APRES LE REJET UNANIME DU GG&IR BILL

La question que se pose le MMM : « Est-ce que SAJ est ouvert au dialogue ?»

CON

C’est ce qu’a demandé Paul Bérenger lors de conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 31 octobre. Dans l’affirmative,  il demande de mettre la deuxième lecture « on hold » pour trouver une solution sinon  « pou fini la Cour supreme ou Privy Council ». Il a aussi abordé la situation économique et réclamer une nouvelle fois la baisse des prix de l’essence et du diesel.

Revenant sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill (GG&IR Bill), présenté en première lecture au Parlement, Paul Bérenger s’est dit satisfait  que le message du MMM s’est très bien passé et que la population l’a reçu 5/5. Il a aussi salué le président du Bar Council, le MP et le Ptr qui ont pris position contre cette loi. Comme  le président du Bar Council, il dit constater « ki ena enn reze inanim de seki finn propoze ». Il a dénoncé les faussetés de Bhadain et de la MBC.

«Est-ce que le Premier ministre est ouvert au dialogue?» a-t-il demandé. Dans l’affirmative, le leader du MMM demande qu’avant  de passer à la deuxième lecture, il faudrait en discuter et arriver à un consensus. Sinon, tout cette affaire se terminera devant la Cour suprême et le Privy Council.» Mais il dit garder espoir mais tout dépendra de SAJ, dit-il.« Pour une fois les choses sont claires du côté du Mouvement Patriotique, ils ne vont pas voter. Il y a des mécontents au gouvernement. Je garde espoir, mais tout dépendra de ce que fera SAJ », a-t-il ajouté..

La situation économique

Paul Bérenger a une nouvelle fois critiqué la gestion économique. Pour lui :«Il est clair que le mood n’est pas bon, surtout après la manière dont plusieurs affaires ont été gérées». Il a rappelé que le Fonds monétaire international a révisé à la hausse le taux de croissance des Seychelles mais a revu à la baisse celui de Maurice. «Les deux raisons mises en avant pour les Seychelles sont la hausse des arrivées touristiques et l’expansion du secteur privé», a-t-il fait ressortir.

Baisse  des  prix de l’essence et du diesel

Paul Bérenger a aussi  demandé à Ashit Gungah de baisser les  prix de l’essence et du diesel, conformément à ce qu’il avait laissé entendre lors de sa PNQ du 15 septembre dernier.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1517-apres-le-rejet-unanime-du-gg-ir-bill

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 3 NOVEMBRE 2015

Air Mauritius, la CNT, la MBC/TV, l’Employment Rights Act, le ‘Sale by Levy Fund’ et l’IBA à l’agenda

PQ

Les députés du MMM ne feront aucun cadeau à la majorité encore une fois, mardi prochain. Air Mauritius, la CNT, l’Employment Rights Act, la MBC/TV, le ‘Sale by Levy Fund’ et l’IBA sont entre autres les sujets parmi une quinzaine d’interpellations qu’ils ont inscrites à l’ordre du jour.

Rajesh Bhagwan veut connaître du Premier ministre, le montant des prêts garantie par le gouvernement à Air Mauritius jusqu’à ce jour et aussi les dates et les conditions. Il réclamera des détails au ministre de la Bonne Gouvernance sur le contrat entre la Zee Mauritius/TV et la MBC/TV concernant le partage de profits sur ‘Espace Publicitaires’ et sur l’achat des ‘semi-low bus’ par la CNT au ministre des Infrastructures publiques. Il interrogera aussi le ministre de l’Agro-industrie sur les Ilots faisant partie du ‘Islet National Park’.

Reza Uteem interrogera, pour sa part, le PM par rapport au ‘fast track committee’ pour l’implémentation des projets majeurs. Il veut savoir le nombre de projets approuvés dans chaque cas, la nature du projet, sa valeur et la date d’achèvement de ceux-ci et le ministre des Terres et du logement sur les nouveaux baux des terrains de l’Etat accordés depuis janvier 2015. Il réclamera aussi des détails sur les personnes handicapées à la ministre de la Sécurité sociale. Il demandera aussi au ministre du Travail si considération sera accordée pour amender l’Employment Rights Act et si considération sera accordée pour le rétablissement des relations diplomatiques avec la Sahraowi Arab Democratic Républic au ministre des Affaires étrangères.

