LE MMM COMMENTE LE BUDGET 2016/17 – 30 JUILLET 2016

 

Paul Bérenger maintient ses analyses de vendredi soir

-Il prévoit des développements politiques après ce budget.

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 30 juillet,   Paul Bérenger a maintenu ses analyses de vendredi soir 29 juillet à l’issue de la présentation du Budget 2016-17 à l’Assemblée nationale. Selon lui, des développements politiques sont à prévoir après ce budget. Il a aussi annoncé des PNQ sur des sujets tels que la dette publique, la pauvreté, le ‘cancer centre’, le Morne et Benita, entre autres.

Paul Bérenger maintient ses analyses de vendredi soir 29 juillet à l’issue de la présentation du Budget 2016-17   après avoir décortiqué le budget de Pravind Jugnauth toute la nuit  avec Reza Uteem et ses conseillers en économie. Selon lui, il y a des  mesures intéressantes  mais il n’est pas un budget de relance, ne relancera pas la croissance économique et ne va pas créer de l’emploi. Mais il reconnaît toutefois les efforts entrepris pour adresser le problème de la pauvreté. Mais il dit constater que l’investissement dans le secteur privé a dégringolé. «Ce Budget[1]n’est pas totalement négatif mais il y a eu un manque de courage de la part de Pravind Jugnauth. C’est mon plus grand regret», dit-il.  Pour lui, le Budget 2016-17 ne représente pas la rupture préconisée. Quant à la  prévision de la croissance à 4,1 %, il répète  qu’il ne croit  pas, car la BoM avait déjà prédit un taux de 3,8 % pour 2017. Il maintient que les Rs 13 milliards avancées par l’Inde a pu sauver le Budget 2016-17. Il a soutenu  que sans  cet apport de l’Inde, le Budget aurait été totalement différent.«La Grande péninsule a accordé environ Rs 13 milliards à Maurice. Sans cela, l’investissement aurait été nul. L’Inde a sauvé ce Budget. Mais c’est Rs 13 milliards sur quatre ans.» Et d’ajouter: «Il est extraordinaire que l’Inde ait accepté que Rs 2,7 milliards aillent  à l’Heritage City.»Au sujet de la pauvreté, il a déclaré que ce qui a été proposé est «intéressant. On parle d’une allocation mais ce n’est pas clair. Je vais poser une Private Notice Question dessus». Il a aussi déploré que rien n’ait été dit sur un cancer centre, les grands projets annoncés par Vishnu Lutchmeenaraidoo : port de pêche, Domaine les Pailles, etc., et surtout pas un mot sur le financement par l’Arabie Saoudite et Dubayy.  Quant aux artistes, c’est ridicule, dit-il. Il a aussi mis en garde contre des procès contre l’Etat à l’instar d’un projet au Morne, City Power, Betamax et l’ex-BAI.

Des développements politiques à prévoir

Avec la façon de faire des partenaires, ça ne pourra continuer, selon lui. Il cite le cas d’un PPS qui manifeste contre la NDU, le ministre  Wong à l’étranger qui critique le gouvernement, le PMSD qui politise le parcours du Morne en n’invitant pas les partenaires, et son leader qui n’est pas d’accord avec les taxes sur les loisirs. Il cite aussi les commentaires à haute voix lors de la présentation du budget.

References

  1. ^Budget (www.lexpress.mu)

Read more http://mmm.mu/militant/index.php?option=com_content&view=article&id=1638:le-mmm-commente-le-budget-2016-17-30-juillet-2016&catid=120&Itemid=435

LE MMM COMMENTE LE BUDGET 2016/17 – 30 JUILLET 2016

 

Paul Bérenger maintient ses analyses de vendredi soir

-Il prévoit des développements politiques après ce budget.

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 30 juillet,   Paul Bérenger a maintenu ses analyses de vendredi soir 29 juillet à l’issue de la présentation du Budget 2016-17 à l’Assemblée nationale. Selon lui, des développements politiques sont à prévoir après ce budget. Il a aussi annoncé des PNQ sur des sujets tels que la dette publique, la pauvreté, le ‘cancer centre’, le Morne et Benita, entre autres.

