AFFAIRE BAI – 30 AVRIL 2016

Paul Bérenger : « La situation est très inquiétante »

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du  MMM, ce samedi 30 avril, Paul Bérenger, est revenu sur l’affaire BAI, la situation des marchands ambulants et l’achat des turbines par  le CEB. Il a dénoncé la lâcheté de Soodhun. Il a aussi demandé aux travailleurs de  «Kwar dan lavenir et gard lespwar » comme souhait pour le 1er Mai.

 

Revenant sur l’affaire BAI,  Paul Bérenger a déclaré que la situation est très inquiétante. Après les bla bla bla et les bluffs, c’est l’échéance du 30 juin pour rembourser les Rs 3 milliards à la BoM  et le paiement des ‘debentures’, Rs 3,26 milliards chaque 30 juin pendant les prochaines 5 ans d’un côté et échec après l’échec avec la vente de Britam, Appolo Bramwell et autres et les pressions exercées sur la SICOM, la SBM et le Télécom, de l’autre côté, a-t-il rappelé. Il est aussi très inquiet pour les 135 000 « pension policy » avec la BAI transférées à la NIC. Financièrement « tou anbalao », selon lui. Il a promis qu’il reviendra sur ce  dossier à l’Assemblée nationale prochainement.

La lâcheté de Soodhun

Commentant le dossier de transaction foncière sur les pas géométriques à Grand-Baie en faveur du fils de Showkutally Soodhun, il a dénoncé la lâcheté de ce dernier. «C’est une honte», a-t-il lancé.«Le vrai scandale c’est le 14 mai 2015, le transfert de bail sur le nom de son fils et  le 26 août 2015, le bail résidentiel passe à bail industriel pour le développement d’un complexe de bungalows à louer et une clinique dentaire.» Avec les informations qui circulent déjà dans la presse, entre autres, l’ICAC aurait dûouvert une enquête, selon lui. « Kan bez lor li li zet labou lor Reza Uteem. Enn trust se enn trust, enn zafer komin pou evit siksesion », a-t-il dit en mettant en garde Soodhun que ce dossier sera rouvert en temps et lieu.

Les turbines du CEB

 Paul Bérenger  a aussi commenté l’affaire des turbines duCentral Electricity Board. Selon lui, il se passe des choses louches dans la saga des turbines. «  pe anil ‘tender’  pe refer. Pena plas pou met tirbin. Pe sove pe kit Bain des Dames pou al Fort Georges. Lepor tre riskan pa kone kot pou met tirbin. Kouma dan ka BAI bizin ena transparans ». Selon lui,  le ministre Ivan Collendavelloo va trop vite sur ce dossier « pe galoupe kouma fouka ». Il reviendra avec ce dossier aussi bientôt à l’Assemblée nationale. 

La situation des marchands ambulants

En ce qu’il s’agit du dossier des marchands ambulants, il trouve que c’est une bonne chose que ces derniers n’insistent plus pour opérer à nouveau dans les rues.  Le public est content que les rues respirent, dit-il. Mais il déplore toutefois les propos du Premier ministre envers les marchands ambulants. Il les a blessés, selon lui. Il demande de les renvoyer l’ascenseur en recouvrant  leur site et fait le nécessaire du côté des toilettes. « Pli divan mo pou tas ar Bodha ek Husnoo pou zot gagn zot nouvo baz »,  a-t-il promis.

Le remplacement de Brian Glover à l’EOC

Répondant à une question de la presse sur le remplacement de Brian Glover à l’Equal Opportunities Commission, le leader du MMM a déploré la grossièretéde la façon de faire de l’Etat pour la révocation de ce dernier. Il a rappelé qu’il ne propose pas de nom mais de protester quand le choix n’est pas bon. C’est ce qu’il a fait, des quatre noms proposés par le gouvernement à la présidente de la République, en consultation avec lui, il a contesté un à cause  des ramifications politiques. Il n’a toutefois pas cité de nom. Quant à son souhait aux travailleurs pour le 1er  Mai: «Kwar dan lavenir et gard lespwar », a-t-il répondu à une autre question.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1595-affaire-bai-30-avril-2016

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 3 MAI 2016

La télévision privée, les ‘Panama papers’, l’approvisionnement des produits pétroliers, le secteur des SME’s et Heritage City à l’agenda

PQ

La télévision privée, les ‘Panama papers’, l’approvisionnement des produits pétroliers, le secteur des SME’s, le Nine Year’s Schooling et Heritage City sont parmi les interpellations inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance par les députés du MMM. Comme à l’accoutumée cette séance promet d’être houleuse avec ces questions.

