VOTE SUR LE GOOD GOVERNANCE AND INTEGRITY REPORTING BILL

Le MMM prendra une décision mardi

CON

Lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 28 novembre, Paul Bérenger est revenu sur l’amendement à la Constitution et le Good Governance and Integrity Reporting Bill. Il a aussi commenté les critiques des ministres Showkutally Soodhun et Roshi Bhadain sur  l’arrestation de Shakeel Mohamed dans l’affaire Gorah Issac  et exprimé sa solidarité totale à Air Mauritius et ses employés après la déclaration de Soodhun.

Paul Bérenger a déclaré que le MMM est satisfait sur les amendements apportés au Good Governance and Integrity Reporting Bill. Mais ajoute que le parti n’est pas satisfait sur la nomination du président  de l’Integrity Reporting Board qui  sera nommé par le président de la République sur avis du Premier ministre et après consultation avec le leader de l’opposition. Le président du board devait être nommé par le président de la République après consultation avec le  Premier ministre et le leader de l’opposition, selon lui.

« Les amendements représentent un progrès, mais ne nous donnent pas entière satisfaction », a-t-il affirmé. Il a ajouté : « Maintenant que les amendements ont été circulés,  après le Comité Central cet après-midi et le  Bureau Politique lundi, il y aura une réunion spéciale du BP mardi prochain. Nous allons en discuter et prendre une décision sur le vote».

Arrestation de Shakeel Mohamed

Commentant les critiques des ministres Showkutally Soodhun et Roshi Bhadain contre les méthodes utilisées par la police dans le sillage de l’arrestation du député Shakeel Mohamed dans l’affaire Gorah Issac, Paul Bérenger a déclaré que c’est sans précédent et très grave. Selon lui, il est difficile de croire que Roshi Bhadain et Showkutally Soodhun ont fait une sortie contre l’ACP Heman Jangi, sans l’aval du Premier ministre. « Mo note ki komiser polis finn deklare ki tou prosedir finn respekte et ki Jangi finn dir ki zot ena prev kont Shakeel. Mo anvi kone ki ‘new evidence’ ena pou aret enn depite. Sa pa pou fini koumsa”, a-t-il dit. Le leader du MMM s’est dit personnellement très touché par l’interview de son épouse dans la presse et a exprimé sa solidarité envers elle.

Soodhun/Air Mauritius

Après la déclaration de Soodhun sur Air Mauritius, Paul Bérenger a exprimé sa solidarité totale à Air Mauritius et ses employés. « Mo bien kontan ki prezidant vwayaz par Air Mauritius kouma mwa. Me servis la kapav ameliore », a-t-il dit pour conclure..

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1529-vote-sur-le-good-governance-and-integrity-reporting-bill

PNQ SUR LA VIOLENCE DOMESTIQUE – 24 NOVEMBRE 2015

Paul Bérenger : « Tout reste à faire pour combattre ce fléau »

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce mardi 24 novembre 2015 axée sur la violence domestique était adressée à la ministre de l’égalité des genres. Paul Bérenger a demandé à Mme Aurore Perraud : “Whether, in regard to domestic violence, she will – (a) state the total number of reported cases thereof both to the Police and to the Family Support Bureaux, since 2010 to date, on a yearly basis, indicating the number of prosecuted cases thereof and the outcome thereof; (b) state if a fresh study on the extent, nature and cost thereof will be carried out and, if so, indicate when; (c) state how the implementation of the 2014 Domingue Report is progressing, indicating the measures being taken in relation thereto at the level of the Police; and (d) for the benefit of the House, obtain from the National Coalition against Domestic Violence Committee, information as to the composition thereof, indicating if the report thereof has been finalized?”

Dans sa réponse la ministre a indiqué que 5 709 cas de violence domestique ont été enregistrés depuis janvier. Elle a annoncé des amendements pour durcir la loi contre la maltraitance conjugale. Quant au leader de l’opposition, il a été catégorique : « La police ne fait pas partie de la solution mais du problème. Il faut faire de sorte que les dames ou demoiselles qui vont porter plainte ne sont pas humiliées par les policiers en service. » Le leader du MMM a demandé a ce qu’il y a plus de policières dans les différents postes de police. A cette requête, la ministre a répondu que son ministère travaille en collaboration avec  le commissaire de police pour remédier à la situation.  Pour Paul Bérenger, afin de combattre la violence domestique il faut que tout le monde y participe. Il a demandé à la ministre de lancer un appel aux hommes et aux jeunes du pays pour qu’ils participent à faire reculer ce fléau.  Elle a profité de l’occasion pour faire un appel à tous les parlementaires, aux médias et à la population pour qu’ils soient tous un ambassadeur dans cette lutte.

