Demise of H.E. President Abdul Kalam – Message of condolences from Leader of the Opposition of Mauritius

Your Excellency,
It is with a deep sense of loss that I have learnt of the sudden demise of H.E. President Abdul Kalam while doing what he loved to do best-imparting knowledge and sharing his life experience with the youth. President Kalam, with whom I had the privilege to interact during his visit to Mauritius a few years ago, was a beacon of inspiration to millions across India and the world. His tenure as President of the Republic of India brought in a new dimension and perspective on leadership at that level. There is no doubt that he will continue to inspire many a generation to come with the enlightened vision that he had of the world.
On behalf of the MMM and in my own name, I wish to convey to Your Excellency, the Government of India, the family of late President Kalam and all those afflicted by this great loss, our heartfelt condolences.
Please accept, Your Excellency, the assurance of my highest consideration.
Paul Bérenger
Leader of the Opposition of Mauritius,
Leader of the MMM.

LA SITUATION POLITIQUE DANS LE PAYS

 Paul Bérenger : « Le  MMM est en position de force»

CON

 

 Paul Bérenger a abordé plusieurs sujets lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 25 juillet. Il est revenu sur la situation politique dans le pays, l’affaire DPP/ICAC/ police et l’accord sur le DTA avec l’Inde. Il a aussi  abordé les Jeux des Iles et a fait un appel aux politiciens, la presse et la population à faire très attention à tout ce qui a trait à la religion. Ajay Gunness a, pour sa part, parlé sur les accidents de la route et l’emploi et le chômage.

Commentant la situation politique, Paul Bérenger a déclaré qu’après la condamnation de Pravind Jugnauth et le départ pour trois semaines du Premier ministre alors que le pays est en pleine crise a créé un nouveau climat politique.et que le MMM est prêt à toute éventualité. Il a ajouté que le  MMM est en position de force et l’avenir appartient à son équipe. En face, dit-il, le Ptr est en plein désarroi et le MSM complètement fragilisé. Il a lancé un appel  aux jeunes et aux femmes à rejoindre le MMM et les a inviter au congrès du 27 septembre.

L’affaire DPP/ICAC/ police

Paul Bérenger a longuement commenté le litige opposant Me Satyajit Boolell dans le sillage du bras-de-fer entre le Directeur des poursuites publiques (DPP) à l’ICAC et à la police dans le cadre de l’affaire Sun Tan. Paul Bérenger dit avoir étudié attentivement le contre-affidavit de la commission anticorruption dans le cadre du bras-de-fer opposant celle-ci au DPP. Il dit maintenant attendre  avec impatience  l’affidavit de la police.Le leader et du MMM, a une nouvelle fois critiqué l’ICAC, qu’il accuse notamment d’outrepasser ses droits en suggérant, dansl’affidavit juré mercredi[1], l’éventuel démarrage de la procédure de destitution constitutionnelle à l’égard du Directeur des poursuites publiques. «Il y a des procédures à respecter. Ce n’est pas à l’ICAC de décider si le Directeur des poursuites publiques doit démissionner ou pas.»Il a réclamé la démission de trois membres du  board, qui siègent également au sein du comité parlementaire de l’Icac. Selon lui, beaucoup d’éclaircissements auraient pu être apportés si le comité parlementaire avait siégé comme prévu jeudi dernier.
Le leader du MMM affirme que c’est ce comité qui a le pouvoir de suspendre le directeur général de l’Icac. .« Je condamne le fait que le comité parlementaire n’ait pu siéger pour passer en revue la situation et obtenir des éclaircissements. La loi permet à ce comité parlementaire de suspendre le directeur  Pour moi, il est clair que les trois membres du board  doivent démissionner », a-t-il fait ressortir..

DTA

Concernant le traité de non double-imposition fiscale entre l’Inde et Maurice, Paul Bérenger qui a rappelé qu’il a en sa possession le «draft protocol» et l’accord signé entre les deux pays, mais qu’il ne les rendra pas publics à ce stade par respect et amitié pour la Grande péninsule. Mais il a réclamé que la lettre écrite par le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, soit rendue publique. Au moins, remettez une copie au leader de l’opposition, a-t-il dit.
L’affaire BAI

Autre sujet abordé: l’affaire BAI et la situation des employés ainsi que des fournisseurs des filiales du groupe. Pour Paul Bérenger, ces personnes sont ignorées. Et il a dit trouver choquant qu’elles doivent attendre plusieurs semaines pour recevoir les paiements qui leur sont dus. Paul Bérenger a aussi réclamé les détails des offres reçues pour l’éventuelle vente de l’hôpital privé Apollo Bramwell.

