QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 6 OCTOBRE 2015

La MBC, la cybercité, l’Independent Police Complaints Commission et le ‘hit and run’ à l’agenda

PQ

Mardi prochain, la séance parlementaire s’annonce une nouvelle fois chaude. Outre la PNQ très attendue du leader de l’opposition, la MBC, la cybercité, l’Independent Police Complaints Commission, le ‘hit and run’ et les  pèlerins du hadjj mauriciens en Arabie Saoudite sont entre autres des sujets parmi les interpellations inscrites à l’ordre du jour par les députés du MMM.

Rajesh Bhagwan revient sur la MBC. Au ministre de la Bonne gouvernance, il veut connaître qui est à la tête du news department et ses conditions d’emploi, le nombre de ‘chief editors’ et nouveaux ‘editors/journalist’ et leurs conditions d’emploi, une liste des programmes qui ont été annulés et les animateurs qui ont été remerciés et les raisons. Il interrogera aussi ce dernier par rapport à la cybercité d’Ebène. Il réclamera des détails sur les portions de terrains non développées, les noms des bénéficiaires, les dates que ces terrains ont été livrés et les projets soumis ; les actions initiées pour remédier à l’état déplorable de son environnement et pour   remédier à la situation de parking. Il veut aussi savoir la présente composition du board du BPLM et les termes et conditions d’emploi de son président. Il interrogera aussi le ministre de l’Agro-industrie sur les mesures urgentes prises pour prévenir aux effets catastrophiques causés par les chauve-souris aux fruits particulièrement aux mangues et letchis.

Veda Baloomoody veut savoir du Premier ministre où en est le projet de mettre sur pied une Independent Police Complaints Commission mentionné dans le Discours-programme.

Zouberr Joumaye interrogera le ministre de la Santé par rapport au virus qui sévit en Arabie Saoudite. Il veut savoir si des informations adéquates ont été communiquées aux pèlerins mauriciens qui se sont rendus dans ce pays pour le hajj et les mesures qui ont été prises pour un suivi à leur retour au pays.

Adil Ameer Meea interrogera le PM par rapport au ‘hit and run’. Il veut connaître le nombre rapporté durant ces deux dernières années et s’il compte durcir les pénalités. Il réclamera aussi des détails au ministre des Affaires étrangères par rapport au Emirates Airline. Il veut connaître le nombre de vol par semaine ; si une requête a été faite par cette compagnie pour une augmentation de vol et si l’exemption de visa pour se rendre en Arabie Saoudite sera réciproque. Si la réponse est non, il veut connaître la raison.

 

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1499-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-6-octobre-2015

PNQ du 29 septembre 2015 sur la carte d’identite nationale

 

PRIVATE NOTICE QUESTION

Tuesday 29 September 2015

Honourable Leader of the Opposition, Mr Paul Raymond Bérenger, GCSK, MP, has given notice of the following Private Notice Question which he proposes to put to the Honourable Acting Prime Minister at the sitting to be held today, Tuesday 29 September 2015 at 11.30 a.m.

To ask the Honourable Acting Prime Minister  –

Whether, in regard to the Mauritius National Identity Card, he will state  –

a)     if, following the Supreme Court judgment, proposed amendments to the existing legislation in relation thereto will be introduced, indicating if –

(i)     finger-prints are presently being stored pending the delivery of the cards after consent is obtained, post-finger print taking

(ii)    finger-prints will be stored on the cards permanently; and

(iii)    the cards are the property of the state; and

b)       the sums paid as at to-date and due to be paid to the contractor of the project therefor, the Singapore Cooperation Enterprise and other partners?

{pdf=http://mauritiusassembly.govmu.org/English/questions/Documents/PNQ2015/pnq29september2015.pdf|750|600}

 

PNQ SUR LA CARTE BIOMETRIQUE – 29 SEPTEMBRE 2015

Paul Bérenger  demande que le gouvernement ne s’oppose pas à l’appel envisagé devant le Privy Council par un « appelant »

 

PNQ

Paul Bérenger s’est intéressé à la nouvelle carte biométrique ce matin. Il a adressé sa PNQ au Premier ministre par intérim, Xavier Duval. Il a demandé à ce dernier:“Whether, in regard to new Mauritius National Identity Card, he will state – (a) if, following the Supreme Court judgment, proposed amendments to the existing legislation in relation thereto will be introduced, indicating if – (i) finger-prints are presently being stored pending the delivery of the cards after consent is obtained, post-finger print taking; (ii) finger-prints will be stored on the cards permanently; and (iii) the cards are the property of the State; and (b) the sums paid as at to-date and due to be paid to the contractor of the project therefor, the Singapore Cooperation Enterprise and other partners?”

