SITUATION POLITIQUE – 2 AOUT 2014

Paul Bérenger : « Nous sommes encore dans l’Opposition»


CON


Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, Paul Bérenger a commenté la situation politique. Il est revenu sur le massacre à Gaza et la situation dans le transport en commun.


Abordant la situation politique Paul Bérenger a déclaré : « Pas enkor ena alliance. Pena alliance entre MMM ek PTr. Nous sommes encore dans l’opposition. Qui a relancé le débat sur le métro léger au Parlement. C’est le MMM et ‘non pas mon comique de petit frère’. Nous sommes en train de faire notre travail d’opposition. Nous étions d’ailleurs les premiers à réclamer que le parlement siège de nouveau ».

Le MMM, a insisté Paul Bérenger, se prépare activement à aller seul aux élections. « Nous allons voir comment va évoluer la situation entre le MMM et le PTr dans les jours à venir. C’est les instances du  MMM qui va choisir s’il ira seul ou en alliance avec le PTr aux prochaines élections. Le débat à ce sujet se poursuit au sein du parti, mais l’heure n’est pas encore arrivée pour qu’on tranche », a-t-il soutenu.

Il a aussi fait ressortir que  n’importe quel militant a droit à la liberté d’opinion, tout comme il a le droit de faire du ‘canvassing’ pour son opinion.  Quant à moi, j’ai ma préférence personnelle à ce stade et je me prononcerai en temps et lieu », a-t-il dit, en ajoutant : « Que le MMM aille seul ou avec le PTr aux élections, le souhait du MMM c’est de faire de Maurice  un pays phare, un modèle d’unité, de vraie démocratie, de combat contre la corruption, de développement dans le respect de l’environnement et de justice sociale. Quant à certains qui appréhendent encore la proposition d’un meilleur partage de pouvoir à la tête de l’Etat entre le Président et le Premier ministre, il a une nouvelle fois cité le Cap Vert.  Le but du MMM, dit-il,  est de voler la première place de Cap Vert qui est donné comme exemple dans l’Afrique en termes de démocratie et de bonne gouvernance – Maurice occupe actuellement, avec le Ghana, la deuxième place.

Paul Bérenger a rappelé ce qu’il avait déclaré la semaine dernière sur les scandales en dénonçant  certains  journalistes.  « Depuis qu’il y a eu ‘koze kozé’, on n’a noté qu’il n’y a pas eu de nouveaux scandales. C’est un ‘statement of facts’. Or, avec une  mauvaise foi hystérique, certains journalistes ont manipulé ce que j’ai dit pour dire qu’il n’y a plus de scandale dans le pays. Je n’ai pas dit qu’on allait oublier les scandales de ces dernières années. D’ailleurs, même le Premier ministre est tombé d’accord avec moi quand j’ai dit que le ‘Serious Fraud Office’ devrait enquêter sur les choses du passé s’il y  a des preuves. Toutefois, il n’est pas sérieux de croire qu’on effacera tous les scandales de ces dernières années d’un coup de baguette magique. »

Il a aussi décrié, la  mauvaise foi évidente  d’un journal en particulier pour « avoir associé ses propos selon lesquels il n’y a pas de nouveaux scandales dans le pays à l’affaire Subash Seeruttun. Le contrat de Subash Seeruttun doit  être résilié, a-t-il dit en précisant que c’est le board de la Beach Authority qui le nomme avec l’accord du ministre.

 

 

Transport en commun



 CONRevenant sur la situation dans le transport en commun, il a dénoncé le ministre Shakeel Mohamed. « Nous ne sommes pas d’accord avec la façon de faire de Shakeel Mohamed sur le dossier du transport en commun. Il ne cesse de parler de grève illégale alors que les syndicats sont en train de consulter leurs membres pour savoir quelle action il faut prendre. Or, il n’y a rien de plus démocratique », selon luil.

«Li pe dress sindika kont sindika, travayer kont sindika.»  Paul Bérenger reproche à Shakeel Mohamed pour son interprétation bancale de la loi concernant la révision des salaires des syndicats du transport. «Il n’y a rien dans l’Employment Relations Act qui empêche le National Remuneration Board (NRB) de revoir les salaires des employés du transport.» Le leader du MMM a poursuivi en disant que «Shakeel Mohamed pe rakont zistwar.  Je suis entièrement d’accord avec le syndicaliste Ashok Subron lorsqu’il dit que Shakeel invente n’importe quoi». D’ailleurs, poursuit-il «mo ti demann Alan Ganoo koz avek li et demann explication lors so interpretasyon bankal lalwa.»

Pour Paul Bérenger, la déclaration du ministre Mohamed selon laquelle Alan Ganoo est « d’accord avec lui sur son interprétation de la loi » est  fausse  et  malhonnête .« C’est très grave et dangereux que le ministre Mohamed ait induit la population en erreur. Il a ajouté, dans la foulée, qu’«au retour du Premier ministre au pays, je discuterai de cette affaire avec lui. En attendant le retour du Premier ministre, je conseille à Shakeel Mohamed de « cool down » et de ne pas provoquer plus de détérioration ».

 

Le massacre continue à Gaza

 


 CONPaul Bérenger a également commenté la situation à Gaza. Il a déclaré que le massacre continue. Le cessez-le-feu  de trois jours  n’a rien résolu, mais a surtout permis à Israël de prendre des actions qu’il souhaite derrière sa ligne de front, a-t-il ajouté. Pour lui, il faut  retourner à l’essentiel  pour sortir de ce  cycle infernal et violent et  Israël doit engager directement des discussions avec Hamas. Il a  dénoncé le black-out des médias en rappelant que lors du cessez-le-feu en 2012, l’accord signé contenait la fin du blocus, jamais respecté par Israël. Il a ajouté que Obama l’a évoqué avec Netanyahu mais encore une fois passé sous silence par les médias. Paul Bérenger souhaite, par ailleurs, que la « voix de l’Afrique » sur Gaza soit entendue au sommet États-Unis/Afrique. « Toutefois, ce ne sera pas facile car les Américains vont tout essayer pour que ce sujet ne soit pas évoqué », a-t-il fait ressortir.

 Le leader du MMM a aussi exprimé son inquiétude que l’AGOA soit « refined » sur le  dos de Maurice.

 

Duval fait de la démagogie


Répondant à une question de la presse sur les propos de Xavier Duval, il a déclaré : « Le leader du PMSD fait de la démagogie. Tant qu’il était au gouvernement, il ne disait rien sur le salaire minimal». Sur l’affaire Varma il a répondu : « Depi zafer Legend, MMM pe vey DPP depre. Dan zafer Varma lapolis finn zoue enn move rol ».

Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1366:situation-politique&catid=1:latest-news&Itemid=44