Jeux des IIes

Paul Bérenger a tenu à encourager nos représentants à ces jeux à faire leur mieux et a ajouté que le MMM sera avec eux avec la présence de Franco Quirin à La Réunion.

La religion

Paul Bérenger a fait un appel aux politiciens, la presse et la population à faire très attention à tout ce qui a trait à la religion.

 

References

  1. ^[Document] Lisez l (ionnews.mu)

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1468-la-situation-politique-dans-le-pays

9me Jeux des Iles de l’océan Indien – Lettre ouverte aux athlètes du Club Maurice

Lettre ouverte aux athlètes du Club Maurice

 

Mes chers amis sportifs et sportives,

La nation mauricienne a besoin de vos exploits

 

Vous serez engagés à partir du vendredi 31 Juillet dans une nouvelle aventure des Jeux des Iles, cette fois à l’île de La Réunion. J’ai encore en mémoire les images fortes de vos victoires, il y a quatre ans, aux Seychelles. C’est une expérience qui restera gravée dans ma mémoire. Mon plus grand souhait est que l’édition réunionnaise, que vous vous apprêtez à vivre, soit aussi riche en émotions, en performances et en expériences.

Les Jeux des Iles de l’océan Indien ne sont pas gagnés d’avance. J’en suis pleinement conscient. Je sais que votre tâche durant ces 10 jours de compétitions ne s’annonce guère facile. Comme aux Seychelles il y a quatre ans, ou encore durant les précédents Jeux, il y aura des victoires comme des déceptions. Depuis la nuit des temps, le sport a toujours récompensé les sportifs qui sont les plus réguliers à l’entraînementet qui adoptent les meilleures stratégies.

Ces Jeux sont pour nous, peuples de l’océan Indien, comme nos mini-Jeux Olympiques. Je suis de ceux qui croient qu’une médaille, qu’elle soit d’or, d’argent ou de bronze, a une valeur sentimentale forte et fait honneur à la nation. Une nation mauricienne, qui en ces temps où résonnent à répétitions les scandales de corruptions et autres passe-droits, a tant besoin de vos victoires pour que revit en elle cet élan patriotique qui nous fait défaut depuis bon nombre d’années. La nation mauricienne a également besoin de croire à nouveau en sa jeunesse et vos exploits aux Jeux des Iles peuvent contribuer grandement à rétablir cette confiance.

Je sais aussi, mes amis sportifs et sportives, que votre préparation n’a pas été un long fleuve tranquille. Pour beaucoup, elle s’est faite au petit bonheur et sur le tard. J’ai constaté, comme beaucoup de Mauriciens, que les autorités et les dirigeants de certaines fédérations ont attendu la dernière minute pour mettre la machine en marche. Au moment voulu, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin que vos droits de sportifs soient respectés à la lettre, sans aucune demi-mesure.

Au sein du Mouvement Militant Mauricien (MMM), nous sommes de tout cœur avec vous, afin que vous puissiez vous surpasser dans vos efforts. La nation mauricienne attend beaucoup de vous en terre réunionnaise. L’île Maurice a besoin de vos exploits. Votre réussite à La Réunion sera notre fierté d’être Mauriciens.

Je serai à vos côtés à l’île de La Réunion pour vous accompagner dans vos épreuves et vous encourager.

Chers sportifs, surpassez-vous afin de faire honneur à notre drapeau national.

Au final, que vous soyez en or, en argent, en bronze ou sans médaille à ce rendez-vous de l’océan Indien dans quelques jours, je vous demande de donner le meilleur de vous, de croire en vos capacités et de rentrer au pays avec le sentiment du devoir accompli.

Le peuple mauricien est déjà fier de vous avoir comme ambassadeurs aux 9es Jeux des îles de l’océan Indien. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Vive le Sports.

Vive la République de Maurice.

 

Franco Quirin

Député et responsable du dossier sports au MMM

APRES L’AFFAIRE DPP/ICAC/CCID – 17 JUILLET 2015

 Paul Bérenger : «  Le pays  est dans une situation extrêmement dangereuse »

CON

Lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM ce vendredi 17 juillet, Paul Bérenger a commenté la situation dans le pays avec l’affaire DPP/ICAC/CCID, le protocole d’accord avec l’Inde sur le Double Taxation Avoidance et l’affaire BAI. Ajay Gunness, pour sa part a déclaré que le pays va mal.