Paul Bérenger maintient ses analyses de vendredi soir 29 juillet à l’issue de la présentation du Budget 2016-17   après avoir décortiqué le budget de Pravind Jugnauth toute la nuit  avec Reza Uteem et ses conseillers en économie. Selon lui, il y a des  mesures intéressantes  mais il n’est pas un budget de relance, ne relancera pas la croissance économique et ne va pas créer de l’emploi. Mais il reconnaît toutefois les efforts entrepris pour adresser le problème de la pauvreté. Mais il dit constater que l’investissement dans le secteur privé a dégringolé. «Ce Budget  n’est pas totalement négatif mais il y a eu un manque de courage de la part de Pravind Jugnauth. C’est mon plus grand regret», dit-il.  Pour lui, le Budget 2016-17 ne représente pas la rupture préconisée. Quant à la  prévision de la croissance à 4,1 %, il répète  qu’il ne croit  pas, car la BoM avait déjà prédit un taux de 3,8 % pour 2017. Il maintient que les Rs 13 milliards avancées par l’Inde a pu sauver le Budget 2016-17. Il a soutenu  que sans  cet apport de l’Inde, le Budget aurait été totalement différent.«La Grande péninsule a accordé environ Rs 13 milliards à Maurice. Sans cela, l’investissement aurait été nul. L’Inde a sauvé ce Budget. Mais c’est Rs 13 milliards sur quatre ans.» Et d’ajouter: «Il est extraordinaire que l’Inde ait accepté que Rs 2,7 milliards aillent  à l’Heritage City.»Au sujet de la pauvreté, il a déclaré que ce qui a été proposé est «intéressant. On parle d’une allocation mais ce n’est pas clair. Je vais poser une Private Notice Question dessus». Il a aussi déploré que rien n’ait été dit sur un cancer centre, les grands projets annoncés par Vishnu Lutchmeenaraidoo : port de pêche, Domaine les Pailles, etc., et surtout pas un mot sur le financement par l’Arabie Saoudite et Dubayy.  Quant aux artistes, c’est ridicule, dit-il. Il a aussi mis en garde contre des procès contre l’Etat à l’instar d’un projet au Morne, City Power, Betamax et l’ex-BAI.

Des développements politiques à prévoir

Avec la façon de faire des partenaires, ça ne pourra continuer, selon lui. Il cite le cas d’un PPS qui manifeste contre la NDU, le ministre  Wong à l’étranger qui critique le gouvernement, le PMSD qui politise le parcours du Morne en n’invitant pas les partenaires, et son leader qui n’est pas d’accord avec les taxes sur les loisirs. Il cite aussi les commentaires à haute voix lors de la présentation du budget.

References

  1. ^Budget (www.lexpress.mu)
 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1638-le-mmm-commente-le-budget-2016-17-30-juillet-2016

BUDGET 2016/2017 – 29 JUILLET 2016

Paul Bérenger: « C’est un budget intéressant mais pas de relance et de création d’emplois »

BUD

Lors d’un point de presse à l’issue du discours du ministre des Finances, le leader de l’opposition et du MMM, Paul Bérenger réagissant à chaud – en attendant de revenir plus en détail demain matin, lors de la conférence hebdomadaire du MMM et le discours de Reza Uteem, mercredi prochain, pour donner la réplique à Pravind Jugnauth – a qualifié ce budget de « intéressant mais pas de relance de l’économie et de création d’emplois ».

