OBITUAIRE – 26 SEPTEMBRE 2016

Adieu Jiwala

Le MMMM a perdu un de ses soldats. Chandreswar Radha, connu comme Jiwala est décédé ce 25  septembre, jour où le MMM célébrait ses 47èmes anniversaires. Militant de la première heure, il militait au sein du régional no 8 et était présent à tous les combats. Ses funérailles ont eu lieu ce lundi 26 juin. Le MMM, Le Militant et le régional no 8 présentent ses sincères condoléances à ses proches et à tous ceux et celles que ce deuil afflige.


Source: Le Militant

47EME ANNIVERSAIRE DU MMM – 25 SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger : « Lekours elektoral inn fini large»

La priorité du moment : une équipe propre et compétente à la tête du pays.

ANI

Le Mouvement Militant Mauricien a célébré ce dimanche 25 septembre ses 47 années d’existence avec un congrès.  Les militants des quatre coins du pays se sont déplacés en grand nombre  pour prouver aux adversaires qui avaient essayé de frapper un coup avec le départ de Zouberr Joomaye, 2 jours de cela, qu’ils sont toujours derrière le parti mauve. C’était la fête à Réduit avec leurs djembés, ravannes et mowfas à l’intérieur de l’Auditorium Octave Wiehé qui était rempli comme un œuf et  à l’extérieur. Outre le leader Paul Bérenger, Kervin Ramma, Sundee Bedassy, Franco Quirin, Adil Ameer Meea, Veda Baloomoody, Deven Nagalingum,  Pradeep Jeeha,  Reza Uteem et Ajay Gunness ont pris la parole lors de ce congrès  présidé par Rajesh Bhagwan. Paul Bérenger qui a coupé le  gâteaux d’anniversaire à l’extérieur a profité pour s’adresser aux militants qui n’avaient pas trouver de place à l’intérieur. Les militants présents ont observé une minute de silence en mémoire d’un militant de la première heure du no 8 (Diwala) décédé ce matin. 

ANI

S’adressant aux militants, le leader du MMM a rappelé qu’en 1976, ce parti qui  avait pris part pour la première fois  aux élections générales avait remporté 34 sièges contre 28 au Ptr et 8 au PMSD. Il a déclaré que le pays est « anbalao et 2 kitsoz : koripsionet inkonpetans pe touy sa pei ». La priorité du moment « met enn lekip prop a latet pei pou enn gouvernma prop et konpetan » en disant que « Zis MMM sa ». Il a poursuivi en disant :« Il n’y a jamais il y a eu autant d’incompétences dans un pays. Deux  communiqués sur le projet Heritage City émanant du Conseil des ministres. Il faut de la discipline pour redresser le pays. Nou pu san pitié pu bann koronpi ek bann voler. Nou pas pu pardoné.»

ANI

Il a ajouté qu’après que sir Anerood Jugnauth (SAJ) a annoncé son départ «  il  doit se retirer dans un court délai. Le plus court possible. Nous ne voulons pas lui manquer de respect. Je suis avant tout un compatriote et il est de mon devoir de dire qu’il doit le faire dans le plus court délai.». Et ajoute qu’il est clair,  que « lekours elektoral inn fini large. Enn long kanpagn elektoral pa dan lavantaz pei ». Il a exprimé le souhait que les élections générales soient organisées dans un délai raisonnable et que chaque parti aille seul aux prochaines législatives.ANILégalement c’est possible que Pravind Jugnauth devienne Premier ministre après le départ de SAJ, dit-il, mais s’il accède au poste de Premier ministre sans passer par des élections générales, « li pou enn eskrokri politik ». Il a affirmé que « nous ne sommes ni une monarchie, ni une dynastie où ‘papa nom piti’ ». Selon lui, l’affaire MedPoint est toujours devant la justice. « C’est une raison de plus d’aller vers les élections générales quand sir Anerood Jugnauth se retirera », dit-il.

