Les congres PTR-MMM

Navin Ramgoolam : “Nous avons besoin d’un gouvernement uni et stable.”


CONGRESPTR/MMM

 Après les précédents congrès, la semaine dernière, à Saint-Pierre, Curepipe, et Bois-Chéri, les dirigeants de l’alliance PTr-MMM étaient  à Nouvelle-France, lundi soir, Ste Croix, mardi et Bon Accueil mercredi. Une foule enthousiaste, était présente lors de ces  congrès. 

                                                   Navin Ramgoolam s’adressant à l’assistance à Bon Accueil  

 

CON

La foule à Ste Croix

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam a annoncé que le Writ of Elections concernant la date des prochaines élections législatives sera annoncé dès le départ de la ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Sushma  Swaraj en s’adressant mercredi soir, à l’assistance présente à Bon Accueil. Parlant de la deuxième République il déclare: “Nous voulons amender la Constitution pour une meilleure île Maurice. Je vais être le premier président de la deuxième République qui aura le pouvoir équilibré ensemble avec le Premier ministre. Le président aura son mot à dire avec l’avènement de la deuxième République. Je vais être élu dans les 20 circonscriptions pour être le président de la République. Les deux plus grands partis du pays, soit le PTr et le MMM, se sont unis  vu que nous sommes deux partis sociaux-démocrates. Nous avons les mêmes visions et nous voulons œuvrer pour assurer un avenir brillant pour le pays”. Il parle aussi de l’avenir des jeunes  et de la croissance économique tout en faisant référence aux élections de 1995 quand il a été élu Premier ministre il avait doublé la pension. “Nous allons créer de l’emploi pour les 60 000 jeunes qui viennent de terminer leurs études universitaire, comme l’a indiqué Rama Sithanen. Je ne vous promets rien, mais, j’envisage d’augmenter toutes les pensions  et le salaire des travailleurs. Je vais faire ce que je dis”, a dit Navin Ramgoolam, tout en ajoutant que “nous avons besoin d’un gouvernement uni et stable”.


CON

“Nous avons mentionné huit priorités pour le pays et nous voulons relever les défis pour un meilleur avenir du pays. De l’autre côté, ils ne font que de la démagogie et des campagnes pour faire peur”, a-t-il ajouté.

“Nous sommes là afin de travailler pour le pays. Notre destin, c’est de devenir une vraie nation mauricienne. Nous sommes une seule nation et nous avons un seul destin. Nous sommes dans un pays démocratique, mais, je ne vais pas tolérer la violence dont se sert l’alliance Lepep pour ces élections”, a déclaré le Premier ministre. Il dénonce aussi Xavier Duval pour la taxe sur les SMS.


Paul Bérenger : “Ni Ramgoolam, ni Bérenger ne seront des marionnettes sous la deuxième république.»


CON

 Paul Bérenger, pour sa part, déclare que par respect pour l’Inde et la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, qui sera en visite chez nous pour la commémoration de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice, la date des élections sera annoncée par le Premier ministre après le départ de cette dernière. Il ne manque pas de dénoncer la façon de faire de Pravind Jugnauth qui a indiqué qu’il va écrire une lettre au Premier ministre de l’Inde par rapport au dossier du métro léger.

“Par respect pour la relation qu’on partage avec l’Inde, le Premier ministre annoncera la date des élections après le départ de la ministre indienne, mais Pravind Jugnauth vient dire qu’il va écrire au Premier ministre de l’Inde pour contester cette visite. J’ai honte pour le MSM”,  fait ressortir le leader du MMM. Il critique aussi l’alliance Lepep qui lance de fausses propagandes concernant la deuxième république et le partage de pouvoir. « Ils disent que Ramgoolam sera une marionnette en tant que président de la deuxième république.  Ces mêmes personnes viennent dire que Bérenger sera aussi une marionnette sous la nouvelle constitution. Mais qui dirigera le pays ? Pinocchio ? », martèle-t-il.


CON

La foule à Nouvelle France

“L’unité doit prévaloir dans chaque communauté, car nous ne voulons laisser personne en dehors de cette aventure historique. Nous devons intéresser nos jeunes, car c’est leur pays. C’est notre devoir de leur faire avoir un emploi, de penser à l’avenir du pays et de relancer l’économie”, a-t-il soutenu.

Mardi après-midi à Ste-Croix, le leader du MMM est revenu sur les raisons qui l’avaient poussé à créer le MMM en 1969.  « Je voulais reprendre l’œuvre des travaillistes. Je voulais reprendre la lutte du parti travailliste, une lutte pour les droits des travailleurs.» Paul Bérenger a aussi fait mention de son amitié avec Navin Ramgoolam. « Depuis notre cassure en 1997, nous avons étaient adversaires.  Nous avons étaient très dures vis-à-vis l’un de l’autre en politique, mais notre amitié n’a jamais flanché. Il n’y a jamais eu des coups au dessus de la ceinture comme le fait Ti-jugnauth ! », a-t-i dit.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1403:les-congres-ptr-mmm&catid=1:latest-news&Itemid=44

CONGRES PTR/MMM

Navin Ramgoolam : “Nous avons besoin d’un gouvernement uni et stable.”

Après les précédents congrès, la semaine dernière, à Saint-Pierre, Curepipe, et Bois-Chéri, les dirigeants de l’alliance PTr-MMM étaient  à Nouvelle-France, lundi soir et Ste Croix, mardi. Une foule enthousiaste, était présente lors de ces deux congrès.