Paul Bérenger a déclaré que  le pays  est dans une situation extrêmement dangereuse. « SAJ et sirtin minis pe perdi latet. Plus que jamais la police et l’ICAC sont manipulés. Sa bizin areté. Direkter l’ICAC bizin ale », a-t-il ajouté. Contrairement aux rumeurs qui circulent à l’effet que c’est « Bhadain et Soodhun ki pe fane et non SAJ », selon ses renseignements, dit -il, c’est bien SAJ qui est derrière tous ces dérapages.

DPP : « Il faut respecter la section 93 de la Constitution ». 

Dans  le cas du Directeur des poursuites publiques (DPP), il demande que s’il doit partir, il faut respecter la section 93 de la Constitution car c’est un poste constitutionnel.«Je fais confiance à la justice et malgré le fait que nous passons par des moments difficiles, je sais que Maurice en sortira gagnant», a-t-il dit.[1]

L’ICAC : « Le directeur doit partir ».

Quant à l’ICAC, il a rappelé que depuis janvier « nou finn pran pozision kont fason finn nom direkter ek lezot ». Il a  ajouté « depi so nominasion nouvo direkter la pe fane mem ». Ce qui le pousse à dire qu’il faut suspendre le directeur de l’ICAC à la première occasion. Il demande au comité parlementaire de suspendre ce dernier en rappelant que c’est possible avec une majorité simple.

DTA

En ce qu’il s’agit de la signature du protocole d’ccord sur le DTA avec l’Inde, il a critiqué le ministre des Finances en disant qu’il n’a plus de crédibilité. Il a brandi le ‘draft proposal’soumis par Maurice en juin dernier et celui signé récemment. Mais il  a déclaré que par respect et l’amitié pour l’Inde il ne les circulera pas pour le moment. Il a fait un appel aux autorités indiennes pour revoir leurs décisions sur le Capital Gains Tax.

BAI : « C’est une répétition de l’affaire MedPoint»

Parlant de l’affaire BAI avec l’achat de l’hôpital Apollo Bramwell par le gouvernement, il a avancé que c’est une répétition de l’affaire MedPoint.

Ajay Gunness : « Le pays va mal »

Ajay Gunness a, pour sa part, déclaré que le pays va mal en rappelant ce qui se passe dans le pays depuis deux semaines et surtout la journée noire de jeudi.  

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1467-apres-l-affaire-dpp-icac-ccid-17-juillet-2015

APRES L’AFFAIRE DPP/ICAC/CCID – Le Militant

 Paul Bérenger : «  Le pays  est dans une situation extrêmement dangereuse »

CON

Lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM ce vendredi 17 juillet, Paul Bérenger a commenté la situation dans le pays avec l’affaire DPP/ICAC/CCID, le protocole d’accord avec l’Inde sur Double Taxation Avoidance et l’affaire BAI. Ajay Gunness, pour sa part a déclaré que le pays va mal.

Paul Bérenger a déclaré que  le pays  est dans une situation extrêmement dangereuse. « SAJ et sirtin minis pe perdi latet. Plus que jamais la police et l’ICAC sont manipulés. Sa bizin areté. Direkter l’ICAC bizin ale », a-t-il ajouté. Contrairement aux rumeurs qui circulent à l’effet que c’est « Bhadain et Soodhun ki pe fane et non SAJ », selon ses renseignements, dit -il, c’est bien SAJ qui est derrière tous ces dérapages.

  

DPP : « Il faut respecter la section 93 de la Constitution ». 

Dans  le cas du Directeur des poursuites publiques (DPP), il demande que s’il doit partir, il faut respecter la section 93 de la Constitution car c’est un poste constitutionnel.«Je fais confiance à la justice et malgré le fait que nous passons par des moments difficiles, je sais que Maurice en sortira gagnant», a-t-il dit.[1]

 

L’ICAC : « Le directeur doit partir ».

Quant à l’ICAC, il a rappelé que depuis janvier « nou finn pran pozision kont fason finn nom direkter ek lezot ». Il a  ajouté « depi so nominasion nouvo direkter la pe fane mem ». Ce qui le pousse à dire qu’il faut suspendre le directeur de l’ICAC à la première occasion. Il demande au comité parlementaire de suspendre ce dernier en rappelant que c’est possible avec une majorité simple

.