Rajesh Bhagwan veut savoir du Premier ministre où en et le projet d’une chaîne de télévision privée et si le PMO a reçu une du secteur privé. Il réclamera aussi des détails au ministre de l’Energie sur le comité institué sur la viabilité de LNG dans le pays et au ministre de l’Environnement sur la surveillance de la qualité de l’air à travers le pays et la plantation des cocotiers.

Reza Uteem pour sa part, interrogera le PM par rapport au directeur de l’Integrity Reporting Agency et sur le scandale des ‘Panama papers’. Il veut aussi connaître du ministre du Commerce si un appel d’offres a été lancé pour le contrat de l’approvisionnement et de la transportation des produits pétroliers. Si la réponse est non, il veut connaître la raison.

Veda Baoloomoody, pour sa part, recherchera des détails sur Mme Yousreen Choomka, directrice de l’IBA au ministre des TIC. Il interrogera aussi la ministre de l’Education sur le ‘Nine Year’s Schooling’ et le ministre des Infrastructures publique sur l’ancien pont de la GRNW.

Zouberr Joomaye, de son côté, reclamera des détails au ministre du Commerce sur le ‘monosodium glutomate’ et sur les patients cardiaques par rapport au ‘underwent coronary angioplasty’ en 2015 au ministre de la Santé.

Quant à Adil Ameer Meea, il demandera au ministre des Coopératives, le montant décaissé des Rs 10 milliards annoncés lors du dernier budget pour le secteur des SME’s. Il réclamera aussi une liste et des détails sur des ministères/départements du gouvernement identifiés pour élire domicile au Heritage City. Il interrogera aussi le ministre des Affaires étrangères par rapport aux visas d’entrée pour les Mauriciens aux Emirats Arabes Unis.

 

Lire les réponses intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 6

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1593-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-3-mai-2016

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 3 MAI 2016

La télévision privée, les ‘Panama papers’, l’approvisionnement des produits pétroliers, le secteur des SME’s et Heritage City à l’agenda

PQ

La télévision privée, les ‘Panama papers’, l’approvisionnement des produits pétroliers, le secteur des SME’s, le Nine Year’s Schooling et Heritage City sont parmi les interpellations inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance par les députés du MMM. Comme à l’accoutumée cette séance promet d’être houleuse avec ces questions.

Rajesh Bhagwan veut savoir du Premier ministre où en et le projet d’une chaîne de télévision privée et si le PMO a reçu une du secteur privé. Il réclamera aussi des détails au ministre de l’Energie sur le comité institué sur la viabilité de LNG dans le pays et au ministre de l’Environnement sur la surveillance de la qualité de l’air à travers le pays et la plantation des cocotiers.

Reza Uteem pour sa part, interrogera le PM par rapport au directeur de l’Integrity Reporting Agency et sur le scandale des ‘Panama papers’. Il veut aussi connaître du ministre du Commerce si un appel d’offres a été lancé pour le contrat de l’approvisionnement et de la transportation des produits pétroliers. Si la réponse est non, il veut connaître la raison.

Veda Baoloomoody, pour sa part, recherchera des détails sur Mme Yousreen Choomka, directrice de l’IBA au ministre des TIC. Il interrogera aussi la ministre de l’Education sur le ‘Nine Year’s Schooling’ et le ministre des Infrastructures publique sur l’ancien pont de la GRNW.

Zouberr Joomaye, de son côté, reclamera des détails au ministre du Commerce sur le ‘monosodium glutomate’ et sur les patients cardiaques par rapport au ‘underwent coronary angioplasty’ en 2015 au ministre de la Santé.