 

CON

 

Le leader du PTr, parlant de la deuxième république  déclare: “Nous voulons amender la Constitution pour une meilleure île Maurice. Je vais être le premier président de la deuxième République qui aura le pouvoir équilibré ensemble avec le Premier ministre. Le président aura son mot à dire avec l’avènement de la deuxième République. Je vais être élu dans les 20 circonscriptions pour être le président de la République. Les deux plus grands partis du pays, soit le PTr et le MMM, se sont unis  vu que nous sommes deux partis sociaux-démocrates. Nous avons les mêmes visions et nous voulons œuvrer pour assurer un avenir brillant pour le pays”. Il parle aussi de l’avenir des jeunes  et de la croissance économique tout en faisant référence aux élections de 1995 quand il a été élu Premier ministre il avait doublé la pension. “Nous allons créer de l’emploi pour les 60 000 jeunes qui viennent de terminer leurs études universitaire, comme l’a indiqué Rama Sithanen. Je ne vous promets rien, mais, j’envisage d’augmenter toutes les pensions  et le salaire des travailleurs. Je vais faire ce que je dis”, a dit Navin Ramgoolam, tout en ajoutant que “nous avons besoin d’un gouvernement uni et stable”.


CON

“Nous avons mentionné huit priorités pour le pays et nous voulons relever les défis pour un meilleur avenir du pays. De l’autre côté, ils ne font que de la démagogie et des campagnes pour faire peur”, a-t-il ajouté.

“Nous sommes là afin de travailler pour le pays. Notre destin, c’est de devenir une vraie nation mauricienne. Nous sommes une seule nation et nous avons un seul destin. Nous sommes dans un pays démocratique, mais, je ne vais pas tolérer la violence dont se sert l’alliance Lepep pour ces élections”, a déclaré le Premier ministre. Il dénonce aussi Xavier Duval pour la taxe sur les SMS.


Paul Bérenger : “Ni Ramgoolam, ni Bérenger ne seront des marionnettes sous la deuxième république.»


CON

 Paul Bérenger, pour sa part, déclare que par respect pour l’Inde et la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, qui sera en visite chez nous pour la commémoration de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice, la date des élections sera annoncée par le Premier ministre après le départ de cette dernière. Il ne manque pas de dénoncer la façon de faire de Pravind Jugnauth qui a indiqué qu’il va écrire une lettre au Premier ministre de l’Inde par rapport au dossier du métro léger.

“Par respect pour la relation qu’on partage avec l’Inde, le Premier ministre annoncera la date des élections après le départ de la ministre indienne, mais Pravind Jugnauth vient dire qu’il va écrire au Premier ministre de l’Inde pour contester cette visite. J’ai honte pour le MSM”,  fait ressortir le leader du MMM. Il critique aussi l’alliance Lepep qui lance de fausses propagandes concernant la deuxième république et le partage de pouvoir. « Ils disent que Ramgoolam sera une marionnette en tant que président de la deuxième république.  Ces mêmes personnes viennent dire que Bérenger sera aussi une marionnette sous la nouvelle constitution. Mais qui dirigera le pays ? Pinocchio ? », martèle-t-il.


CON


“L’unité doit prévaloir dans chaque communauté, car nous ne voulons laisser personne en dehors de cette aventure historique. Nous devons intéresser nos jeunes, car c’est leur pays. C’est notre devoir de leur faire avoir un emploi, de penser à l’avenir du pays et de relancer l’économie”, a-t-il soutenu.

Mardi après-midi à Ste-Croix, le leader du MMM est revenu sur les raisons qui l’avaient poussé à créer le MMM en 1969.  « Je voulais reprendre l’œuvre des travaillistes. Je voulais reprendre la lutte du parti travailliste, une lutte pour les droits des travailleurs.» Paul Bérenger a aussi fait mention de son amitié avec Navin Ramgoolam. « Depuis notre cassure en 1997, nous avons étaient adversaires.  Nous avons étaient très dures vis-à-vis l’un de l’autre en politique, mais notre amitié n’a jamais flanché. Il n’y a jamais eu des coups au dessus de la ceinture comme le fait Ti-jugnauth ! », a-t-i dit.

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1403:congres-ptrmmm&catid=1:latest-news&Itemid=44

LA CAMPAGNE ELECTORALE PTR-MMM A DEMARRE

Navin Ramgoolam : » Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 « 

 

CON

 

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont satisfaits du démarrage de la campagne électorale après les trois premiers congrès. Pas moins de cinq autres sont au programme pour la semaine à venir  ont annoncé les deux leaders de l’alliance de l’Unité et de la Modernité lors d’une conférence de presse, ce samedi 25 octobre, à l’Hôtel Hennessy Park à Ebène. Il a aussi était question de la situation économique et le combat contre la fraude et la corruption. Ils ont aussi lancé un appel  aux syndicalistes pour qu’ils revoient leur mot d’ordre de grève dans l’industrie sucrière.


 Commentant les récents congrès tenus  durant la semaine écoulée, le Premier ministre s’est dit pleinement satisfait du départ qu’a pris l’alliance PTr-MMM sur le terrain. «Nous avons eu une foule enthousiaste et excitée. Nos trois congrès de la semaine, au numéro 8, 17 et hier (vendredi après-midi) au numéro 13, démontrent que la population est derrière nous. Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 . »  Il a aussi rendu public le calendrier pour la semaine prochaine. « Le 27 nous serons au numéro 11, puis le 28 au numéro 4, le lendemain au numéro 9, jeudi nous serons au numéro 16 et vendredi au numéro 7. »

Sur le chapitre de la politique, Navin Ramgoolam a déclaré que la campagne électorale démarrera véritablement après la visite de Sushma Swaraj, la ministre indienne des Affaires étrangères au pays. Il a également avancé qu’il souhaite que Narendra Modi, le Premier ministre indien vienne en visite officielle à l’île Maurice.

