolam et Callikhan. Il se dit choqué par ce qui se passe à la MBC. Pour lui, c’est un viol grave de la démocratie, cela montre le niveau infect auquel le MSM est descendu, dit-il. Pour répondre à ses bassesses, il a demandé à voir les photos publiées dans la presse et annonce une affiche avec cette foule qui sera aussi distribuée aux militants à leur demande. Quant au discours de Pravind Jugnauth lors du meeting, il a eu ceci  à dire :«Je pensais que Pravind Jugnauth allait présenter ses excuses pour sa grossièreté au Parlement». En ajoutant qu’après le père, c’est au fils de faire preuve de grossièreté.  Il a une nouvelle fois  déclaré que le MMM ira seul aux prochaines élections avec 60 candidats. Quant à son discours du 1er mai, il a fait ressortir que tout sépare le MMM du MSM qui est une pourriture et de Ramgoolam et pas question de rapprochement. Quant à l’appel fait aux jeunes, aux professionnels et des politiciens propres, il a tenu à mettre le point sur le ’i’ en disant que le coup de main demandé c’est à un gouvernement MMM qu’il s’applique.

Il  a une nouvelle fois demandé à Pravind Jugnauth de suivre l’exemple de  Theresa May et d’organiser des élections générales anticipées.


Source: Le Militant

MEETING MMM A ROSE HILL – 1ER MAI 2017

 

Paul Bérenger : « L’heure du renouveau a sonné »

-Il promet l’honnêteté, la démocratie et la compétence.

MAI

Le premier meeting du MMM le 1er Mai après les dernières élections a été un franc succès, malgré le temps cyclonique. La foule composée des femmes, des jeunes et des vétérans venue des quatre coins du pays munis de leurs drapeaux, banderoles, ravannes, tambours et parapluies a bravé une pluie intermittente pour écouter tous les orateurs et dire non au deal papa/piti. Outre Paul Bérenger, Reza Uteem, Pradeep Jeeha, Ariane Navarre-Marie, Deven Nagalingum, Ajay Gunness, Adil Ameer Meea, Veda Baloomoody et Franco Quirin ont pris la parole lors de ce meeting présidé par Rajesh Bhagwan. 

MAI

Lors de son intervention,  Paul Bérenger a déclaré que le message du MMM en ce 1er Mai est que « tou politisien pa parey. Pa kouma Ramgoolam ou gouvernma Lepep. Ena politisien lame prop. Pa perdi lespwar, MMM promet zot ‘le vrai changement’. » L’heure du vrai changement est arrivée et l’heure du renouveau a sonné, le MMM tient à promettre trois choses : l’honnêteté, propreté et cite en exemple des nouvelles lois  sur le financement des partis politiques et l’ICAC ; la Démocratie avec la réforme électorale, terminer avec  le transfuge et l’avènement des télévisions privées et la Compétence : lui avec une équipe, le contraire du moment » a-t-il ajouté.

MAI

A ce titre, il souligne qu’il compte faire appel à des intellectuels, des jeunes et des politiciens. Il a aussi fait un appel aux Rodriguais à soutenir le MMM. Il a rappelé que c’est avec le MMM au pouvoir que Rodrigues a pu obtenir son autonomie. Il a aussi mentionné la bataille pour la souveraineté  du pays sur les Chagos  et Tromelin : « Notre indépendance  est une chose sacrée et elle ne sera pas complète tant qu’on ne reprendra pas les Chagos aux Anglais et Tromelin aux Français. ». « Le MMM vous promet le vrai changement et pour finir avec  la drogue, il n’y a que le MMM qui peut mater la mafia et combattre la pauvreté», a-t-il dit. Le MMM se présentera tout seul aux prochaines élections comme en 2010, a-t-il promis. Il a aussi rappelé la contribution du MMM au développement du pays, et ce malgré les tentatives d’intimidation, dit-il. « Seki kone kone ! Combien de fois n’a-t-on pas tenté de mettre fin à mes jours? Mais je n’ai jamais reculé pour autant. Des amis militants et moi même avons passé un an en  prison pour l’avancement des travailleurs. Ce que nous avons fait pour le pays dans les années 70 est comparable à ce qu’a fait le Parti travailliste pour le pays en 1936. » Il est aussi revenu sur les réalisations du gouvernement de 2000-2005. « Malheureusement, c’est Navin Ramgoolam qui a récolté  les fruits. Mais ce n’est pas grave, c’est aussi le pays qui en a bénéficié. »