La raison principale, selon lui, contrairement à l’apparence donnée par le ministre, le ‘capital budget’ n’augmentera pas. Le leader du MMM, ne croit pas à une croissance de 4,1 %. Il rappelle que la BoM avait prévu 3,6 % en 2016 et 3,8 % en 2017. «De la poudre aux yeux, cela ne dépassera pas les 4 % fatidiques», dit-il. Il a aussi  rappelé que Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait annoncé une croissance supérieure à 5 %,  il y a un an. Quant à la baisse du prix du gaz ménager, il a déclaré : «vaut mieux tard que jamais. Il faut suivre la tendance mondiale, Maurice aurait dû baisser aussi les prix des produits pétroliers. » Il a aussi ajouté que sans le ‘ grant ‘ de plus de Rs 12 milliards de l’Inde, le budget aurait capoté.
Pour lui,  le discours de ce soir était désordonné, et ce n’est pas un budget de rupture en termes de langage et de présentation. 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1637-budget-2016-2017-29-juillet-2016

LE DOSSIER CHAGOS – 23 JUILLET 2016

Paul Bérenger  demande à SAJ de rendre publique la lettre de David Cameron

CON

Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 23 juillet, est revenu sur le dossier Chagos, la réforme électorale et  l’affaire « Coin Idéal».

Revenant sur le dossier Chagos, Paul Bérenger a expliqué que selon ses renseignements, David Cameron a demandé au Premier ministre mauricien de reprendre toute la question avec son successeur as « friends and equals». Après   la réaction négativede sir Anerood Jugnauth (SAJ), Paul  Bérenger a expliqué qu’ensuite la baronne Anelay, la ministre d’Etat du Foreign  and Commonwealth Office a adopté un ton plus dur et moins diplomatique dans sa réponse. Le 14 juillet, a-t-il ajouté, Maurice a soumis  aux Nations unies une « notice » avec  mention qu’elle viendra bientôt avec une résolution mais il ne sait pas, dit-il,  à qui la « notice » a été remise. Il  se demande, par ailleurs, si le texte a été soumis et s’il sera au prochain agenda de l’assemblée  générale des NU. Avec ces tons « zafer la serié », selon lui.

Le leader du MMM demande donc que cette lettre de David Cameron soit rendue publique. «La population et le leader de l’opposition ont le droit d’avoir les détails de cette lettre», a-t-il insisté. Il a ajouté que l’avenir dira si SAJ a eu raison de ne pas prendre le temps de discuter avec le nouveau Premier ministre britannique, et pour le ton qu’il a adopté à l’égard de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

Réforme électorale

Paul Bérenger se dit très content que sa PNQ sur ce sujet a remis les pendules à l’heure, surtout sur le cas de Rodrigues. Le Premier ministre a admis qu’une dose de proportionnelle ajoutée au First Past the Post actuel ne saurait renverser la majorité élue lors d’un scrutin. Et a annoncé qu’avant que le  projet de loi  soit  circulé les Ong’s auront l’occasion de le consulter. C’est après la préparation d’un Draft Bill, qu’ils vont consulter le comité Duval, a-t-il rappelé. Il dit attendre les recommandations du comité Duval.  Il estime donc que le comité sur la réforme électorale doit soumettre assez vite ses propositions à ce sujet. Afin qu’une question aussi délicate ne soit pas débattue à la veille des prochaines élections.

L’affaire « Coin Idéal »

Parlant de  cette affaire dans laquelle le fils d’un DCP est impliqué, le leader du MMM a déclaré : « la fason sa pe ale li pou enn pir  ‘cover-up’ ». Il a ajouté qu’il  y avait un black-out  total jusqu’à l’article du Mauricien et la question parlementaire de Rajesh Bhagwan. D’après ses renseignements, c’est un ASP dela CID de Rose-Hill, qui enquête sur le no 2 de la police, qui était l’Acting Commissioner of Police au moment de l’incident. C’est choquant et révoltant, selon lui. Il a demandé au commissaire de se ressaisir. Il a annoncé son intention de venir avec une Private Notice Question (PNQ) à l’Assemblée nationale sur cette affaire bientôt.

 

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1636-le-dossier-chagos-23-juillet-2016

A L’ASSEMBLEE NATIONALE – 19 JUILLET 2016

BROADCASTING COMMITTEE

Le MMM:« C’est un manque de respect et une preuve de lâcheté du PM »

CON

Le MMM a tenu un point de presse cet après-midi. Paul Bérenger en compagnie des députés mauves a  commenté le Broadcasting Committee et la participation du PPS Henry à une marche de protestation contre la NDU, pour illustrer le véritable bazar qui règne au sein du gouvernement.