Navin Ramgoolam a aussi abordé la situation économique.  Vendredi, dit-il, «  j’ai rencontré Paul Bérenger et Rama Sithanen pour discuter économie et nous avons devant nous un grand défi économique à relever avec la crise dans la zone euro. » Il n’a pas manqué d’égratigner le leader de l’alliance Lepep et son ministre des finances fantôme, Vishnu Lutchmeenaraidoo. «Certains disent qu’ils sont des magiciens. Il n’y a pas de magie dans la gestion de l’économie. Il faut avoir un gouvernement solide et  des personnes compétentes, et nous avons cette compétence. »  En ce qui concerne les objectifs de l’alliance Ptr/MMM, Navin Ramgoolam a avancé que ceux-ci consisteront à rassembler le pays, donner une deuxième chance à l’économie, combattre le taux de chômage et créer plus d’emplois et une lutte acharnée contre la fraude et la corruption avec la mise sur pied du Serious Fraud Office.

Il est aussi revenu sur l’institution d’une commission d’enquête sur la MTC. «Les coupables ne seront pas épargnés.  Nous allons continuer à renforcir nos institutions ! »

Parlant de grève dans l’industrie sucriere, il a déclaré : «  Il ne faut pas se lancer dans une grève précipitée. Ce n’est pas le moment. Il serait préférable d’aller vers une médiation», a indiqué le Premier ministre en évoquant. Il a ainsi lancé un appel aux  syndicalistes à revenir à la table des négociations. Il leur a  proposé un arbitrage indépendant si un accord n’est pas trouvé.

 

Paul Bérenger : « Un Tsunami s’approche»


CON

Paul Bérenger commentant pour sa part le démarrage de la campagne électorale  de l’alliance PTr-MMM, a déclaré : «C’est un raz-de-marée qui est attendu lors des prochaines élections. Ce sera beaucoup mieux qu’un 60-0. Le démarrage en trombe indique clairement qu’on se dirige vers une victoire. Ce sera un massacre électoral». « L’alliance PTr-MMM a fait un démarrage extraordinaire.  Même avant l’annonce des dates des prochaines législatives et la finalisation de la liste des  candidats, il y a déjà un enthousiaste flagrant parmi nos partisans.  Chaque jour qui passera après la présentation des candidats sera annonciateur  d’un Tsunami qui déferlera sur l’alliance galimatia. Le leader du MMM, commentant  la liste des candidats de l’alliance Lepep a avancé : « Si de nu kote ena depart fulguran lot kote  se  pagay ». Il avance que deux candidats de l’alliance Lepep pressentis au no 5 (Pamplemousses/Triolet) ont dû émigrer aux nos 9 et 11 respectivement et Ramdin au no 17 a appris qu’il ne sera pas sur la liste à travers les journaux. Selon Paul Bérenger, le démarrage de l’alliance Lepep au no 7 (Rivière-du-Rempart-Piton) est un  fiasco. «  Si demaraz kumsa, finition kuma pu été ? Le contraste est évident », a-t-il souligné.

 Paul Bérenger affirme qu’avec ses 45 ans d’expérience comme politicien, « je ne suis pas sûr si ‘lallians galimatia’ parviendra à trouver 60 candidats le jour du Nomination Day ».Quant à la liste des candidats de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, Paul Bérenger a annoncé que celle-ci a été finalisée pour 13 circonscriptions. «  Nous avons un embarras du choix en ce qui concerne l’attribution des tickets, tant il y a des compétents », a-t-il ajouté.

 

En ce qui concerne la grève dans le secteur sucrier,  Paul Bérenger est sur la même longueur d’onde que Navin Ramgoolam. «Il ne faut pas que des décisions hâtives soient prises.» Il a lui aussi  lancé un appel à ces derniers pour qu’ils revoient leur décision.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1401:la-campagne-electorale-ptr-mmm-a-demarre&catid=1:latest-news&Itemid=44

DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE ELECTORALE PTR/MMM

Navin Ramgoolam : » Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 « 

 

CON

 

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont satisfaits du démarrage de la campagne électorale après les trois premiers congrès. Pas moins de cinq autres sont au programme pour la semaine à venir  ont annoncé les deux leaders de l’alliance de l’Unité et de la Modernité lors d’une conférence de presse, ce samedi 25 octobre, à l’Hôtel Hennessy Park à Ebène. Il a aussi était question de la situation économique et le combat contre la fraude et la corruption. Ils ont aussi lancé un appel  aux syndicalistes pour qu’ils revoient leur mot d’ordre de grève dans l’industrie sucrière.