MAI

Pour lui, le deal papa/piti a été un grand recul pour le pays. Il a demandé à Pravind Jugnauth et ce qui reste au gouvernement de suivre l’exemple de Theresa May en donnant les élections dans un délai raisonnable. Si les élections sont un vrai cauchemar pour le MSM par contre elles seront un renouveau pour le pays, selon lui. 

MAI

Il a terminé son discours en remerciant ceux présents pour leur coup de main malgré les sabotages, la pluie et le manque de moyens. 


Source: Le Militant

PAUL BERENGER DONNE RENDEZ-VOUS LE 1ER MAI A ROSE HILL

A tous ceux, surtout les jeunes,  ki envi sanzma

CONPaul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 29 avril, a donné rendez-vous à tous ceux, surtout les jeunes, « ki envi sanzma ». Il  est revenu sur les événements survenus au Parlement mardi dernier,  sur l’affaire Omega Ark et  sur les honoraires perçus  par la notaire Wenda Sawmynaden, lors de la vente de l’hôpital Apollo Bramwell. Il a aussi dénoncé le « dominère » contre le MMM dans le cadre du meeting du 1er Mai.

Pour Paul Bérenger, qui est revenu sur les événements survenus au Parlement mardi dernier,  il est inacceptable que la Speaker laisse passer la phrase qui est maintenant dans le Hansard, «Yesterday the Honorable Member was licking my hands and other parts», qui selon lui, est une grossièreté, tout en déplorant le comportement de Roshi Bhadain qui a réagi par provocation. Selon lui, «  depi ki Parlma finn repran GM avek benediksyon ‘Speaker’ fer enn abi permanan avek zot mazorité. Pena Parlma le 2 Me et pena kestyon le 9 Me ». Il a donné rendez-vous à tous ceux, surtout les jeunes « ki envi sanzma » à être présents au meeting du MMM à Rose Hill, le 1er Mai. Il a aussi dénoncé le « dominère » contre le MMM dans le cadre du meeting du 1er Mai. Après la réclamation de Rs 1000 par banderole, cette fois  c’est la censure de l’annonce du meeting sur les ondes des radios privée. Il a qualifié la lettre de la présidente de cette institution de charabia et déplore que les radios privées « finn krake ».

L’affaire Omega Ark

Omega Ark a été encore une fois fait l’objet de ses commentaires. Selon le leader du MMM, les révélations faites au Parlemen, mardi dernier, ont finalement dissipé l’ombre autour des raisons pour lesquelles le gouvernement s’obstinait à aller de l’avant avec Omega Ark dans le cadre de la vente d’Apollo Bramwell. «Il était clair qu’il y avait une magouille dès le début. On sait maintenant qu’il s’agissait d’une histoire de commissions» a-t-il dit, en faisant référence aux Rs 90 millions de commission promise à Megacom, compagnie qui devait agir comme intermédiaire dans la vente de l’hôpital à cette compagnie. Il a aussi expliqué qu’après les déductions des pertes encourues par la clinique, il n’y a que Rs 77 millions sur les Rs 700 millions qui sont revenues à NIC Healthcare. «On verra quel somme sera dédiée à la compensation des victimes de la BAI» a-t-il dit. Il ajoute que Roshi Bhadain doit assumer sa part de responsabilité dans cette affaire.