Quant à Adil Ameer Meea, il demandera au ministre des Coopératives, le montant décaissé des Rs 10 milliards annoncés lors du dernier budget pour le secteur des SME’s. Il réclamera aussi une liste et des détails sur des ministères/départements du gouvernement identifiés pour élire domicile au Heritage City. Il interrogera aussi le ministre des Affaires étrangères par rapport aux visas d’entrée pour les Mauriciens aux Emirats Arabes Unis.

Lire les réponses intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 6

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1593-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-3-mai-2016

PNQ SUR LA SITUATION DANS LE PORT – 26 AVRIL 2016

Le ministre Duval confirme que Dubaï Ports World a proposé un bail de 99 ans

-Bérenger  souhaite qu’une décision soit prise dans le cas du président de la PLMEA dans l’esprit de la fête du Travail.

PNQ

Le leader de l’opposition a adressé sa PNQ axée sur la situation dans le port, ce mardi 26 avril, au ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval. Paul Bérenger voulu savoir :

“Whether, in regard to the Cargo Handling Corporation Ltd., he will state – (a) the proposals of Dubai Ports World for its shareholding therein and for the management thereof, indicating if Government has reached a decision in relation thereto; and (b) how the dismissal of Alain Edouard, President of the Port Louis Maritime Employees Association (PLMEA), relates to the opposition of the PLMEA to the ‘privatisation’ of the Cargo Handling Corporation Ltd. through Dubai Ports World, indicating if the latter will be reinstated?”

Dans sa réponse le ministre a confirmé que Dubaï Ports World a proposé d’obtenir un bail de 99 ans sur 325 arpents qu’il compte développer à Riche-Terre et un contrat de 30 ans pour diriger les opérations de la CHC. Il a ajouté que l’État mauricien sera un actionnaire majoritaire et que la part de Dubaï Ports World s’élèvera à 40 %. Il a aussi donné la garantie quant à la sécurité d’emploi et les droits des travailleurs du port. Un comité technique interministériel a été mis sur pied pour examiner les propositions de Dubaï Ports World et que la Mauritius Ports Authority (MPA) s’est assurée des services d’un consultant de la Banque mondiale dans le domaine portuaire et des transports, Marc Juhel, afin d’assister lors des discussions, a-t-il dit.Quant à la réintégration d’Alain Édouard à son poste, le ministre a annoncé qu’une rencontre avec des syndicalistes aura lieu ce jeudi 28 avril pour décider de son cas. Paul Bérenger a souhaité qu’une décision soit prise dans le cas du président de la PLMEA dans l’esprit de la fête du Travail.

 

Lire la PNQ intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 5

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1592-pnq-sur-la-situation-dans-le-port-26-avril-2016

PNQ du 26 Avril 2015 sur le Développement Portuaire

PNQ du 26 Avril 2015 sur le Développement Portuaire

PRIVATE NOTICE QUESTION

Tuesday 26 April 2016

 

Honourable Leader of the Opposition, Mr Paul Raymond Bérenger,GCSK, MP, has given notice of the following Private Notice Question which he proposes to put to the Honourable Deputy Prime Minister, Minister of Tourism and External Communications at the sitting to be held today, Tuesday 26 April 2016 at 11.30 a.m

To ask the Honourable Deputy Prime Minister, Minister of Tourism and External Communications –

Whether, in regard to the Cargo Handling Corporation Ltd., he will state –

a)     the proposals of Dubai Ports World for its shareholding therein and for the management thereof, indicating if Government has reached a decision in relation thereto; and

b)  how the dismissal of Alain Edouard, President of the Port Louis Maritime Employees Association (PLMEA), relates to the opposition of the PLMEA to the ‘privatisation’ of the Cargo Handling Corporation Ltd. through Dubai Ports World, indicating if the latter will be re-instated?

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1591-pnq-du-26-avril-2015-sur-le-developpement-portuaire

HERITAGE CITY – 23 AVRIL 2016

Paul Bérenger : « Ce projet est très risqué » 

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 23 avril, Paul Bérenger est revenu sur le projet Heritage City et l’affaire BAI. Il a aussi commenté  la situation des marchands ambulants.