« Ce n’est que le début ». Commentant les récents congrès tenus par cette alliance durant la semaine écoulée, le Premier ministre s’est dit pleinement satisfait du départ qu’a pris l’alliance PTr-MMM sur le terrain. «Nous avons eu une foule enthousiaste et excitée. Nos trois congrès de la semaine, au numéro 8, 17 et hier (vendredi après-midi) au numéro 13, démontrent que la population est derrière nous. Il est de plus en plus clair que nous nous dirigeons vers un 60-0 . »  Il a aussi rendu public le calendrier pour la semaine prochaine. « Le 27 nous serons au numéro 11, puis le 28 au numéro 4, le lendemain au numéro 9, jeudi nous serons au numéro 16 et vendredi au numéro 7. »

Sur le chapitre de la politique, Navin Ramgoolam a déclaré que la campagne électorale démarrera véritablement après la visite de Sushma Swaraj, la ministre indienne des Affaires étrangères au pays. Il a également avancé qu’il souhaite que Narendra Modi, le Premier ministre indien vienne en visite officielle à l’île Maurice.

Navin Ramgoolam a aussi abordé la situation économique.  Vendredi, dit-il, «  j’ai rencontré Paul Bérenger et Rama Sithanen pour discuter économie et nous avons devant nous un grand défi économique à relever avec la crise dans la zone euro. » Il n’a pas manqué d’égratigner le leader de l’alliance Lepep et son ministre des finances fantôme, Vishnu Lutchmeenaraidoo. «Certains disent qu’ils sont des magiciens. Il n’y a pas de magie dans la gestion de l’économie. Il faut avoir un gouvernement solide et  des personnes compétentes, et nous avons cette compétence. »  En ce qui concerne les objectifs de l’alliance Ptr/MMM, Navin Ramgoolam a avancé que ceux-ci consisteront à rassembler le pays, donner une deuxième chance à l’économie, combattre le taux de chômage et créer plus d’emplois et une lutte acharnée contre la fraude et la corruption avec la mise sur pied du Serious Fraud Office.

Il est aussi revenu sur l’institution d’une commission d’enquête sur la MTC. «Les coupables ne seront pas épargnés.  Nous allons continuer à renforcir nos institutions ! »

Parlant de grève dans l’industrie sucriere, il a déclaré : «  Il ne faut pas se lancer dans une grève précipitée. Ce n’est pas le moment. Il serait préférable d’aller vers une médiation», a indiqué le Premier ministre en évoquant. Il a ainsi lancé un appel aux  syndicalistes à revenir à la table des négociations. Il leur a  proposé un arbitrage indépendant si un accord n’est pas trouvé.

 

Paul Bérenger : « Un Tsunami s’approche»


CON

Paul Bérenger commentant pour sa part le démarrage de la campagne électorale  de l’alliance PTr-MMM, a déclaré : «C’est un raz-de-marée qui est attendu lors des prochaines élections. Ce sera beaucoup mieux qu’un 60-0. Le démarrage en trombe indique clairement qu’on se dirige vers une victoire. Ce sera un massacre électoral». « L’alliance PTr-MMM a fait un démarrage extraordinaire.  Même avant l’annonce des dates des prochaines législatives et la finalisation de la liste des  candidats, il y a déjà un enthousiaste flagrant parmi nos partisans.  Chaque jour qui passera après la présentation des candidats sera annonciateur  d’un Tsunami qui déferlera sur l’alliance galimatia. Le leader du MMM, commentant  la liste des candidats de l’alliance Lepep a avancé : « Si de nu kote ena depart fulguran lot kote  se  pagay ». Il avance que deux candidats de l’alliance Lepep pressentis au no 5 (Pamplemousses/Triolet) ont dû émigrer aux nos 9 et 11 respectivement et Ramdin au no 17 a appris qu’il ne sera pas sur la liste à travers les journaux. Selon Paul Bérenger, le démarrage de l’alliance Lepep au no 7 (Rivière-du-Rempart-Piton) est un  fiasco. «  Si demaraz kumsa, finition kuma pu été ? Le contraste est évident », a-t-il souligné.

 Paul Bérenger affirme qu’avec ses 45 ans d’expérience comme politicien, « je ne suis pas sûr si ‘lallians galimatia’ parviendra à trouver 60 candidats le jour du Nomination Day ».Quant à la liste des candidats de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, Paul Bérenger a annoncé que celle-ci a été finalisée pour 13 circonscriptions. «  Nous avons un embarras du choix en ce qui concerne l’attribution des tickets, tant il y a des compétents », a-t-il ajouté.

 

En ce qui concerne la grève dans le secteur sucrier,  Paul Bérenger est sur la même longueur d’onde que Navin Ramgoolam. «Il ne faut pas que des décisions hâtives soient prises.» Il a lui aussi  lancé un appel à ces derniers pour qu’ils revoient leur décision.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1401:demarrage-de-la-campagne-electorale-ptrmmm&catid=1:latest-news&Itemid=44

CONGRES DE L’ALLIANCE DE L’UNITE ET DE LA MODERNITE A CUREPIPE

Paul Bérenger parle de la relance économique dans la justice sociale

 

CON

 

 Après St Pierre samedi, Riche Mare  lundi, c’est  la circonscription Curepipe-Midlands, qui a accueilli mardi soir 21 octobre l’alliance de l’Unité et de la Modernité en congrès à l’hôtel de ville. Jour après jour la foule présente annonce  un nouveau 60/0.  C’est  l’occasion pour Navin Ramgoolam et Paul Bérenger de dénoncer  l’alliance Lepep.


