CAMPAGNE DE MOBILISATION POUR LE 1ER MAI

Paul Bérenger évoque trois raisons pour un vrai changement


 MOBI

 

Le Remake 2000 a donné le coup d’envoi de la campagne de mobilisation en vue du meeting du 1er mai, hier,  lors d’une réunion à la municipalité de Port-Louis regroupant les militants des quatre circonscriptions de la capitale. Outre Paul Bérenger et Pravind Jugnauth, Jean Claude Barbier, Veda Baloomoody, Reza Uteem, Joe Lesjongard et Adil Ameer Meea ont pris la parole lors de cette réunion présidée par Ariane Navarre-Marie.

 

S’adressant à l’assistance, Paul Bérenger, a fait ressortir que la campagne de mobilisation débute à la municipalité de Port-Louis  et que le rassemblement du 1er mai se tiendra au même endroit. Il a lancé un appel aux militants pour que la foule de ce 1er mai soit plus nombreuse que l’année dernière. Il a ajouté que cette année sera un grand défi car dans la  foule présente  l’année dernière il y avait de l’émotion après son traitement contre son cancer. Ce 1er mai sera la première étape avant les élections, a-t-il souligné. Il faut un vrai changement pour trois raisons selon lui : (i) nettoyer et désinfecter le pays ; (ii)  démocratiser le pays et (iii) relancer l’économie du pays .

 Parlant de la réforme électorale, il a déclaré que Navin Ramgoolam, est contraint à présenter la réforme électorale. Il y a, selon lui, deux raisons qui obligent ce dernier à proposer la réforme électorale très vite. « Il y a d’abord le fait que les Nations unies ont obligé le gouvernement mauricien de présenter la réforme électorale dans les plus brefs délais et aussi  d’éviter un deuxième 60-0 comme en 1982. Il la laissé échapper lors du discours à l’occasion de l’inauguration de l’hôtel Holiday Inn», a-t-il ajouté. Pour lui, si Ramgolam ne présente pas un projet de loi sur la réforme, le gouvernement sera obligé d’effectuer un recensement communal. « Mais heureusement que Navin Ramgoolam et moi sommes contre ce recensement, ce qui a poussé le PM à venir de l’avant avec la réforme électorale », a-t-il souligné.

Paul Bérenger a par ailleurs longuement critiqué l’état des infrastructures publiques. Pour le leader du MMM, ce qui est en train de se passer avec la Ring Road, le Bagatelle Dam ainsi que le renoncement du gouvernement à construire le Harbour Bridge relève de l’incompétence pure. « L’État a déjà dépensé Rs 197 millions pour le Harbour Bridge et voilà que nous apprenons que le gouvernement a abandonné ce projet », a déploré le leader du MMM.

Abordant la semi-professionnalisation du football,  il a lancé un appel aux jeunes pour qu’ils s’opposent au retour du « football communal ».  « J’ai l’impression que c’est Xavier-Luc Duval qui a embrigadé le ministre des Sports dans toute cette histoire, car il ne comprend rien », a-t-il avancé. Il a aussi dénoncé la guerre entre Xavier Duval et Bheenick.

 

Pravind Jugnauth : « Mo rezerv enn bom pou zot dan zafer Medpoint»


MOBI

 

Pravind Jugnauth a déclaré, pour sa part, que l’objectif du Premier ministre est de briser l’alliance MMM-MSM.«La vey komite sentral pou konfirm Remake 2000 ki DPP poursuiv mwa. Zot ti kroir ki kan zot pou fer sa zot pou anbarass MMM me  pa li sa. Mo rezerv enn bom pou zot lakour», dit-il. Parlant de la situation dans le pays il dit que la population, semble-t-il, est dans un état léthargique. «Dans d’autres pays, il y aurait une révolution après tous ces scandales», a-t-il dit pour conclure.

Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1302:campagne-de-mobilisation-pour-le-1er-mai&catid=1:latest-news&Itemid=44