RAPPORT NTAN SUR LA BAI

 

Paul Bérenger : « C’est un rapport manipulé, de parti-pris et censuré »

CON

Le rapport NTan, la situation économique, les artistes, l’arrestation d’Ish Sookun et la situation à Singapour sont autant des sujets évoqués  par  Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 30 janvier.

Paul Bérenger commentant le rapport NTan sur l’affaire BAI  a déclaré :  « C’est un rapport manipulé, de parti-pris et censuré de la Banque de Maurice » . « On a payé NTan des millions de roupies. Finalement, quand la firme donne son rapport, elle n’a même pas pu venir nous dire s’il y a eu un Ponzi Scheme ou non dans cette ’affaire. “Se enn lahont. Sa osi li pa fouti dir nou ek nou kas”. Les mots utilisés par cette dernière, rappelle-t-il : “BAI and Bramer Property Fund were operating Ponzi Like Schemes”. Soit c’est un Ponzi, soit ce n’est pas un Ponzi », déplore-t-il. Il réclame en tant que leader de l’opposition que le rapport intérimaire et le rapport final soient rendus publics. Selon lui, ce rapport a été rendu public pour faire porter le chapeau aux auditeurs. «Je ne dis pas que les auditeurs ne sont pas coupables,  mais ils ne sont pas les seuls, il y a d’autres dont Pravind Jugnauth et Xavier Duval, ministres des Finances», a-t-il dit, 

CON

Situation économique

Abordant ce sujet, le leader du MMM a qualifié la situation économique de véritable bazar.  « Bann minis dir ninport kwa, zot dir seki  zot anvi.» Il cite en exemple le ministre des Finances.   «  Person pa finn pran minis Lutchmeenaraiidoo o serie pou so proze nouvo Port Louis ki pou kout Rs 52 milliar». Quant à Heritage City  au coût de Rs 30 milliards, c’est un bluff , selon lui  : « Sipoze Dubay  pe vini. Aster Dubay ine fonn, pe rod Arabie Saoudite. Bazar la kontinye mem  ». Il qualifie aussi ce projet de dangereux. En ce qu’il s’agit  de la MauBank . commentant la déclaration du ministre des Finances, selon laquelle une grande banque de Dubay s’intéresse à cette banque, il a dit ceci : « Il a dit publiquement que l’argent des contribuables a été injecté dans la MauBank. “Sa kou la enn la bank Dubaï pou pran. Se enn vre bazar. Li pena okenn credibilité ».

Les artistes

Parlant de la marche pacifique organisée ce  vendredi 29 janvier par les artistes à Port Louis, il la qualifié de  super réussite. C’est un nouveau départ , dit-il. Il a donné un conseil d’ami à ces derniers. Pour lui, il y a trois choses qu’il ne faut pas rater : la présentation d’une nouvelle Copyright Act à la rentrée parlementaire ; il ne faut pas répéter l’erreur du passé en nommant ‘a wrong person in wrong place’.  Il faut nommer une  personne crédible à la tête de l’organisme qui remplace la MASA et la police doit appliquer la nouvelle loi.

L’arrestation d’Ish Sookun

L’arrestation d’Ish Sookun et de Kishan Sooklall, dans l’enquête policière sur l’e-mail adressé au Bureau du Premier ministre faisant état de menaces terroristes, t passe très mal parmi les jeunes, selon Paul Bérenger. Pour lui,  n’y avait pas lieu d’utiliser la Prevention of Terrorism Act (POTA) contre ces deux jeunes : « Nous avons voté l’ICT Act. C’est cette loi qui aurait dû être utilisée, et non la POTA. Y a-t-il d’autres accusations contre eux ? Nous suivons cette affaire de près et nous verrons ce que fera la police.»

La situation à Singapour

Si Paul Bérenger a rappelé que le MMM  était dans le passé très critique envers Li Kwan Yew, par contre, il dit suivre « seki so garson pe fer. Li pe demokratiz partou ». Il dit bravo à ce dernier.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1550-rapport-ntan-sur-la-bai

MARCHE DES ARTISTES – Le Militant

Respekte drwa artis

-Aret  pirataz.