Lors de son intervention mardi soir à Curepipe, Paul Bérenger, a une nouvelle fois parlé de la relance économique dans la justice sociale. Réagissant  sur la décision de la cour Intermédiaire de rayer le procès contre Ajay Gunness, il a sévèrement critiqué l’ICAC. Il se dit réjouir de cette décision et les sévères critiques émises à l’encontre de l’ICAC. « L’ICAC inn bien gayn maltrete avek la kour », selon lui.  » L’alliance PTr/MMM a une occasion historique. La lutte contre la fraude et la corruption a déjà débuté avec la commission d’enquête au Mauritius Turf Club. L’ICAC sera remplacé par un Serious Fraud Office », a lancé le leader du MMM.
Paul Bérenger a aussi critiqué   le leader de l’alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth pour ses choix de candidats pour les prochaines législatives, notamment la candidature de l’ancien CP Raj Dayal au no 9 (Flacq-Bon-Accueil). « Anerood sanse  responsab. En 2014 li al rod Raj Dayal. Kisanla pran Raj Dayal o serie », a-t-il dit.

 

Navin Ramgoolam dénonce SAJ et Xavier Duval

 

CON

 Navin Ramgoolam s’adressant à l’assistance à Curepipe

Le Premier ministre et leader du PTr Navin Ramgoolam a abondé dans le même sens que Paul Bérenger, dans ses critiques contre SAJ. Pour lui, c’est une fin de carrière terrible qui s’annonce pour le leader de l’alliance Lepep : « SAJ finira mal sa carrière. “To pou rant dan poubel de listwar” », a-t-il dit, en ajoutant que SAJ a toujours eu le soutien de la force des autres pour accéder au pouvoir : « Tou letan linn mont dadak. »
Navin Ramgoolam, a aussi dénoncé   Xavier-Luc Duval pour avoir accepté de faire alliance avec SAJ, qui pendant des années durant a persécuté  sir Gaëtan Duval. Il a affirmé que pendant les dix années durant lesquelles Xavier-Luc Duval était ministre, celui-ci n’a pas fait grand-chose au sein des ministères dont il avait la charge, à savoir ceux du Tourisme, de l’Intégration sociale et des Finances.

 

CON

La foule à Riche Mare, lundi

Navin Ramgoolam a rappelé le temps où Xavier-Luc Duval voulait à tout prix que Michael Sik Yuen soit éjecté du gouvernement. « Mais j’avais fait comprendre à Xavier-Luc Duval que je n’avais rien à reprocher à Michael Sik Yuen » en ajoutant que le ministre du Tourisme faisait du bon travail.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1400:congres-de-lalliance-de-lunite-et-de-la-modernite-a-curepipe&catid=1:latest-news&Itemid=44

CONGRES DE L’ALLIANCE DE L’UNITE ET DE LA MODERNITE

Paul Bérenger parle de la relance économique dans la justice sociale

 

CON

 

 Après St Pierre samedi, Riche Mare  lundi, c’est  la circonscription Curepipe-Midlands, qui a accueilli mardi soir 21 octobre l’alliance de l’Unité et de la Modernité en congrès à l’hôtel de ville. Jour après jour la foule présente annonce  un nouveau 60/0.  C’est  l’occasion pour Navin Ramgoolam et Paul Bérenger de dénoncer  l’alliance Lepep.


Lors de son intervention mardi soir à Curepipe, Paul Bérenger, a une nouvelle fois parlé de la relance économique dans la justice sociale. Réagissant  sur la décision de la cour Intermédiaire de rayer le procès contre Ajay Gunness, il a sévèrement critiqué l’ICAC. Il se dit réjouir de cette décision et les sévères critiques émises à l’encontre de l’ICAC. « L’ICAC inn bien gayn maltrete avek la kour », selon lui.  » L’alliance PTr/MMM a une occasion historique. La lutte contre la fraude et la corruption a déjà débuté avec la commission d’enquête au Mauritius Turf Club. L’ICAC sera remplacé par un Serious Fraud Office », a lancé le leader du MMM.
Paul Bérenger a aussi critiqué   le leader de l’alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth pour ses choix de candidats pour les prochaines législatives, notamment la candidature de l’ancien CP Raj Dayal au no 9 (Flacq-Bon-Accueil). « Anerood sanse  responsab. En 2014 li al rod Raj Dayal. Kisanla pran Raj Dayal o serie », a-t-il dit.

 

Navin Ramgoolam dénonce SAJ et Xavier Duval

 

CON

 Navin Ramgoolam s’adressant à l’assistance à Curepipe

Le Premier ministre et leader du PTr Navin Ramgoolam a abondé dans le même sens que Paul Bérenger, dans ses critiques contre SAJ. Pour lui, c’est une fin de carrière terrible qui s’annonce pour le leader de l’alliance Lepep : « SAJ finira mal sa carrière. “To pou rant dan poubel de listwar” », a-t-il dit, en ajoutant que SAJ a toujours eu le soutien de la force des autres pour accéder au pouvoir : « Tou letan linn mont dadak. »
Navin Ramgoolam, a aussi dénoncé   Xavier-Luc Duval pour avoir accepté de faire alliance avec SAJ, qui pendant des années durant a persécuté  sir Gaëtan Duval. Il a affirmé que pendant les dix années durant lesquelles Xavier-Luc Duval était ministre, celui-ci n’a pas fait grand-chose au sein des ministères dont il avait la charge, à savoir ceux du Tourisme, de l’Intégration sociale et des Finances.

 

CON

La foule à Riche Mare, lundi

Navin Ramgoolam a rappelé le temps où Xavier-Luc Duval voulait à tout prix que Michael Sik Yuen soit éjecté du gouvernement. « Mais j’avais fait comprendre à Xavier-Luc Duval que je n’avais rien à reprocher à Michael Sik Yuen » en ajoutant que le ministre du Tourisme faisait du bon travail.

