PNQ SUR LA REFORME ELECTORALE A RODRIGUES – 30 NOVEMBRE 2016

Paul Bérenger  exprime le souhait que les élections se tiennent sous la présente formule

PNQ

Ce mercredi 30 novembre, le leader de l’opposition a axé sa Private Notice Question sur la réforme électorale et les prochaines élections à Rodrigues. La question  était adressée au Premier ministre. Il a voulu savoir de ce dernier :“Whether, in regard to the Rodrigues Regional Assembly (Amendment) Bill and the revised version thereof respectively which have been referred to the Rodrigues Regional Assembly, he will state why same have not been communicated to the National Assembly as at to date, indicating – (a) if the introduction of a proposed amendment to the Constitution in the National Assembly in relation thereto is being envisaged; (b) if the Rodrigues Regional Assembly has adopted a Motion of Concurrence thereof; (c) if consideration is being given or not for the imposition of a two thirds majority vote for the adoption of the Rodrigues Regional Assembly (Amendment) Bill on the introduction thereof in the National Assembly; and (d)when elections are expected to be held in Rodrigues?”

Dans sa réponse, sir Anerood Jugnauth a déclaré que le Rodrigues Regional Assembly Amendment Bill n’ait pas été circulé à l’Assemblée nationale, alors qu’il l’est à l’Assemblée régionale parce qu’il ne pouvait aller à l’encontre d’une clause de la Constitution. Il  a confirmé l’annulation de deux propositions d’amendement : la proposition de double candidature pour les leaders des partis politiques rodriguais et la proposition pour une loi anti-transfuge. Pour  Paul Bérenger, par respect pour les parlementaires, le document aurait pu être circulé. Il a affirmé avoir obtenu une copie du projet de loi par un ami. Le PM a répondu que le document sera disponible une fois que la motion d’adoption aura été votée à Rodrigues, Il a ajouté qu’il croit dur comme fer dans l’autonomie de l’île. D’ailleurs, précise-t-il, si la motion n’est pas adoptée, «on ne donnera pas suite à la réforme électorale ».Quand  à quelle date les élections pourraient se tenir, le Premier ministre a déclaré que l’assemblée peut siéger jusqu’au 23 février. Paul Bérenger a exprimé le souhait que les élections se tiennent sous la présente formule afin de pouvoir mettre en pratique les amendements à tête reposée. SAJ a répondu que c’est seulement au cas où la motion d’adoption n’est pas votée que les élections seront organisées selon la formule  actuelle. Le leader de l’opposition a évoqué la colère et la frustration  à Rodrigues et a déploré   l’absence des deux partis d’opposition rodriguais lors des débats à l’assemblée régionale. Il a aussi fait remarquer que  Air Mauritius fait des émules car ce n’est qu’il y a quelques heures que le Notice et les amendements ont été circulés à Rodrigues en prévision de la séance du jour.

Lire la PNQ intégralement sur mauritiusassembly.govmu.org  


Source: Le Militant

PNQ SUR LE DOSSIER CHAGOS – 29 NOVEMBRE 2016

Le PM confirme que les Britanniques insistaient pour que les discussions entre les deux pays soient tenues sous une ’sovereignty umbrella’

PNQ

La  Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition axée sur le dossier Chagos était adressée au Premier ministre ce mardi 29 novembre à l’Assemblée nationale. Paul Bérenger a demandé à ce dernier :  » Whether, in regard to the Chagos Archipelago, he will state – (a) what agreement was reached in New York in September 2016 in relation thereto; (b) if Mauritius reacted to the content of the debate held during a sitting of the UK House of Commons on 25 October 2016 in relation thereto; (c) if the meeting between officials of his Office and those of the United Kingdom Foreign and Commonwealth Office held on 9 November 2016 in relation thereto ended in a deadlock; (d) where matters stand regarding the 1966 United Kingdom/United State of America Agreement on Diego Garcia; and (e) if a letter has been sent to the President of the United Nations General Assembly concerning the resolution of Mauritius in relation thereto? « 

Sir Anerood Jugnauth dans sa réponse a déclaré que le gouvernement mauricien n’a adressé aucune correspondance jusqu’ici à l’Organisation des Nations unies (Onu) suite à la dernière prise de position des Anglais sur le dossier Chagos et a réitéré son engagement sur le dossier Chagos en donnant des détails sur sa mission aux États-Unis en septembre. Il a ajouté qu’il a rencontré le ministre anglais des Affaires étrangères Boris Johnson, et il a été convenu que le dossier Chagos sera à l’agenda de l’Assemblée générale de l’Onu en juin 2017 afin de permettre à l’île Maurice et au gouvernement anglais d’arriver à un compromis sur la souveraineté et le retour des Chagossiens sur leur archipel natal. Mais il a indiqué que la réunion début novembre entre les parties mauricienne et britannique n’a débouché sur aucune solution, car les Britanniques insistaient que les discussions entre les deux pays soient tenues sous une ’sovereignty umbrella’.