ART

Les artistes étaient dans la rue munis de leurs instruments mais sans les utiliser pour protester contre le piratage et réclamer le respect de leurs droits. Ils ont marché du Champ de Mars jusqu’au jardin de la Compagnie en  scandant des slogans tels que : Respekte drwa artis et  Aret pirataz. Ils ont aussi réclamé un High Powered Committee et le soutien des parlementaires. Leur lutte est apolitique, ont-ils dit et c’est la raison pour laquelle ils ont invité les parlementaires de tous les bords politiques. Ces derniers, le leader de l’opposition entre autres,  ont répondu positivement par leur présence à cette marche. 

ART

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1549-marche-des-artistes

MARCHE DES ARTISTES – Le Militant

Respekte drwa artis

-Aret  pirataz.

ART

Les artistes étaient dans la rue munis de leurs instruments mais sans les utiliser pour protester contre le piratage et réclamer le respect de leurs droits. Ils ont marché du Champ de Mars jusqu’au jardin de la Compagnie en  scandant des slogans tels que : Respekte drwa artis et  Aret pirataz. Ils ont aussi réclamé un High Powered Committee et le soutien des parlementaires. Leur lutte est apolitique, ont-ils dit et c’est la raison pour laquelle ils ont invité les parlementaires de tous les bords politiques. Ces derniers, le leader de l’opposition entre autres,  ont répondu positivement par leur présence à cette marche. 

ART

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1549-marche-des-artistes

LUTTE ANTI-PIRATAGE – 23 JANVIER 2016

Le MMM soutient les artistes

 -Il participera à la marche pacifique

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 23 janvier, Paul Bérenger a annoncé que ce parti soutient les artistes et participera à la marche pacifique qu’organisent ces derniers, le vendredi 29 janvier, pour protester contre le piratage. Il a aussi commenté la déclaration du ministre Bhadain sur le DPP, la nouvelle carte d’identité, les poissons morts à Bain des Dames et les moteurs du CEB.

Paul Bérenger a déclaré que le  MMM suit de près la situation des artistes locaux. Il a annoncé  avoir rencontré le vendredi 22 janvier l’artiste Bruno Raya et quelques membres du front commun des artistes, et qu’il a été décidé que le MMM participera à la marche pacifique du vendredi 29 janvier.Il a ajouté que le MMM ne veut pas politiser cette marche. C’est la raison pour laquelle, dit-il, qu’il a été décidé que ce ne sont que les représentants du front commun des artistes qui prendront la parole lors de la marche.

Pour lui, cette prise de position du MMM n’est pas étonnante, car le MMM défend la cause des artistes depuis des années. Commentant le Copyright Act voté en mars 2014, il l’a  qualifié de recul terrible. «Sous la loi précédente, il y avait sept artistes élus sur le board de la MASA. Or, le texte de loi présenté indiquait qu’il n’y aurait pas de représentant élu mais nommé. Suite à des protestations, il a été décidé qu’il y aurait trois élus», a-t-il rappelé. Il a ajouté qu’une élection était programmée pour juillet 2015 mais a été annulée et qu’il n’y a toujours aucun représentant élu sur le Board de la Right Management Society, conseil d’administration qui remplace la Mauritius Society of Authors. Il a aussi rappelé que lors d’une question parlementaire de Franco Quirin,  l’année dernière, le ministre des Arts et de la Culture, Dan Baboo avait indiqué, que l’amendement au Copyright Act sera présenté ‘very soon’. «Que cette loi soit devant le Parlement ‘very soon’», a-t-il réclamé. Il est également revenu sur les incidents survenus le 30 décembre dernier entre chanteurs et marchands ambulants. Il a fait un appel au commissaire de police pour que des actions soient prises contre les policiers responsables de brutalité. «Il y a la police de l’environnement, la police des jeux. Il faut la police anti-piratage. Il ne faut pas personnaliser les choses. Il faut une équipe permanente et honnête pour combattre le piratage », fait-il ressortir.

 «La Human Rights Commission doit agir vite dans ce cas de brutalité policière et je fais un appel aux marchands ambulants de ne pas vendre des CD piratés en solidarité avec les artistes locaux», dit-il.