Revenant sur le projet Heritage City, il a déclaré que maintenant qu’il a reçu pleins de renseignements après sa  Private Notice Question (PNQ) du mardi 19 avril, il a demandé pourquoi  la précipitation alors que ce n’est pas un projet prioritaire. Selon lui, ceci  s’explique par deux raisons. La première est que tous les grands projets ne verront jamais le jour et le Premier ministre sir Anerood Jugnauth veut montrer au moins unprojet réalisé par son gouvernement, En second lieu, il y a beaucoup de commissions dans l’air et beaucoup de petits copains du gouvernement vont en profiter, avance-t-il.

Il a ajoute que beaucoup au sein du gouvernement sont contre ce projet. Et il est clair, dit-il, que sir Anerood Jugnauth ainsi que les ministres Roshi Bhadain et Showkutally Soodhun sont très isolés sur ce projet. Alors que d’un côté le gouvernement à travers le projet Heritage City spécule sur l’immobilier, de l’autre côté le Premier ministre, dans une déclaration le mercredi 20 avril, a demandé au secteur privé à ne pas se concentrer sur l’immobilier, dit-il. C’est ce qui lui fait dire que le projet Heritage City est en contradiction avec ce qu’Anerood Jugnauth a dit.

Autre point soulevé par le leader du MMM : Bhadain a osé  dire que le projet est «risk free». Au contraire, dit-il, ce projet est très risqué aujourd’hui et pour l’avenir. Il lance par ailleurs un défi au ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance. «Mo met au defi Bhadain don ‘evidence’ ki IFMI inn dir ki sa ‘redeemable preferential shares’ pa pou rant dan det publik.»

L’affaire BAI

Pour le leader du MMM, il y a des leçons à tirer avec cette affaire avant d’aller  avec projet  Heritage City. C’est un précédent et un énorme risque, selon lui. Déjà ils ont pris Rs 3 milliards avec la BoM. Il attend le gouverneur de cette banque sur ce sujet car c’est de l’argent du public, dit-il. Il veut aussi connaitre combien ils ont pris pour mettre sur pied la NIC et ou trouver de l’argent pour payer les ‘debentures ’, Rs 3,26 milliards par an  à partir de juin. « Deza enn pake kitsoz ki ti anonse pe deraye. Ti pe dir investiser pe fer lake. Finn anbet dimoun, fer presion lor SICOM, NPF, et MauritiusTelecom et lor aksion Britam parey».

La situation des marchands ambulants

Commentant la situation des marchands ambulants, Paul Bérenger trouve que  « ce gouvernement ne fait pas mieux que le gouvernement d’avant ». Il déplore que l’espace où ces marchands doivent désormais opérer soit exigu : «Inn donn zot bann tipti plas dan bann “kondision inimin”. Gouvernma ek minispalite inn fane, inn tret bann marsan ambilan kuma dir zot pa bann imin ». Paul Bérenger critique aussi la manière dont le gouvernement a géré ce dossier. Il rappelle que les autorités ont dit aux marchands qu’ils trouveront un endroit pour opérer aux abords des deux gares, soit la gare Victoria et place de l’Immigration, une fois la réfection de ces deux gares terminée. Or, souligne-t-il, ces deux projets sont basés sur le modèle Public Private Partnership.Le secteur privé ne se bouscule pas pour participer au financement des gares Victoria et de l’Immigration aux côtés de l’Etat, c’est ce qui explique, selon lui, pourquoi les marchands ambulants de la capitale n’auront pas une solution de sitôt. Il a aussi rappelé que le gouvernement MMM/MSM entre 2000/2005 avait construit le Hawker’s Palace pour caser ces marchands mais que le gouvernement Ptr/PMSD par pure fanatisme politique a offert ce bâtiment  à d’autres fins.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1590-heritage-city-23-avril-2016

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 26 AVRIL 2016

Séance chaude en perspective

 

PQ

Outre la PNQ très attendue du leader de l’opposition, Dubai Ports World, la route Terre Rouge/Verdun, le contrat alloué à N. Khudurun, les baux des pas géométriques la National Insurance Company et la BAI sont parmi les interpellations inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance. Avec tels sujets à l’agenda la séance s’annonce très chaude.