Adil Ameer Meea, de son côté, interrogera le ministre des Finances sur le ‘Sale by Levy Fund’ de Rs 100 millions et sur l’IRS et RES, le ministre de la Bonne gouvernance sur les ‘free WiFi hotspots’. Il interpellera aussi ce dernier par rapport à l’Independent Broadcasting Authority. Il veut connaître aussi les noms et les termes des conditions d’emploi de son CEO et de son président et le nombre de complaintes reçues depuis janvier 2015 à ce jour.

Quant à Franco Quirin, il demandera au ministre des Collectivités locales si l’utilisation des complexes sportifs et les terrains de foot dans toutes les régions par des clubs ou individuel sont gratuits. Si la réponse est non, il veut connaître la raison. Au ministre de la Jeunesse et des Sports, il réclamera une liste d’ ‘Adviser-Coach’ attachés à son ministère, leur discipline et leurs conditions d’emploi. Il veut aussi connaître de ce dernier si la Mauritius Gymnastic Federation est reconnue par son ministère et les résultats de l’enquête initiée sur cette dernière et les actions prises.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1516-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-3-novembre-2015

AMENDEMENT A LA CONSTITUTION ET LE GOOD GOVERNANCE AND INTEGRITY REPORTING BILL – 29 OCTOBRE 2015

Le MMM ne votera pas à moins que… 

CON

Le MMM a tenu une conférence de presse, ce jeudi 29 octobre après une discussion approfondie sur l’amendement à la Constitution que propose le Premier ministre et la nouvelle loi qu’a présentée le ministre Roshi Bhadain au Parlement mardi dernier, lors un bureau politique spécial hier.

 Paul Bérenger a rappelé que le MMM a  toujours été en faveur d’une loi contre l’enrichissement illicite. Mais il ne faut pas que ce soit une loi où tout le monde se sente menacé, a-t-il ajouté. Le MMM ne votera pas cet amendement à moins que… des amendements soient apportés, a-t-il annoncé. Pour justifier cette position le leader du MMM a avancé  6  points sur lesquels le parti n’est pas d’accord. D’abord, le fait que la charge de la preuve (burden of proof) soit sur l’accusé pour prouver qu’il a obtenu ses biens de manière légale. Sans compter que celui-ci risque jusqu’à un an de prison s’il ne peut se justifier. Quant à l’amendement constitutionnel en vue de pouvoir confisquer ces bien, c’est un droit fondamental et l’article 8 de la Constitution prévoit que, dans le cas d’une acquisition obligatoire, cela soitjustifiable in a democratic society’, a souligné Paul Bérenger. Or, dans l’amendement proposé, cette disposition n’est pas prévue, dit-il. Le MMM est également contre une Integrity Reporting Services Agency et l’Integrity Reporting Board car ils  auront le pouvoir de demander à un juge en chambre un ordre de saisieLe MMM n’est pas aussi  d’accord sur la manière dont les nominations seront faites au sein de ces instances, il réclame qu’il soit nommé par  le président  de la République après consultation entre le PM et le leader de l’opposition…. »

 Il y a déjà le Prevention of Corruption Act, l’Independent Commission against Corruption, l’Assert Recovery mais aussi la Mauritius Revenue Authority , dit-il.«Au lieu d’une seule loi pour créer cette agence et le board, il aurait fallu amender là où c’était nécessaire et utiliser le Prevention of Corruption Act,et ces autres instances», a fait comprendre Paul Bérenger. Il faut aussi  un nouveau Declaration of Assets Act et une loi sur le financement politique, selon lui. Le MMM est aussi  contre l’effet rétroactif, de cette loi a dit Paul Bérenger  en rappelant que dans le Banking Act c’est 7 ans et 10 ans dans l’Asset Recovery Act.

Le leader du MMM a aussi déclaré que le MMM n’est pas d’accord qu’on retire l’Asset Recovery Unit sous le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour la placer sous la Financial Intelligence Unit (FIU) : « Zame nou pa ti dakor ki DPP pran sa responsabilite, me se pa rol FIU. Osi.  So rol se zis kolekte infomasion, me pas ankete. Se tre danzere”. » Selon lui,  c’est un département tombant sous la Financial Crime Commission,  qui aurait dû avoir la responsabilité de l’Asset Recovery Unit.  « La osi risk persekision politik li enorm  », dit-il.

