SURVOL DE L’ACTUALITE – SAMEDI 25 MARS 2017

Paul Bérenger : « Il y a une tentative de ‘cover-up’ dans les saisies de drogue au port »

CONPaul Bérengera fait un survol de l’actualitélors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 25 mars. Il a commenté les saisies de drogue, la rentrée parlementaire et la décision du Directeur des poursuites publiques de ne pas poursuivre Vishnu Lutchmeenaraidoo. Quant à l’affaire Sobrinho, il a demandé de ne pas lever le gel sur ses compagnies et a parlé sur la licence émise par la FSC, en  promettant qu’il viendra en force sur ce sujet prochainement.  

Abordant les récentes saisies de drogue, le leader du MMM a tenu à féliciter les officiers de la douane et la commission anti-drogue qui font leur travail comme il faut. Mais  il a ajouté que «malerezman ena bann komplis dan sa de sektion là». Il a demandé à ces derniers de tenir bon jusqu’à l’arrivée d’un nouveau  gouvernement. Selon ses renseignements, dit-il, « zot finn rann li so paspor  e warn » le principal suspect qui a quitté le pays la veille de la saisie des 135 kilos d’héroïne.  Il est d’avis que «si lapolis, l’ADSU ek ladouann ti fer enn ‘close monitoring’ e si gouvernman ti ena enn vre volonte depi lontan, enn pake dimoun ti pu fini arete». Il y a une tentative de ‘cover-up’ dans ces saisies de drogue au port, dit-il. «Mo inn gagn linformasyon ki pe manipul bann stamp ek antet ki pe servi dan sa bann ‘case’ la», a-t-il déclaré. Il s’est demandé si cela s’avère être une coïncidence en disant qu’il y a un grand manque d’officiers de l’ADSU au port.

Rentrée parlementaire

Quant à la rentrée parlementaire, il a déclaré qu’il y aura plusieurs «Parliamentary Questions» sur des dossiers brûlants au Parlement mais que celles-ci seront posées en temps et lieu.  «Le MMM jouera pleinement son rôle d’opposition, comme toujours. Nous sommes en faveur d’une coordination entre les partis de l’opposition. Mais il est clair qu’il n’y a aucun rapprochement politique entre le MMM, le PMSD et même Roshi Bhadain. Nous n’oublions pas qu’ils étaient dans le gouvernement jusqu’à tout récemment», a-t-il fait bien comprendre.

Prêt en euros de Vishnu Lutchmeenaraidoo

Commentant la décision du Directeur des poursuites publiques de ne pas poursuivre Vishnu Lutchmeenaraidoo concernant le prêt en euros contracté auprès de la State Bank of Mauritius, le leader du MMM a demandé à la population «qu’il ne faut pas blâmer le DPP». «Avan blam li, fode nou rapel ki li azir lor rapor ki ICAC ek lapolis donn li.», a-t-il fait ressortir. Selon lui,  le ministre des Affaires étrangères, méritait d’être poursuivi pour ce qu’il a fait.

L’affaire Sobrinho

Commentant l’affaire Sobrinho, il a demandé de ne pas lever le gel sur ses compagnies et a parlé sur la licence émise par la FSC, en  promettant qu’il viendra en force sur ce sujet prochainement. Il a une nouvelle fois demandé à la FSC de rendre public la lettre qu’elle a envoyée aux autorités portugaises. Il a aussi promis qu’un prochain gouvernement MMM fera la lumière sur toute l’affaire. Chacun devra assumer ses responsabilités, a-t-il dit.


Source: Le Militant