La déclaration du ministre Bhadain sur le DPP

Le leader du MMM a dénoncé le ministre Bhadain pour sa déclaration sur le DPP. Il a  expliqué que le ministre a commis un outrage au chef juge et à la JLSC. Il a aussi dénoncé la lâcheté de SAJ qui n’a pas réagi. Il a invité le ministre  Bhadain, s’il conteste toujours le DPP, à enclencher la procédure pour sa destitution.

Les poissons morts à Bain des Dames

Commentant les poissons morts à Bain des Dames, Paul Bérenger soutient qu’il faudrait trouver le responsable.  «Qui a décidé de faire un bassin fermé et d’interdire la pêche », a-t-il demandé.

Les moteurs du CEB

Paul Bérenger a aussi commente le projet d’installation de quatre turbines de 15 mégawatts à la centrale thermique Saint-Louis. Il déplore qu’on ait perdu trop de temps sur ce dossier : « Telman inn perdi letan fane, sa kou la gouvernma bizin servi ‘emergency mesures’». L’exercice d’appel d’offres entourant l’achat de quatre turbines de 15 mégawatts est contesté par plusieurs compagnies, rappelle-t-il. Si ces dernières obtiennent gain de cause, il faudra leur rembourser les frais de « tender », et c’est logique qu’elles se tourneront vers la Cour suprême pour réclamer des dommages, selon lui.

La nouvelle carte d’identité

Autre sujet abordé : la nouvelle carte d’identité. Pour le MMM, le gouvernement aurait dû étendre la validité de l’ancienne carte jusqu’à ce que le Privy Council se prononce sur cette affaire, a dit le leader du MMM.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1548-lutte-anti-piratage-23-janvier-2016

Conférence de Presse – Commission Education du MMM – 18 Janvier 2016

LES DIX COUACS DE LA RENTREE 2016

“Rentrée sans anicroche” “rentrée sous le signe du changement”??

1.      Indisponibilité de manuels scolaires: Les années changent mais pas le martyre que vivient les parents

·         Au Primaire: Standards III, IV, V (Photocopies incomplets, de piètre qualité du MIE et manuels prétendument en ligne-STD I, II, III,V sur le site web du MIE):

·         Au secondaire: L’Entrepreneurship Education qui disparaît à la rentrée

De mauvaise augure pour le “9 year continuous schooling”

2.      Nouvelles matières annoncées et time table en attente : Communication Skills? ICT? PE? Natation (et la piscine du QEC qui disparaît!)? Théatre? Human Rights? Civic & Values Education? Qui enseigne quoi, quand et comment? A quel niveau? Et le “9 Year Schooling” saucissonné en Primary Curriculum et Secondary Curriculum! 200 Resource persons à etre recrutés et formés u moyen d’un crash course mais le Scheme of Service en attente

3.      Attribution de classes au Primaire et déploiement des enseignants au vu de la diminution du nombre d’élèves; Taches administratives aux DHTs; 50 remedial teachers- Quand; pour quoi faire; et comment? Disparités régionales ex: L’Ouest

4.      La distribution du matériel scolaire offert aux 28 336 enfants défavorisés prévue du 15 janvier à la mi-février!

5.      Les collèges alloués aux élèves admis dans la filière préprofessionnelle le vendredi 8 janvier pour la rentrée du lundi 11 janvier. Le Pré Professionnel toujours le parent pauvre selon les enseignants

6.      Le Collège Imperial éjecté du partenariat public-privé pour la régionalisation des admissions dans l’Enseignement Secondaire

7.      Collèges Privés: En sous-nombre ou en surnombre? Quatre établissements avec plus de 1400 élèves! Et les demandes d’enregistrement de nouveaux collèges privés qui abondent: quelle politique du Ministère? Vers une privatisation qui ne dit pas son nom?