 

Lire la PNQ intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 41

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1528-pnq-sur-la-violence-domestique-24-novembre-2015

VARUSHA PIRRAPU, JOUR FERIE – Le Militant

Le MMM demande au gouvernement de tenir sa promesse électorale

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 21 novembre, Paul Bérenger a parlé sur le nouvel an tamoul qui ne sera finalement pas férié, le Good Governance and Integrity Reporting Bill, le DTA, l’abattage des chauves-souris et la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

En ce qui concerne le nouvel an tamoul qui ne sera  pas férié, Paul Bérenger estime qu’il s’agit d’une provocation. Il a demandé au gouvernement de tenir sa promesse électorale faite en décrétant Varusha Pirappu jour férié. «A n’importe quel moment, le gouvernement peut revenir sur sa position», a dit le leader du MMM. «C’est triste ce qui s’est passé au Parlement cette semaine.» Il a vivement critiqué l’attitude de sir Anerood Jugnauth lors de la dernière séance parlementaire. Selon lui, un «tel comportement est indigne d’un Premier ministre».

 

Le GGIR Bill

Revenant sur le Good Governance and Reporting Integrity Bill, il affirme que les amendements proposés à ce texte de loi doivent être circulés  pour que tout le monde puisse avoir le temps de les examiner. Pour lui «  la demande de rendre publique la liste des amendements était raisonnable. C’est inacceptable qu’elle ait été refusée». Il a aussi demandé au gouvernement de prendre en considération les amendements proposés par le Bar Council.

 

L’abattage des chauves-souris

Quant à l’abattage des chauves-souris, Paul Bérenger a soutenu que «nou tou inn fane»,y compris ses défenseurs, qui n’ont pas suffisamment dialogué selon lui. S’il dit sympathiser avec les planteurs et propriétaires d’arbres fruitiers, il souligne qu’il y avait d’autres solutions.«Cela n’est pas bon pour l’image de notre pays et par ricochet pour le tourisme. Il faut corriger le tir.», a-t-il ajouté.

 

Le DTA

Autre sujet abordé le traité de non-double imposition. Le leader du MMM estime que Maurice doit prêter attention aux avis émis en Inde pour trouver une solution acceptable aux deux pays lors de la renégociation de ce traité qui les lie. Il  en veut pour preuve un article paru dans The Financial Express en Inde[1].

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Commentant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, observée le 25 novembre dernier, il a déclaré que  tout reste à faire à l’île Maurice sur ce point.

References

  1. ^ un article paru dans The Financial Express en Inde (www.financialexpress.com)

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1527-varusha-pirrapu-jour-ferie

ASSEMBLEE NATIONALE – SEANCE DU 24 NOVEMBRE 2015

La Human Rights Commission, le CSR et la BAI parmi les questions parlementaires

PQ

La Human Rights Commission, le CSR, la BAI et les examens du CPE, sont entre autres des sujets qui figurent parmi les questions que les députés du MMM ont inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire.

Reza Uteem interrogera le Premier ministre par rapport à la Human Rights Commission. Il veut connaître de ce dernier si considération sera accordée à l’amendement de la loi pour lui donner plus de pouvoir pour enquêter dans des cas allégués d’erreur judiciaire. Il demandera aussi à la ministre de l’Education si elle a reçu des complaintes en relation au papier de la langue arabe aux examens du CPE. Au  ministre des Finances, il réclamera des détails sur la ‘Mauritian Diaspora Schemes’ et au ministre des Terres et du Logement sur les bénéficiaires des baux des terrains d‘Etat depuis janvier 2015 à ce jour.

Rajesh Bhagwan, pour sa part, demandera au PM d’obtenir des informations auprès du commissaire de police sur le nombre de chiens renifleurs attachés à la ‘Police dog section’ et s’il compte augmenter le nombre dans la lutte contre le trafic de drogue, et le nombre de motocyclettes attaché à la traffic branch. Il réclamera aussi des détails sur les termes et conditions d’emploi du président de la Commission of Conciliation and Mediation au ministre du Travail et sur les personnes employées sur une base contractuelle au ministère de la Bonne gouvernance depuis décembre 2014 à ce jour au ministre de tutelle.