Reza Uteem réclamera des détails au Premier ministre sur les investissements directs étrangers du janvier 2015 à ce jour. Il interrogera aussi le ministre du Tourisme sur le contrat proposé avec Dubai Ports World pour les opérations dans le port, le ministre du Logement et des Terres sur les baux des pas géométriques pour la période de janvier 2015 à ce jour et le ministre de la Sécurité sociale sur le Training and Employment of Disabled Board.

Rajesh Bhagwan reviendra avec une question sur la route Terre Rouge/Verdun adressée au ministre des Infrastructures publiques. Il recherchera aussi des informations auprès du ministre de l’Agro-industrie sur les planteurs de canne après que les recommandations du High Level Implemention Committee ont été approuvées par le gouvernement. Il interrogera aussi le ministre de l’Environnement sur le ‘jogging track’ à la Montagne des Signaux et le ministre des Collectivités locales sur la rénovation du théâtre de Port Louis.

Veda Baloomoody interrogera le PM par rapport à la violence impliquant des mineurs avec des armes offensives. Il veut connaître de ce dernier s’il compte introduire une loi pour que la vente des armes offensives aux mineurs soit une offense. Il réclamera aussi des détails au vice-premier ministre sur le comité concernant le Law & Order qu’il préside et au ministre du Travail sur le salaire minimum.

Franco Quirin, pour sa part, veut des détails au ministre des Collectivités locales sur les subventions allouées à tous les clubs de Beau Bassin/Rose Hill pour l’année 2015/2016 et au ministre du Travail sur les permis accordés aux footballeurs étrangers. Il veut aussi connaître du ministre de la Jeunesse et des Sports où en est les choses avec l’organisation des ‘Ocean Island Games’ à Maurice en 2019 et par rapport au Mauritius Sports Council si un contrat avait été alloué à N. Khudurun lors du dernier National Sports Award en janvier 2016.

Adil Ameer Meea, de son côté, demandera au PM où en est les choses avec la proposition d’introduire une nouvelle Declaration of Assets Act et au ministre des Finances s’il est au courant des inconvénients causés au public lorsqu’il y a des pannes au système IT au Registrar General Department. Dans l’affirmative, il veut connaître les mesures qu’il compte prendre pour remédier à cette situation. Il interrogera aussi ce dernier sur le transfert des bureaux de son ministère à la Sicom Tower à Ebène et le ministre de la Bonne gouvernance sur la National Insurance Company et la BAI et le ministre de la Pêche sur le projet Deep Ocean Water Applcation.

Quant à Zouberr Joomaye, il interrogera le ministre de la Santé sur la mortalité infantile et les départements médical et surgical des hôpitaux Jeetoo, Victoria et SSR.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1589-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-26-avril-2016

POINTS SAILLANTS DU PROJET DE CONSTITUTION DU MMM

 

1.            Le MMM s’engage à agir afin que personne ne fasse l’objet de discrimination en raison de son appartenance de classe, de sa race, de sa couleur, de sa communauté, de sa caste, de sa religion, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa nationalité, de sa condition, de son handicap, de son niveau d’éducation ou de son orientation sexuelle. (Préambule-Déclaration de Principes)

2.            Le MMM se décrit comme “écosocialiste”, s’engageant en faveur d’un changement de civilisation afin de préserver les équilibres écologiques de la planète. (Préambule: Déclaration de Principes)

3.            Le MMM s’oppose à toute catégorisation communale dans la constitution du pays et prône le mauricianisme, seul garant d’une vraie égalité de chances et d’une méritocratie équitable.