8.      Transfert de chefs d’établissements, d’enseignants et Supply Teachers: 600 postés pour 280 places vacantes

9.      National Student Behaviour Policy: Absences de données empiriques, absence d’analyse, aucune innovation et la clé: “School leadership” et gestion participative

10.  National Attendance Policy: Du bla bla bla sans effet. Et le fond du problème: la et la qualité des @enseignements? Et la responsabilité du Ministère?  Coup d’épée dans l’eau! Et les repas chauds??

 Question: Quelle chances de succès pour toute réforme si la gestion au quotidien se fait dans un tel désordre sans vision et sans planification?

RETOMBEES DE L’AFFAIRE BAI – Le Militant

Paul Bérenger: « Rs 10 milliards puisées de la poche des contribuables »

BAI

Le MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 20 janvier pour revenir sur l’affaire BAI. Paul Bérenger est revenu en détail sur ce dossier  que le gouvernement a « mishandle » et qui coutera plus de Rs 10 milliards aux contribuables. Il a aussi commenté trois sujets qui dominent l’actualité : la nouvelle carte d’identité, les marchands ambulants et les artistes.

 

BAI

 Depuis le début, l’affaire BAI a été mal gérée, a déclaré Paul Bérenger. Il prévoit un trou de Rs 10 milliards entre les actifs et passifs de ce groupe. Selon lui, cela coûtera plus de Rs 10 milliards aux contribuables. Il a  aussi souligné la contradiction entre Roshi Bhadain, ministre de la Bonne gouvernance, et Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances. «Roshi Bhadain avait dit que cela ne coûterait rien aux contribuables. Mais lors du lancement de la MauBank, Vishnu Lutchmeenaraidoo a indiqué que les actifs ne seront pas suffisants pour rembourser les clients», a-t-il ajouté. «Quand on prend en compte ce qui a été dépensé et ce que cela coûtera encore dans les mois et années à venir, il y aura un trou de plus de Rs 10 milliards. Moris pou sarie sa problem la plizier lane », estime Paul Bérenger. Il a également parlé de la National Insurance Company que le gouvernement a, selon lui, l’intention de vendre, du plan Super Cash Back Gold, de Bramer Property Fund, des investissements de la BAI au Kenya, de  l’hôpital Apollo Bramwell et de la vente de Courts. Le leader MMM prévoit aussi que d’autres sommes d’argent seront injectées dans la MauBank après les Rs 4,4 milliards injectées dans cette banque.

Paul Bérenger indique que Roshi Bhadain avait déclaré à l’Assemblée nationale que deux compagnies avaient signifié leur intention d’acheter la National Insurance Company (NIC) : « Mai banla inn fonn, gouvernma zordi pe pomp NIC o detrima Sicom parey kouma MauBank o detrima SBM».Il rappelle aussi  qu’on avait annoncé que l’hôpital privé Apollo Bramwell sera transformé en une université : « Me la osi fonn », dit-il. Pour ce qui est de la vente de Courts et d’Iframac, il affirme que le gouvernement croyait pouvoir obtenir Rs 3 milliards et Rs 4 milliards respectivement. « Le gouvernement n’a rien obtenu avec Iframac. Avec Courts inn gayn zis Rs 250 millions », selon ses renseignements, dit-il. «Pou ena pou rann kont lor la dan parlma et o prosin gouvernma», a-t-il soutenu, pour conclure sur ce sujet.

Nouvelle carte d’identité

Autre sujet abordé : la nouvelle carte d’identité. Le MMM demande au gouvernement d’étendre la validité de l’ancienne carte jusqu’à ce que le Privy Council se prononce sur cette affaire.

Marchands ambulants  et artistes

Le MMM, dit-il,  suit  aussi  de très près le dossier des marchands ambulants. Il a dénoncé le cafouillage entre le ministère et la municipalité. Il a aussi annoncé le soutien du parti aux artistes qui sont victimes notamment du piratage et du ministre Baboo.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1547-retombees-de-l-affaire-bai

RENTREE SCOLAIRE 2016 – Le Militant

La Commission Education du MMM évoque les dix couacs

EDU

La Commission Education du MMM a tenu une conférence de presse ce lundi 18 janvier suite à la demande de parents qui se disent inquiets. Le président de cette commission, Steve Obeegadoo en compagnie de Dorine Chokowry, Jayprakash Meenowa et Davindra Kumar Ajoodhea  évoquant les dix couacs de la rentrée a déclaré que cette rentrée commence très mal. Le MMM, a-t-il promis veillera au grain.

