FORUM-DEBAT SUR LE NINE YEAR SCHOOLING ET L’AVENIR DE L’EDUCATION – 7 AVRIL 2017

Une réforme qui va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif

FORUM-DEBAT

La Commission de l’Education du MMM a organisé un forum-débat  sur le Nine Year Schooling et l’avenir de l’éducation, ce vendredi 7 avril à la salle Eddy Norton, à Rose Hill. Les invités étaient  Sheila Bunwaree, Philippe Forget, Armoogum Parsuramen,  Teeluck Bhuwanee et Steve Obeegadoo. La ministre de l’Education Mme Leela Devi Dookhun-Lutchmun, invitée par la commission n’a pas répondu à l’invitation. Ce forum était présidé par Françoise Labelle. Tous les intervenants ont été unanimes à dire que cette réforme va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif.

EDU

Steve Obeegadoo, président de la Commission de l’Education du MMM a exprimé de vives inquiétudes. Pour lui, « nous serions confrontés à de sérieux problèmes si la réforme est appliquée dans sa forme actuelle. Le problème fondamental de notre système d’éducation et qui n’a pas été pris en considération est l’inégalité sociale ». Qualité, accès, équité et ‘relevance’, sont les quatre points fondamentaux de tout système éducatif a dit Sheila Bunwaree.  Elle note un manque de consultation, de cohérence et une confusion totale autour du Nine Year Continuous Basic Education,.  L’éducation continue sur une période de neuf ans était aussi au centre de son Master Plan en 1991, a rappelé, l’ancien ministre de l’Education, Armoogum Parsuramen mais il dit noter cependant que la réforme enclenchée n’adopte pas une approche globale. Il cite les enfants à besoins spéciaux qui sont, selon lui, les oubliées de la réforme. Il a aussi déploré le manque de communication. « Si les maitres d’écoles eux-mêmes n’ont pas une lecture claire de la réforme, comment pourront-ils la mettre en pratique », s’est-il interrogé. Teeluck Bhuwanee, de son côté, a regretté l’approche clinique de la structure de la réforme telle qu’elle a été présentée par le ministère de l’Education. Comme tous les autres intervenants, Philippe Forget a pointé du doigt les leçons particulières. La réforme, dit-il, encouragera cette pratique puisque le  Nine Year Continuous Basic Education  est un cycle interrompu par un examen national de sélection au bout de neuf ans. Il y a eu un débat après les interventions. 


Source: Le Militant