Lire la PNQ intégralement sur mauritiusassembly.govmu.org


Source: Le Militant

OBITUARY – 26 NOVEMBER 2016

                        Message of condolences

 

His Excellency Raül Castro,

President of the Republic of Cuba.

 Your Excellency,

I have learnt with deep emotions, early this morning, the demise of former President Fidel Castro, leader of the historical Cuban revolution and your esteemed brother. President Fidel Castro brought in a new dimension in international politics at a time when the world was divided on ideological grounds, demonstrating in the same breath, that might did not always prevail. For years, under his staunch leadership, Cuba stood up against all odds and, despite untold economic hardships, defended what he firmly believed was right for his country and its people.

A towering international figure, whose impact on the international scene during the last century is readily acknowledged by all, President Fidel Castro epitomises in the developing world a leadership based on independence of thought and action.

My party, the Mouvement Militant Mauricien, associates itself with me in expressing to you, Mr. President, and to his afflicted family as well as to the Cuban nation, our profound respects and deepest sympathy on the disappearance of this great world personality.

 

Paul Bérenger, MP

Leader of the MMM,

Leader of the Opposition,

Former Prime Minister of the Republic of Mauritius.

26 November, 2016.

Port Louis

Mauritius


Source: Le Militant

ASSEMBLEE DES DELEGUES – 26 NOVEMBRE 2016

 Les militants adoptent la nouvelle Constitution pour le 21ème  siècle

ASS

L’assemblée des délégués, instance suprême du MMM, qui  s’est réunie à Belle-Rose, ce samedi après-midi 26 novembre, a voté pour l’adoption de sa nouvelle constitution. Elle a été votée par la majorité des quelques centaines de délégués présents  avec seulement une abstention. Un amendement concernant la représentation des branches à l’assemblée des délégués a été adopté. 

ASS

Lors de son discours de présentation, Paul Bérenger a salué le travail abattu par Steve Obeegadoo, absent du pays pour des raisons professionnelles Il a qualifié ce texte d’admirable. Une beauté, dit-il. Selon lui, le texte représente bien le socialisme moderne qu’entend représenter le MMM, en le comparant avec ce parti radical et révolutionnaire de 1969.

ASS

Rappelons que cet exercice avait démarré le 1 er mai 2015 avec la mise sur pied du «task force» présidé par Steve Obeegadoo qui avait produit son rapport. Ensuite les discussions ont continué au sein du bureau politique, du comité central, des comités régionaux et les branches. Celui-ci contient six chapitres : déclaration des principes du MMM, code de conduite des militants, fonctionnement du MMM, organisation du MMM, dispositions générales et élections nationales et locales. 

ASS

C’est une salle remplie qui a voté en faveur de cette nouvelle constitution avec notamment un amendement concernant le nombre de représentants de chaque branche à l’assemblée des délégués. C’est un délégué qui a fait remarquer que la représentativité des branches à l’assemblée des délégués serait affectée avec la réduction probable du nombre de branches. Il a  alors proposé de le faire passer à six pour pallier cette réduction. Paul Bérenger a lui proposé que parmi les six figurent au moins deux femmes et deux jeunes. La constitution en prévoyait un de chaque catégorie. La nouvelle constitution prévoit que les branches soient organisées autour des centres de vote. Actuellement, le parti compte 540 branches, mais certains centres de vote ne sont rattachés à aucune branche, alors que d’autres en ont plusieurs. Avec les amendements, le nombre de branches devrait être ramené à un minimum de 302 branches. Paul Bérenger a cependant insisté sur le fait que la porte restait ouverte pour qu’il y ait plusieurs branches par centre de vote si cela s’avérait nécessaire, même s’il a reconnu que «bizin travay pou regroup bann brans». Parmi les autres nouveautés de la nouvelle constitution, on note l’intention d’arriver à la parité homme-femme dans toutes les instances du parti d’ici 2030, avec des étapes intermédiaires pour 2020 et 2025, la lutte pour le droit de vote à 16 ans aux élections régionales, et le droit de coopter qui passe  du leader à ceux du comité central qui peut choisir huit membres.