Pour la commission, les années changent mais pas le martyre que vivent les parents en ce qui concerne les manuels scolaires, a dit Steve Obeegadoo. Au Primaire, pour les Standards III, IV, V, des photocopies incomplètes et de piètre qualité du MIE ont été distribuées et des manuels prétendument en ligne pour les STD I, II, III, V sur le site web du MIE. Au secondaire: L’Entrepreneurship Education qui disparaît à la rentrée est de mauvais augure pour le “9 year continuous schooling”.Les nouvelles matières annoncées et le  time table,sont toujours en attente : le Communication Skills? L’ICT? La PE? La  Natation (la piscine du QEC qui disparaît!)? le Théatre? L’Human Rights? La Civic & Values Education? Il demande qui enseigne quoi, quand et comment? A quel niveau? Et le “9 Year Schooling” saucissonné en Primary Curriculumet Secondary Curriculum! 200 Resource persons à être recrutés et formés au moyen d’un crash coursemais le Scheme of Service est lui aussi en attente

Quant à  l’attribution de classes au Primaire et le déploiement des enseignants au vu de la diminution du nombre d’élèves; des taches administratives aux DHTs et 50 remedial teachers. Quand; pour quoi faire; et comment? Se demande-t-il ? En ce qu’il s’agit des disparités régionales, il cite l’exemple de  l’Ouest.

La distribution du matériel scolaire offert aux 28 336 enfants défavorisés est prévue du 15 janvier à la mi-février!

Les collèges ont été alloués aux élèves admis dans la filière préprofessionnelle le vendredi 8 janvier pour la rentrée du lundi 11 janvier. Le Pré Professionnel est toujours le parent pauvre selon les enseignants, fait-il ressortir.

Il cite le cas du  Collège Imperial éjecté du partenariat public-privé pour la régionalisation des admissions dans l’Enseignement Secondaire.

Collèges Privés: En sous-nombre ou en surnombre? Quatre établissements ont plus de 1400 élèves! Et les demandes d’enregistrement de nouveaux collèges privés qui abondent: quelle politique du ministère? Allons-nous vers une privatisation qui ne dit pas son nom, se demande-t-il encore.

Il a aussi évoqué le transfert  de chefs d’établissements, d’enseignants et de Supply Teachers: 600 postés pour 280 places vacantes

Par rapport au National Student Behaviour Policy c’est l’absences de données empiriques, l’absence d’analyse et aucune innovation.

National Attendance Policy c’est du bla bla bla sans effet. Et le fond du problème c’est la qualité des enseignements?

Il a conclu en demandant quelle chance de succès pour toute réforme si la gestion au quotidien se fait dans un tel désordre sans vision et sans planification? Le MMM, veillera au grain, a-t-il promis.

           

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1546-rentree-scolaire-2016

MAUBANK – 16 JANVIER 2015

Paul Bérenger : « V. Lutchmeenaraidoo et la BoM pou bizin rann compte en temps et lieu »

MAU

Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 16 janvier, a parlé principalement  sur la fermeture de la Bramer Bank et la mise sur pied de la MauBank. A l’heure des questions, il a réclamé la dissolution de l’ICAC et  a commenté sur des rumeurs faisant état d’un éventuel retour d’Alan Ganoo au MMM et sur la présentation du nouveau Port-Louis par le ministre des Finances.