ANI

 Chaque parti doit aller seul aux prochaines législatives, selon lui. Il a souligné que  le MMM se présentera seul aux prochaines élections, comme en 1976 et en 2010. Il dit  prier le ciel pour que personne ne fasse passer ses intérêts personnels avant ceux de la démocratie. « Mo kont lor zot. Nou ena enn gran responsabilite dan bann zour a venir », a-t-il demandé aux militants présents..

ANI

 

 


Source: Le Militant

APRES LA DEMISSION DE Z. JOOMAYE – 23 SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger : « C’est un acte de lâcheté de sa part à la veille du congrès-anniversaire du MMM»

AP

Paul Bérenger, lors d’un point de presse, ce vendredi 23 septembre, à l’issue du bureau politique MMM, a commenté la démission de Zouberr Joomaye du MMM.  Il s’est aussi adressé aux militants présents. Pour lui c’est  un acte de lâcheté  de sa part à la veille du congrès-anniversaire du MMM. Il se dit partagé par un sentiment de  colère et de tristesse  après le départ du député du no 13

Pour lui, Zouberr Joomaye  ne s’est jamais adapté  au MMM après son élection au no 13 et qu’il n’est pas un politicien de terrain  mais  un politicien de salon et que  sa contribution au MMM est nulle. Il a ajouté que la pression et la colère montaient chez les militants au no 13 et que l’abcès a été crêvé mercredi dernierMais qu’il ne faut pas avoir de l’amertume. «  Nous à la direction, nous sommes partagés entre la colère et la tristesse. Jamais il n’a soulevé, au BP ou devant une autre instance, les points dont il a parlé lors de son point de presse. Il m’a appelé ce matin pour qu’on se rencontre. Je connaissais déjà sa décision, je lui ai dit que ce n’était pas la peine. C’est de la lâcheté de s’en aller avant le congrès anniversaire. Je suis en colère et triste.»

Il a confirmé que ce dernier avait eu un clash avec  Reza Uteem. Mais il n’a pas souhaité faire plus de commentaires. Zouberr Joomaye est proche du ministre Showkutally Soodhun., selon lui. «Kan bez in leve entre Reza Uteem ek Zouberr Joomaye, mo lizié inn ouver. J’ai également changé de médecin depuis. Cela, même si Zouberr Joomaye m’a bien aidé lorsque j’ai appris pour mon cancer. Mais je savais ce qui allait arriver.Nous tiendrons notre congrès-anniversaire, ce dimanche et il ne sera pas épargné. Cela ne fait aucune différence pour nous qu’il soit parti du MMM. Mais les militants sont très remontés par ses propos et ils réclament sa démission. Mais nous non.»

 «Mo pa amaré ek post lider lopozision. La contribution de Zouberr Joomaye au sein du MMM a été nulle.Je suis attristé mais j’espère que cela donnera un élan supplémentaire à la population pour se rendre au congrès-anniversaire du MMM dimanche. Je compte sur votre présence», a-t-il dit aux militants présents.


Source: Le Militant

LA SITUATION DANS LE PAYS – 17 SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger : «Le plus tôt le départ de SAJ et le pays aux urnes, le mieux ce sera pour le pays »

CON

Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 17 septembre, a commenté la situation politique après l’annonce de sir Anerood Jugnauth(SAJ) sur son départ. Il a aussi abordé Heritage City, le  projet Metro Express et les magouilles à la State Trading Corporation avec le retour de Petredec.