DTA

En ce qu’il s’agit de la signature du protocole d’ccord sur le DTA avec l’Inde, il a critiqué le ministre des Finances en disant qu’il n’a plus de crédibilité. Il a brandi le ‘draft proposal’soumis par Maurice en juin dernier et celui signé récemment. Mais il  a déclaré que par respect et l’amitié pour l’Inde il ne les circulera pas pour le moment. Il a fait un appel à l’Inde pour revoir le Capital Gains Tax.

BAI : « C’est une répétition de l’affaire MedPoint»

Parlant de l’affaire BAI avec l’achat de l’hôpital Apollo Bramswell par le gouvernement, il a avancé que c’est une répétition de l’affaire MedPoint.

 

Ajay Gunness : « Le pays va mal »

Ajay Gunness a, pour sa part, déclaré que le pays va mal en rappelant ce qui se passe dans le pays depuis deux semaines et surtout la journée noire de jeudi.  

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1467-apres-l-affaire-dpp-icac-ccid

DOUBLE TAXATION AVOIDANCE – 11 JUILLET 2015

 

Paul Bérenger : «  Le gouvernement doit rendre public le protocole d’accord et aussi le ‘draft proposal’ soumis par Maurice en juin dernier »

DTA

Paul Bérenger a, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM ce samedi 11 juillet, commenté le protocole d’accord avec l’Inde sur la DTA et la commission d’enquête sur la drogue. Il a aussi  abordé l’affaire l’Amicale. Ajay Gunness, pour sa part, a réclamé la transparence  sur les changements dans le pays.

Paul Bérenger  a déclaré que comme dans l’affaire BAI ,le gouvernement gère mal une fois de plus avec le protocoled l’accord avec l’Inde sur le Double Taxation Avoidance (DTA). Le pays a droit à la transparence, a-t-il dit. Il a affirmé que le gouvernement n’aurait jamais dû signer le nouvel accord.Il a ajouté que  «Gouvernman inn fané.Même SAJ n’est pas convaincu[1]et dit que l’avenir nous dira si cet accord est mauvais ou pas. C’est inacceptable». Il a réclamé que le gouvernement rende public l’accord avec l’Inde et aussi le draft proposalsoumis par Maurice en juin dernier.  .

Commission d’enquête sur la drogue[2]

Commentant la mise sur pied d’unecommission d’enquête sur la drogue, qui a été avalisée hier par le Conseil des ministres, le leader du MMM se dit satisfait que ce soit l’ancien juge Paul Lam Shang Leen qui a été nommé pour la présider. Mais il aurait souhaité que les termes de référence soient plus élargis, dit-il.«il faut également réprimer la drogue et il fallait inclure le sujet de ‘drug addiction’, y compris revoir les pénalités par rapport à la consommation». Au cas contraire, indique Paul Bérenger, la commission n’aura pas lieu d’être.  [3]

 L’affaire l’Amicale

Parlant de l’affaire l’Amicale, le leader du MMM a rappelé qu’en juin 2013,  le MMM avait insisté que Maurice suit la Grande Bretagne et accorde plus de pouvoir à la Human Rights Commission  quand il s’agit de réexamen des cas d’erreur judiciaire. «  Pa zis kot ena ‘fresh and compelling evidence’ me osi ‘exceptional circumstances’ ”. Mais Ramgoolam avait refusé, a-t-il ajouté. Il a aussi rappelé que Reza Uteem  a une nouvelle fois soulevé la question avec une interpellation  parlementaire  et qu’il avait profité pour  revenir à la charge et que le Premier ministre avait répondu « he will consider that». «  MMM ena enn angazma pou fer sa et premie lokazion li gagne li pou fer li », a-t-il promis. Mais en attendan, il demande a SAJ de venir de l’avant.

 

Crainte et flou 

Ajay Gunness, pour sa part, a déclaré que le gouvernement ne joue pas la transparence  et qu’il y a « beaucoup de crainte et flou » dans le pays. Cette situation ’est mauvaise  pour les investisseurs.et quelle affectera ce secteur dans les années à venir.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1466-double-taxation-avoidance-11-juillet-2015

Double Taxation Avoidance Agreement

 

Paul Bérenger : «  Le gouvernement doit rendre public le protocole d’accord et aussi le ‘draft proposal’ soumis par Maurice en juin dernier »

DTA

Paul Bérenger a, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM ce samedi 11 juillet, commenté protocole d’accord avec l’Inde sur la DTA et la commission d’enquête sur la drogue. Il a aussi  abordé l’affaire l’Amicale. Ajay Gunness , pour sa part, a réclamé la transparence  sur les changements dans le pays.

