DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE ELECTORALE PTR/MMM

Navin Ramgoolam : » Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 « 

 

CON

 

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont satisfaits du démarrage de la campagne électorale après les trois premiers congrès. Pas moins de cinq autres sont au programme pour la semaine à venir  ont annoncé les deux leaders de l’alliance de l’Unité et de la Modernité lors d’une conférence de presse, ce samedi 25 octobre, à l’Hôtel Hennessy Park à Ebène. Il a aussi était question de la situation économique et le combat contre la fraude et la corruption. Ils ont aussi lancé un appel  aux syndicalistes pour qu’ils revoient leur mot d’ordre de grève dans l’industrie sucrière.


« Ce n’est que le début ». Commentant les récents congrès tenus par cette alliance durant la semaine écoulée, le Premier ministre s’est dit pleinement satisfait du départ qu’a pris l’alliance PTr-MMM sur le terrain. «Nous avons eu une foule enthousiaste et excitée. Nos trois congrès de la semaine, au numéro 8, 17 et hier (vendredi après-midi) au numéro 13, démontrent que la population est derrière nous. Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 . »  Il a aussi rendu public le calendrier pour la semaine prochaine. « Le 27 nous serons au numéro 11, puis le 28 au numéro 4, le lendemain au numéro 9, jeudi nous serons au numéro 16 et vendredi au numéro 7. »

Sur le chapitre de la politique, Navin Ramgoolam a déclaré que la campagne électorale démarrera véritablement après la visite de Sushma Swaraj, la ministre indienne des Affaires étrangères au pays. Il a également avancé qu’il souhaite que Narendra Modi, le Premier ministre indien vienne en visite officielle à l’île Maurice.

Navin Ramgoolam a aussi abordé la situation économique.  Vendredi, dit-il, «  j’ai rencontré Paul Bérenger et Rama Sithanen pour discuter économie et nous avons devant nous un grand défi économique à relever avec la crise dans la zone euro. » Il n’a pas manqué d’égratigner le leader de l’alliance Lepep et son ministre des finances fantôme, Vishnu Lutchmeenaraidoo. «Certains disent qu’ils sont des magiciens. Il n’y a pas de magie dans la gestion de l’économie. Il faut avoir un gouvernement solide et  des personnes compétentes, et nous avons cette compétence. »  En ce qui concerne les objectifs de l’alliance Ptr/MMM, Navin Ramgoolam a avancé que ceux-ci consisteront à rassembler le pays, donner une deuxième chance à l’économie, combattre le taux de chômage et créer plus d’emplois et une lutte acharnée contre la fraude et la corruption avec la mise sur pied du Serious Fraud Office.

Il est aussi revenu sur l’institution d’une commission d’enquête sur la MTC. «Les coupables ne seront pas épargnés.  Nous allons continuer à renforcir nos institutions ! »

Parlant de grève dans l’industrie sucriere, il a déclaré : «  Il ne faut pas se lancer dans une grève précipitée. Ce n’est pas le moment. Il serait préférable d’aller vers une médiation», a indiqué le Premier ministre en évoquant. Il a ainsi lancé un appel aux  syndicalistes à revenir à la table des négociations. Il leur a  proposé un arbitrage indépendant si un accord n’est pas trouvé.

 

Paul Bérenger : « Un Tsunami s’approche»


CON

Paul Bérenger commentant pour sa part le démarrage de la campagne électorale  de l’alliance PTr-MMM, a déclaré : «C’est un raz-de-marée qui est attendu lors des prochaines élections. Ce sera beaucoup mieux qu’un 60-0. Le démarrage en trombe indique clairement qu’on se dirige vers une victoire. Ce sera un massacre électoral». « L’alliance PTr-MMM a fait un démarrage extraordinaire.  Même avant l’annonce des dates des prochaines législatives et la finalisation de la liste des  candidats, il y a déjà un enthousiaste flagrant parmi nos partisans.  Chaque jour qui passera après la présentation des candidats sera annonciateur  d’un Tsunami qui déferlera sur l’alliance galimatia. Le leader du MMM, commentant  la liste des candidats de l’alliance Lepep a avancé : « Si de nu kote ena depart fulguran lot kote  se  pagay ». Il avance que deux candidats de l’alliance Lepep pressentis au no 5 (Pamplemousses/Triolet) ont dû émigrer aux nos 9 et 11 respectivement et Ramdin au no 17 a appris qu’il ne sera pas sur la liste à travers les journaux. Selon Paul Bérenger, le démarrage de l’alliance Lepep au no 7 (Rivière-du-Rempart-Piton) est un  fiasco. «  Si demaraz kumsa, finition kuma pu été ? Le contraste est évident », a-t-il souligné.

 Paul Bérenger affirme qu’avec ses 45 ans d’expérience comme politicien, « je ne suis pas sûr si ‘lallians galimatia’ parviendra à trouver 60 candidats le jour du Nomination Day ».Quant à la liste des candidats de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, Paul Bérenger a annoncé que celle-ci a été finalisée pour 13 circonscriptions. «  Nous avons un embarras du choix en ce qui concerne l’attribution des tickets, tant il y a des compétents », a-t-il ajouté.

 

En ce qui concerne la grève dans le secteur sucrier,  Paul Bérenger est sur la même longueur d’onde que Navin Ramgoolam. «Il ne faut pas que des décisions hâtives soient prises.» Il a lui aussi  lancé un appel à ces derniers pour qu’ils revoient leur décision.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1401:demarrage-de-la-campagne-electorale-ptrmmm&catid=1:latest-news&Itemid=44