PNQ SUR LE TRAFIC ALLEGUE DE CADAVRES

Le ministre Bundhoo reconnaît qu’il y a eu violation des règlements existants


 PNQLa PNQ du leader de l’opposition, axée sur le trafic allégué de cadavres, était adressée au ministre de la Santé. Paul Bérenger a demandé au ministre d’indiquer  les noms des institutions ayant délivré et reçu de cadavres, depuis 2000, en indiquant dans chaque cas le nombre reçu et livré et si les enregistrements ont été conservés. Il a aussi voulu savoir s’il y a des présumés cas signalés où des cadavres ont  été enlevés, transportés et remis illégalement ou contre paiement et si des magistrats ont autorisé ces démarches  six mois après les décès et dans l’affirmative, donner des détails.

 Dans sa réponse le ministre a déclaré qu’au total 13 cadavres ont été remis à trois écoles de médecine depuis 2000, à savoir SSR Medical College, Mauras College of Dentistry et Anna Medical College. S’agissant des cadavres transférés à l’école de médecine de Belle-Rive, six proviennent du Krishnanand Sewa Ashram à Calebasses, quatre des hôpitaux publics et un autre livré par la police. Le ministère n’était pas au courant de ce dernier transfert. Le ministre a reconnu qu’il y a eu violation des règlements existants. Il a aussi annoncé qu’une enquête est en cours sur la disparition des « Records » à la morgue de l’hôpital de Candos. Paul Bérenger a fait état de graves allégations de gestion d’une caisse noire avec le trafic de cadavres et le versement des pensions après le décès des pensionnaires d’une maison de retraite. Il a aussi attiré l’attention sur le fait que le texte de loi sur le transfert et le don d’organes, voté à l’Assemblée nationale n’a pas été proclamé jusqu’ici. Le ministre Bundhoo qui  prétendait  que le transfert de ces 13 cadavres remonte à la période 2000-2005, Satish Boolell lui a fait remarqué que l’ Anna Medical College n’existe que depuis trois ans et  Mauras College of Dentistry n’est entré en opération qu’en 2006.

Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1307:pnq-sur-le-trafic-allegue-de-cadavres-&catid=1:latest-news&Itemid=44

PNQ SUR LA DEPORTATION DE YASHIKA BAGEERATHI

478  Mauriciens  ont été déportés depuis 2011 à ce jour  de la Grande Bretagne


 PNQLa PNQ du leader de l’opposition, hier, adressée au Premier ministre concernait l’expulsion de Yashika Bageerathi.  Paul Bérenger a voulu savoir de ce dernier le nombre  des  Mauriciens expulsé de la Grande Bretagne, depuis 2011 à ce jour. Dans le cas de cette dernière, il a demandé au PM d’obtenir du commissaire de police, si des enquêtes ont été menées sur les allégations formulées par elle par rapport à sa sécurité à Maurice, en indiquant les mesures prises, pour assurer sa sécurité depuis son retour; si Air Mauritius a été contraint de l’embarquer à bord d’un de ses avions; si notre haut-commissaire à Londres était  en communication avec elle  et les autorités britanniques et si le gouvernement se propose de l’aider à poursuivre ses études?

Dans sa réponse le PM a déclaré qu’aucune déposition n’a été faite concernant le viol que la jeune fille a évoqué. Il a ajouté que l’étudiante n’est jamais entrée en contact avec les autorités mauriciennes en Grande-Bretagne pour leur demander de l’aide et que personne ne sait où elle se trouve actuellement. S’agissant du nombre de Mauriciens déportés chaque année  il a cité les  informations disponibles au Passport and Immigration Office: 136 en 2011, 132 en 2012, 172 en 2013 et, depuis le début de l’année, 38.
A une question de Paul Bérenger qui demandait si le gouvernement est prêt à tenter une dernière chance avec un appel auprès de Londres pour qu’elle puisse rejoindre sa famille et terminer ses études, le PM a répondu que la haute commission britannique a écrit officiellement pour faire état des options pour les examens à Maurice avec des arrangements auprès du British Council.

Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1304:pnq-sur-la-deportation-de-yashika-bageerathi&catid=1:latest-news&Itemid=44

CAMPAGNE DE MOBILISATION POUR LE 1ER MAI

Paul Bérenger évoque trois raisons pour un vrai changement


 MOBI

 

Le Remake 2000 a donné le coup d’envoi de la campagne de mobilisation en vue du meeting du 1er mai, hier,  lors d’une réunion à la municipalité de Port-Louis regroupant les militants des quatre circonscriptions de la capitale. Outre Paul Bérenger et Pravind Jugnauth, Jean Claude Barbier, Veda Baloomoody, Reza Uteem, Joe Lesjongard et Adil Ameer Meea ont pris la parole lors de cette réunion présidée par Ariane Navarre-Marie.