C’est le ministre des Affaires étrangères, Étienne Sinatambou, ministre des TIC par intérim qui a répondu. C’est avec grande difficulté qu’il a répondu aux interpellations du leader de l’opposition.Tantôt imprécis, tantôt perdu, le ministre  a plusieurs fois dû solliciter l’aide de ses conseillers mais aussi de l’Attorney General.  Cela reflète l’image  du gouvernement et de ses ministres.

Dans sa réponse, il a donné la garantie que les « données » seront détruites après usage. Les nouveaux demandeurs de la carte d’identité, a-t-il dit, doivent obligatoirement donner leurs empreintes digitales pour les besoins de la fabrication de la carte d’identité. Ces empreintes, seront sauvegardées pour une période ne dépassant pas 7 jours et elles seront par la suite détruites. Quant au projet pour l’émission de la carte d’identité, il  a coûté Rs 1,152 milliard à l’État. De cette somme, Rs 1,143 milliard ont été payées à la firme Singapourienne, a-t-il ajouté.

Paul Bérenger a demandé, que le gouvernement ne s’oppose pas à l’appel envisagé devant le Privy Council par un « appelant » et a souhaité que l’ancienne carte d’identité, dont la légalité a été étendue jusqu’à la fin de janvier 2016, reste en vigueur jusqu’à que cette affaire aura éventuellement été entendue.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1498-pnq-sur-la-carte-biometrique-29-septembre-2015

46 ANS DE COMBAT MILITANT – 27 SEPTEMBRE 2015

Paul Bérenger : « Le MMM n’a pas changé sur les points essentiels »

 

ANNI

Le Mouvement militant mauricien (MMM) a célébré ce dimanche 27 septembre ses 46 années d’existence avec un congrès.  La  première partie présidée par Rajesh Bhagwan, avec les interventions de Kervin Ramma,  Sundee Bedassy, Deven Nagalingum, Arianne Navarre-Marie,  Pradeep Jeeha,  Reza Uteem, Ajay Gunness et du leader Paul Bérenger et un  film à l’intérieur de l’auditorium Octave Wiehé à Réduit. Quant à la deuxième partie qui s’est déroulée à l’extérieur, le MMM a renoué  avec la tradition d’une animation culturelle. Jeunes, vétérans des deux sexes et de toutes les communautés venus des quatre coins du pays ont fait le déplacement  avec des chars retraçant la lutte du parti malgré le temps inclément pour venir dire qu’ils sont fiers de leur parti. L’aile jeune et l’aile féminine du parti étaient également en force. 

 

anni

C’est avec un sentiment de grande fierté que le MMM célèbre dimanche 27 septembre ses 46 ans d’existence, a déclaré Paul Bérenger lors de son intervention.. «Durant ces 46 ans, le MMM n’a pas changé, sur les points essentiels. Nou finn sanze et non trayir lor politik ekonomik ». Il est revenu sur les cinq points fondamentaux du MMM: le combat contre la corruption, la lutte contre le communalisme, la lutte pour la démocratie, le combat pour la justice sociale et la la lutte sur le plan international. Il a ajouté que le MMM, qui a commencé à l’extrême gauche, a principalement changé sur l’économie. «Nous sommes devenus réalistes. Nous avons tiré les leçons qu’il fallait. Nous avons reconnu que l’économie n’est pas une question de volontarisme. Aujourd’hui, nous acceptons l’économie de marché. Il faut respecter l’économie.»

Il a estimé que le MMM est le parti le plus démocratique, qu’il accepte la critique et reconnait, que les six mois après les dernières élections ont été les plus difficiles. 