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1400:congres-de-lalliance-de-lunite-et-de-la-modernite&catid=1:latest-news&Itemid=44

INTENTE PAR L’ICAC

Le procès contre Ajay Gunness rayé en cour Intermédiaire

 

AJA

Le procès intenté par l’ICAC à Ajay Gunness, membre du Bureau Politique du MMM et ancien ministre  des Infrastructures publiques a été rayé en cour Intermédiaire, ce mardi 21 octobre.

Ajay Gunness était accusé d’avoir donné, en mars 2005 alors qu’il était ministre des Infrastructures publiques, des directives pour que la compagnie Archinter Service Ltd obtienne le contrat pour la rénovation de son bureau. Il avait réclamé l’arrêt du procès pour abus de procédure, en dénonçant la manière dont l’ICAC a traité l’affaire. Il avait aussi évoqué le temps mis pour loger l’affaire et le fait que l’enquête aurait une motive politique.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1399:intente-par-licac&catid=1:latest-news&Itemid=44

L’ALLIANCE DE L’UNITE ET DE LA MODERNITE A ST PIERRE

Navin Ramgoolam  réclame des « élections  correction »  pires que 95


ST  

 

Lors du congrès de l’alliance de l’Unité et de la Modernité à St Pierre, ce samedi 18 octobre, au Mohit Hall à Saint-Pierre, Navin Ramgoolam a réclamé à l’électorat de cette circonscription des élections  correction pires que 95 et que Pravind Jugnauth fasse le plus mauvais score de sa vie. Quant à Paul Bérenger il a promis que cette alliance allait  combattre la pauvreté, revoir la pension de vieillesse et des veuves autant que possible et les salaires les plus bas sans augmenter la taxe.

 

Lors de son intervention le leader du PTr, Navin Ramgoolam a un nouvelle fois dénoncé le  MSM. Il a expliqué que c’est  un parti qui « monte dadak », alors que le PTr et le MMM remportent des  élections dans la lutte. Il a rappelé que pour la partielle au no 8 «  Pravind Jugnauth a soulevé le drapeau rouge, et sans l’aide du PTr,  il aurait mordu la poussière, c’est pour cela que je vous demande de lui faire payer pour cela ». Il a promis que  tant qu’il  serait  leader du PTr, il ne ferait plus jamais alliance avec ce parti.  Il a demandé à ceux présents des élections  correction pires que 95 et à «fer Pravind Jugnauth gayn pli move score ki kapav gagne azordi».  

Parlant de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, il a souligné que les discussions étaient ardues entre le PTr et le MMM, « et j’ai dit à Paul Bérenger que si elles n’aboutissent  pas, le PTr irait seul aux élections au lieu de faire une alliance avec le MSM. Paul Bérenger m’a dit qu’il allait en faire autant ». Il a ajouté qu’il préfère travailler avec le MMM, car  avec le MSM il doit tout le temps surveiller ses ministres. «Avec le MMM, nous n’avons pas à surveiller des ministres corrompus et cela même s’il y a des différences entre les deux partis», a-t-il dit.

ST  Il a expliqué comment quand le PTr arrive au pouvoir, il a fait déménager le ministère de l’Éducation « du Sun Trust, bâtiment de la honte, et que le MSM a poursuivi l’État en justice. Et que quand Pravind Jugnauth est venu au pouvoir, il a demandé au parquet de ne pas défendre le gouvernement dans ce cas et le MSM a alors gagné Rs 45 millions ».Quant à l’épisode de l’introduction des langues orientales au CPE, Navin Ramgoolam a rappelé qu’il avait tenu tête au projet : « En 1994, j’étais leader de l’opposition, j’ai dit à sir Anerood Jugnauth que je ne voterais pas, car cette loi est discriminatoire envers la communauté créole et à ce moment-là, j’étais en discussion avec Paul Bérenger et les élections générales approchaient ». Il  a aussi rappelé que « dans mon propre parti, certains voulaient que je vote et  qu’au sein de mon bureau politique, il y avait un courant qui me disait de voter sinon le PTr risque de perdre les élections. Je leur ai dit que j’ai une conscience et que s’il fallait que je démissionne comme leader du PTr, je le ferais, car je ne voudrais pas que le PTr perde les élections. »

 

Pour ce qui est de la pension de vieillesse, il a rappelé que c’est l’alliance Ptr/MMM qui a doublé cette pension le 12 mars 1996. Il a longuement commenté la promesse de l’alliance Lepep d’augmenter le montant de la pension de vieillesse. «Ils auront besoin de Rs 4,5 milliards, zot pou ena pou met tax lor seki noun pa finn mete.»

 

Navin Ramgoolam pour conclure a dit que « tant que je suis là avec Paul Bérenger, n’ayez pas peur » et a lancé cet appel : « Le PT reste un parti discipliné, tout comme le MMM. Il faut une élection correction pour jeter le MSM dans les poubelles de l’histoire ».

 

Paul demande aux électeurs du no 8  de voter bloc pour que le MSM fasse son plus mauvais score



ST  Pour sa part Paul Bérenger a indiqué  que «rien n’a encore été finalisé en ce qui concerne la liste des candidats, même ici au no 8». Mais il a  souligné que le programme de l’alliance PTr-MMM suscite «de plus en plus d’enthousiasme dans plusieurs pays, surtout en ce qui concerne le partage de pouvoir. Se ki nou pe rod fer se enn lekzanp pou tou dimoun». Il a ajouté qu’il n’est pas bon que tous les pouvoirs soient concentrés entre les mains d’une seule personne.