Paul Bérenger  a déclaré que comme dans l’affaire BAI ,le gouvernement gère mal une fois de plus avec le protocoled l’accord avec l’Inde sur le Double Taxation Avoidance (DTA). Le pays a droit à la transparence, a-t-il dit. Il a affirmé que le gouvernement n’aurait jamais dû signer le nouvel accord.Il a ajouté que  «Gouvernman inn fané.Même SAJ n’est pas convaincu[1]et dit que l’avenir nous dira si cet accord est mauvais ou pas. C’est inacceptable». Il a réclamé que le gouvernement rende public l’accord avec l’Inde et aussi le draft proposalsoumis par Maurice en juin dernier.  .

Commission d’enquête sur la drogue[2]

Commentant la mise sur pied d’unecommission d’enquête sur la drogue, qui a été avalisée hier par le Conseil des ministres, le leader du MMM se dit satisfait que ce soit l’ancien juge Paul Lam Shang Leen qui a été nommé pour la présider. Mais il aurait souhaité que les termes de référence soient plus élargis, dit-il.«il faut également réprimer la drogue et il fallait inclure le sujet de ‘drug addiction’, y compris revoir les pénalités par rapport à la consommation». Au cas contraire, indique Paul Bérenger, la commission n’aura pas lieu d’être.  [3]

 L’affaire l’Amicale

Parlant de l’affaire l’Amicale, le leader du MMM a rappelé qu’en juin 2013,  le MMM avait insisté que Maurice suit la Grande Bretagne et accorde plus de pouvoir à la Human Rights Commission  quand il s’agit de réexamen des cas d’erreur judiciaire. «  Pa zis kot ena ‘fresh and compelling evidence’ me osi ‘exceptional’”. Mais Ramgoolam avait refuse, a-t-il ajouté. Il a aussi rappelé que Reza Uteem  a une nouvelle fois soulevé la question avec une interpellation  parlementaire  et qu’il avait profité pour  revenir à la charg et que le Premier ministre avait répondu « he will consider that». «  MMM ena enn angazma pou fer sa et premie lokazion li gagne li pou fer li », a-t-il promis. Mais en attendan, il demande a SAJ de venir de l’avant.

 

Crainte et flou 

Ajay Gunness, pour sa part, a déclaré que le gouvernement ne joue pas la transparence  et qu’il y a « beaucoup de crainte et flou » dans le pays. Cette situation ’est mauvaise  pour les investisseurs.et quelle affectera ce secteur dans les années à venir.

Lisez la suite  http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1466-double-taxation-avoidance

DOUBLE TAX AVOIDANCE – Le Militant

 

Paul Bérenger : «  Le gouvernement doit rendre public le protocole d’accord et aussi le ‘draft proposal’ soumis par Maurice en juin dernier »

DTA

Paul Bérenger a, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM ce samedi 11 juillet, commenté protocole d’accord avec l’Inde sur la DTA et la commission d’enquête sur la drogue. Il a aussi  abordé l’affaire l’Amicale. Ajay Gunness , pour sa part, a réclamé la transparence  sur les changements dans le pays.

Paul Bérenger  a déclaré que comme dans l’affaire BAI ,le gouvernement gère mal une fois de plus avec le protocoled l’accord avec l’Inde sur le Double Tax Avoidance (DTA). Le pays a droit à la transparence, a-t-il dit. Il a affirmé que le gouvernement n’aurait jamais dû signer le nouvel accord.Il a ajouté que  «Gouvernman inn fané.Même SAJ n’est pas convaincu[1]et dit que l’avenir nous dira si cet accord est mauvais ou pas. C’est inacceptable». Il a réclamé que le gouvernement rende public l’accord avec l’Inde et aussi le draft proposalsoumis par Maurice en juin dernier.  .