 

MAU

Paul Bérenger est revenu en détail sur la fermeture de la Bramer Bank et la mise sur pied de la MauBank. Il a rappelé que Vishnu Lutchmeenaraidoo l’avait appelé à 21 heures pour l’annoncer qu’ils ont demandé à la BoM de retirer la licence de Bramer et que la SBM va ‘take over’. Après le refus  de cette dernière, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait annoncé la création de la National Commercial Bank (NCB)  et une injection de Rs 700 millions. C’est finalement  la MauBank qui a vu le jour avec une  fusion entre la Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB) et la National Commercial Bank, qui fausse les règles du jeu  dans le secteur bancaire, selon lui. Pour lui, la MauBank est en concurrence déloyale avec les autres banques commerciales du pays.«Nous sommes dans une économie de marché. Il faut une concurrence loyale entre les différentes banques ; ce que les Anglais appellent un “level playing field”. Mais ici on lance une banque commerciale avec l’argent des contribuables et qui est  garantie par le gouvernement, dit-il, en ajoutant que le ministre des Finances vient dire qu’elle sera la deuxième banque du pays et que le gouvernement va y injecter Rs 10 milliards. C’est choquant », souligne-t-il, « Vishnu Lutchmeenaraidoo, en tant que ministre des Finances, a osé dire que la MauBank sera la deuxième banque du pays mais où est la banque promise aux petites et moyennes entreprises (SME Bank) », se demande-t-il ? Il a conclu sur ce sujet en disant que : « V. Lutchmeenaraidoo et la BoM pou bizin rann compte en temps et lieu».

Pena l’Icac

A l’heure des questions, Paul Bérenger a salué une nouvelle fois la démission des trois députés MMM du comité parlementaire de l’Independent Commission against Corruption (Icac) « parski pena l’ICAC ». Il a réclamé sa dissolution.

Rumeurs sur un éventuel retour d’Alan Ganoo au MMM ?

Répondant  à une autre question  sur des rumeurs faisant état d’un éventuel retour d’Alan Ganoo au MMM, Paul Bérenger a déclaré: « Ce n’est pas “on” », en  ajoutant que « si le Mouvement patriotique fait  un bon travail dans l’opposition, nous pourrons voir à l’avenir ». « Mais retour au MMM ’out ‘. Pas question de Joe Lesjongard et de Raffick Sorefan ! », a-t-il précisé.

Nouveau Port-Louis

Autre question concernant  la présentation du nouveau Port-Louis par le ministre des Finances, hier, Paul Bérenger estime que ce projet, tout comme le Heritage City, est un bluff. «C’est une fuite en avant», soutient-il.

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1545-maubank-16-janvier-2015

NOMINATIONS PAR LA PRESIDENCE – 13 JANVIER 2015

Paul Bérenger : « Il faut amender la Constitution pour tirer cette situation au clair »

CON

Lors d’une conférence de presse du MMM, ce mercredi 13 janvier, Paul Bérenger a abordé les pouvoirs de nomination du président de la République après que l’Acting Solicitor, a émis un avis légal. Il a aussi commenté la réforme électorale et le financement des partis politiques.

Paul Bérenger devait déplorer le fait que l’Acting Solicitor et le Premier ministre ont soutenu que c’est ce dernier qui a le dernier mot. Paul Bérenger a rappelé qu’avant l’accession de l’île Maurice au statut de République, tous les pouvoirs étaient concentrés entre les mains du Premier ministre en ajoutant que sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre a ensuite fait voter plusieurs lois pour donner des pouvoirs de nomination au président de la République. « Comme président de la République, sir Anerood Jugnauth a utilisé lui-même ces pouvoirs. Il  a  même eu des clashs avec Navin Ramgoolam. Durant tout ce temps « person pa ti dir ki la lwa ti kont la Constitution». Il a ajouté : «Mo honte pou SAJ. C’est une atteinte à une institution et à la dignité de la présidente de la République. J’ai l’espoir que la présidente ne se laissera pas dicter ses choix.»

Pour lui, il faut amender la Constitution pour tirer cette situation au clair. «Parlman finn don  prezidan  pouvwar de nominasion, anou met li dan Constitution», a-t-il dit.  Le MMM s’engage à amender la Constitution, a-t-il promis. «Cela sera dans le prochain programme électoral et sera la priorité du prochain gouvernement», a-t-il ajouté.

 

La réforme électorale et le financement des partis politiques

 

Quant à la réforme électorale et le financement des partis politiques, il a déclaré que le comité présidé par Xavier-Luc Duval ne débouchera sur rien. Il a rappelé que SAJ a saboté ce projet entre 2000 et 2005. Sur ce sujet aussi, il a promis que ce sera la priorité du prochain gouvernement.