Pour le MMM, cette loi est une violation des droits fondamentaux d’un individu et c’est un outil qui peut être dangereux politiquement.

Le leader du MMM demande  au Premier ministre que le Good Governance and Integrity Bill soit retiré. La meilleure chose à faire, c’est un débat approfondi avant la deuxième lecture au Parlement, selon lui. Mais si le gouvernement persiste, cela finira devant le Privy Council, dit-il.

Paul Bérenger répond à Ivan Collendavelloo

Paul Bérenger a aussi tenu  à répondre à une remarque d’Ivan Collendavelloo concernant un cas à Hong Kong pour justifier cette loi : «  Li pena nanie a voir parski isi gouvernma  pe konfiske», a-t-il dit.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1515-amendement-a-la-constitution-et-le-good-governance-and-integrity-reporting-bill-29-octobre-2015

AMENDEMENT A LA CONSTITUTION ET LE GOOD GOVERNANCE AND INTEGRITY REPORTING BILL

Le MMM ne votera pas à moins que… 

CON

Le MMM a tenu une conférence de presse, ce jeudi 29 octobre après une discussion approfondie sur l’amendement à la Constitution que propose le Premier ministre et la nouvelle loi qu’a présentée le ministre Roshi Bhadain au Parlement mardi dernier, lors un bureau politique spécial hier.

 Paul Bérenger a rappelé que le MMM a  toujours été en faveur d’une loi contre l’enrichissement illicite. Mais il ne faut pas que ce soit une loi où tout le monde se sente menacé, a-t-il ajouté. Le MMM ne votera pas cet amendement à moins que… a-t-il annoncé. Pour justifier cette position le leader du MMM a avancé  6  points sur lesquels le parti n’est pas d’accord. D’abord, le fait que la charge de la preuve (burden of proof) soit sur l’accusé pour prouver qu’il a obtenu ses biens de manière légale. Sans compter que celui-ci risque jusqu’à un an de prison s’il ne peut se justifier. Quant à l’amendement constitutionnel en vue de pouvoir confisquer ces bien, c’est un droit fondamental et l’article 8 de la Constitution prévoit que, dans le cas d’une acquisition obligatoire, cela soitjustifiable in a democratic society’, a souligné Paul Bérenger. Or, dans l’amendement proposé, cette disposition n’est pas prévue, dit-il. Le MMM est également contre une Integrity Reporting Services Agency et l’Integrity Reporting Board car ils  auront le pouvoir de demander à un juge en chambre un ordre de saisieLe MMM n’est pas aussi  d’accord sur la manière dont les nominations seront faites au sein de ces instances, il réclame qu’il soit nommé par  le président  de la République après consultation entre le PM et le leader de l’opposition…. »

 Il y a déjà le Prevention of Corruption Act, l’Independent Commission against Corruption, l’Assert Recovery mais aussi la Mauritius Revenue Authority , dit-il.«Au lieu d’une seule loi pour créer cette agence et le board, il aurait fallu amender là où c’était nécessaire et utiliser le Prevention of Corruption Act,et ces autres instances», a fait comprendre Paul Bérenger. Il faut aussi  un nouveau Declaration of Assets Act et une loi sur le financement politique, selon lui. Le MMM est aussi  contre l’effet rétroactif, de cette loi a dit Paul Bérenger  en rappelant que dans le Banking Act c’est 7 ans et 10 ans dans l’Asset Recovery Act.

Le leader du MMM a aussi déclaré que le MMM n’est pas d’accord qu’on retire l’Asset Recovery Unit sous le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour la placer sous la Financial Intelligence Unit (FIU) : « Zame nou pa ti dakor ki DPP pran sa responsabilite, me se pa rol FIU. Osi.  So rol se zis kolekte infomasion, me pas ankete. Se tre danzere”. » Selon lui,  c’est un département tombant sous la Financial Crime Commission,  qui aurait dû avoir la responsabilité de l’Asset Recovery Unit.  « La osi risk persekision politik li enorm  », dit-il.

Pour le MMM, cette loi est une violation des droits fondamentaux d’un individu et c’est un outil qui peut être dangereux politiquement.