ANNI

Il a aussi  évoque les scandales, et répété que Navin Ramgoolam est le seul responsable de cette défaite de décembre 2014, que la population voulait le changement, et que finalement, ce qui est arrivé est la meilleure chose qui pouvait arriver au pays. Il a aussi lancé une mise en garde au gouvernement : « Il ne faut pas promettre au-delà de ce que notre économie peut donner. »

ANNI

Il a  plein d’espoir pour le MMM pour les prochaines élections générales, dit-il. Espoir qu’il place dans les jeunes. Il a fait un appel à ces derniers pour connaitre l’histoire du pays. Pour conclure il a pris un engagement solennel : « relev defi vre sanzma ki listwar pe deman nou ». 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1497-46-ans-de-combat-militant-27-septembre-2015

46 ANS DE COMBAT MILITANT

Paul Bérenger : « Le MMM n’a pas changé sur les points essentiels »

 

ANNI

Le Mouvement militant mauricien (MMM) a célébré ce dimanche 27 septembre ses 46 années d’existence avec un congrès.  La  première partie présidée par Rajesh Bhagwan, avec les interventions de Kervin Ramma,  Sundee Bedassy, Deven Nagalingum, Arianne Navarre-Marie,  Pradeep Jeeha,  Reza Uteem, Ajay Gunness et du leader Paul Bérenger et un  film à l’intérieur de l’auditorium Octave Wiehé à Réduit. Quant à la deuxième partie qui s’est déroulée à l’extérieur, le MMM a renoué  avec la tradition d’une animation culturelle. Jeunes, vétérans des deux sexes et de toutes les communautés venus des quatre coins du pays ont fait le déplacement  avec des chars retraçant la lutte du parti malgré le temps inclément pour venir dire qu’ils sont fiers de leur parti. L’aile jeune et l’aile féminine du parti étaient également en force. 

 

anni

C’est avec un sentiment de grande fierté que le MMM célèbre dimanche 27 septembre ses 46 ans d’existence, a déclaré Paul Bérenger lors de son intervention.. «Durant ces 46 ans, le MMM n’a pas changé, sur les points essentiels. Nou finn sanze et non trayir lor politik ekonomik ». Il est revenu sur les cinq points fondamentaux du MMM: le combat contre la corruption, la lutte contre le communalisme, la lutte pour la démocratie, le combat pour la justice sociale et la la lutte sur le plan international. Il a ajouté que le MMM, qui a commencé à l’extrême gauche, a principalement changé sur l’économie. «Nous sommes devenus réalistes. Nous avons tiré les leçons qu’il fallait. Nous avons reconnu que l’économie n’est pas une question de volontarisme. Aujourd’hui, nous acceptons l’économie de marché. Il faut respecter l’économie.»

Il a estimé que le MMM est le parti le plus démocratique, qu’il accepte la critique et reconnait, que les six mois après les dernières élections ont été les plus difficiles. 

ANNI

Il a aussi  évoque les scandales, et répété que Navin Ramgoolam est le seul responsable de cette défaite de décembre 2014, que la population voulait le changement, et que finalement, ce qui est arrivé est la meilleure chose qui pouvait arriver au pays. Il a aussi lancé une mise en garde au gouvernement : « Il ne faut pas promettre au-delà de ce que notre économie peut donner. »

ANNI

Mais il a  plein d’espoir pour le MMM pour les prochaines élections générales, dit-il. Espoir qu’il place dans les jeunes. Il a fait un appel à ces derniers pour connaitre l’histoire du pays. Pour conclure il a pris un engagement solennel : « relev defi vre sanzma ki listwar pe deman nou ». 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1497-46-ans-de-combat-militant

MMM – 46ans

 

MMM – 46 ans

 

Anniversaire  – 27 Septembre 2016 – Reduit

 

 

Loading the player…

 

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2015

L’affaire BAI, les casinos, la MBC, la Sale by Levy. la brutalité policière, la Mauritius Professional League et l’Université de Maurice à l’agenda

PQ

 

Les députés du MMM reviennent à la charge avec des sujets tels que l’affaire BAI, les casinos, la MBC, la Sale by Levy, la brutalité policière, la Mauritius Professional Leagueet l’Université de Maurice parmi une vingtaine d’interpellations inscrites à l’ordre de la prochaine séance parlementaire.

Reza Uteem reviendra à la charge sur l’affaire BAI. Il réclamera des détails au ministre des Finances par rapport aux investigations menées par ses auditeurs pour la période 2010 /2014. Il interrogera aussi ce dernier sur le projet ‘Love bridge’ et le ministre des Coopératives par rapport à la SME ‘One Stop Shop’.