Parlant  du départ  de Sangeet Fowdar, Paul Bérenger a déclaré que les élections sont une occasion pour épurer le MMM. Il a ajouté : «J’ai demandé à Rajesh Bhagwan de lui envoyer un e-mail pour lui dire qu’il est suspendu de toutes les instances du MMM parce qu’il menait une campagne communale.  Quand on vous ne donne pas de ticket, vous claquez la porte. Il y aura encore quelques-uns, je dis bon débarras, car c’est là que nous découvrirons qui sont les vrais soldats militants qui croient en notre cause et qui restent avec nous. »

Deux secteurs recevront une attention particulière, a-t-il souligné : l’éducation et la santé. Mais aussi la justice sociale. Il a promis qu’en relançant l’économie, « nous allons combattre la pauvreté, revoir la pension de vieillesse et des veuves autant que possible et les salaires les plus bas sans augmenter la taxe ».

Paul Bérenger a terminé son intervention en faisant un appel aux jeunes  qui doivent retrouver leur idéalisme  et a demandé aux électeurs du no 8  de voter bloc pour que le MSM fasse son plus mauvais score.

 

 

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1397:lalliance-de-lunite-et-de-la-modernite-a-st-pierre&catid=1:latest-news&Itemid=44

MEETING PTR/MMM

Une marée rouge/mauve déferle sur Quatre Bornes


MEET


Comme il fallait s’y attendre après que les deux plus grands partis ont contracté en alliance, c’était la liesse populaire à la Place Jules Koenig à Quatre Bornes où l’alliance PTr/MMM avait donné rendez-vous à ses partisans pour le lancement de sa campagne électorale, ce dimanche 12 octobre. Une marée humaine a déferlé sur Quatre Bornes ce matin.


MEET


Lors de son intervention Navin Ramgoolam a déclaré : «Nou  ena enn devoir, enn responsabilité» pour expliquer le pourquoi  l’alliance avec le MMM. Il a soutenu que pendant les 17 dernières années, ils ont été des adversaires, mais que le MMM et le PTr sont tous deux des partis socialistes et c’est la raison  pour qu’ils se rejoignent, a-t-il ajouté. «Nous avons eu des difficultés. Nous avons des personnalités différentes, chacun a son propre style. Mais nous sommes complémentaires. Nous avons choisi de mettre de côté nos différences pour que nous puissions moderniser le pays». Mais il  concède que les négociations avant d’aboutir avec cette alliance ont été ardues. A tel point qu’il avait même demandé à Paul Bérenger d’aller seul aux élections. Mais «nou finn realize ki dans sak eleksion ena enn gagne enn perdi. Nou, nou bizin linité». Le plus important, a-t-il ajouté, c’est d’avoir une majorité forte pour pouvoir «fer Moris fransi sa nouvo letap de sa developman la. Pou enn meyer lavi».

MEET

Il a aussi rappelé les complots de SAJ. D’abord avec son père au n° 5, pour empêcher que sir Seewoosagur Ramgoolam de se  porter candidat. «Je me rappelle qu’en 83, SAJ avait comploté pour empêcher SSR de se porter candidat au n°5. Une fois élu, et après avoir chassé le PTr du gouvernement, il a déclaré à la télévision : « Jai mis le PTr dans la poubelle de l’Histoire. Moi, je dis à SAJ que c’est nous qui le jetera dans les poubelles de l’Histoire ».

 

Il a également dénoncé SAJ qui aurait, selon lui, voulu défendre son fils lorsque l’affaire Medpoint a éclaté. «Letan problem Medpoint leve, bann kamarad MMM pe dir zot mem aster zot mem vander…» Après la démission du MSM du gouvernement et lorsqu’il est rentré au pays, le secrétaire du cabinet lui aurait indiqué que SAJ souhaitait le rencontrer. «Mo dir li mo pou guet li kan mo parer pou guet li. Pas li ki pou dire moi quand pou vine zouine li.»La rencontre a lieu dans le courant de l’après-midi, raconte le Premier ministre. Et SAJ aurait commencé son discours en lui disant que Pravind Jugnauth est un «imbécile». «Lin dir moi ena enn solution : aret lanket licac. Me mo dir li pa li sa», dit-il.

 

MEET  

 

Il m’a dit que si je ne le fais pas, je vais au-devant de grands problèmes, a-t-il ajouté. «Mo dir li moi mo enn zom mo pa per problem. Le soir même j’ai sorti un communiqué pour indiquer que je ne compte pas m’immiscer dans l’enquête.»

 

 MEET

 

Le leader du PTr a aussi rappelé les mensonges de SAJ qui a fait croire à Paul Bérenger que des députés rouges quitteront le PTr pour rejoindre le Remake une fois formé. «Me enn rouz pa finn kite, mo kon mo bann dimoun », a-t-il fait ressortir.

 

MEET

 

Elaborant sur l’annonce de Paul Bérenger pour accorder le droit de vote aux jeunes de 16 ans, le leader du PTr a expliqué qu’il veut donner la chance à nos jeunes de mûrir. «Plusieurs étaient contre le droit de vote à 18 ans,a-t-il rappelé. L’on disait que les jeunes étaient des rebelles et votaient contre le gouvernement. Mais il faut leur donner leurs chances.» 

 MEET

Il a aussi dénoncé Xavier-Luc Duval. «J’ai mis Duval à la tête du ministère de l’Intégration sociale pour qu’il lutte contre la pauvreté. Maintenant, il vient dire qu’il faut se battre pour les pauvres », ironise-t-il.