Honoraires perçus par la notaire Wenda Sawmynaden

Paul Bérenger est aussi revenu sur les contrats que la notaireWenda Sawmynadena obtenus de l’Etat. Si le Premier ministre insiste sur le fait que c’est CIEL, le nouvel acheteur, qui a retenu les services de la notaire et épouse du ministre Yogida Sawmynaden, par contre «  leChairman de NIC Healthcare, a écrit dans une lettre en 2016 – CIEL n’était pas encore présent – que son board avait proposé Wenda Sawmynaden comme notaire. Maintenant, ils veulent nous faire croire que c’est CIEL qui a fait la proposition». Il  affirme d’autre part que les réponses de Pravind Jugnauth ont été loin d’être satisfaisantes. «Quel a été le rôle de Prakash Maunthrooa ? Combien de réunions est- ce que Pravind Jugnauth a présidées pour activer les choses» a-t-il demandé. Il affirme être au courant d’au moins un cas où le Premier ministre a fait pression. « Ils ont l’art de se retrouver dans des situations les plus embarrassantes. Je ne la critique pas parce qu’elle est une femme. Donnez-nous les chiffres. Combien a-t-elle perçu en 2013, 2014 et en 2015, 2016, et 2017 en travaillant pour le gouvernement, des corps paraétatiques et des compagnies d’Etat pendant ces années. C’est facile de connaître les faits », a-t-il déclaré. Il estime cependant que Roshi Bhadain et Xavier Duval qui, il y a peu, étaient au gouvernement, ont aussi leur part de responsabilité dans cette  affaire.


Source: Le Militant

NOUVELLES ELECTIONS GENERALES – 22 AVRIL 2017

« Le MMM se joint au Ptr et au PMSD pour demander à P. Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May »

CONPaul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 22 avril, a demandé à Pravind Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May pour organiser des élections générales. Il a aussi parlé sur la démocratie parlementaire bafouée, les scandales  et les abus, l’affaire Claudine Razaimamonjy et le coup monté contre Ajay Gunness.

Parlant de la situation dans le pays Paul Bérenger a déclaré : « Le MMM se joint au Ptr et au PMSD pour demander à Pravind Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May pour organiser des élections générales. Pour une fois, Pravind Jugnauth aurait dû avoir un peu de courage et de dignité ». Il a ajouté que le MMM se présentera seul aux élections législatives comme c’était le cas en 2010 car, plus que jamais, il faut changer le pays. Et sera présenté comme Premier ministre pour une période de cinq ans. Il a ajouté : « Mo ti prefer en lot prezantation. Mo pa kontan sa lide ena dimoun kwar Berenger anvi sa sink an la a tou pri. Mo ti prefer plis enn imaz dekip». Nous présenterons notre équipe ministérielle en temps et lieu, a-t-il dit.

La démocratie parlementaire bafouée

Evoquant les travaux parlementaires, il a dit : «La démocratie parlementaire continue à être bafouée avec la complicité permanente de la Speaker «Cette semaine au Parlement, seulement trois questions ont été débattues. Speaker soutir Pravind Jugnauth pu perdi letan. C’est honteux de sa part. Maya Hanoomanjee pou pas dan listwar kouma enn de bann pli mové Speaker», a-t-il ajouté. Pour lui, cette dernière et la majorité cherchent tous les moyens pour bloquer l’opposition et l’empêcher de poser des questions au Parlement.