(Préambule-Déclaration de Principes)

4.            Le MMM défend vigoureusement les principes posés par lalaïcité comme cadre de l’action de l’Etat et refuse touteinstrumentalisation de la religion à des fins politiques.(Préambule-Déclaration de Principes)

5.            Le MMM croit en une démocratie politique avec pour fondements le pluralisme des partis, la réglementation du financement des partis, le suffrage universel, un système électoral juste comprenant une délimitation équitable des circonscriptions et un mode de scrutin équilibré, un processus électoral intègre et transparent garanti par une commission électorale totalement indépendante de l’Éxécutif. (Préambule- Déclaration de Principes)

6.            Le MMM voit en la fracture numérique un obstacle à la démocratie participative et considère que l’internet devrait  être accessible à tout un chacun, indépendamment de son âge, de son lieu de résidence ou de son revenu. Le filtrage, le blocage, la suppression et d’autres restrictions techniques et légales à l’accès aux contenus constituent de graves atteintes à la liberté́ d’expression et ne peuvent se justifier. La  Surveillance de masse doit être interdite par la loi(Préambule- Déclaration  de Principes)

7.            Adoption d’un Code de conduite définissant les droits ainsi que les devoirs des militants et des élus. (Préambule: Code de conduite)

 

Les  statuts du MMM

 

8.            Un quota minimal de 33% de femmes, dès à présent, dans toutes les instances dirigeantes et sur la liste des candidats aux élections législatives et municipales, augmentant progressivement pour atteindre la parité (50%) en 2030. (Article 3)

9.            Un quota minimal de 15% de jeunes dans toutes les instances dirigeantes et sur la liste des candidats aux élections. législatives et municipales. (Article 3).

10.       Sièges réservés pour handicapés et travailleurs manuels au sein des instances dirigeantes. (Article 3)

11.       Quatre formes d’adhésion au parti: Membre, Sympathisant, Organisation affiliée, Membre/Sympathisant à l’Étranger. (Article 4) 

12.       Obligation faite à tout membre de détenir la carte du parti et de s’acquitter d’une cotisation annuelle. La cotisation annuelle est fixée à RS 100 par membre avec  50% d’escompte pour les jeunes de moins de 18 ans, les handicapés, les sans emploi, les retraités et les étudiants. (Article 6)

13.       Création d’une nouvelle structure au niveau de chaque polling area: le Comité de coordination. (Article 8)

14.       Chaque Comité Régional se fait représenter au Comité Central par un homme et une femme. (Article 9)

15.       L’Assemblée des Délégués du MMM, instance suprême du Parti, est      Coordination dont au moins un jeune et une femme. (Article 10)

16.       Une assemblée des délégués appelée Assembléegénérale  annuelle débat les rapports d’activités des organismes et responsables nationaux du parti dont le Leader, le Secrétaire Général, le Trésorier, le Groupe Parlementaire, la Commission des Femmes, la Jeunesse Militante, ainsi que les Commissions spécialisées. (Article 10)

17.       Une Assemblée des délégués pour élire le Comité Central doit se   tenir dans les six mois suivant les élections législatives et, par la suite ans, dans un délai  de deux ans. (Article 10)

18.       Le Comité Central comprend entre 74 et 91 membres ayant le droit de vote, comme suit : 30 élus au niveau national ; 40 désignés par les Comités régionaux ; au moins 3 travailleurs manuels ; au moins 1 handicapé ; 15% de jeunes ; et 3 représentantes de la Commission des femmes. (Article 11)

19.       Le leader et le leader adjoint sont élus sur un ” joint ticket”  par un vote de l’Assemblée de délégués suivant  les premières élections au Comité Central sous la présente constitution. Par la suite, le leader et le leader adjoint seront élus par tous les membres du MMM ayant appartenu au parti pendant au moins un an. (Article 12)

20.       Le Comité Central élit (a)le Président, le Vice-Président, le Secrétaire Général, deux adjoints au Secrétaire Général dont un jeune, le Trésorier et l’Assistant Trésorier en veillant à ce qu’au moins un tiers des postes de responsabilité revienne aux femmes ; et (b) 21 autres membres au Bureau Politique dont au moins 7 femmes, 3 jeunes et un travailleur manuel. (Article 12)

21.       En conséquence de ce qui précède, la possibilité de cooptation au Bureau Politique n’existe plus.

22.       Aucun membre du MMM ne peut occuper un même poste de responsabilité au sein du parti au niveau national pendant plus de dix ans. (Article 12)