Adil Ameer Meea, quant à lui, recherchera des détails sur la Brigade des jeux au PM et sur les employés de la BAI au ministre de la Bonne gouvernance. Il interrogera aussi le ministre des Finances sur la Corporate Social Responsibility et le ministre de la Jeunesse et des Sports sur le stade Saint François-Xavier.

Franco Quirin, de son côté, voudra connaître du ministre des Collectivités locales si l’utilisation par des clubs ou individuel des complexes sportifs et les terrains de foot gérés par son ministère  est gratuite. Il demandera aussi au ministre de la Jeunesse et des Sports si le stade Auguste Vollaire est non disponible pour toutes les compétitions de football. Dans l’affirmative il voudra connaître les raisons. Par rapport à la boxe française, il demandera à ce dernier pourquoi son ministère n’a accordé aucune aide financière aux deux compétiteurs, K.B et S.C , participant à la finale du World Championship en France.  

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1526-assemblee-nationale-seance-du-24-novembre-2015

PNQ SUR L’AMENDEMENT A LA CONSTITUTION ET LE GGIR BILL – 17 NOVEMBRE 2015

Paul Bérenger insiste pour que les amendements soient rendus publics

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce mardi 17 novembre, axée sur l’amendement de la Constitution et sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill (GGIR BILL), était adressée au Premier ministre. Paul Bérenger a voulu savoir :“Whether, in regard to the Constitution (Amendment) Bill (No. XXIX of 2015) and the Good Governance and Integrity Reporting Bill (No. XXX of 2015), he will state if – (a) Government still proposes to amend the Constitution to introduce therein the concept of confiscation without a definition thereof and, if so, indicate whether amendments to the Constitution (Amendment) Bill (No. XXIX of 2015) will be proposed; (b) he will circulate the amendments to the Good Governance and Integrity Reporting Bill (No. XXX of 2015) as being proposed by Government; and (c) Government still intends to introduce a new Declaration of Assets Bill?”

Dans sa réponse le Premier ministre a déclaré que les amendements à la Constitution seront  maintenus et que les propositions reçues seront prises en considération. Le leader de l’opposition a insisté à ce que les amendements soient rendus publics, afin de permettre à l’opposition et à la population de consulter ces amendements. Mais le Premier ministre a rejeté cette proposition et aussi celle concernant l’amendement à être apporté au Constitution (Amendment) Bill par rapport à la confiscation des biens mal acquis.Quant à la loi sur la Declaration of Assets, le Premier ministre a déclaré qu’un nouveau texte de loi est en préparation.

Lire la PNQ intégralement sur http//mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 40

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1525-pnq-sur-l-amendement-a-la-constitution-et-le-ggir-bill-17-novembre-2015

SITUATION DANS LE PAYS – 14 NOVEMBRE

Paul Bérenger : « Nous n’avons  plus de Premier ministre digne de ce nom»

-Le MMM exprime sa solidarité avec la France et réclame une baisse du prix de l’électricité.

CON

Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM ce samedi 14 novembre, a exprimé sa solidarité envers la France et présenté ses sympathies aux familles des victimes. Il est revenu sur le traité de non double-imposition fiscal avec l’Inde et l’amendement à la Constitution et le Good Governance and Integrity Reporting Bill. Il a aussi réclamé une nouvelle fois une baisse de prix de l’électricité.

En premier lieu, Paul Bérenger a exprimé sa solidarité envers la France et présenté ses sympathies aux familles des victimes après les attentats à Paris dans la nuit de vendredi,  qui a fait plus de 120 morts et 200 blessés.

Traité de non double-imposition fiscal avec l’Inde

Abordant  le traité de non double-imposition fiscal avec l’Inde, Paul Bérenger est revenu sur sa Private Notice Question (PNQ) axée sur ce dossier à l’Assemblée nationale mardi dernier. Il a rappelé que cette PNQ était adressée au Premier ministre mais sir Anerood Jugnauth, a fui ses responsabilités en le passant  à Vishnu Lutchmeenaraidoo. « Il est parti en Inde et dans la presse le 4 novembre il a déclaré catégoriquement qu’il n’y aura pas de changement dans le traité de non-double imposition ». Il a rappelé qu’il avait posé une question sur l’article 13 du traité qui est un point clé, mais que le PM n’a pas répondu. Sa performance est déplorable, dit-il. Il a dénoncé ce dernier qui trahit l’île Maurice par son inaction sur les Chagos et Tromelin à la veille du sommet du Commonwealth. Il a ajouté : « Nous n’avons plus de Premier ministre digne de ce nom».