Paul Bérenger a dénoncé la décision du Premier ministre de ne pas présenter de motion pour revoir le nombre de membres siégeant sur le Broadcasting Committee,chargé de se pencher sur la retransmission en direct des travaux parlementaires. Il a rappelé qu’il était prévu que le Premier ministre annonce, ce mardi 19 juillet au Parlement, la révision de huit à dix membres au sein du Broadcasting Committee: soit deux du Mouvement militant mauricien (MMM), un du Parti travailliste, un du Mouvement patriotique et six du gouvernement (y compris le député de Rodrigues). Le Premier ministre avait accédé, la semaine dernière, à la requête du MMM pour augmenter de un à deux le nombre de membres de ce parti au sein du comité, dit-il. C’est un manque de respect et une preuve de lâcheté, selon lui. Il a suffi qu’Ivan Collendavelloo élève la voix, lors de la réunion du comité parlementaire de la majorité, pour que le Premier ministre retire sa motion, selon ses renseignements, a-t-il ajouté.  Il a paniqué, dit-il. Répondant à une question de la presse  sur ce que fera le MMM, il a déclaré : «Je  soumettrai deux noms en tant que leader de l’opposition officiel et si la demande est rejetée, le MMM agira en conséquence».

Paul Bérenger a qualifié la situation qui règne au sein de ce gouvernement de véritable bazar. Il a aussi cité la participation de Thierry Henry Parliamentary Private Secretary (PPS) à une marche de protestation organisée par les habitants de Tamarin, dimanche dernier contre la National Development Unit (NDU). Pour le leader du MMM, le PPS Henry, qui doit travailler en étroite collaboration avec la NDU a en fait mis à mal le travail de l’institution en participant à la manifestation. Celle-ci, rappelle-t-il, avait notamment pour objectif de dénoncer le mauvais état des voies publiques dans cette région.

Le MMM a tenu un point de presse cet après-midi. Paul Bérenger en compagnie des députés mauves a  commenté le Broadcasting Committee et la participation du PPS Henry à une marche de protestation contre la NDU, pour illustrer le véritable bazar qui règne au sein du gouvernement.

Paul Bérenger a dénoncé la décision du Premier ministre de ne pas présenter de motion pour revoir le nombre de membres siégeant sur le Broadcasting Committee,chargé de se pencher sur la retransmission en direct des travaux parlementaires. Il a rappelé qu’il était prévu que le Premier ministre annonce, ce mardi 19 juillet au Parlement, la révision de huit à dix membres au sein du Broadcasting Committee: soit deux du Mouvement militant mauricien (MMM), un du Parti travailliste, un du Mouvement patriotique et six du gouvernement (y compris le député de Rodrigues). Le Premier ministre avait accédé, la semaine dernière, à la requête du MMM pour augmenter de un à deux le nombre de membres de ce parti au sein du comité, dit-il. C’est un manque de respect et une preuve de lâcheté, selon lui. Il a suffi qu’Ivan Collendavelloo élève la voix, lors de la réunion du comité parlementaire de la majorité, pour que le Premier ministre retire sa motion, selon ses renseignements, a-t-il ajouté.  Il a paniqué, dit-il. Répondant à une question de la presse  sur ce que fera le MMM, il a déclaré : «Je  soumettrai deux noms en tant que leader de l’opposition officiel et si la demande est rejetée, le MMM agira en conséquence».

Paul Bérenger a qualifié la situation qui règne au sein de ce gouvernement de véritable bazar. Il a aussi cité la participation de Thierry Henry Parliamentary Private Secretary (PPS) à une marche de protestation organisée par les habitants de Tamarin, dimanche dernier contre la National Development Unit (NDU). Pour le leader du MMM, le PPS Henry, qui doit travailler en étroite collaboration avec la NDU a en fait mis à mal le travail de l’institution en participant à la manifestation. Celle-ci, rappelle-t-il, avait notamment pour objectif de dénoncer le mauvais état des voies publiques dans cette région.