Scandales et abus

Il a aussi évoqué les « scandale sur scandale et les abus sur abus » en citant le dernier exemple : le salaire de Gérard Sanspeur, ‘senior advisor’ au bureau du Premier ministre. Selon lui, c’est  choquant. « Pas zis Rs 500 000 mais 15 missions au coût de plus de Rs 1,7 millions. Il faut connaître  les ‘per diem’ aussi», a-t-il lancé. Il a aussi déploré la déclaration faite par ce dernier. Selon lui, « Gérard Sanspeur a insulté les ‘ti dimoun’. Sa kalite li flat li mem, kouma dir sa Rs 500 000 pas assez. So arogans an plis dégoutan.» Il a, dans la foulée, demandé à ce que le gouvernement dise ce qui se passe réellement au sein de Mauritius Telecom et de rendre public le salaire de son Chief Executive Officer, Sherry Singh. «Bizin kone ki abi pé fer akoz gouvernman mazorite. Kan koz lor la dan Parlmat ena ‘black-out’. Sherry Singh gagn plis ki Rs 1 milion par mwa. Nou ena drwa kone», a-t-il déclaré Pour lui, il « faut des conseillers dépendant leur compétence mais qu’il ne faut pas payer des salaires exagérés et que les conseillers ne siègent sur vingt ‘board’ à la fois ».

Coup monté contre Ajay Gunness

Quant  à l’arrestation d’Ajay Gunness, c’est un véritable coup monté, a-t-il dit. Il a ajouté : « Trois heures après ‘finn met lantre lapolis’. C’est un abus de ‘provisional charge’ de la police». Il a aussi annoncé qu’Ajay Gunness a proposé de prendre un congé jusqu’au 24 mai, mais qu’il y a une solidarité totale  autour de lui au bureau politique. Il a aussi dénoncé la manœuvre du gouvernement  en ce qu’il s’agit  la réclamation de Rs 1000 par les municipalités pour chaque banderole installé dans le cadre du meeting du 1er Mai. Il a aussi fait un appel aux jeunes qui ont envie de changer notre pays  d’être présents à ce rendez-vous.

Claudine Razaimamonjy à Maurice

Commentant la présence de Claudine Razaimamonjy à Maurice, il a indiqué que «toute cette affaire fait grand bruit et soulève un tollé général à Madagascar mais ici rien, ‘black-out total’». «Après Sobrinho aster lot zafer. Personn pa kone kot li ete», dit-il. Il a rappelé la PQ  de Veda Baloomoody sur cette affaire cette semaine au Parlement.


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 25 AVRIL 2017

Les ministres sur le grill

PQ

Les voyages effectués par le Gouverneur de la BOM, la vente des ‘actifs’ de la BAI, le transfert de cinq officiers de la Brigade des Jeux, l’affaire Claudine Razaimamonjy, les conseillers attachés au ministère des AE, le président et le CEO par intérim de la SIC, le Stree Consulting et le projet Heritage City sont parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire par les députés du MMM.

Reza Uteem demandera au Premier ministre et ministre des Finances d’obtenir auprès de la BoM, le nombre de voyage effectué par le Gouverneur de la BOM de janvier 2015 à ce jour. Il veut aussi des détails au ministre de la Bonne gouvernance sur la vente des ‘actifs’ de la BAI, au ministre de l’Agro-industrie, par rapport au fonds des pensions de la Mauritius Cane Industry Authority et sur les salaires et les qualifications du Road Transport Commissioner de la National Tranport Authority.

Rajesh Bhagwan pour sa part, interrogera le PM et ministre des Finances par rapport à la State Investment Corporation. Il veut des détails sur les allocations et les salaires payés à son président et son CEO par intérim et sur les autres board où ils siègent et leurs rémunérations et quand le poste de CEO sera rempli sur une base permanente. Il réclamera aussi des détails au ministre des Affaires étrangères sur les conseillers attachés à son ministère. Au ministre des Utilités publiques, il veut connaître l’arrangement fait pendant l’absence du General manager pour la gestion du board.

Veda Baloomoody, quant à lui, demandera au ministre Mentor de voir auprès du commissaire de police la raison du transfert de cinq officiers de la Brigade des Jeux avec effet immédiat le 7 avril dernier. Il interrogera aussi le PM sur l’affaire Claudine Razaimamonjy et le ministre du Travail sur l’amendement de l’Employment Relations Act.