.

.

 


Source: Le Militant

SITUATION POLITIQUE – 26 NOVEMBRE 2016

Paul Bérenger : « SAJ est très fatigué et dépassé»

CON

Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 26 novembre, a commenté la situation politique. Le dossier Chagos, la réforme électorale à Rodrigues, le trafic de drogue  et l’affaire Boskalis ont aussi fait l’objet de ses commentaires.

Commentant la situation politique, Paul Bérenger a critiqué l’absence du PM et des ministres lors des séances parlementaires. Pour lui, le gouvernement veut faire passer des lois pour prendre des vacances aussi vite que possible. Le leader du MMM a aussi évoqué les incidents survenus jeudi soir 24 novembre à l’issue d’un congrès du MSM au centre Dr Idrice-Goomany à Plaine-Verte. Il a déclaré que le PM ‘in waiting’ s’est sauvé et a nié avoir été bousculé.La réaction de Pravind Jugnauth n’est pas digne d’un Premier ministre ‘in waiting’, selon lui.  Il dit comprendre la réaction de ces personnes qui ont manifesté, mais dit ne pas soutenir de tels comportements. Il a aussi dénoncé les agissements des activistes du PTr qui ont déployé samedi 19 novembre une banderole lors de l’inauguration d’un complexe sportif à Phoenix.

Trafic de drogue

Quant au trafic de drogue, il a fait ressortir que la police et l’Anti Drug and Smuggling Unit sont remplacées par l’ICAC. Pour lui, il est clair qu’il y a un problème au niveau de la gestion du trafic de drogue. C’est choquant, dit-il.  En rappelant que  le Premier ministre au Parlement, a affirmé qu’il n’était au courant de rien sur la drogue. Même le commissaire de police n’avait aucune information, a-t-il ajouté. Selon lui, sir Anerood Jugnauth étaittrès très fatigué et dépassé au Parlement.

Le dossier Chagos

Et sur le dossier Chagos, sir Anerood Jugnauth a fait des erreurs de timing depuis le début, a-t-il fait ressortir. « Il n’a pas consulté tout le monde, il a écrit au président de l’assemblée générale. Ensuite, il a informé le comité parlementaire à Maurice», déplore-t-il. Il dit que ce dernier est fatigué et dépassé mais il dit avoir du chagrin pour lui. Mais il affirme qu’en ces moments difficiles, avec les menaces anglaise et américaine, une telle posture est inappropriée.

Réforme électorale à Rodrigues

Sur le volet réforme électorale à Rodrigues, il est d’avis que l’amendement est un accord entre le gouvernement mauricien et l’Organisation du peuple rodriguais. Mais il ne faut pas faire de la politique partisane sur un sujet comme la réforme électorale, dit-il. Il demande aux légistes de faire entendre leur voix.

L’affaire Boskalis

Autre dossier évoqué par le leader du MMM,  l’affaire Boskalis. Il est d’avis que le gouvernement fait toutpour décourager les Hollandais. Et ce, dans le but de sauver Prakash Maunthrooa.

.


Source: Le Militant

MMM – 26 NOVEMBRE 2016

Assemblée des délégués à Belle Rose ce samedi

ASS

Le MMM réunira son assemblée des délégués ce samedi 26 novembre à 13h30 à la salle des fêtes municipale à Belle Rose. A l’agenda : Adoption de la constitution du parti.


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 29 NOVEMBRE 2016

Les détenus morts dans les cellules policières, les plages publiques déproclamées, le Freedom of Information Bill, les pèlerins du hajj et Prakash Maunthoora à l’agenda

PQ

Outre la PNQ très attendue du leader de l’opposition, des sujets tels que les détenus morts dans les cellules policières, les plages publiques déproclamées, le Freedom of Information Bill, les pèlerins du hajj, Prakash Maunthoora et les 10èmes Jeux de l’Océan Indien en 2019 sont parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de cette séance par les députés du MMM.

Reza Uteem demandera au Premier ministre d’obtenir auprès du commissaire de police le nombre de détenus morts dans des cellules policières de 2014 à 2016 en indiquant dans chaque cas la nature de leur offense pour laquelle ils avaient été arrêtés. Il interrogera aussi le ministre du Logement et des Terres sur les plages publiques déproclamées de janvier 2015 à ce jour et sur les complexes Habour View I et II; le ministre des Arts et de la Culture sur les réservations d’hôtel pour les pèlerins du hajj cette année et le ministre des Finances sur la Statutory Bodies Mutual Aid Association.