23.       Dès lors que le MMM est au gouvernement, à l’exception du Leader et du  Leader Adjoint, aucun  ministre ou de Parliamentary Private Secretary ne peut cumuler des fonctions .de responsabilité au sein du parti. (Article 12)

24.       La Commission des femmes a, pour instance suprême, son Comité National,  composé de 40 femmes, tandis que Le Bureau National de la Commission des femmes, composé de 11 femmes est désignée par le Comité National au début de chaque année. (Article13)

25.       Le Comité National, composée de 40 jeunes, est l’instance suprême de la Jeunesse Militante et se réunit généralement une fois par mois. Le Bureau National de la Jeunesse Militante, composé de 10 jeunes, dont cinq jeunes femmes et cinq jeunes hommes, est désigné par le Comité National au début de chaque année. (Article14).

26.       À l’occasion des élections au Comité Central, le Comité National de la Jeunesse Militante désigne les jeunes, femmes et hommes à parité, selon le nombre indiqué par le Comité des Sages, qui siègeront au Comité Central durant le mandat du CC.(Article 14

27.        Une Ligue des Vétérans est crée avec comme objectifs a) de sauvegarder la mémoire et l’histoire du MMM b)de promouvoir les valeurs et le projet politique du MMM auprès des retraités et des personnes âgées ;c)d’agir comme un réseau de solidarité entre les vétérans ;d)    de contribuer à faire entendre la voix des vétérans au sein du parti et de contribuer à la réflexion autour du vieillissement de la population et à l’élaboration du projet politique du MMM ;e)d’encourager la participation des personnes du troisième âge aux activités du Parti ;f) d’aider le parti par rapport au travail de formation idéologique et politique. (Article 15).

28.       Le MMM a désormais un Comité des Sages, instance indépendante qui veille au respect de la Constitution et des valeurs fondamentales du Parti et s’assure que les intérêts des militants ne soient en aucun cas lésés. Le Comité des Sages est chargé a)d’étudier tout litige quant à l’interprétation de la constitution du parti;b) de formuler des recommandations d’amendement à la Constitution;c) d’enquêter au sujet de toute allégation de non-respect de la Constitution;d)d’assumer les fonctions d’une Commission Électorale interne;e) d’agir en instance de Médiation et de Conciliation indépendante et impartiale dans les cas de conflits internes; f) de répondre aux demandes d’avis des élus du MMM sur les questions d’ordre déontologique. (Articla 16).

29.        Pour l’élection du Comité Central, le vote  est un vote secret, ouvert à tous les détenteurs d’une carte du parti et membre de ce comité de coordination. Il s’exprime lors de réunions de vote du Comité de Coordination en présence du Comité des Sages. (Article17)

30.       Tout membre du MMM sera sanctionné dans les cas suivants :déclaration de culpabilité par une cour de justice pour un délit associé à la corruption ou autre  délit grave;encouragement ou pratique du racisme, du communalisme, du castéisme ou de la discrimination pour raison d’origine, d’appartenance ou préférence sexuelle, ou d’handicap physique;acte d’abus sexuel ou physique envers une femme ou un enfant;usage d’un poste de responsabilité au sein du parti ou de l’Etat à des fins d’enrichissement personnel ou pour obtenir des avantages indus;acte de violence physique lors d’une réunion ou d’une activité du Parti. (Article 18)

31.       Gestion des finances du parti :Toute sollicitation de contribution ne peut être faite que par l’entreprise du Trésorier ou une personne désignée en écrit par le Trésorier du Parti.Tout don de plus de Rs : 10,000 doit être effectué au moyen d’un chèque ou ordre  payable à l’ordre du parti.Tous les fonds recueillis par le parti sont déposés dans un compte bancaire sous le nom du parti et géré par le Trésorier  et le Secrétaire Général du MMM. Aucun membre n’est autorisé à obtenir un gain pécuniaire ou percevoir un paiement  provenant d’un bien ou d’une activité du parti  sauf  en tant qu’employé du parti ou pour une prestation professionnelle ou pour du matériel livré. Déclinaison des dépenses autorisées du parti.(Article 19)