Adil Ameer Meea, de son côté, veut savoir du PM, si les recommandations de la commission d’enquête sur le Sale by Levy ont été implémentée. Si la réponse est non, il veut connaître la raison. Il interrogera aussi le ministre des Coopératives par rapport à la Small and Medium Enterprises Development Authority, le ministre du Commerce par rapport aux bétails importés depuis juillet 2016 à ce jour et le ministre de la Bonne gouvernance par rapport à Stree Consulting en relation avec le projet Heritage City.

Comme d’habitude, Franco Quirin interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il veut connaître de ce dernier si une solution a été trouvée concernant la levée de drapeau national lors des cérémonies de remise des médailles lors des Jeux de la CJSOI. Si la réponse est oui, il veut des détails. Au cas contraire, il réclame la raison. Il veut aussi connaître de ce dernier le nombre de cas traité par l’Ombusperson for sport depuis janvier 2016 à ce jour. Il interrogera aussi ce dernier sur le Sports Act 2016.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 5


Source: Le Militant

SURVOL DE L’ACTUALITE – 15 AVRIL 2017

Paul Bérenger : « Pravind Jugnauth bluff sur le combat contre la drogue»

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 15 avril, Paul Bérenger a fait un survol de l’actualité. Le trafic de drogue, les affaires Sobrinho, Britam, présidente de la République et Claudine Razaimamonjy ont fait l’objet de ses commentaires.

Paul Bérenger a dénoncé le Premier ministre qui bluff sur le combat contre la drogue.  Il est d’avis que Pravind Jugnauth « pe brouy lapis ». Il fait de la politique gratuite lors des fêtes religieuses, dit-il. Il parle de «rézilta lor rézilta ? Dimoun pe anvi kone ki pe ariv Gianchand Dewdanee ek saisi ladrog La Réunion. Kot Navind Kisnah ? Sa ki dimoun anvi kone. Personne ne prend Pravind Jugnauth au sérieux», a-t-il fait ressortir. Concernant la saisie de 155 kilos de drogue estimée à plus de Rs 2,3 milliards, il  soutient que «le procédé a déjà été utilisé, la preuve les bonbonnes retrouvées vendredi à Montagne Jacquot. Il a poursuivi  en disant que «si ces derniers temps Maurice est devenu ‘enn paswar’ c’est parce que le travail n’a pas été bien fait. Releve telefonik, lanket lors bann vwayaz tousala pann fer. Aret brouy lapis ».

Sobrinho et la démission de la présidente de la République

Pour le leader du MMM, le nouveau ministre de la Bonne gouvernance n’est qu’un comique. « Li dir lafer Sobrinho finn ‘surmédiatisé’. Zame FSC ti bizin donn li bann lisans. Bizin kansel bann lisans la ».  «Tout le monde sait comment l’argent du pétrole a été détourné en Angola. C’est le seul pays au monde où le vice-président est poursuivi par le Portugal pour corruption et où le procureur corrompu a été arrêté», a-t-il ajouté. Commentant la démission de la présidente de la République de Planet Earth Institute, il a déclaré : « elle a plaidé coupable en se retirant soudainement de cet institut. ‘Li retire li avek zafer Sobrinho. Li donn nou rezon ki li finn faner ‘all the way’».  Et de poursuivre : «la présidente pense qu’elle a le droit de faire la leçon à la presse et à l’opposition alors qu’elle a, elle-même, fauté sur toute la ligne». Il a indiqué que d’ici mardi «le MMM se penchera sur la pétition réclamant la démission de cette dernière». Il  conseille à la présidente de la République de se retirer tranquillement dans l’intérêt de Maurice avant cette pétition.

L’affaire Britam

Parlant de cette affaire il a eu ceci à dire : «Bizin fer la limier lor seki inn arive ladan. Bizin kone si finn ena detournma kas.» Pour lui, cette commission d’enquête n’a pas de crédibilité. Il est honteux que Bhushan Domah et Sattar Hajee Abdoula font partie de cette commission, a-t-il déclaré.