Commission d’enquête sur la drogue[2]

Commentant la mise sur pied d’unecommission d’enquête sur la drogue, qui a été avalisée hier par le Conseil des ministres, le leader du MMM se dit satisfait que ce soit l’ancien juge Paul Lam Shang Leen qui a été nommé pour la présider. Mais il aurait souhaité que les termes de référence soient plus élargis, dit-il.«il faut également réprimer la drogue et il fallait inclure le sujet de ‘drug addiction’, y compris revoir les pénalités par rapport à la consommation». Au cas contraire, indique Paul Bérenger, la commission n’aura pas lieu d’être.  [3]

 L’affaire l’Amicale

Parlant de l’affaire l’Amicale, le leader du MMM a rappelé qu’en juin 2013,  le MMM avait insisté que Maurice suit la Grande Bretagne et accorde plus de pouvoir à la Human Rights Commission  quand il s’agit de réexamen des cas d’erreur judiciaire. «  Pa zis kot ena ‘fresh and compelling evidence’ me osi ‘exceptional’”. Mais Ramgoolam avait refuse, a-t-il ajouté. Il a aussi rappelé que Reza Uteem  a une nouvelle fois soulevé la question avec une interpellation  parlementaire  et qu’il avait profité pour  revenir à la charg et que le Premier ministre avait répondu « he will consider that». «  MMM ena enn angazma pou fer sa et premie lokazion li gagne li pou fer li », a-t-il promis. Mais en attendan, il demande a SAJ de venir de l’avant.

 

Crainte et flou 

Ajay Gunness, pour sa part, a déclaré que le gouvernement ne joue pas la transparence  et qu’il y a « beaucoup de crainte et flou » dans le pays. Cette situation ’est mauvaise  pour les investisseurs.et quelle affectera ce secteur dans les années à venir.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1466-double-tax-avoidance

L’AFFAIRE MEDPOINT ET LE TRAITE DE NON-DOUBLE TAXATION AVEC L’INDE

L’affiche « Rann Kass » : Paul Bérenger met au défi la police de poursuivre

-Il réclame que le protocole signé avec l’Inde la semaine dernière, soit rendu public.

 -Ajay Gunness : le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier

 CON

Lors d’une conférence de presse du MMM tenue ce mercredi 8 juillet, Paul Bérenger est revenu sur l’affaire MedPoint, l’agissement de la police concernant les affiches du MMM sur cette affaire  et le traité de non-double taxation entre Maurice et l’Inde. Ajay Gunness, pour sa part a déclaré que le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier.

Revenant sur l’arrestation de l’imprimeur, Paul Bérenger a lancé un défi à la police d’entamer des poursuites judiciaires. Le leader du MMM a expliqué que l’imprimeur a été accusé par le CCID de diffuser de fausses nouvelles «likely to provoke public scandals». Selon lui, les forces de l’ordre tentent de faire peur et porte atteinte au droit à la liberté  et le droit d’expression. Il a rappelé l’arrestation de l’avoué Tandrayen à l’aéroport. Il a  exprimé sa solidarité avec les membres du judiciaire.

 «Le but de la police et du gouvernement est de faire peur au moment où il y a des pressions par rapport à l’affaire MedPoint et l’affaire Boskalis», a-t-il ajouté. Revenant sur le rachat de la clinique, il a rappelé la vitesse à laquelle celui-ci avait été approuvé par le gouvernement PTr-MSM-PMSD en décembre 2011, juste avant l’entrée en vigueur de la  » Capital Gains Tax »Il a rappelé la réponse donnée le 9 novembre 2011 par Xavier-Luc Duval, alors ministre des Finances, lors d’une Private Notice Question. Xavier-Luc Duval avait  cloué Pravind Jugnauth au pilori  en  rappelant que la transaction n’avait pris que six jours, a-t-il encore rappelé.

Paul Bérenger a aussi abordé le sujet du traité de non-double taxation entre Maurice et l’Inde. Le premier accord à ce sujet, a-t-il indiqué, remonte à 20 ans. Il se dit  choqué  que le gouvernement ait cédé aux exigences de l’Inde sur le traité de non double-imposition fiscal en acceptant de ne plus percevoir de « capital gains tax ».Selon lui, «gouvernma inn fane all the way»  Il demande que le protocole signé la semaine dernière, soit rendu public. 

Quant à Ajay Gunness, il a rappelé ce qui se passe dans le pays depuis la semaine dernière : des journlistes agressés, la Cour pris en otage, la police qui déchire les affiches, etc. «  Tou sala fer nou reflesi lor seki Me Domaingue  ti dir. Enn dikatir pe pran plas », a-t-il dit. Il a promis que le MMM sera un rempart contre l’institution d’un Etat policier.

Lire la suite sur http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1465-l-affaire-medpoint-et-le-traite-de-non-double-taxation-avec-l-inde