Le leader du MMM commentant la déclaration du Premier ministre lors de sa  conférence de presse lundi 12 septembre, selon laquelle il se retirerait de son poste de Premier ministre avant la fin du mandat du gouvernement de l’alliance Lepep et que c’est Pravind Jugnauth qui devrait lui succéder a déclaré : «Le plus tôtle départ de sir Anerood Jugnauth(SAJ) et le pays aux urnes,le mieux ce sera pour le pays car la  situation qui prévaut avec le bicéphalisme est très mauvais pour le pays ».Selon lui, « la Constitution est claire en ce qui concerne la nomination du nouveau Premier ministre. La présidente de la République nomme la personne qui contrôle la majorité au Parlement. S’il n’y a pas de majorité, la Présidence peut alors dissoudre l’Assemblée nationale et provoquer une élection générale.Même si la nomination éventuelle de Pravind Jugnauth, ministre des Finances et leader MSM, comme le prochain Premier ministre est  légale, elle n’est pas  moralement acceptable, car il n’a pas obtenu un mandat populaire pour devenir Premier ministre », a dit Paul Bérenger. « En attenant que SAJ se retire, ce serait souhaitable qu’il n’accorde plus son soutien à Roshi Bhadain, comme il l’a fait ces derniers temps et qu’il arrête de donner son appui au projet Heritage City. » Il dit avoir aussi pris note de la position du PMSD qui accorde son soutien à Pravind Jugnauth dans l’éventualité d’un retrait de sir Anerood Jugnauth.Pour lui, une éventuelle nomination de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre contraste avec la situation de 2000, où sir Anerood Jugnauth avait informé la population qu’il allait céder son fauteuil de Premier ministre au bout de trois ans. Le leader du MMM a aussi demandé à la population de ne pas oublier que l’affaire MedPoint est toujours devant la Cour ». C’est pourquoi, dit-il, le plus tôt le pays retourne aux urnes le mieux ce sera pour le pays.

Heritage City

Abordant le dossier Heritage City, il a déclaré qu’il s’agit d’un projet bâclé et qu’à l’avenir il y aura une enquête criminelle sur ce projet de même que sur le choix deStree Consulting comme consultant. Pour lui, la saga Heritage City ne peut plus durer. Selon lui, il y d’une part le tandem Bhadain-Manraj et d’autre part celui de  Pravind-Sanspeur. Il a ajouté que la situation a tellement empiré que le commissaire de police a dû initier une enquête. Il est  malsain de constater, dit-il que SAJ a dénigré Gérard Sanspeur, et il est clair, selon lui, que SAJ ne peut faire la différence entre le projet Heritage City et celui de Highlands City.

Magouilles à la State Trading Corporation

Il a également dénoncé les magouilles à la State Trading Corporation (STC) sur le retour de Petredec pour la fourniture de gaz liquéfié. Au début, dit-il : «  la STC avait exclu Petredec et qu’après les procédures, c’est Geogas Trading qui avait été choisie. Petredec a refait surface proposant un prix plus bas, ensuite la STC a demandé à Geogas Trading d’aligner son prix sur celui de Petredec, chose que cette dernière a acceptée. Maintenant le conseil des ministres a usurpé la ST pour offrir le contrat à Petredec», selon lui. Il réclame un nouvel appel d’offres où Petredec aura l’occasion de participer.

 

Le projet Metro Express

Commentant le projet Metro Express, il a demandé à Pravind Jugnauth de révéler, à son retour de l’Inde, tous les détails y relatifs. Il demande aussi que le rapport des Singapouriens sur ce projet soit rendu public.


Source: Le Militant

LA SITUATION DANS LE PAYS – 10 SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger : «l’incompétence vire au ridicule»

CON

Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 10 septembre, a commenté la «renaissance» du projet Heritage City, figurant dans le communiqué annonçant  les décisions du Cabinet des ministres et la situation dans le secteur éducatif. Il a aussi exprimé sa solidarité avec tous ceux qui passent par un moment difficile avec la fièvre aphteuse.

Parlant de la situation dans pays, Paul Bérenger a déclaré :« Au cours de la semaine écoulée Leela Devi Dookun-Luchoomun s’est disqualifiée comme ministre de l’Éducation et elle aurait dû partir. Mais avec le cafouillage incroyable qu’on a vu autour du projet Héritage City, ce n’est pas uniquement la ministre qui doit partir mais le gouvernement dans son ensemble. Le plus tôt que ce gouvernement parte sera le mieux pour la jeunesse et le pays. Le gouvernement, et en particulier la ministre de l’Éducation, font un tort immense à nos étudiants et à notre système éducatif. Il a dénoncé l’arrogance de la ministre de l’Éducation avec son mari à la PSSA en disant que c’est  le summum de l’incompétence. Il a exprimé la solidarité du MMM avec les étudiants en précisant que le parti est prêt à les aider dans leur combat, maissans politiser ce sujet.