Rajesh Bhagwan , pour sa part, réclamera des détails au PM sur le ‘Senior adviser’ Prakash Maunthoora. Il veut savoir s’il est membre du board : Air Mauritius, BOI, SBM, et autres boards des corps para-étatiques et compagnies du gouvernement ; le nombre des voyages qu’il a effectués depuis sa nomination ; les pays visités : la durée et les dépenses encourues. Il interrogera aussi ce dernier par rapport au passeport diplomatique. Au ministre de la Bonne gouvernance, il demandera s’il a finalisé le code de conduite pour  les présidents et membres des boards des corps para-étatiques et compagnies du gouvernement ; les CEO et les conseillers et attachés de presse des ministres. Il interrogera aussi la ministre de l’Education par rapport au directeur du MES.


Veda Baloomoody de son côté, interrogera le PM sur le rapport du ‘ Deputy chairman’ de la Human Rights Commission sur la mort de Arvin Hurreechurn mort en cellule au centre de détention de Moka. Il réclamera aussi des détails à la ministre de l’Education par rapport aux étudiants de Grade5/Standard V ; le ministre des Infrastructures publiques sur le projet Ring Road et le ministre du Logement et des Terres sur la construction des ‘Core Housing Units’ à Petite Rivière.

Quant à Adil Ameer Meea, il demandera au PM de voir auprès du commissaire de police si ce dernier a reçu de M. Aly Lazer une liste des personnes impliquées dans le trafic de drogue. Dans l’affirmative, il veut connaître les mesures prises. Il interrogera aussi ce dernier sur l’introduction d’un Freedom of Information Bill et sur le transfert d’argent aux prisonniers. Il réclamera aussi des détails au ministre des Arts et de la Culture par rapport aux pèlerins du hajj.

Franco Quirin interrogera comme d’habitude le ministre de la Jeunesse et des Sports. Par rapport à la couverture d’assurance des athlètes, il demandera si toutes les fédérations respectent la Section 5 de la Sports Act 2013. Dans l’affirmative il veut connaître les conditions attachées. Il recherchera aussi des détails à ce dernier sur le recrutement d’un Français comme DTN par la Mauritius Cycling Federation ; sur les 10èmes Jeux de l’Océan Indien en 2019 et sur le conflit entre son ministère et la Fédération mauricienne de Handball.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

        

 

 

 


Source: Le Militant

PNQ SUR LE TRAFIC DE DROGUE – 22 NOVEMBRE 2016

Paul Bérenger énumère une série de circonstances où le commissaire de police ne serait pas montré à la hauteur de ses responsabilités 

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce mardi 22 novembre, adressée au Premier ministre, était axée  sur le trafic de drogue plus particulièrement sur les policiers et les membres de la Very Important Person Security Unit (VIPSU) arrêtés dans les affaires de drogues. Paul Bérenger a demandé à ce dernier :“Whether, in regard to drug related offences, he will, for the benefit of the house, obtain from the Commissioner of Police, information as to – (a) the Police Officers who have been involved therein in 2014, 2015 and 2016 respectively, indicating if any were Officers attached to the Very Important Persons Security Unit or to the Anti–Drug and Smuggling Unit; and (b) where matters stand as to the inquiry initiated into the – (i) Arvind Hurreechurn case, indicating – (A) the number of cells of the Moka Detention Centre in which the cameras of the CCTV Surveillance System were in good working order; and (B) if a link has been established between this case and a gaming house operating in Rivière du Rempart; and (ii) case of the recent seizure of drugs at St Rose, in Reunion Island?”

Dans sa réponse le PM a déclaré que 21 policiers, dont l’officier de la VIPSU affecté à la sécurité de sa résidence, ont été appréhendés pour des délits  de trafic de drogue entre 2014 et 2016. Il a ajouté que les 43 caméras dont dispose le Detention Centre de Moka.ne sont  en état d’enregistrer. Paul Bérenger a énuméré une série de circonstances où le commissaire de police ne serait pas montré à la hauteur de ses responsabilités à la tête de la force policière. Le PM qui a avoué s’être pris ses distances en une ou deux occasions du commissaire de police et étonné que le membre de la VIPSU arrêté était affecté à la sécurité de sa résidence, ne compte pas lui demander de ‘step down’  Il a aussi refusé de confirmer qu’il y aurait une méfiance des autorités françaises envers la police de Maurice dans l’enquête de saisie de drogue à Sainte Rose, La Réunion.