 Rajesh Bhagwan reviendra lui aussi à la charge sur les casinos et la MBC. Il interrogera le ministre des Finances sur les finances, les relations industrielles, le bonus du 14e mois et les casinos de Grand Baie et Flic en Flac. Au ministre de la Bonne gouvernance, il veut connaître qui est à la tête du news department, le nombre de nouveaux editors/jounalist, le nombre de chefs d’édition et leurs conditions d’emploi, une liste de programmes qui ont été annulés et les animateurs qui ont été remerciés et les raisons.

Veda Baloomoody interrogera le Premier ministre sur la Human Rights Commission. Il veut connaître le nombre de complaintes reçues depuis janvier 2014 pour brutalités policières, le nombre d’investigations menant aux procès et le nombre de cas contre des policiers suivant des procès. Il interrogera aussi la ministre de l’Education sur le sérieux problème financier que l’Université de Maurice fait face et le ministre de la Justice par rapport à la ‘Juvenile Court’. Il veut aussi connaître du ministre de la Réforme  s’il compte construire un Correctional Youth Centre à Rodrigues.

 Adil Ameer Meea  interrogera le PM sur les recommandations de la commission d‘enquête sur la Sale by Levy. Il veut connaître les actions prises pour les initier. Il demandera aussi au ministre des Affaires étrangères où en est le projet d’une ambassade mauricienne en Arabie Saoudite et un vol direct entre Maurice et ce pays et réclamera des détails au ministre des Finances par rapport à la Corporate Social Responsibility.

Franco Quirin veut connaître du ministre de la Jeunesse et des Sports quand débutera la Mauritius Professional League et la contribution de son ministère. Il interrogera aussi ce dernier sur la décision qui a été prise pour augmenter tous les « rental fees » de toutes les infrastructures tombant sous le Mauritius Sports Council.   

 

 

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1496-questions-parlementaires-pour-la-seance-du-29-septembre-2015

NINE YEAR SCHOOLING – 23 SEPTEMBRE

 

Commission de l’Education du MMM : « Un examen compétitif de plus alors que le CPE change de nom»

EDU

La Commission de l’Education du MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 23 septembre pour commenter encore une fois le Nine year schooling. Steve Obeegadoo entouré de Françoise Labelle, Jayprakash Meenowa, Dorine Chokowry, Dravindra Ajoodhea et Rouma Bahadoor a déploré le silence assourdissant du ministère de l’Education depuis le fameux ‘Power Point’ rendu public en août. Pour la commission la réforme est mal partie. Elle trouve aussi ridicule et illogique la distribution des tablettes aux élèves de la Form V en période d’examens.

Il a rappelé la dénonciation du MMM concernant les consultations en catimini et les fuites dans la presse lors de la précédente conférence de presse. Ensuite  le fameux “Power Point” rendu public et la première interview de la ministre ; la présentation aux députés le même ‘Power Point’ avec des diapositives des slogans et clichés en guise de Projet Pédagogique et de document explicatif. Quant à l’absence de communication avec Rodrigues et  les représentations des partenaires consultés, c’est un déficit de communication aux conséquences sérieuses, dit-il. Une réforme, a-t-il ajouté, ne s’impose pas mais se doit d’être comprise, acceptée par l’opinion publique, portée par le monde de l’Education et assumée par tous. Sinon, c’est  l’échec, selon lui. En réalité c’est I ‘incompréhension, d’où l’angoisse des uns et l’indifférence des autres, a-t-il dit.

Il a aussi cité les incohérences qui interpellent: Le PSAC emprunté à la réforme MMM-MSM de 2003; l’examen de Form III emprunté à l’Action Plan de M.Pillay et la distinction Collèges Nationaux rebaptisés Academies/Collèges Régionauxhéritée de M. Gokhool, une amalgame de dispositifs contradictoires. Un examen compétitif de plus alors que le CPE en tant qu’examen de sélection change de nom ; distinction Cycle Primaire/Secondaire maintenue ; des académies sans raison d’être.

Concernant les examens il a demandé si c’est une élection ou une  inclusion? et pourquoi réformer si ce n’est pour promouvoir une réelle égalité de chances et la justice sociale? Quant aux oubliés il note que Le Pré-primaire est aux oubliettes, les repas chauds à la poubelle, les ZEP à la trappe et les enfants et élèves à besoins éducatifs particuliers sont  laissés à eux- mêmes.