Heritage City

Commentant la «renaissance» du projet Heritage City figurant dans le communiqué annonçant  les décisions du Cabinet, il a déclaré : «Le 29 juillet dans le Budget, on a entendu des éloges du projet Heritage City. Une semaine après, ‘inn fou li deor’», Selon lui, c’est la première fois que le pays est dirigé par un gouvernement aussi peu sûr de lui. La «renaissance» de ce projet survient trois jours après que Pravin Jugnauth a annoncé son voyage en Inde pour discuter du don de Rs 13 milliards qui avaient été initialement prévu pour ce projet mais qui par la suite avait été réalloué au Metro léger. Il dit ne pas comprendre comment deux communiqués du Conseil des ministres ont pu être émis. Pour lui, le gouvernement est arrivé au summum de son incompétence avec cette décision. Quant à plusieurs ministres qui avaient démenti cette information, il se demande si les ministres savent de quoi ils discutent. Toujours au sujet du projet, il s’interroge sur plusieurs points.«Qui va financer le projet ? L’Inde ? Dubaï ? L’Arabie ? Stree Consulting pou revini ? Ki pou ariv lanket l’ICAC et CCID ? Ki pou ariv Sanspeur ?» Il s’interroge aussi sur l’avenir du projet Metro léger, dont le tracé doit passer par l’endroit où devrait être aménagée Heritage City. Pour, il faut désormais parler de Mirage City.

Mis au courant avant la fin de la conférence de presse que  Pravin Jugnauth a fait une déclaration où il a expliqué qu’aucune décision n’a été prise au sujet de Heritage City et qu’il s’agit d’une erreur, le leader du MMM,  a eu ceci à dire : « ‘Talerla mo ti dir zot ine ariv’ au  summum de l’incompétence, mais Pravin Jugnauth vient de prouver que j’avais tort, c’est l’incompétence qui vire au ridicule».

Eid-Ul-Adha et fièvre aphteuse

Il a exprimé sa solidarité avec tous ceux qui passent par un moment difficile y compris les bouchers, avec la fièvre aphteuse. Il a souhaité qu’une solution soit trouvée et que le Fact Finding Committee situe la responsabilité au plus vite.


Source: Le Militant

90% DE PRESENCE POUR BENEFICIER LA GRATUITE AUX EXAMENS DU SC ET DU HSC – 7 SEPT 2016

Le MMM demande au  gouvernement de renvoyer cette mesure à l’année prochaine

EDU

La commission de l’éducation du MMM a tenu une conférence de presse pour condamner la politique répressive du ministère de l’Education. Son président, Steeve Obeegadoo en compagnie de Veda Baloomoody, Jayprakash Meenowa et  Davindra Kumar Ajoodhea, a demandé au Premier ministre de rappeler la ministre à l’ordre et  de renvoyer cette mesure de présence au niveau du SC et de HSC à l’année prochaine.

Steeve Obeegadoo a dénoncé le manque de communication des autorités concernant le taux d’absentéisme et dénoncer sa politique répressive. Il a fait ressortir qu’au 2 septembre dernier, 53% des élèves en HSC, et 73% de ceux en SC étaient qualifiés pour le financement de l’Etat. Il a déploré le fait que le ministère ait choisi la date du 1er septembre pour émettre le communiqué pour faire part de la mesure en question, tout en sachant qu’il y avait un week-end et un congé public dans l’intervalle. Et de se demander comment les parents pouvaient savoir ce qui avait été dit en 2015. «Les politiciens disent des tas de choses. Il aurait dû y avoir une communication officielle. Pourquoi pas une campagne de conscientisation?» a-t-il demandé.  Le président de la commission de l’éducation du MMM se demande  ce qu’il adviendra aux collégiens dont les parents ne peuvent payer les frais car il est stipulé dans le communiqué que si les frais ne sont pas payés, les élèves n’auront pas leur «timetable» des examens. Les parents avaient jusqu’au vendredi 9 septembre pour s’acquitter de ce paiement. Face à une menace de grève, après une rencontre le mardi 6 septembre entre le ministère de l’Éducation et le MES, la date limite a été repoussée à fin octobre, a-t-il rappelé. Ce n’est pas le moment de déstabiliser les élèves et leurs parents a-t-il ajouté..Selon lui, il faut commanditer une étude scientifique auprès des collégiens, parents, enseignants entre autres pour comprendre le phénomène de l’absentéisme. Il a réclamé l’annulation pure et simple du délai. Il a demandé au Premier ministre de rappeler la ministre à l’ordre et  de renvoyer cette mesure de 90 % de présence exigé pour bénéficier de la gratuité aux examens.à l’année prochaine.