Amendement à la Constitution et  le GG&IRB

Paul Bérenger a aussi commenté les trois amendements apportés au Good Governance and Integrity Reporting Bill.Le leader de l’Opposition réclame que l’exercice de vote de ce texte de loi soit renvoyé à l’année prochaine.«Nous sommes à la fin de l’année et nous ne savons pas encore quels vont être tous les amendements, pourquoi ne pas  renvoyer tout cela à l’année prochaine, nous aurons le temps de discuter.» Les amendements au projet de loi par le ministre de la Bonne gouvernance sont insuffisants et différentes versions circulent, dit-il.

Il a réaffirmé que le MMM était toujours en faveur d’une loi pour combattre l’enrichissement illicite. «Mais nous demandons  d’amender le Prevention of Corruption Act, le Mauritius Revenue Authority Act et d’introduire la loi sur la déclaration des avoirs et le financement des partis politiques au lieu d’amender la Constitution. Les gens ne réalisent pas que cet amendement vise à introduire dans la loi suprême la confiscation de biens qui n’existait pas  Le MMM rejette cet amendement constitutionnel car une clause de protection n’y figure pas », a  dit le leader du MMM. Il a une nouvelle fois rappelé que le MMM est contre la nomination des membres du board et de l’agence de l’Integrity Reporting et contre le fait que la loi ne s’applique qu’aux Mauriciens et  pas aux étrangers.

Baisse du prix de l’électricité

Il a salué  la baisse du prix du diesel et de l’essence. Le MMM, dit-il, avait raison de réclamer cette réduction, qui aurait dû intervenir depuis plusieurs mois. Toutefois, il estime désormais que le prix de l’électricité doit également être revu. Une suite logique, dit-il, après  la baisse du prix des carburants. Car le Central Electricity Board a fait des milliards de profits, selon lui.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1524-situation-dans-le-pays-14-novembre

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 17 NOVEMBRE 2015

Changi Airport, Air Mauritius et fuite d’huile dans le port au menu

PQ

La prochaine séance parlementaire s‘annonce une nouvelle fois chaude. Outre la PNQ très attendue du leader de l’opposition, les députés du MMM ont inscrit une vingtaine de questions où figurent des sujets tels que l’accord signé avec Changi Airport, Air Mauritius, l’installation d’un radar à Trou aux Cerfs et fuite d’huile dans le port.

Reza Uteem demandera au Premier ministre s’il compte déposer une copie de l’accord signé avec Changi Airport Singapore et son impact sur Air Mauritius. Il interrogera aussi le ministre de la Bonne gouvernance par rapport à la couverture d’assurance des officiers de la BAI, la ministre de la Sécurité sociale sur la raison de mettre fin aux facilités de transport à Aarti Burtony de la STM et le ministre de l’Environnement sur l’appel d’offres concernant la location des ‘tuskshops’ à Albion, Pereybère et d’autres plages publiques.

Rajesh Bhagwan, pour sa part, adresserait quatre questions au PM. Il réclamera des détails sur l’achat et l’installation d’un radar à Trou aux Cerfs et sur le montant des prêts garantie par le gouvernement à Air Mauritius jusqu’à ce jour et aussi les dates et les conditions. Il réclamera aussi une liste de tous les conseillers par rapport à l’information recrutés par le gouvernement et des étrangers employés dans l’industrie du tourisme.

Adil Ameer Meea recherchera des informations auprès du PM sur la fuite d’huile le 22 octobre dernier au quai du Mauritius Freeport Development et sur le nombre de cas où des touristes ont été victimes depuis janvier 2015 à ce jour. Il réclamera aussi des détails au ministre des Finances sur les employés de la DBM et sur les constructions des infrastructures à Plaine Verte au ministre des Administrations locales.

Franco Quirin demandera au ministre de la Jeunesse et des Sports où en est le projet d’une académie de football annoncée par le PM dans son discours lors du National Sports Award 2014. Il veut aussi connaître si le Centre Technique François Blaquart est opérationnel et si les clubs Entente Sportive de Goodlands et le Goodlands Stars Volley-ball Club sont enregistrés auprès de la Registrar of Association.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1523-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-17-novembre-2015

PNQ SUR LA DTAC – 10 NOVEMBRE 2015

Le Premier ministre refuse de répondre laissant cette tâche au ministre des Finances

-Paul Bérenger refuse de poser des questions supplémentaires à ce dernier.

