D’ICI LA RENTREE PARLEMENTAIRE 2017

Le MMM prévoit un développement important sur l’échiquier politique

CON

Lors de la première conférence de presse du MMM de cette année, ce samedi 14 janvier, Paul Bérenger a commenté la situation dans le pays. Les dossiers Chagos et Tromelin, le Nine-Year Schooling, le conflit entre le ministre de la Santé et les médecins spécialistes et le problème de  distribution d’eau ont aussi fait l’objet de ses commentaires.

Pour le leader du MMM, « l’année 2017 a mal commencé,  le message de fin d’année du Premier ministre est très mauvais, négatif, le ton surtout. Il a laissé le pays dans le flou total ». Il a ajouté que ce dernier «pann donn oken indikasyon lor so retre ni lor remanima ministeriel ki tou dimoun ti pe atan. Ena enn tre move mood dan pei, MSM an debandad et dan bann minisipalité se enn dezord».  D’ici la rentrée parlementaire, il y aura un développement important sur l’échiquier politique, selon lui. Il prédit aussi que 2017 sera une année difficile. Il a aussi déploré le fait que sir Anerood Jugnauth ne participera pas au 28esommet de l’Union africaine

Dossiers Chagos et Tromelin

Paul Bérenger se dit aussi très inquiet en ce qui concerne le bras de fer, d’une part, avec la Grande-Bretagne sur le dossier Chagos et, d’autre part, avec la France sur la souveraineté de l’île Tromelin. Il a rappelé que la dernière réunion entre des hauts fonctionnaires britanniques et mauriciens qui a lieu au Bureau du Premier ministre l’année dernière sur les Chagos avait terminé sur un ‘dead lock’. Et que le flou persiste sur la prochaine réunion qui devait avoir lieu à Londres. Pour lui c’est dangereux « ki SAJ ek so bann konseye pe mal konpran position l’assemblée générale NU sur la résolution de Maurice ». Quant au dossier Tromelin, SAJ a relancé ce dossier au mauvais moment, dit-il. Il y a des contestations et les élections présidentielles françaises sont pour bientôt, a-t-il rappelé. Il devait ajouter que Maurice a un dossier solide et si l’accord n’est pas ratifié, il faudrait voir avec la France pour se tourner vers la Cour internationale de justice pour régler le litige.

Education : Nine-Year Schooling

Le MMM a pris note de tous les problèmes, a dit le leader du MMM. Il a annoncé qu’’après le retour au pays de  Steve Obeegadoo, président de la commission éducation du MMM, cette dernière fera un bilan complet  sur ce sujet lors d’une conférence de presse.

Conflit entre le ministre Gayan et les médecins spécialistes

Le leader du MMM a aussi abordé le conflit entre le ministre de la Santé, Anil Gayan et les médecins spécialistes. Il reconnaît que c’est un problème qui date, et qu’il existe des brebis galeuses dans toutes les professions. «Mais la pire chose à faire est de généraliser et mettre tous les médecins dans le même panier», déplore-t-il. Il estime qu’il faut privilégier le dialogue et trouver une solution sans que les patients aient à subir les conséquences.

Distribution d’eau

Quant au problème  de distribution d’eau, il rappelle que c’est la première promesse du gouvernement et aussi son plus gros échec.

Drogue et corruption

Pour Paul Bérenger, seul le MMM a les compétences requises pour remettre le pays sur les rails et combattre les fléaux tels que la drogue et la corruption et d’effectuer un véritable nettoyage. Il souhaite ainsi que la commission d’enquête sur la drogue soumet son rapport le plus tôt possible.

Opposition unie

Bien que l’opposition parlementaire accorde ses violons sur des sujets dans l’intérêt de la population, Paul Bérenger a une nouvelle fois précisé qu’il n’y a aucun rapprochement avec les partis de l’opposition.

.


Source: Le Militant