Lire la réponse intégralement sur mauritiusassembly.govmu.org 


Source: Le Militant

LE DOSSIER CHAGOS – 19 NOVEMBRE 2016

Paul Bérenger : « Le gouvernement a mal fait son lobbying sur le plan international »

CON

Paul Bérenger a, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 19 novembre, commenté l’annonce du gouvernement anglais sur le dossier Chagos et a expliqué l’absence du MMM de la délégation mauricienne qui a fait le déplacement au Vatican pour assister à la cérémonie où Mgr Maurice E. Piat sera élevé au rang de cardinal.

Abordant le dossier Chagos, Paul Bérenger a qualifié de coup bas l’annonce du gouvernement anglais qui a dit  non  au relogement des Chagossiens sur leurs îles natales, tout en leur proposant un  package  de £ 40 millions sur 10 ans.Selon lui, cette décision était inattendue et elle remet également en question les négociations de Maurice à New-York, en septembre dernier.

Pour le leader du MMM, le gouvernement mauricien a mal fait son lobbying sur le plan international. Il dit craindre que les États-Unis et la Grande-Bretagne utilisent des «procedural devices» pour tout bloquer, si l’île Maurice obtient une résolution devant l’Assemblée générale de l’Organisation des nations unies (Onu).

Cérémonie au Vatican : l’opposition évincée de la délégation

Parlant sur le consistoire au Vatican où Mgr Maurice E. Piat sera élevé au rang de cardinal, il a expliqué l’absence du MMM de la délégation mauricienne qui a fait le déplacement au Vatican pour assister à cette cérémonie par le fait qu’Il n’a pas reçu d’invitation. Il a ajouté que l’opposition a été évincée de la délégation, alors que cela n’avait pas été le cas quand Jean Margéot avait été élevé au rang de cardinal en juin 1988. Il a dénoncé le gouvernement qui politise cet événement.


Source: Le Militant

CONGRES MMM A PLAINE VERTE – 18 NOVEMBRE 2016

Paul Bérenger : « J’ai peur pour le pays »

PV

Après Bar Chacha, Rose Hill, la semaine dernière, le MMM, était à Plaine Verte ce vendredi 18 novembre. Les militants de la capitale  ont accueilli les dirigeants mauves  avec la même ferveur et le même enthousiasme de ceux de Rose Hill. Lors de son intervention, le leader du MMM, Paul Bérenger a commenté plusieurs sujets qui dominent l’actualité à l’instar du trafic de la drogue, les Chagos, l’économie, Air Mauritius et le départ de sir Anerood Jugnauth.

Pour Paul Bérenger, la population a le droit d’être en colère, mais il ne faut pas se décourager, a-t-il dit. Il a dénoncé les promesses de nettoyer le pays et de procéder au second miracle économique qui n’ont pas été tenues par l’alliance Lepep. Quant aux scandales, il a déclaré : «Zamé inn ena otan skandal lor skandal an 2 an. MK mo révolté. Lapolis ek ladrog. VIPSU ek ladrog.Enn lapolis toultan vwayaze ek ladrog, met li dan enn selil top sekirite li mor pandi asizé. Pouritir. Inkonpétans», a-t-il fait ressortir. Il a également énuméré les scandalesqui frappent le pays : «BAI, Apollo ankor parey, Heritage City fon

Quant à Rodrigues, la situation n’est guère mieux, dit-il. «Rodrigues pa pe kapav redrese. Pa pou ena reform élektoral avan eleksion

 Quant au dossier Chagos. Paul Bérenger a déclaré « nou dan enn bez terib. Mo. per pour mo pei. Chagos mo per kan mo kalkilé kot nou inn arivé», a-t-il déploré  tout tout en exprimant sa solidarité avec les Chagossiens.

Il a renouvelé sa demande à sir Anerood Jugnauth de sortir par la grande porte » et de  dissoudre le Parlement. Il a également critiqué le leader du MSM, Pravind Jugnauth, réclamant de nouvelles élections générales après le départ de SAJ du poste de Premier ministre. «  Pravind Jugnauth dit qu’il a été élu par le peuple. Je l’accorde. Mais il a été élu comme député et non comme Premier ministre. Nous sommes une démocratie, il faut passer par les élections d’abord », a-t-il dit


Source: Le Militant