PRIX DES CARBURANTS – 18 FEVRIER 2017

Le MMM dénonce cette augmentation injuste

CON

Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 18 février, a dénoncé l’augmentation injuste des prix des carburants. Il a aussi commenté les élections régionales à Rodrigues et la réforme électorale et dénoncer le manque de respect du gouvernement envers la présidence de la République.

Commentant l’augmentation injuste des prix des carburants, Paul Bérenger a rappelé : «En janvier 2015, le gouvernement avait introduit une nouvelle taxe de Rs 4. sur chaque litre d’essence et de diesel car le prix des carburants dégringolait sur le marché mondial. Mais au lieu de permettre aux consommateurs de bénéficier de cette baisse, il y a eu une surtaxe».Le leader du MMM a indiqué que la taxe de Rs 4. sur les carburants a permis au pays de récolter Rs 1,6 milliard en 2015-2016. «Le gouvernement avait dit que l’argent allait être utilisé pour financer le remplacement des tuyaux d’eau défectueux. Mais, seulement Rs 10 millions ont été puisées de ce fonds pour remplacer les tuyaux», a-t-il déploré. Selon lui des Rs 1,6 milliard, 600 millions  ont été dépensées pour les drains, Rs 400 millions sur  le ‘housing’, Rs 250 millions pour les routes et  Rs 300 millions ont été transférées au consolidated fund . Il a ajouté que «nous devrons examiner les chiffres à la rentrée parlementaire». Il a rappelé que lors de sa PNQ du 7 juin 2016 sur le Build Mauritius Fund, le ministre des Finances avait déclaré que ce fonds avait accumulé Rs 4.7 milliards. Pour lui il fallait enlever la taxe au lieu d’une augmentation.

Les élections régionales à Rodrigues et la réforme électorale

Paul Bérenger a aussi commenté les résultats des élections régionales à Rodrigues. « L’Organisation du Peuple Rodriguais dirigé par Serge Clair a remporté ce scrutin en obtenant 10 des 12 sièges à pourvoir dans les 6 arrondissements de l’île. Quand au Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally qui a obtenu  2 sièges a bénéficié 5 sièges additionnels grâce au système de représentation proportionnelle. Serge Clair, a protesté contre la formule pour l’attribution de sièges sous la représentation proportionnelle. Le ministre mentor, de la Défense et de Rodrigues, sir Anerood Jugnauth (SAJ), a lui déclaré qu’il n’est pas d’accord avec le système de représentation proportionnelle »,  a rappelé le leader du MMM. En  ajoutant que«Le 14 décembre dernier, SAJ avait présenté le projet de loi sur la réforme électorale au Parlement. Cela avait été voté à l’unanimité, en présence du Chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair. Le texte de loi a été rendu public et avait été circulé au Parlement. Et après qu’il a été mis en pratique, SAJ vient dénoncer la réforme ! Le système électoral à Rodrigues n’est pas parfait mais peut être amélioré». «La Commission électorale n’a fait qu’appliquer la loi. SAJ ek Serge Clair pe servi bann vilin mot. Mo gagn honte pou zot», a-t-il dit. Il  trouve que c’est «normal ce qui s’est produit à Rodrigues car c’est ça le but de la proportionnelle». Il a félicité les Rodriguais pour le bon déroulement des récentes élections. «Nous avons beaucoup à apprendre des Rodriguais».Il a fait remarquer que le no 2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, a lui au moins trouvé que ce qui s’est produit est légitime».En revanche, il déplore que le Premier ministre Pravind Jugnauth n’ait rien dit sur ce sujet jusqu’ici. Quant à Maurice, selon lui,  il n’y aura pas de réforme électorale et une dose de représentation proportionnelle aux prochaines élections en rappelant qu’«entre 2000/2005 le  MSM avait « bloqué » la réforme électorale et le financement des partis politiques.

La présidence de la République

Abordant ce sujet, le leader du MMM a dénoncé le gouvernement pour son manque de respect envers cette institution. « Zot pa pe permet li swazir so bann pros kolaborater». Pour lui, même si la présidente  ‘finn fane’ plusieurs fois, depuis son entrée en fonction, elle mérite le respect du gouvernement. Rappelant ce que prévoit la section 3 (a), il a déclaré ‘enough is enough’.


Source: Le Militant