PNQ

La Private Notice Question du leader de l’opposition de ce mardi 10 novembre, axée sur le dossier du traité de non-double imposition avec l’Inde était adressée au Premier ministre mais ce dernier a refusé de répondre laissant cette tâche au ministre des Finances. Paul Bérenger a voulu savoir :Whether, in regard to the India-Mauritius Double Taxation Avoidance Convention, he will state if –  (a) Cabinet was made aware on 03 July 2015 of the – (i) details of the Draft Protocol presented on 16 June 2015 by the Honourable Minister of Finance and Economic Development of Mauritius to the Honourable Minister of Finance of India; and (ii) Minutes of the Joint Working Group Meeting signed on 01 July 2015 by the Financial Secretary of Mauritius; and (b) the Honourable Prime Minister of India has agreed that there will be no revision of the main provisions of the said Convention, in particular, of Article 4 regarding Capital Gains?

Paul Bérenger n’ayant pas apprécié que c’est le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo qui l’a répondue, a refusé de poser des questions supplémentaires. « C’est le Premier ministre qui devait répondre aux questions car c’est lui qui a rencontré le Premier ministre indien Narendra Modi», a-t-il dit. Vishnu Lutchmeeraidoo, dans sa réponse, a répété les mots tenus par Narendra Modi lors de sa rencontre avec sir Anerood Jugnauth à l’effet que l’Inde ne fera rien qui pourra mettre en péril le secteur financier mauricien. Il a  ajouté que sir Anerood Jugnauth a affirmé à la partie indienne que Maurice fera tout pour préserver sa réputation d’une destination propre et une juridiction qui inspire la confiance.Il a aussi déclaré qu’il n’y avait pas lieu pour le Cabinet d’être informé des détails du «Draft protocol», qu’il a présenté le 16 juin dernier à son homologue indien.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1522-pnq-sur-la-dtac-10-novembre-2015

GOOD GOVERNANCE AND INTEGRITY REPORTING BILL – 7 NOVEMBRE 2015

Paul Bérenger souhaite un vote libre et lance un appel pour que cette loi soit débattue d’une façon non-partisane

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 7 novembre, Paul Bérenger a fait un survol de l’actualité. Il est revenu sur le Good Governance and Integrity Reporting  Bill, l’Asset Recovery Act, sur  le projet de centrale du  CEB  [1]à Bain des Dames, la réforme électorale et la baisse des prix du diesel et de l’essence. Ajay Gunness, pour sa part, a dénoncé l’amateurisme du ministère de l’Education, jeudi dernier.

Abordant le Good Governance and Integrity Reporting  Bill, Paul Bérenger a, souligné qu’il semble acquis que le gouvernement n’aura pas la majorité de trois quarts.  Il a salué la prise de position de certains députés du MSM. Il dit souhaiter que le vote soit libre: «Je lance un appel pour que cette loi soit débattue d’une façon non-partisane». Le MMM, dit-il, est en faveur d’un retrait des deux amendements dans leurs formes actuels.Il est clair, estime le leader du MMM, que le gouvernement subira un échec à l’Assemblée nationale s’il cherche à faire voter l’amendement constitutionnel sans avoir modifié ce projet de loi .

 Parlant des amendements proposés à l’Asset Recovery Act, il estime que ce sera  un recul  de transférer l’Asset Recovery Unit sous la Financial Intelligence Unit (FIU). Cette unité est actuellement sous la responsabilité du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP).Il faudra plutôt venir de l’avant avec une Financial Crime Commission comme annoncé par l’alliance Lepep dans son manifeste électoral. Il a aussi indiqué que le projet de loi de l’Asset Recovery Bill ne sera pas à l’agenda de la séance parlementaire de mardi. Pour lui, cela donnera du temps pour réfléchir. Il a rappelé que le MMM a toujours été contre le fait que le Directeur des poursuites publiques (DPP) ait la charge de cette unité. «Nous avons toujours été opposés à cette démarche, car le DPP a de lourdes responsabilités sous la Constitution. Il a ajouté qu’il y a eu des tentatives pour que l’Asset Recovery Unit soit confiée à la Financial Intelligence Unit (FIU) mais, ce n’est pas son rôle, car elle ne fait que transmettre des informations. Il demande que le gouvernement vienne de l’avant avec la Financial Crime Commission calquée sur le modèle britannique.