Le leader du MMM demande  au Premier ministre que le Good Governance and Integrity Bill soit retiré. La meilleure chose à faire, c’est un débat approfondi avant la deuxième lecture au Parlement, selon lui. Mais si le gouvernement persiste, cela finira devant le Privy Council, dit-il.

Paul Bérenger répond à Ivan Collendavelloo

Paul Bérenger a aussi tenu  à répondre à une remarque d’Ivan Collendavelloo concernant un cas à Hong Kong pour justifier cette loi : «  Li pena nanie a voir parski isi gouvernma  pe konfiske», a-t-il dit.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1515-amendement-a-la-constitution-et-le-good-governance-and-integrity-reporting-bill

AMENDEMENT A LA CONSTITUTION ET LE GOOD GOVERNANCE AND INTEGRITY BILL

Le MMM ne votera pas à moins que… 

CON

Le MMM a tenu une conférence de presse, ce jeudi 29 octobre après une discussion approfondie sur l’amendement à la Constitution que propose le Premier ministre et la nouvelle loi qu’a présentée le ministre Roshi Bhadain au Parlement mardi dernier, lors un bureau politique spécial hier.

 Paul Bérenger a rappelé que le MMM a  toujours été en faveur d’une loi contre l’enrichissement illicite. Mais il ne faut pas que ce soit une loi où tout le monde se sente menacé, a-t-il ajouté. Le MMM ne votera pas cet amendement à moins que… a-t-il annoncé. Pour justifier cette position le leader du MMM a avancé  6  points sur lesquels le parti n’est pas d’accord. D’abord, le fait que la charge de la preuve (burden of proof) soit sur l’accusé pour prouver qu’il a obtenu ses biens de manière légale. Sans compter que celui-ci risque jusqu’à un an de prison s’il ne peut se justifier. Quant à l’amendement constitutionnel en vue de pouvoir confisquer ces bien, c’est un droit fondamental et l’article 8 de la Constitution prévoit que, dans le cas d’une acquisition obligatoire, cela soitjustifiable in a democratic society’, a souligné Paul Bérenger. Or, dans l’amendement proposé, cette disposition n’est pas prévue, dit-il. Le MMM est également contre une Integrity Reporting Services Agency et l’Integrity Reporting Board car ils  auront le pouvoir de demander à un juge en chambre un ordre de saisieLe MMM n’est pas aussi  d’accord sur la manière dont les nominations seront faites au sein de ces instances, il réclame qu’il soit nommé par  le président  de la République après consultation entre le PM et le leader de l’opposition…. »

 Il y a déjà le Prevention of Corruption Act, l’Independent Commission against Corruption, l’Assert Recovery mais aussi la Mauritius Revenue Authority , dit-il.«Au lieu d’une seule loi pour créer cette agence et le board, il aurait fallu amender là où c’était nécessaire et utiliser le Prevention of Corruption Act,et ces autres instances», a fait comprendre Paul Bérenger. Il faut aussi  un nouveau Declaration of Assets Act et une loi sur le financement politique, selon lui. Le MMM est aussi  contre l’effet rétroactif, de cette loi a dit Paul Bérenger  en rappelant que dans le Banking Act c’est 7 ans et 10 ans dans l’Asset Recovery Act.

Le leader du MMM a aussi déclaré que le MMM n’est pas d’accord qu’on retire l’Asset Recovery Unit sous le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour la placer sous la Financial Intelligence Unit (FIU) : « Zame nou pa ti dakor ki DPP pran sa responsabilite, me se pa rol FIU. Osi.  So rol se zis kolekte infomasion, me pas ankete. Se tre danzere”. » Selon lui,  c’est un département tombant sous la Financial Crime Commission,  qui aurait dû avoir la responsabilité de l’Asset Recovery Unit.  « La osi risk persekision politik li enorm  », dit-il.

Pour le MMM, cette loi est une violation des droits fondamentaux d’un individu et c’est un outil qui peut être dangereux politiquement.

Le leader du MMM demande  au Premier ministre que le Good Governance and Integrity Bill soit retiré. La meilleure chose à faire, c’est un débat approfondi avant la deuxième lecture au Parlement, selon lui. Mais si le gouvernement persiste, cela finira devant le Privy Council, dit-il.