PNQ LA REFORME ELECTORALE

 

Paul Bérenger : « Le problème à Rodrigues n’est pas  la représentation proportionnelle mais le transfugisme»

 

La PNQ du leader de l’opposition de ce mardi 19 juillet axée sur la réforme électorale était adressait au Premier ministre. Paul Bérenger a demandé à ce dernier :“Whether, in regard to electoral reforms in mainland Mauritius and in   Rodrigues, he will state – (a) if the United Nations Human Rights Committee has been informed of the stand of Government in relation thereto; and (b) when the Ministerial Committee chaired by the Honourable Deputy Prime Minister, Minister of Tourism and External Communications, is expected to publish the recommendations thereof on the – (i) introduction of a dose of proportional representation in the National Assembly; and (ii)

proposed amendments to the electoral system in Rodrigues, indicating if the State Law Office has already prepared a draft Bill in relation thereto?”

A L’ASSEMBLEE NATIONALE - 19 JUILLET 2016

Dans sa réponse,  le Premier ministre a déclaré que le gouvernement viendra prochainement avec un nouveau système électoral pour le prochain mandat de l’Assemblée régionale de Rodrigues en soutenant que le système en vigueur actuellement mine la stabilité de la majorité issue des urnes. Il a ajouté que le gouvernement est en présence d’une première ébauche des amendements de l’ancien chef juge sir Victor Glover, qui s’est vu confier cette tâche et que ce dernier  a déjà eu des consultations avec les partis politiques concernés à Rodrigues alors que la Commission électorale a déjà abordé la question avec l’Electoral Supervisory Commission. Il a promis des consultations avec les différents stakeholders dans l’île, et qu’à ce stade, il n’est pas disposé à discuter davantage de ce Draft Bill vu que d’autres changements sont à prévoir. Il a refusé de déposer sur la table de l’Assemblée nationale une copie des amendements préliminaires au Rodrigues Regional Assembly Act. Pour sa part, Paul Bérenger s’est élevé contre la déclaration du PM à l’effet que « minorité vinn mazorité » avec la proportionnelle en  ajoutant que dans le cas de Rodrigues, il était davantage question de transfugisme et qu’il y a lieu d’agir à ce niveau plutôt que de jeter la dose de la représentation proportionnelle à la poubelle.Il a ajoutéqu’il y a consensus pour augmenter le nombre de membres élus de l’Assemblée régionale selon la formule First Past the Post de 12 à 18, soit au lieu de deux par région mais de trois. Le contentieux, a-t-il dit,  c’est au niveau de la nomination à partir des Party Lists, soit deux pour le parti qui remporte le plus grand nombre de sièges et deux pour l’autre parti. Il a attiré l’attention de la Chambre sur le nouveau système électoral régional en citant le dernier précédent à Trinité-et-Tobago, où les membres nominés des Party Lists n’ont pu l’être.

 

Lire la PNQ intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org[1]

Debate no 17

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1635-a-l-assemblee-nationale-19-juillet-2016

REFORME ELECTORALE – 16 JUILLET 2016

Paul Bérenger dénonce les  bêtises déblatérées par le Premier ministre

CONLors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 16 juillet, Paul Bérenger a abordé un seul sujet,  la réforme électorale après les bêtises que le Premier ministre a déblatérées, à Rodrigues[1]. Il a aussi exprimé la solidarité du MMM à la France et aux proches des victimes de la tuerie de Nice.

CON

Après  les bêtises que le Premier ministre a déblatérées à Rodrigues[2], il a tenu à revenir en détail sur la réforme électorale, a-t-il dit. Il a expliqué qu’il existe deux extrêmes en ce qu’il s’agit de système électoral : le first past the post comme c’est le cas en Angleterre qui n’est pas démocratique et l’autre, le proportionnel intégrale comme il y existe en Afrique du Sud et en Israël qui est source d’instabilités. Il a ajouté qu’entre ces deux extrêmes, il y a beaucoup de pays qui ont adopté une dose de proportionnelle. « Au MMM ca fait 30 ans que nous avons étudié et proposé une dose de proportionnel », dit-il. ll  a déploré le fait que ce gouvernement  ne tienne toujours pas ses engagements  vis-à-vis des Nations unies sur la question de réforme électorale qui, rappelle-t-il, figure aussi sur le manifeste électoral de l’alliance Lepep. Pour Rodrigues, il  soutient qu’il faut avoir 18 élus et garder la proportionnelle telle qu’elle existe actuellement. Selon ses renseignements, dit-il, les propositions du gouvernement sont comme suit : 18 élus et deux sièges à chacun des deux partis qui arrivent en tête.  Or, il prévoit des difficultés avec de tels changements surtout si les deux partis obtiennent le même nombre de siège. Il demande que ce projet de loi soit rendu public.