Source: Le Militant

L’APRES SAJ – 3 SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger: «La présidente de la République n’est pas obligée de nommer Xavier Duval ou Pravind Jugnauth »

CON

 Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 3 septembre, a parlé sur l’après sir Anerood Jugnauth à la tête du gouvernement et le virus Sika. Il est aussi revenu  sur le rachat de l’hôpital Apollo Bramwell par Omega Ark et la réclamation de compensation de Betamax.

Paul Bérenger a déclaré que le Parlement est en congé à « enn moman kot pei zame finn osi dan bez kisa. Enn kote skandal lor skandal, lot kote pagay et inkonpetans ». Il soutient que  ce n’est pas étonnant que des gens parlent de l’après-SAJ .La question du départ prématuré de Sir Anerood Jugnauth à la tête du gouvernement se pose désormais estime-t-il. Il a ajouté : «une personne proche du PMSD a écrit que si sir Anerood Jugnauth n’est pas là, il faudra nommer Xavier-Luc Duval comme Premier ministre. Ce n’est pas vrai. La Présidente n’est pas obligée non plus de nommer Pravind Jugnauth comme Premier ministre », a-t-il dit. Il a expliqué que d’après son ‘reading’, « bizin lir 4 seksion Kostitision ansam (57, 59, 60, 63)». L’article 59 de la Constitution, ajoute-t-il, stipule que c’est la présidence de la République qui « choisit la personne la plus capable d’assumer le poste de Premier ministre ». Il cite aussi l’article 57 de la Constitution qui dit que si le président de la République « ne peut nommer personne et qui contrôle la majorité à l’Assemblée nationale, il peut dissoudre l’Assemblée nationale ».« La présidente de la République a donc un rôle clé à jouer. C’est d’ailleurs le seul moment où elle peut dissoudre le Parlement », selon lui. Il a poursuivi en affirmant que dans une telle éventualité, le rôle de la présidente est crucial. Il a poursuivi en disant que « c’est normal qu’il y aura de plus en plus de spéculations sur cette question ». Il a ajouté  que c’est dans ce contexte que le MMM tiendra son congrès-anniversaire le 25 septembre à l’auditorium Octave Wiehé avec le slogan : « Ene gouvernement propre et competent. Zis MMM sa!».

Pour lui, il est indispensable qu’on a un gouvernement discipliné et  que l’île Maurice  est mûre pour de nouvelles législatives. La population doit faire son choix dans l’intérêt du pays, a-t-il dit.

Rachat de l’hôpital Apollo Bramwell par Omega Ark

Revenant sur le rachat de l’hôpital Apollo Bramwell par Omega Ark, il a maintenu que c’est un autre Medpoint et que c’est un vaste cover-up après « se ki nou finn trouve au Parlma ».. 

L’affaire Betamax

Il a rappelé qu’avec  cette affaire des milliards sont en jeu et qui ‘pou sorti’ des poches des contribuables. Il a répeté que selon ses renseignements, « le gouvernement a proposé 100 millions de dollars à la compagnie Betamax, à Singapour. Mais celle-ci n’a pas accepté et réclame plus». Il a ajouté qu’en sus de Betamax il y a aussi CTPower et éventuellement le cas BAI en France.