Paul Bérenger répond à Ivan Collendavelloo

Paul Bérenger a aussi tenu  à répondre à une remarque d’Ivan Collendavelloo concernant un cas à Hong Kong pour justifier cette loi : «  Li pena nanie a voir parski isi gouvernma  pe konfiske», a-t-il dit.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1515-amendement-a-la-constitution-et-le-good-governance-and-integrity-bill

AMENDEMENT A LA CONSTITUTION – 24 OCTOBRE 2015

Paul Bérenger met en garde la population 

CON

Paul Bérenger a, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM ce samedi 24 octobre,  abordé 6 sujets : l’amendement à la Constitution, la réforme électorale, les débats parlementaires en direct, le recrutement de 60 médecins, la situation économique et les prochains Jeux des Iles. Il a aussi tenu à féliciter Jane Constance une nouvelle fois pour sa performance à The Voice Kids et présenter ses sympathies à la famille de Gérard Baya.

Paul Bérenger a annoncé qu’il a reçu ce samedi matin une copie d’un  projet de loi ainsi que celui du Good Governance and Integrity Reporting Bill. Il a qualifié d’effrayant  et très dangereux  le projet de loi d’amendement à la Constitution visant à permettre la saisie des biens ainsi que l’Asset Recovery (Amendment Bill) que présentera le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain. Il prévoit que l’Asset Recovery Unit soit transférée du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) à la Financial Intelligence Unit (FIU). Avecrétroactif de sept ans, Paul Bérenger estime qu’il est fait pour épargner le Sun Trust et attraper Ramgoolam.« Sir Anerood Jugnauth (SAJ)  perd la tête. Son gouvernement est sous l’emprisede Bhadain, un danger public », selon lui.

Réforme électorale

Paul Bérenger, qui avait axé sa Private Notice Question (PNQ) sur la réforme électorale à l’Assemblée nationale mardi dernier  a  affirmé que SAJ a été moins négatif. Il se dit satisfait que le débat a été relancé sur une éventuelle réforme de notre système électoral. Mais il demande à ce dernier d’arrêter de mélanger Rodrigues et Maurice et la réforme électorale et la 2ème République.

Les débats parlementaires en direct

Commentant la motion présentée à l’Assemblée nationale vendredi 23 octobre par le Premier ministre en vue d’adopter le rapport du Select Committee pour la retransmission en direct des travaux parlementaires, Paul Bérenger a souligné que c’est bien que la motion a été votée à l’unanimité.

Recrutement de 60 médecins

Revenant sur le recrutement de 60 médecins, Paul Bérenger estime que SAJ  a raté une chance de corriger une injustice.

Situation économique

Paul Bérenger affirme  que les chiffres du ministre des Finances sur la croissance économique sont  farfelus. Il reviendra en détails sur ce sujet en temps et lieu, a-t-il promis.

. Jeux des îles de l’océan Indien

 Bien sur nous sommes heureux que ces jeux seront organisés chez nous, a-t-il dit. Mais  il trouve honteux que la décision d’en octroyer l’organisation en 2019 ait été attribuée à Maurice au détriment des Comores en l’absence du directeur du cabinet des Cormores. Il a ajouté : « Se ki finn arive mardi dernier, li posib la fin zedezil et le debi de la fin de COI».

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1514-amendement-a-la-constitution-24-octobre-2015

PNQ SUR LE RECRUTEMENT DE 60 MEDECINS – 23 OCTOBRE 2015

Le PM rejette la proposition d’annuler l’exercice de Paul Bérenger

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce vendredi 23 octobre axée sur le récent recrutement de 60 médecins par le ministère de la Santé était adressée au Premier ministre. Paul Bérenger a demandé à ce dernier :“Whether, in regard to the recent recruitment of 60 medical practitioners as Medical Health Officers at the Ministry of Health and Quality of Life and to the national stir caused by the exercise, he will – (a) state if – (i) his Office is in presence of complaints in relation thereto; and (ii) consideration will be given for the recruitment exercise to be cancelled and for a fresh one to be carried out by the Public Service Commission; and (b) for the benefit of the House, obtain from the – (i) Equal Opportunities Commission, information asto if it is in presence of complaints in relation thereto and; (ii) Public Service Commission, information as to – (A) if it is in presence of complaints in relation thereto; and (B) the reasons why it had delegated its recruitment powers to the Ministry of Health and Quality of Life for this exercise?”