 

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1634-reforme-electorale-16-juillet-2016

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 19 JUILLET 2016

Missions  ministérielles à l’étranger, rapport du ‘US Department of State’, Super Cash Gold et Bramer Asset Management, BoM et Maritius Telecom à l’agenda

PQ

Les missions  ministérielles à l’étranger, le rapport du ‘US Department of State’ sur le trafic humain à Maurice, Super Cash Gold et Bramer Asset Management, la BoM, le Maritius Telecom, l’’Integrity Reporting Board’, la mort d’Iqbal Toofany en cellule policière et Les Jeux de la NHDC sont, entre autres, parmi les sujets qui intéressent les députés du MMM. Il ont inscrit une vingtaine à l’ordre du jour de la prochaine séance.

Veda Baloomoody demandera au Premier ministre quelles sont les actions prises pour implémenter les recommandations du rapport du ‘US Department of State’ sur le trafic humain à Maurice pour la protection des enfants Il demandera aussi à ce dernier de s’enquérir auprès du commissaire de police sur le nombre de cas de ‘rogue & vagabond’ enregistrés. Il interrogera aussi le ministre des Collectivités locales par rapport à la célébration de l’anniversaire de la Résidence Atlee à Curepipe.

Reza Uteem voudra savoir du PM où en est l’enquête sur la mort d’Iqbal Toofany en cellule policière. Il demandera aussi au ministre des Finances d’obtenir des détails de la BoM sur les prêts non-performants, la situation financière courante et la restructuration proposée. Au ministre de la Bonne gouvernance, il réclamera des détails sur l’’Integrity Reporting Board’.

Rajesh Bhagwan recherchera des informations auprès du PM sur celui qui agit comme le président de Mauritius Telecoms, quand un nouveau sera nommé et des détails sur son board. Il interrogera aussi le ministre des Infrastructures publiques par rapport à une compagnie sud-coréenne et au projet de link road Robinson/Glenpark; le ministre des Finances aux missions  ministérielles à l’étranger de janvier 2015 à ce jour.

Adil Ameer Meea interrogera le ministre de la Bonne gouvernance par rapport au Super Cash Gold et Bramer Asset Management; le ministre du Commerce sur l’importation des bétails; le ministre du Tourisme par rapport au ‘pleasure crafts’ et le ministre des Collectivité locales par rapport aux articles saisis des marchands ambulants par les officiers de police et des inspecteurs municipaux.

Franco Quirin réclamera des détails au ministre des PME sur la composition du board de la SMEDA et au ministre des Terres et du Logement sur Les Jeux de la NHDC.

Lire les réponses intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org
[1]

Debate no 17

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1633-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-19-juillet-2016

PNQ SUR LES PERSONNES HANDICAPEES – 12 JUILLET 2016

Vibrant  plaidoyer de Paul Bérenger en faveur de ces enfants

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce mardi 12 juillet, axée sur la situation des personnes handicapées et en particulier les enfants, était adressée à la ministre de la Sécurité sociale. Il a demandé à cette dernière: « Whether, in regard to the persons and children with disabilities, she will state –  (a) the measures being taken in Mauritius pursuant to the recent publication of the Report of the United Nations Committee on the Rights of Persons with Disabilities (CRPD), indicating when the – (i) reservations to the Convention on the Rights of Persons with Disabilities will be withdrawn; (ii) Optional Protocol to the said Convention will be ratified; and (iii) discriminating provisions in the Constitution of the Republic of Mauritius in relation thereto will be repealed; (b) the budgetary provisions agreed upon in the forthcoming budget in relation thereto – (i) in respect of the Non–Governmental Organisations; and (ii) for the provision of inclusive schools; and (c) when the Disability Bill will be introduced in the House?

