CON

LA SITUATION DANS LE PAYS – 20 FEVRIER 2016

Paul Bérenger : « C’est la cacophonie généralisée  au niveau du gouvernement»

CON

La situation au niveau du gouvernement, la façon de  faire de la Speaker, Maya Hanoomanjee, l’abus des ‘provisional charges’ et les Jeux des îles de l’océan Indien ont fait l’objet des commentaires de Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 20 février.

 Commentant la situation dans le pays, Paul Bérenger a déclaré que c’est la cacophonie au niveau du gouvernement. « Minis fer seki li anvi », dit-il.  Il constate, que le voyage privé du Premier ministre en Inde du 18 au 28 février, alors qu’il y a une  cacophonie  au gouvernement, sans fournir  la moindre explication passe très mal parmi la population. La plus grande cacophonie pour lui,  c’est  le financement du projet Heritage City avec des contradictions entre les ministres Showkutally Soodhun et Roshi Bhadain. Il a rappelé :« En novembre 2015 Showkutally Soodhun et Roshi Bhadain ont dit lors d’une  conférence de presse que c’est Dubaï qui financera ce projet. “Apre Bhadain vini en zanvier et nepli koz Dubaï”. li vinn avek enn plan a trwa vole et li dir ki l’Arabie Saoudite inn fer enn montaz finansier”. « Puis, Showkutally Soodhun s’est rendu en Arabie Saoudite et il est venu dire que ce pays investira Rs 18 milliards dans ce projet. Maintenant, Roshi Bhadain Uni est venu contredire Showkutally Soodhun en disant qu’il n’y a pas de contrat avec l’Arabie saoudite. » Evoquant la présence d’un architecte des Emirats Arabes en compagnie de ce dernier lors de la conférence de presse, il  a demandé aux architectes mauriciens de réagir.

La façon de  faire de la Speaker

 Parlant de  la façon de  faire de la Speaker, Maya Hanoomanjee, Paul Bérenger ; a rappelé que le MMM était déjà mécontent  de la performance de Maya Hanoomanjee à l’Assemblée nationale. Voilà que  les décisions prises par cette dernière ne sont pas faites en consultation avec le leader et le whip de l’opposition, selon lui. «Elle bafoue les règles du jeu parlementaire », ajoute-t-il. « C’est choquant. “Li  voyaz au détriment des autres”. Il y a abus concernant les voyages. Je la mets au défi de publier la liste de ses voyages depuis qu’elle est Speaker», réclame-t-il. Et maintenant, nous apprenons qu’elle n’avait pas réglé sa facture à l’hôpital privé, Apollo Bramwell.

Bravo aux magistrats

Commentant un récent « ruling » rendu dans l’affaire ex-Bramer Bank  le leader du MMM a dit « bravo a bann mazistra ».« Il y a un abus des ‘provisional charges’ surtout pour “conspiracy”, que ce soit sous Navin Ramgoolam ou maintenant. Ces derniers temps «  mazistra pe rapel lapolis a lord par rapor a abi ki pe fer lor “provisional charge” »,  a-t-il dit. Il a demandé au commissaire de police d’écouter les magistrats et rectifier le tir sans plus tarder.

Jeux des îles de l’océan Indien

Abordant  les Jeux des îles de l’océan Indien à l’île Maurice en 2019, Paul Bérenger a dit que  la partie mauricienne ne comprend rien en rappelant que les Comores ont effectué un walk-out lors de la réunion du conseil international des Jeux ce mercredi 17 février. « C’est très triste.Les Jeux des îles sont organisés pour rapprocher les peuples de l’océan Indien. La Réunion a violé la charte des Jeux lors de la dernière édition en 2015. La partie mauricienne ne comprend rien. S’il n’y a aucun effort, les Comores n’intégreront pas les Jeux des îles de l’océan Indien. Nous condamnons les propos tenus par Philippe Hao Tin Voon et le ministre des Sports vis-à-vis des Comores et de Madagascar. Le but des Jeux des îles est de rapprocher les sportifs des différentes îles et si un pays ne participe pas ce sont les Jeux qui vont en pâtir et éventuellement influer même sur l’avenir de la Commission de l’Océan Indien», a-t-il dit pour conclure.   

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1554-la-situation-dans-le-pays-20-fevrier-2016