Paul Bérenger a aussi condamné les critiques du ministre Roshi Bhadain contre le DPP à la 6e Conférence de l’United Nations Convention Against Corruption (UNCAC) à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 3 novembre dernier. « C’est honteux et choquant  », a-t-il dit.

 

La réforme électorale

 

Parlant  de l’affaire de Rezistans ek Alternativ devant la Cour suprême qui a été renvoyée à mars de l’année prochaine pour être mentionnée, Paul Bérenger a rappelé sa PNQ sur ce sujet. SAJ avait répondu qu’il va trancher si sa prend du temps. Paul Bérenger souhaite qu’il tienne parole.

  

Le projet de  centrale du CEB à Bain des Dames

 

Le leader du MMM a aussi longuement commenté le projet de  centrale du CEB à Bain des Dames. Il a dénoncé l’incapacité du ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, à gérer efficacement ce dossier. Il est aussi ignorant qu’arrogant a-t-il ajouté.

Baisse des prix du diesel et de l’essence

Le leader du MMM trouve  inacceptable  que les prix du diesel et de l’essence n’ont pas encore baissé en rappelant  la réponse du ministre Gungah lors de sa PNQ. Ce dernier avait annoncé la mise sur pied d’un comité et que les prix vont baisser. Le comité a soumis son rapport le 25 octobre dernier, selon lui. « Mo espere ki ministre la gard so parol ».

L’amateurisme du ministère de l’Education dénoncé

Commentant la fermeture des écoles jeudi dernier pour cause de grosse pluie, Ajay Gunness, a déclaré : « encore une fois le  ministère de l’Education a prouvé son amateurisme. Dans de telle situation, dit-il, les parents doivent être avertis tôt le matin. Lorsque le communiqué du ministère est sorti, il y a eu une panique car les enfants et les parents étaient déjà en route pour l’école et le travail, a-t-il ajouté. Il a aussi déploré que le ministère avait oublié la section primaire des écoles privée/payante.

 

 

References

  1. ^centrale du  CEB   (ionnews.mu)

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1521-good-governance-and-integrity-reporting-bill-7-novembre-2015

TRAITE DE NON DOUBLE-IMPOSITION AVEC L’INDE – JEUDI 5 NOVEMBRE 2015

Paul Bérenger dit  espérer que SAJ a réparé une partie  des dégâts causés

-La commission économique du MMM attend à ce que le PM fasse une déclaration sur ce dossier.

CONECO

La Commission économique du MMM a tenu une conférence de presse, ce jeudi 5 novembre, pour évoquer le dossier du traité fiscal de non double-imposition entre l’Inde et  Maurice. Paul Bérenger a déploré que le gouvernement a traité ce dossier avec incompétence et amateurisme et de l’avoir « mishandle »  comme l’affaire BAI. Il dit espérer que le Premier ministre répare les dégâts causés par  Vishnu Lutchmeenaraidoo et Roshi Bhadain.

Paul Bérenger, en premier lieu a fait l’historique de ce traité. Il a aussi rappelé comment dans le passé lui-même  et aussi l’ancien PM a tenu à résister à la demande des ex-PM indiens en l’occurence, Vajpayee et Manmohansing pour revoir cette clause concernant  le Capital Gains Tax. Il a souligné que cette clause est un élément clé qui a permis au secteur financier de décoller en 1993. Paul Bérenger  a rappelé que le 16 juin le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait remis un  bon “draft protocol”  en Inde. Mais le 1er juillet, dit-il, le ministre des Services financiers Roshi Bhadain  et  D. Manraj  ont cédé sur tous les points.Selon lui, les compagnies seront taxées à hauteur de 20 % à partir de 2017. Le leader du MMM a qualifié d’extraordinaire le fait que le Conseil des ministres a, le 3 juillet, accordé son soutien à Roshi Bhadain. 

Parlant du tort fait au secteur financier par les propos du ministre des Finances à l’effet que notre pays était un paradis fiscal, il a indiqué que SAJ, qui était dans la Grande péninsule pour le sommet Inde-Afrique a essayé de réparer les dégâts. Nous souhaitons qu’il soit  parvenu à réparer une partie des dégâts. « Apre ki zot finn bien fane, li zwe lor santima gran frer ti frer” », a-t-il dit. La commission économique du MMM attend  à ce que SAJ fasse une déclaration sur ce dossier, a dit le leader du MMM.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1520-traite-de-non-double-imposition-avec-l-inde-jeudi-5-novembre-2015