Dans sa réponse la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo a indiqué que des amendements constitutionnels seront apportés pour une meilleure intégration des personnes handicapées et que des consultations sont en cours avec plusieurs ministères dont celui des Finances pour mieux venir en aide à ces enfantsEn ce qui concerne leur recrutement dans le secteur privéau  taux de 3%, elle a déclaré  qu’un committee of employers’ a été mis sur pied et deux fois par mois, des campagnes de sensibilisation sont menées dans le secteur privéet quedes discussions sont en cours avec le ministère de la Fonction publique pour intégrer cette mesure dans le secteur public.Quant au Disability Bill, la ministre a affirmé qu’il sera bientôt présenté au Conseil des ministres et que dès qu’il le sera, il sera circulé auprès de toutes les parties concernées. Le leader de l’opposition qui a qualifié le  rapport de CRPD de ‘damning’, a déploré que la ministre de la Sécurité sociale adopte un ton bien optimiste à celui-ci. A la question si rapport a été discuté au Conseil des ministres, la ministre a répondu que les recommandations n’ont pas fait l’objet de discussions. Paul Bérenger qui a fait un vibrant  plaidoyer en faveur de ces enfants a demandé au gouvernement de faire un effort spécial dans l’éducation de ces derniers au niveau du budget alloué  par le ministère des Finances. Il a rappelé que certaines Organisations non-gouvernementales sont au bout du rouleau. Il a aussi eu un mot spécial pour les autistes.

Lire la PNQ intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org[1]

Debate no 16

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1632-pnq-sur-les-personnes-handicapees-12-juillet-2016

EN MARGE DU BUDGET 2016/2017

Appel spécial de Paul Bérenger au ministre des Finances pour un effort en faveur des personnes handicapées

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 9 juillet, Paul Bérenger a évoqué le problème des personnes handicapées. Il est revenu sur le dossier Chagos et a parlé brièvement sur le prochain budget et le Brexit en promettant de revenir en détails sur ces deux sujets et sur l’affaire BAI  et le projet City Power/CEB prochainement.

 Parlant brièvement sur la préparation du budget, il a indiqué que le ministre des Finances Pravind Jugnauth a un gros travail à abattre après avoir  hérité une situation catastrophiquequ’a laissé Vishnu Lutchmeenaraidoo et aussi le Brexit.

Véritable plaidoyer qu’a fait le leader du MMM en faveur des personnes handicapées. Ce sujet pourrait même faire l’objet de la prochaine PNQ, a-t-il dit. Il a fait un appel spécial au ministre des Finances pour un effort envers  les handicapés, en particulier les enfants handicapés. Il a cité le dernier rapport des Nations unies  qui est très critique envers Maurice concernant l’éducation des enfants handicapés. Certaines Organisations non-gouvernementales en particulier l’APEIM et les enfants autistes sont au bout du rouleau,a-t-il souligné.

Chagos : « Un bateau pour Diego »

Le leader du MMM, déplore qu’on perde du temps sur ce dossier et que  rien de sérieux  n’ait été fait jusqu’ici pour qu’il  figure à l’agenda de l’assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (Onu) en septembre. Il trouve que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, comprend mal la situation[2]sur  ce dossier. Revenant sur sa PNQ, il dit que SAJ ne se souvienne de rien. « L’idée était ‘nou pran enn bato nou ale’.J’avais proposé et SAJ aussi l’avait proposé, que nous choisissions bien notre moment et que le Premier ministre de Maurice, le Premier ministre adjoint, le leader de l’opposition, les parlementaires et les Chagossiens, prennent tous un bateau pour aller aux Chagos. C’est à nous les Chagos,  [3]qu’ils nous arrêtent tous ». En sus de notre dossier devant l’assemblée de l’Onu, cette initiative apporterait, selon lui, une publicité internationale.