 

Il a conclu son discours en disant que l’alliance PTr-MMM a une vision et un plan pour le pays et  «mo donn ou garanti ! Enn sel pei, enn sel nasyon, enn sel destin.»

  

MEET

 

Quant au leader  du MMM, il a une nouvelle fois promis qu’un gouvernement rouge et mauve ferait de Maurice un pays phare et un modèle d’unité dans la diversité et de démocratie dans le respect de l’environnement et la justice sociale». Le pays sera également «un modèle de combat contre la fraude et la corruption», a-t-il soutenu. Il a ajouté que le PTr et le MMM continueront de plus belle le combat pour récupérer les Chagos et Tromelin. « Nou lindepandans zame pa pou konplet sans ki nou rekiper Chagos ek Tromelin», a-t-il déclaré.

 

Paul Bérenger a dénoncé SAJ, qu’il a accusé d’avoir menacé, insulté et humilié des communautés, dans et hors du Parlement. Il a ajouté que le leader de l’alliance Lepep a également saboté deux comités sur la réforme électorale et le financement des partis politiques. Il a demandé à Prakash Meenoha, qui avait battu SAJ en 1995 au n°7, de réitérer son exploit et d’améliorer son score.

Dénonçant l’alliance Lepep, il a déclaré:  » SAJ est un bezer et un dominer. Pravind Jugnauth et Xavier-Luc Duval ont reçu un certificat d’incompétence en tant que ministres des Finances de SAJ. Le combat de l’alliance Lepep ne se résume qu’à rod Best Losers » selon lui. Il a promis que l’alliance PTr/MMM respectera  ses adversaires malgré leurs bassesses.

 

 MEET

 

Il en a profité pour prévenir les sympathisants rouges/mauves qu’ils  devront s’attendre à des manigances et des bassessesavec des faux tracts, etc. de la part de leurs adversaires lors de la campagne.

 

Paul Bérenger, qui dit être sûr et certain qu’il y aura 60-0, a également affirmé que le dossier le plus difficile auquel aura à faire face le gouvernement PTr-MMM est celui de l’économie, face à un contexte mondial difficile. «Donn nou letan pou redres lekonomi», a-t-il lancé, promettant que l’alliance dispose d’une «top team». Il s’est ensuite ironisé sur les «komik» de l’équipe d’en face. Il a promis que le PTr/MMM accordera  le droit de vote aux jeunes de 16 ans pour les élections municipales et de district. Il faut, dit-il continuer sur la lancée de SSR, qui avait introduit le droit de vote à 18 ans. Selon lui, les jeunes sont plus évolués de nos jours, grâce notamment à Internet, et ils sont prêts à participer plus activement à la vie politique. Il a lancé un appel aux jeunes,aux syndicalistes, aux travailleurs des secteurs sucrier et  transport, les marchands ambulants et les commerçants, entre autres pour qu’ils se rallient derrière l’alliance PTr/MMM. Il leur a promis que tout sera fait pour que  justice leur soit rendue dans le respect des droits de tout un chacun.

 

MEET

Outre les deux  leaders de l’alliance, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger,  Kalyanee Juggoo, Patrick Assirvaden, Anil Bachoo, Arvin Boolell, Rama Sithanen, Abu Kasenally, Satish Faugoo du Ptr et Alan Ganoo, Reza Uteem, Rajesh Bhagwan, Steven Obeegadoo, Kavi Ramano, Viren Ramchurn et Veda Baloomoody du MMM ont pris la parole lors de ce  meeting coprésidé par Nita Deerpalsing et Arianne Navarre-Marie.

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1395:meeting-ptrmmm-&catid=1:latest-news&Itemid=44

REUNIONS CONJOINTES PTR-MMM

La foule présente annonce un véritable Tsunami


 CON

 

Après l’accord signé entre les deux plus grands partis du pays, la dissolution de l’Assemblée nationale et en attendant le grand rassemblement qui aura lieu ce dimanche 12 octobre à Quatre-Bornes, l’alliance PTr-MMM réunit ses activistes dans chaque circonscription.


REUNIONS CONJOINTES PTR-MMM


Des réunions conjointes qui devaient réunir que des activistes de la circonscription deviennent de véritables congrès nocturnes, comme en témoigne l’assistance lors de ces réunions. 


REUNIONS CONJOINTES PTR-MMM


Le constat est flagrant, les activistes rouges et mauves s’entendent à merveille.  Le coup d’envoi avait été donné dans la circonscription numéro 7 à Piton/Rivière du Rempart, il y a deux semaines. Samedi dernier, les activistes de la circonscription numéro 20 s’étaient donné rendez-vous au collège BPS. 


CON


Le lendemain, soit dimanche matin, c’était au tour de la circonscription numéro 14.  Comme l’avait prédit les leaders de cette alliance, les choses devaient s’accélérer au retour du Premier ministre de l’étranger.  Sans surprise, le Parlement a été dissous lundi et les réunions d’activistes se sont accélérées. 


CON

Lundi après-midi, c’est à la mairie de Quatre-Bornes que s’est tenue la réunion entre rouge et mauve.  Hier après-midi par-contre quatre circonscriptions avaient réunis leurs activistes, soit aux numéro 16, 17, 1 et 9. Les activités se poursuivront cette après-midi aux numéros, 15, 8 et 10.

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1393:reunions-conjointes-ptr-mmm&catid=1:latest-news&Itemid=44