Précautions contre le virus Sika

Il a demandé au gouvernement de prendre toutes les précautions nécessaires et informer la population contre ce virus, en parlant  le va et vient entre Maurice et Singapour où aux dernières nouvelles 189 cas ont été  recensés dans ce pays le plus propre et le plus hygiénique.


Source: Le Militant

ASSEMBLEE NATIONALE – DE MARS A SEPTEMBRE 2016

Paul Bérenger a adressé 25 PNQ’s et les autres députés du MMM 302  PQ’s au PM et d’autres ministres

Ass

Les travaux à l’Assemblée nationale ont été ajournés ce jeudi 1er septembre jusqu’au 15 novembre. Du 29 mars au 1er septembre, le Parlement a siégé en 32 occasions. Paul Bérenger a posé 25 Private Notice Questions (une a été retirée le 10 août et une autre annulée lors de la dernière séance) au Premier ministre et autres ministres.  Quant aux autres députés du MMM, ils ont interpellé le PM et d’autres ministres 302 fois et ont intervenu  27 fois lors de l’ajournement. 

 


Source: Le Militant

PNQ ADRESSEE AU MINISTRE DES FINANCES REFILEE A L’ATTORNEY GENERAL – 01 SEPTEMBRE 2016

Walk-out de Paul Bérenger en compagnie des députés du MMM après un vif échange avec Pravind Jugnauth 

 100 millions de dollars proposés à la compagnie Betamax, à Singapour.

-L’Assemblée nationale en vacances jusqu’au mardi 15 novembre.

PNQ

 Le leader de l’opposition voulait interroger le ministre des Finances sur les demandes de dommages/compensations déposées contre le l’Etat mauricien, lors de sa PNQ, ce jeudi 1er septembre. Paul Bérenger  voulait savoir de ce dernier : “Whether, in regard to the claims for damages/compensations lodged against the State of Mauritius which are presently outstanding, he will state where matters stand, including those from – (a) Hogan Lovells International, on behalf of investors from the United Kingdom in relation to the implementation of projects in 2014 at Le Morne and at Pointe Jérome respectively; (b)Betamax Limited; (c) CT Power (Mauritius) ; and (d) the former British American Insurance, indicating, in each case – (i) the  quantum of the damages/compensations claimed; (ii) the legal/arbitral institutions dealing therewith, indicating the dates on which same have been/will be considered and who has represented/will represent the State of Mauritius thereat; and (iii) if provisions have been made for the payment of the claims for damages/compensations, if any?”

Après la PNQ de mercredi dernier, le  ministre des Finances n’a pas osé croiser le fer une nouvelle fois avec le leader de l’opposition, c’est l’Attorney general qui s’est mis debout pour répondre. Paul Bérenger  a fait un walk-out en compagnie des députés du MMM après un vif échange avec Pravind JugnauthS’adressant à la presse peu après, Paul Bérenger a déploré que Pravind a refilé cette question à l’Attorney general. Il a ajouté que «c’est une honte. Et c’est triste pour le pays. Pravind Jugnauth se sauve. Ce n’est pas la première fois. Cela devient une habitude.» Expliquant les raisons pour lesquelles il souhaitait que le ministre des Finances réponde à la PNQ, il a déclaré : «D’après mes renseignements, le gouvernement a proposé 100 millions de dollars à la compagnie Betamax, à Singapour. Mais celle-ci n’a pas accepté. Il est vrai qu’il y a des aspects légaux mais je voulais principalement savoir ce qu’il en est du côté des finances. C’est la raison pour laquelle j’ai adressé ma PNQ à Pravind Jugnauth». Il a aussi ajouté que Pravind Jugnauth n’a pas évoqué le sujet lors de la présentation de son Budget. «Il y aura d’autres réclamations  qui coûteront plus de 10 milliards au peuple. Et il n’y a eu aucune provision à ce propos dans le Budget», a-t-il dit.

L’Assemblée nationale en vacances jusqu’au mardi 15 novembre

Les travaux à l’Assemblée nationale ont été ajournés ce jeudi 1er septembre. C’est le 15 novembre que cette dernière siégera de nouveau.

 


Source: Le Militant