Brexit

Abordant le  Brexit, il a déclaré que nous perdons beaucoup de temps sur ce dossier aussi. « L’Inde fait son travail pendant ce temps. Le ministre du commerce britannique s’est rendu en Inde pour discuter. Mais nous, nous ne savons pas jusqu’ici qui siège sur le comité interministériel sur le Brexit. On entend maintenant parler d’un Working Group. », dit-il. Pour lui la situation n’est guère reluisante. Il affirme que le Fonds monétaire international (FMI) vient de revoir à la baisse le taux de croissance dans les pays de l’Union européenne.  Le Royaume-Uni va vers une récession, selon lui.

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1631-en-marge-du-budget-2016-2017

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU MARDI 12 JUILLET 2016

Drogues synthétiques, Apollo Bramwell, M.V. Benita, voyages du ministre de la Santé et la voiture d’un haut gradé impliquée dans un incident parmi les interpellations

Drogues synthétiques, l’hôpital Apollo Bramwell, le  naufrage du navire M.V. Benita, les voyages du ministre de la Santé, la voiture d’un haut gradé de la police impliquée dans un incident, l’affaire ‘horsepower’ falsifiés,  sont entre autres, des sujets figurant parmi les interpellations des députés du MMM, inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire.

PQ

Reza Uteem réclamera des détails au Premier ministre sur l’affaire  des certificats ‘horsepower’ falsifiés. Il demandera aussi   au ministre des Finances par rapport à l’hôpital Apollo Bramwell de s’enquérir auprès du NIC Healthcare Ltd le montant de fonds injecté depuis août 2015 à ce jour dans cet hôpital; au ministre de la Santé, il voudra des détails par rapport au ‘Overseas Treatment Scheme’ et au ministre de la sécurité sociale toujours des détails par rapport à la ‘Convention on Rights of Persons with Disabilities.

Zouberr Joumaye, de son côté,  voudra connaître du ministre de la Santé par rapport aux  drogues synthétiques, les mesures prises par son ministère pour freiner sa consommation et pour sensibiliser les utilisateurs sur l’effet néfaste sur leur santé. Il interpellera aussi le ministre de l’Environnement sur le naufrage du navire M.V. Benita.

 Rajesh Bhagwan, pour sa part, demandera au PM de voir auprès du commissaire de police si une voiture immatriculée 7824 DC 11 était impliqué dans un incident le 27 mai dernier. Dans l’affirmative, il demandera des détails sur cet  incident et sur l’enquête en cours. Il recherchera aussi des détails au ministre des Finances sur les voyages du ministre de la Santé de février 2015 à mai 2016 ; au ministre de la Santé sur le Cardiac Centre de Pamplemousses ; au ministre des TIC sur le ‘last branding exercise’ de Mauritius Telecom et le ministre du Tourisme sur les projets hôteliers.

Veda Baloomoody interrogera le PM sur une pétition envoyée à son bureau le 19 mai dernier par rapport au  law & order à Résidence Vallijee. Il veut connaître les mesures que la police a prises pour remédier à cette situation. Il interrogera aussi ce dernier par rapport aux officiers de police qui se présentent devant la ‘Disciplinary Orderly Room’ et le ministre du Logement sur une pétition envoyée par les habitants de Résidence Richelieu à Petite Rivière sur l’état déplorable de leurs maisons.

Quant à Adil Ameer Meea, il demandera au PM de voir auprès du commissaire de police où en est le projet de construction d’une nouvelle station de police à Trou Fanfaron. Il  réclamera aussi des détails au ministre de la Bonne gouvernance par rapport au ‘Insurance Industry Compensation Fund’.

Franco Quirin comme à l’accoutumée interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il recherchera des détails sur la suspension de 4 joueurs de l’Association Sportive de Quatre Bornes et 7 autres de la Grande Rivière Wanderers. Il veut aussi savoir si la Mauritius Judo Federation a un nouveau ‘management committee’ depuis le 28 juin dernier. Dans l’affirmative il réclame sa composition.

Lire les réponses intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org[1]

Debate no16 

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1630-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-mardi-12-juillet-2016