Dans sa réponse le Premier ministre a déclaré qu’il a été informé que l’exercice d’interview a été mené en prenant en compte les conditions imposées par la PSC. Il a ajouté qu’il a accusé réception de plaintes venant de candidats, qui n’ont pas été choisis et qui se sentent lésés avec cet exercice. J’ai également pris note des protestations, qui ont été adressées à l’Equal Opportunities Commission et à l’Independent Commission Against Corruption avec copies au PMO.Paul Bérenger est revenu avec la proposition d’une annulation de ces recrutements au nom de la transparence. Le PM a rejeté cette proposition du leader de l’opposition en déclarant qu’ils ont été recrutés sur une base temporaire.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1513-pnq-sur-le-recrutement-de-60-medecins-23-octobre-2015

SEANCE PARLEMENTAIRE DU 23 OCTOBRE 2015

La PNQ du leader de l’opposition axée sur le recrutement de 60 médecins par le ministère de la Santé

 

PNQ

La PNQ du leader de l’opposition de ce vendredi 23 octobre qui est axée sur le récent recrutement de 60 médecins par le ministère de la Santé sera adressée au Premier ministre. Paul Bérenger demande à ce dernier : “Whether, in regard to the recent recruitment of 60 medical practitioners as Medical Health Officers at the Ministry of Health and Quality of Life and to the national stir caused by the exercise, he will – (a) state if – (i) his Office is in presence of complaints in relation thereto; and (ii) consideration will be given for the recruitment exercise to be cancelled and for a fresh one to be carried out by the Public Service Commission; and (b) for the benefit of the House, obtain from the – (i) Equal Opportunities Commission, information as

to if it is in presence of complaints in relation thereto and; (ii) Public Service Commission, information as to – (A) if it is in presence of complaints in relation thereto; and (B) the reasons why it had delegated its recruitment powers to the Ministry of Health and Quality of Life for this exercise?”

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1512-seance-parlementaire-du-23-octobre-2015

Message to Prime Minister-elect Justin Trudeau


 » Hon. Justin Trudeau, Leader of the Liberal Party, and Prime Minister-elect of Canada.

Dear Hon. Trudeau,
It is with great satisfaction and delight that I have followed the march of the Liberal Party back to the helm of affairs in Canada. Your resounding victory at the just concluded polls, despite the tight call predicted by many, is evidence of the fact that the majority in your country espouses the values and principles you and your party stand for and adheres to the vision you have for Canada.
I am particularly pleased to note a concordance of those values and principles with those of my own party, the MMM. We also share a common aspiration for a more inclusive and democratic society where all citizens are justly represented.
As you prepare to steer Canada onto a new path of progress, equality and social justice, I wish to extend to you my very best wishes and those of the MMM in your exalting mission. I have no doubt that under your leadership Canada’s contribution for a more just and fairer world will be heralded.
Highest consideration.
Paul Bérenger
Leader of the MMM, former Prime Minister of Mauritius, Leader of the Opposition. »

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1511-message-to-prime-minister-elect-justin-trudeau

MESSAGE OF PAUL BERENGER – 22 OCTOBER 2015

Congratulations to the new Prime Minister of Canada
Justin Trudeau


 » Hon. Justin Trudeau, Leader of the Liberal Party, and Prime Minister-elect of Canada.

Dear Hon. Trudeau,
It is with great satisfaction and delight that I have followed the march of the Liberal Party back to the helm of affairs in Canada. Your resounding victory at the just concluded polls, despite the tight call predicted by many, is evidence of the fact that the majority in your country espouses the values and principles you and your party stand for and adheres to the vision you have for Canada.
I am particularly pleased to note a concordance of those values and principles with those of my own party, the MMM. We also share a common aspiration for a more inclusive and democratic society where all citizens are justly represented.
As you prepare to steer Canada onto a new path of progress, equality and social justice, I wish to extend to you my very best wishes and those of the MMM in your exalting mission. I have no doubt that under your leadership Canada’s contribution for a more just and fairer world will be heralded.
Highest consideration.
Paul Bérenger
Leader of the MMM, former Prime Minister of Mauritius, Leader of the Opposition. »

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1511-message-of-paul-berenger-22-october-2015