32.       Le Trésorier présente, à l’Assemblée générale annuel, un rapport financier certifié par un vérificateur indépendant nommé par le Comité Central et ayant légalement le droit de pratiquer en tant que vérificateur des comptes à Maurice. (Article 19)

33.       Une cellule de communication est crée au sein du secrétariat du parti avec un Directeur à part entière (Article 20)

34.       Une fois l’an, une assemblée des délégués spéciale appelée ‘la Conférence Militante’ est convoquée pour permettre au militants de débattre des propositions propositions du ‘Policy Council’ et des différentes commissions du MMM afin de développer le projet politique du parti, qui inspire la ligne du parti et le programme de gouvernement du MMM. (Article 21).

35.       Une Policy Councilest mise sur pied comme think tank du parti qui, entre autres fonctions, élabore le projet politique évolutif du parti, d’assure la rédaction, à  l’approche des élections, du manifeste électoral du Parti, et fait le suivi du travail des commissions (Article22).

36.       Le MMM aura son Université d’Été, forum de débats d’idées et d’échanges ouvert au public, organisé une fois l’an. (Article 24).

37.         Le principe général est établi d’avoir, parmi les candidats aux  législatives dans chaque circonscription, au moins un des candidats issu de la circonscription en question. (Article 25)

SITUATION ECONOMIQUE – MERCREDI 20 AVRIL 2016

La commission économie du MMM exprime son inquiétude

ECO

La commission économie et finance du MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 20 avril pour exprimer son inquiétude à quelques jours de la présentation du budget. Reza Uteem en compagnie de Pradeep Jeeha, Steve Obeegadoo, Raj Nuckcheddy et Dave Kissoondoyal a abordé le budget, les PME et  le projet Heritage City.

 

A quelques jours de la présentation du budget, au sein du MMM, nous sommes très alarmés avec les signaux contradictoires venant  du Premier ministre et ses conseillers, a déclaré Reza Uteem. Des fois il donne l’espoir et menace les syndicalistes en leur disant de ne rien attendre. Il y a une ‘crisis of expectation’, selon lui. Pour la commission, c’est faux de dire qu’ils ont hérité une situation catastrophique car le gouvernement a une bonne marge de manœuvre avec le montant resté dans le ‘Capital budget’ de l’année dernière et surtout avec la taxe sur l’essence avec une somme d’un à deux milliards de roupies additionnelles. Mais pourquoi cette situation ?  il a expliqué que c’est le PM qui est le principal responsable. Il est revenu sur le soi-disant budget de relance, la Mission statement vision 2030, le manque de leadership et l’incohérence au sein du gouvernement. Il y a aussi une différence entre le bluff et les réalisations de ce gouvernement, a-t-il ajouté. Pour illustrer ses dires il a cité des chiffres avancés par ce gouvernement et ceux de ‘Statistics Mauritius’ et le FMI que ce soit de la croissance, de la dette, des lnvestissements étrangers, du taux du chômage ou de la création d’emploi.

 

 

Secteur  des PME

Parlant des PME, qui est le poumon de l’économie, il a déclaré que ce secteur est le parent pauvre de ce gouvernement. Au lieu de Rs 2 milliards promis, seulement  20 projets ont été approuvés pour un montant de Rs 70 millions. Si on veut atteindre une croissance de 5 %, il faut aider les PME, a-t-il dit.

 

Heritage City

Quant au projet de Heritage City, il est revenu sur la PNQ du leader de l’opposition. « Mardi dernier  à l’Assemblée nationale, le ministre Roshi Bhadain a refusé de donner des détails sur le mode de financement. C’est un projet totalement opaque. Nous sommes très inquiets, car ce projet ne semble pas être économiquement viable. Pour rembourser les intérêts, le gouvernement sera dans l’obligation de louer les bâtiments commerciaux à un prix qui excède le prix du marché ». Pour lui « Heritage City se mem zafer ansien gouvernma avek Betamax».

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1588-situation-economique-mercredi-20-avril-2016