ACCORD PTR/MMM

Navin Ramgoolam : «Une nouvelle étape dans l’histoire politique du pays »


ACCORD

Lors de la conférence de presse conjointe Navin Ramgoolam/Paul Bérenger pour présenter l’accord entre le Ptr et le MMM dans le cadre d’une alliance entre ces deux partis, le leader du Ptr a qualifié cet accord de nouvelle étape dans l’histoire politique du pays. Quand au leader du MMM, il a déclaré que c’est un bon compromis entre les deux plus grands partis du pays.

Abordant l’accord entre les deux partis, Navin Ramgoolama déclaré: «Cet accord a été réalisé autour d’une vision commune pour l’avenir de l’île Maurice afin de franchir une nouvelle étape basée sur un programme commun pour consolider l’unité nationale et approfondir la démocratie » . «C’est une  nouvelle étape dans l’histoire politique du pays», a-t-il ajouté. Selon lui, cet accord historique permettra au pays de passer à une nouvelle étape de son développement et d’accéder à la modernité. Cette alliance, a-t-il soutenu, repose sur un partage équitable des responsabilités gouvernementales entre les membres des deux partis, mais aussi du pouvoir entre le Président de la République et le Premier ministre. Ensuite il a parlé du contenu de cet accord.

Il a expliqué les prérogatives du Président et du PM sous la 2e République qui sera une réalité après les prochaines élections. Un panel d’experts se penchera sur les questions constitutionnelles et fera des recommandations, a-t-il ajouté.

Le premier Président de la République de Maurice sera le Dr Navin Ramgoolam et le vice Président sera Jayen Cuttaree, ces derniers seront élus au suffrage universel pour sept ans. Le Président de la République nommera le Premier ministre. Le Président peut dissoudre l’Assemblée nationale. Il peut présider le Conseil des ministres quand il le souhaite et s’exprimer au Parlement quand il le jugera nécessaire. Le poste de vice-Premier ministre sera du PTr tandis que le n° 3 du gouvernement et le Speaker seront du MMM. L’Attorney General, les ministres des Finances, de l’Intérieur et des Affaires étrangères seront du PTr, tandis que le Chief Whip sera du MMM. L’équipe gouvernementale sera composée de 24 ministres, avec 12 membres du Ptr et 12 du MMM.

Les nominations sur les conseils des corps publics et parapublics seront faites après consultations entre le Président et le Premier ministre. Nomination du Gouverneur de la Banque de Maurice (BoM), du directeur et des membres du board de la MBC par le Président en consultation avec le Premier ministre. Les membres du Serious Fraud Office seront nommés par le Président en consultation avec le Premier ministre et le leader de l’opposition. Nomination du directeur de l’Audit par la Public Service Commission (PSC) par le Président, en consultation avec le Premier ministre et le leader de l’opposition. Partage de30-30 tickets aux législatives. Les deux partis auront des candidats dans chaque circonscription.

L’accord sera signé le 20 septembre, a-t-il  indiqué, après l’Assemblée des délégués du MMM qui se tiendra le 14 septembre prochain.

 

Réforme électorale


ACCORD

Au niveau de la réforme électorale, « maintien des 20 circonscriptions et le système de First Past the Post avec trois députés par circonscription et pour Rodrigues – il y aura trois députés au lieu de deux – et une dose de proportionnelle. Chaque parti devra soumettre à la commission électorale  une liste de 20 candidats pour intégrer le Best Loser System, et le seuil d’accessibilité au Parlement sera de 10 %. 1/3 de candidats de sexe différent et possibilité de la double candidature », a-t-il rappelé.



Paul Bérenger : « Un bon compromis entre les deux plus grands partis »


ACCORD

Paul Bérenger, pour sa part,  a déclaré que les deux plus grands partis du pays sont parvenus à un bon compromis. Il a tenu  à rassurer tout le monde : « Nous prenons un engagement solennel sur le fait que nous allons approfondir et consolider la démocratie. C’est une des tâches prioritaires. Certains essaieront de faire peur. Il n’y a rien à craindre. Bien au contraire. »

Un des points clés de l’alliance PTr-MMM, selon lui, c’est de consolider et d’approfondir la démocratie. « Même avec un 60-0, il n’y aura aucune arrogance au pouvoir. Il y aura un respect vis-à-vis des autres partis de l’opposition. » Il  ajoute : « Ce que nous voulons faire ensemble à la tête du pays c’est faire de notre pays un pays phare, un exemple et un modèle dont nous serons tous fiers ; un héritage à la jeunesse d’aujourd’hui et de demain. « Nous avons une sincérité totale et une vision à le faire. Navin Ramgoolam et moi savons que nous prenons d’énormes responsabilités vis-à-vis l’histoire de l’île Maurice. Nous avons la capacité de le faire ».  Il  a aussi confirmé ce que Navin Ramgoolam a déclaré avant lui sur le partage de pouvoir.

 Il s’est appesanti sur les quatre points clés du programme que présentera l’alliance. « Nous pouvons être un modèle dans le monde. L’île Maurice est citée souvent en exemple. Mais nous pouvons faire un vrai modèle d’unité dans la diversité. Cela m’a toujours animé depuis la création du MMM. Et Navin Ramgoolam a toujours parlé de rassemblement. Donc nous nous rejoignons sur ce point fondamental. » Il faut consolider et approfondir l’unité nationale et faire de l’île Maurice un modèle d’unité dans la démocratie, à commencer par une bonne réforme électorale et  un combat sans pitié contre la fraude et la corruption, la New Declaration Act et la mise sur pied du Fraud Serious Office; développement de notre économie dans la justice sociale sur le plan de la pauvreté et des inégalités économiques ; et accélérer le passage de l’île Maurice au statut de «high income country, et». « C’est ça notre projet de société. C’est extraordinaire. Après 45 ans d’action politique, cela m’enchante et m’inspire quand nous avons un programme comprenant ces quatre points. Et nous ferons des choses historiques pour notre pays », a-t-il souligné. Et d’ajouter: «On est conscient qu’on va prendre une grande responsabilité vis-à-vis de l’histoire du pays.»

 Il a confirmé que l’accord entre les deux partis sera signé le 20 septembre après l’assemblée des délégués du MMM, prévue le 14 septembre. Et une fois l’accord signé, un comité se penchera sur la loi sur une nouvelle république. Et celle-ci sera présentée au Parlement aussitôt que possible après les élections, a-t-il ajouté. Un comité coprésidé par les deux partis sera mis en place pour détailler le programme gouvernemental, a-t-il annoncé. «On mettra en place une institution indépendante pour nous aider à mettre en œuvre le programme gouvernemental et pour régler les petits problèmes », a-t-il dit.

 

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1378:accord-ptrmmm&catid=1:latest-news&Itemid=44