APRES L’AFFAIRE SOBRINHO ET LA SAISIE RECORD DE DROGUE – 18 MARS 2017

Paul Bérenger : « Le pays est en état de choc»

CON

Paul Bérenger, lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 18 mars, est revenu sur l’affaire Sobrinho. Il a aussi commenté la saisie record de drogue.  Il a rappelé qu’en 1985, il y avait l’affaire Amsterdam Boys. 32 ans plus tard, dit-il, l’histoire se répète, avec cette fois, une saisie record de drogue, dont la valeur marchande est estimée à Rs 2 milliards et qui impliquerait «enn zanfan lakaz».

Je constate que le pays est en état de choc après l’affaire Sobrinho et la saisie record d’une cargaison de drogue, valant Rs 2 milliards, à la douane, a-t-il dit Il a affirmé que la priorité dans  l’immédiat est d’empêcher un «double cover-up». Il a poursuivi en disant qu’il est urgent d’amender la loi pour combattre la corruption, le trafic de drogue et l’enrichissement illégal. Il est urgent, selon lui,  de venir de l’avant avec une nouvelle Declaration of Assets Actpourvue de peines d’emprisonnement, et d’une loi sur le financement des partis politiques. Il a promis de tels amendements lorsque le MMM sera au pouvoir. Pour lui, avant tout, le pays demande, un grand coup de balai.

L’affaire Sobrinho

Parlant de l’affaire Sobrinho, le leader du MMM devait affirmer que, selon ses renseignements, la police ne s’est pas encore penchée sur cette affaire. Il a circulé un document qui démontre, selon lui, que Planet Earth Instituto Ltd est une compagnie et non une ONG. Selon lui, Ameenah Gurib-Fakim a été nommée comme directrice d’une compagnie en juillet 2015, soit un mois après sa nomination comme présidente de la République. « Planet Earth Instituto Ltd est une compagnie et non une ONG ! Elle a été enregistrée à Londres sous la Companies Act en octobre 2010. J’ai circulé aussi un document qui démontre que le 1er juillet 2015, la présidente actuelle de la République a été nommée comme une directrice d’une compagnie. Elle avait été nommée présidente de la République le 5 juin 2015 et le mois suivant, elle a été nommée sur le ‘board’ d’une compagnie. Même si la Présidente dit qu’elle n’a pas obtenu de rémunérations, là n’est pas la question. Le poste de Président de la République est un ‘full time job’. Est-ce légal ? est-ce constitutionnel ? », a-t-il demandé.  Il se demande même si sa nomination en tant que « director » ne contrevient pas au chapitre IV de notre Constitution qui stipule les rôles et responsabilités rattachées à la présidence de la République»Pour lui,  Ameenah Gurib-Fakim s’est disqualifiée comme présidente de la République.


Source: Le Militant

Laisser un commentaire