 

S’adressant à l’assistance, Paul Bérenger, a fait ressortir que la campagne de mobilisation débute à la municipalité de Port-Louis  et que le rassemblement du 1er mai se tiendra au même endroit. Il a lancé un appel aux militants pour que la foule de ce 1er mai soit plus nombreuse que l’année dernière. Il a ajouté que cette année sera un grand défi car dans la  foule présente  l’année dernière il y avait de l’émotion après son traitement contre son cancer. Ce 1er mai sera la première étape avant les élections, a-t-il souligné. Il faut un vrai changement pour trois raisons selon lui : (i) nettoyer et désinfecter le pays ; (ii)  démocratiser le pays et (iii) relancer l’économie du pays .

 Parlant de la réforme électorale, il a déclaré que Navin Ramgoolam, est contraint à présenter la réforme électorale. Il y a, selon lui, deux raisons qui obligent ce dernier à proposer la réforme électorale très vite. « Il y a d’abord le fait que les Nations unies ont obligé le gouvernement mauricien de présenter la réforme électorale dans les plus brefs délais et aussi  d’éviter un deuxième 60-0 comme en 1982. Il la laissé échapper lors du discours à l’occasion de l’inauguration de l’hôtel Holiday Inn», a-t-il ajouté. Pour lui, si Ramgolam ne présente pas un projet de loi sur la réforme, le gouvernement sera obligé d’effectuer un recensement communal. « Mais heureusement que Navin Ramgoolam et moi sommes contre ce recensement, ce qui a poussé le PM à venir de l’avant avec la réforme électorale », a-t-il souligné.

Paul Bérenger a par ailleurs longuement critiqué l’état des infrastructures publiques. Pour le leader du MMM, ce qui est en train de se passer avec la Ring Road, le Bagatelle Dam ainsi que le renoncement du gouvernement à construire le Harbour Bridge relève de l’incompétence pure. « L’État a déjà dépensé Rs 197 millions pour le Harbour Bridge et voilà que nous apprenons que le gouvernement a abandonné ce projet », a déploré le leader du MMM.

Abordant la semi-professionnalisation du football,  il a lancé un appel aux jeunes pour qu’ils s’opposent au retour du « football communal ».  « J’ai l’impression que c’est Xavier-Luc Duval qui a embrigadé le ministre des Sports dans toute cette histoire, car il ne comprend rien », a-t-il avancé. Il a aussi dénoncé la guerre entre Xavier Duval et Bheenick.

 

Pravind Jugnauth : « Mo rezerv enn bom pou zot dan zafer Medpoint»


MOBI

 

Pravind Jugnauth a déclaré, pour sa part, que l’objectif du Premier ministre est de briser l’alliance MMM-MSM.«La vey komite sentral pou konfirm Remake 2000 ki DPP poursuiv mwa. Zot ti kroir ki kan zot pou fer sa zot pou anbarass MMM me  pa li sa. Mo rezerv enn bom pou zot lakour», dit-il. Parlant de la situation dans le pays il dit que la population, semble-t-il, est dans un état léthargique. «Dans d’autres pays, il y aurait une révolution après tous ces scandales», a-t-il dit pour conclure.

Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1302:campagne-de-mobilisation-pour-le-1er-mai&catid=1:latest-news&Itemid=44

PNQ SUR LA RING ROAD

Paul Bérenger réclame une commission d’enquête sur des cas de spéculation foncière


 PNQLa PNQ du leader de l’opposition, hier, adressée au ministre Bachoo était axée sur la Ring Road. Paul Bérenger a demandé à ce dernier  d’obtenir de la Road Development Authority des informations suivantes : le coût estimatif de la phase I, en indiquant comment le consultant a été choisi ; si son rapport sur les dommages causés à celui-ci sera rendu public; qui a effectué le test du sol à cet  effet; comment  l’entrepreneur a été choisi ; qui va financer les réparations de la route et le mur de soutènement ; quelles sont les mesures prises pour protéger les habitants vivant dans cette région et quand la phase II débutera?  Il a aussi demandé à ce dernier s’il y a eu de la spéculation foncière à cet égard?

Dans sa réponse le ministre a déclaré que les travaux de la première phase ont coûté Rs 1,2 milliard et que la Phase II démarrera à la fin de cette année et devra coûter la somme de Rs 10 milliards, dont Rs 775 millions pour le seul volet du forage du tunnel sous la Montagne des Signaux. S’agissant des travaux de réparation, le ministre des Infrastructures publiques a précisé que les travaux nécessaires doivent être  entrepris par les contracteurs de Rehm-Grinaker/Colas dans les meilleurs délais et qu’ils devraient être complétés fin juillet. Son ministère fera même appel à un ingénieur pour des travaux de vérification, a-t-il ajouté. Quant au rapport soumis par les consultants égyptiens sur le projet, il dit être déjà en possession et qu’il attend l’accord  d’Arab Consulting Engineerspour le rendre public.

Le leader du MMM s’est dit étonner du rôle passif de la RDA dans la mise à exécution de ce projet. Il a aussi fait part du danger que représente le mur de soutènement le long de la route pour les habitants de Pailles. Paul Bérenger a réclamé une commission d’enquête sur les spéculations foncières dans le cadre de ce projet.


Read more http://www.mmmparty.org/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1300:pnq-sur-la-ring-road&catid=1:latest-news&Itemid=44