 PNQ sur la pauvreté

Le leader du MMM est également revenu sur la Private Notice Question de Xavier  Duval axée sur la pauvreté adressée à Alain Wong. «C’est du jamais vu au Parlement. Un ministre ne peut répondre à une question lors de la dernière session et trois députés viennent à son secours lors d’une conférence de presse. Qu’il démissionne et ‘al naz naze’. On n’a jamais atteint un tel niveau d’incompétence.»

Loi pour inclure la langue créole au Parlement

 Il a aussi félicité Alan Ganoo pour sa proposition sur  une loi pour inclure la langue créole au Parlement. «Mo espere gagn letan reponn. Nou ena enn lalang national. Fode pas kominaliz li

L’affaire Claudine Razaimamonjy

Le leader du MMM s’est interrogé sur la présence de la conseillère spéciale du président de la République malgache, Claudine Razaimamonjy, à Maurice. Il veut savoir comment elle est arrivée dans l’île alors que deux interdictions de quitter le territoire pèsent sur elle. Cela, dans le cadre d’une affaire de corruption. «L’équivalent de l’ICAC, Bianco, a arrêté cette femme le 3 avril sous six accusations. Elle tombe sans connaissance lors d’un transfert. Puis elle a pris l’avion alors que deux interdictions de quitter le territoire pèsent sur elle.» «Elle a été autorisée à atterrir à Maurice et ni le Premier ministre, ni la police ne sont au courant. L’ambassadeur des États-Unis à Madagascar déclare qu’elle doit répondre à la justice malgache. Le Premier ministre et son mentor restent silencieux, ils doivent répondre aux interrogations. Nous devons savoir qui l’a autorisée à venir.»


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU MARDI 18 AVRIL 2017

Le Metro Express, Gérard Sanspeur, S. Singh, le Mauritius Duty Free Paradise et le Nine Year Schooling parmi les interpellations

PQ

Les députés du MMM ne feront aucun cadeau à la majorité encore une fois, lors de la prochaine séance. Après Vijaya Sumputh et Prakash Maunthrooa, cette fois ce sera Gérard Sanspeur et S. Singh qui seront parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de cette séance. Il sera aussi question de Metro Express, de Maritius Duty Free Paradise et du Nine Year Schooling.

Rajesh Bhagwan veut des détails au Premier ministre et ministre des Finances sur les dépenses encourues pour la cérémonie du lancement du Metro Express le 10 mars dernier. Il veut connaître le montant dépensé ; si le ‘procurement procedure’ a été suivie et sous quel item, il a été a été puisé. Il réclamera aussi des détails à ce dernier sur le ‘senior adviser’, Gérard Sanspeur ; sur le récent permis délivré par la GRA à SMS Pariaz pour opérer au Champ de Mars. Il interrogera aussi le ministre des TIC par rapport au board du Mauritius Telecom, surtout sur son CEO, S Singh.

Reza Uteem, de son côté, veut des détails au ministre de la Bonne gouvernance, sur le changement de propriétaire de Taysun Corporate Services Ltd en 2017. Il veut connaître la date de l’application et la date à laquelle il a été approuvé et la personne qui l’a approuvée. Il interrogera aussi le ministre de la Culture par rapport au contrat d’accommodation pour les pèlerins du Hajj 2016 à Makkah et Madinah ; le ministre de la Sécurité sociale sur le président du Lois Lagesse Trust Fund et PM et ministre des Finances sur ‘The Statutory Bodies Mutual Association Ltd.

