CON

L’AFFAIRE MEDPOINT ET LE TRAITE DE NON-DOUBLE TAXATION AVEC L’INDE

L’affiche « Rann Kass » : Paul Bérenger met au défi la police de poursuivre

-Il réclame que le protocole signé avec l’Inde la semaine dernière, soit rendu public.

 -Ajay Gunness : le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier

 CON

Lors d’une conférence de presse du MMM tenue ce mercredi 8 juillet, Paul Bérenger est revenu sur l’affaire MedPoint, l’agissement de la police concernant les affiches du MMM sur cette affaire  et le traité de non-double taxation entre Maurice et l’Inde. Ajay Gunness, pour sa part a déclaré que le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier.

Revenant sur l’arrestation de l’imprimeur, Paul Bérenger a lancé un défi à la police d’entamer des poursuites judiciaires. Le leader du MMM a expliqué que l’imprimeur a été accusé par le CCID de diffuser de fausses nouvelles «likely to provoke public scandals». Selon lui, les forces de l’ordre tentent de faire peur et porte atteinte au droit à la liberté  et le droit d’expression. Il a rappelé l’arrestation de l’avoué Tandrayen à l’aéroport. Il a  exprimé sa solidarité avec les membres du judiciaire.

 «Le but de la police et du gouvernement est de faire peur au moment où il y a des pressions par rapport à l’affaire MedPoint et l’affaire Boskalis», a-t-il ajouté. Revenant sur le rachat de la clinique, il a rappelé la vitesse à laquelle celui-ci avait été approuvé par le gouvernement PTr-MSM-PMSD en décembre 2011, juste avant l’entrée en vigueur de la  » Capital Gains Tax »Il a rappelé la réponse donnée le 9 novembre 2011 par Xavier-Luc Duval, alors ministre des Finances, lors d’une Private Notice Question. Xavier-Luc Duval avait  cloué Pravind Jugnauth au pilori  en  rappelant que la transaction n’avait pris que six jours, a-t-il encore rappelé.

Paul Bérenger a aussi abordé le sujet du traité de non-double taxation entre Maurice et l’Inde. Le premier accord à ce sujet, a-t-il indiqué, remonte à 20 ans. Il se dit  choqué  que le gouvernement ait cédé aux exigences de l’Inde sur le traité de non double-imposition fiscal en acceptant de ne plus percevoir de « capital gains tax ».Selon lui, «gouvernma inn fane all the way»  Il demande que le protocole signé la semaine dernière, soit rendu public. 

Quant à Ajay Gunness, il a rappelé ce qui se passe dans le pays depuis la semaine dernière : des journlistes agressés, la Cour pris en otage, la police qui déchire les affiches, etc. «  Tou sala fer nou reflesi lor seki Me Domaingue  ti dir. Enn dikatir pe pran plas », a-t-il dit. Il a promis que le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier.

Lire la suite sur http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1465-l-affaire-medpoint-et-le-traite-de-non-double-taxation-avec-l-inde