 

Démission des députés du MMM du comité parlementaire de l’ICAC[1]

 

Commentant  la démission des députés du MMM du comité parlementaire de l’ICAC[2], il devait déclarer  que Lutchmeeparsad Aujayeb, qui a démissionné comme directeur général de l’Icac, ne sera pas remplacé en  ajoutant que c’est un  proche  du ministre Roshi Bhadain qui assume l’intérim à ce poste. «Nous étions mal à l’aise depuis un moment. ‘Tou anba lao’. Nous avons discuté avec les députés du MMM qui sont membres de ce comité. Ils ont déjà démissionné», a-t-il annoncé. Il a ajouté que le député du Ptr Shakeel Mohamed, qui est aussi membre de ce comité a été informé. « Qu’il prenne ses responsabilités », a-t-il dit.

Pour conclure, il a annoncé que lors de la prochaine conférence de presse du MMM, il commentera  la MauBank, le scandale BAI et le projet Heritage City.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1544-nominations-par-la-presidence-13-janvier-2015

SITUATION ECONOMIQUE – SAMEDI 9 JANVIER 2016

Paul Bérenger: « Malheureusement il n’y aura pas de redécollage en 2016 »

CON

Paul Bérenger lors de la première conférence de presse hebdomadaire  du MMM de cette année, ce samedi 9 janvier, a commenté : la situation économique, priorité du moment. Il a aussi exprimé sa sympathie aux veuves et aux pensionnés qui n’ont pas reçu leur compensation et demandé au  gouvernement d’étendre le délai pour procurer la nouvelle carte d’identité jusqu’au  jugement du Privy Council dans cette affaire.

Paul Bérenger commentant  la situation économique, priorité du moment, a rappelé les déclarations du Premier ministre sir Anerood Jugnauth et du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo  à l’effet  que  2016 sera l’année du redécollage économique. Il  dit que la situation économique de l’île Maurice cette année sera semblable à celle de 2015 en citant  quelques chiffres pour soutenir ses dires. En 2014, a-t-il rappelé, alors que la croissance du PIB était de 3,4 %, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait visé un taux de 4,1 % pour 2015. Or, « tout le monde est d’accord que ce chiffre était d’environ 3,4 % en 2015. Je ne pense pas qu’il passera à 5, 6 % pour l’année financière 2015-2016 comme attendu par le gouvernement», a-t-il déclaré. Il  a ajouté que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international prévoient une année difficile en raison du ralentissement économique en Chine et de l’augmentation du taux d’intérêt aux États-Unis. Il a aussi avancé que ces deux organismes indiquent que le taux de croissance du PIB sera au-dessous de 4 %. Il n’a pas manqué de rappeler qu’il l’avait prédit l’année dernière. « Pas de redécollage économique en 2016. Ce sera pareil comme en 2015  Les investissements et l’épargne chuteront, alors que le chômage, le déficit budgétaire et l’endettement continueront d’augmenter», a-t-il dit.

Quant à la réalisation de six gros projets annoncés par le gouvernement : Jinfei, projet du port à Bain-des-Dames, Smart City à Roches-Noires et au Domaine-les-Pailles ( projets financés par les Chinois) et  l’agrandissement du port et l’Heritage City financés par Dubayy, il se dit sceptique en se basant sur la situation économique de ces deux pays.Le leader du MMM a exigé du gouvernement une  transparence totale en circulant  les documents concernant ces grands projets d’investissement.

Compensation aux veuves et aux pensionnés

C’est choquant, dit-il : « seki zot finn fer ar vev ek pansioner». En rappelant que c’est lui qui avait rappelé au gouvernement qu’il fallait  offrir de compensation à ces derniers. Il a aussi exprimé sa sympathie à ces derniers qui n’ont pas reçu leur compensation.

La nouvelle carte d’identité

En tant que leader du MMM et de l’opposition, il a demandé que le délai pour la procurer soit étendue jusqu’au  jugement du Privy Council dans cette affaire.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1543-situation-economique-samedi-9-janvier-2016