Veda Baloomoody, pour sa part, interpellera le PM et ministre des Finances par rapport au Mauritius Duty Free Paradise. Il veut connaître le nombre de recrues depuis janvier 2015, la raison pourquoi 23 employés ont été licenciés et quelles sont les actions entreprises pour que le MDFP respecte les loi du travail. Il veut aussi savoir du ministre Mentor s’il va considérer la proposition pour revoir les Standing orders des syndicats des officiers de la prison et de la police pour leur permettre de choisir des conseillers légaux de leur choix dans les cas des actions disciplinaires. Il interrrogera aussi la ministre de l’Education par rapport au Nine Year Schooling.

Adil Ameer Meea, quant à lui, interrogera le PM sur l’introduction de la télévision privée et la réforme électorale. Il veut connaître où en est ces projets. Il demandera aussi au ministre de l’Environnement s’il a été informé de l’augmentation du nombre des voitures abandonnées dans les rues de la circonscription no 3, et au ministre des Affaires étrangères où en est le projet d’exemption de visa aux Mauriciens se rendant aux Emirats Arabes Unis.

Comme à l’accoutumée, Franco Quirin interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il veut connaître de ce dernier l’actuelle composition du board du Mauritius Sports Council et l’allocation payée au président et les autres membres. Par rapport au Sports Act 2016, il demandera à ce dernier s’il a reçu des représentations de la MAA concernant des clauses de la nouvelle loi et s‘il compte les considérer. Si la réponse est non, il veut connaître la raison. Il interrogera aussi le ministre de la Santé sur le nombre de patients sous traitement pour le cancer à l’hôpital Victoria depuis janvier 2015 en spécifiant le nombre de cas traité quotidiennement.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 4


Source: Le Militant

FORUM-DEBAT SUR LE NINE YEAR SCHOOLING ET L’AVENIR DE L’EDUCATION – 7 AVRIL 2017

Une réforme qui va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif

FORUM-DEBAT

La Commission de l’Education du MMM a organisé un forum-débat  sur le Nine Year Schooling et l’avenir de l’éducation, ce vendredi 7 avril à la salle Eddy Norton, à Rose Hill. Les invités étaient  Sheila Bunwaree, Philippe Forget, Armoogum Parsuramen,  Teeluck Bhuwanee et Steve Obeegadoo. La ministre de l’Education Mme Leela Devi Dookhun-Lutchmun, invitée par la commission n’a pas répondu à l’invitation. Ce forum était présidé par Françoise Labelle. Tous les intervenants ont été unanimes à dire que cette réforme va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif.

EDU

Steve Obeegadoo, président de la Commission de l’Education du MMM a exprimé de vives inquiétudes. Pour lui, « nous serions confrontés à de sérieux problèmes si la réforme est appliquée dans sa forme actuelle. Le problème fondamental de notre système d’éducation et qui n’a pas été pris en considération est l’inégalité sociale ». Qualité, accès, équité et ‘relevance’, sont les quatre points fondamentaux de tout système éducatif a dit Sheila Bunwaree.  Elle note un manque de consultation, de cohérence et une confusion totale autour du Nine Year Continuous Basic Education,.  L’éducation continue sur une période de neuf ans était aussi au centre de son Master Plan en 1991, a rappelé, l’ancien ministre de l’Education, Armoogum Parsuramen mais il dit noter cependant que la réforme enclenchée n’adopte pas une approche globale. Il cite les enfants à besoins spéciaux qui sont, selon lui, les oubliées de la réforme. Il a aussi déploré le manque de communication. « Si les maitres d’écoles eux-mêmes n’ont pas une lecture claire de la réforme, comment pourront-ils la mettre en pratique », s’est-il interrogé. Teeluck Bhuwanee, de son côté, a regretté l’approche clinique de la structure de la réforme telle qu’elle a été présentée par le ministère de l’Education. Comme tous les autres intervenants, Philippe Forget a pointé du doigt les leçons particulières. La réforme, dit-il, encouragera cette pratique puisque le  Nine Year Continuous Basic Education  est un cycle interrompu par un examen national de sélection au bout de neuf ans. Il y a eu un débat après les interventions. 


Source: Le Militant

Les memes valeurs. Les memes principes