 

Mise en garde du MMM

Le pays requiert une réforme fondamentale qui offre à tous l’accès équitable à une éducation de base de qualité permettant à chacun de maîtriser les connaissances et compétences essentielles, a-t-il fait ressortir. Il rappelle quele MMM avait promis un soutien conditionnel et critique toute avancée dans ce sens. Mais a défaut d’un projet visionnaire et ambitieux, planifié et préparé, participatif dans sa mise en œuvre, prenant appui sur un consensus politique à portée de main, la réforme Dookhun semble vouée à l’échec, selon lui

Le MMM ne soutiendra en aucun cas un ministère trop timoré, incapable d’expliquer et de justifier ses propositions, faites de slogans et de clichés sans objectifs clairs et souvent incohérents, a. Il a fait un appel au ministère de se ressaisir pour susciter un débat publique informé et mobilisateur. Face aux désarrois des parents et des enseignants,le MMM ne demeurera pas les bras croisés, a-t-il dit mis en garde.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1495-nine-year-schooling-23-septembre

NINE YEAR SCHOOLING – 23 SEPTEMBRE

 

Commission de l’Education du MMM : « Un examen compétitif de plus alors que le CPE change de nom»

EDU

La Commission de l’Education du MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 23 septembre pour commenter encore une fois le Nine year schooling. Steve Obeegadoo entouré de Françoise Labelle, Jayprakash Meenowa, Dorine Chokowry, Dravindra Ajoodhea et Rouma Bahadoor a déploré le silence assourdissant du ministère de l’Education depuis le fameux ‘Power Point’ rendu public en août. Pour la commission la réforme est mal partie. Elle trouve aussi ridicule et illogique la distribution des tablettes aux élèves de la Form V en période d’examens.

Il a rappelé la dénonciation du MMM concernant les consultations en catimini et les fuites dans la presse lors de la précédente conférence de presse. Ensuite  le fameux “Power Point” rendu public et la première interview de la ministre ; la présentation aux députés le même ‘Power Point’ avec des diapositives des slogans et clichés en guise de Projet Pédagogique et de document explicatif. Quant à l’absence de communication avec Rodrigues et  les représentations des partenaires consultés, c’est un déficit de communication aux conséquences sérieuses, dit-il. Une réforme, a-t-il ajouté, ne s’impose pas mais se doit d’être comprise, acceptée par l’opinion publique, portée par le monde de l’Education et assumée par tous. Sinon, c’est  l’échec, selon lui. En réalité c’est I ‘incompréhension, d’où l’angoisse des uns et l’indifférence des autres, a-t-il dit.

Il a aussi cité les incohérences qui interpellent: Le PSAC emprunté à la réforme MMM-MSM de 2003; l’examen de Form III emprunté à l’Action Plan de M.Pillay et la distinction Collèges Nationaux rebaptisés Academies/Collèges Régionauxhéritée de M. Gokhool, une amalgame de dispositifs contradictoires. Un examen compétitif de plus alors que le CPE en tant qu’examen de sélection change de nom ; distinction Cycle Primaire/Secondaire maintenue ; des académies sans raison d’être.

Concernant les examens il a demandé si c’est une élection ou une  inclusion? et pourquoi réformer si ce n’est pour promouvoir une réelle égalité de chances et la justice sociale? Quant aux oubliés il note que Le Pré-primaire est aux oubliettes, les repas chauds à la poubelle, les ZEP à la trappe et les enfants et élèves à besoins éducatifs particuliers sont  laissés à eux- mêmes.

 

Mise en garde du MMM

Le pays requiert une réforme fondamentale qui offre à tous l’accès équitable à une éducation de base de qualité permettant à chacun de maîtriser les connaissances et compétences essentielles, a-t-il fait ressortir. Il rappelle quele MMM avait promis un soutien conditionnel et critique toute avancée dans ce sens. Mais a défaut d’un projet visionnaire et ambitieux, planifié et préparé, participatif dans sa mise en œuvre, prenant appui sur un consensus politique à portée de main, la réforme Dookhun semble vouée à l’échec, selon lui

Le MMM ne soutiendra en aucun cas un ministère trop timoré, incapable d’expliquer et de justifier ses propositions, faites de slogans et de clichés sans objectifs clairs et souvent incohérents, a. Il a fait un appel au ministère de se ressaisir pour susciter un débat publique informé et mobilisateur. Face aux désarrois des parents et des enseignants,le MMM ne demeurera pas les bras croisés, a-t-il dit mis en garde.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1495-nine-year-schooling-23-septembre