^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Projet pétrolier à Albion, partenaire stratégique pour la CWA et trafic de  drogue à l’agenda

PQ

Le projet pétrolier à Albion, les écoles polytechniques, un partenaire stratégique pour la CWA et le trafic de drogue sont parmi les interpellations inscrites par les députés du MMM à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire.

Rajesh Bhagwan réclamera des détails au Premier ministre sur les ‘terms and conditions of appointment’ du président de la Mauritius Ports Authority. Il interrogera aussi le ministre de l’Industrie et du Commerce sur le Petroleum Port and Jetty Project à Albion. Au ministre de la Bonne gouvernance, il veut savoir qui sont les compagnies et les institutions où le gouvernement est actionnaire et au ministre des Infrastructures publiques le nombre d’accidents fatals durant ces deux dernières années.

Veda Baloomoody de son côté, interrogera la ministre de l’Education sur la mise sur pied des écoles polytechniques. Il veut savoir quand elles seront opérationnelles, quelles sont les institutions étrangères qui vont collaborer, les qualifications minimum requises aux étudiants qui vont fréquenter ces institutions. Il interrogera aussi le ministre de la Santé sur les camera CCTV installées à l’hôpital Victoria. Il demandera aussi au ministre Mentor d’obtenir auprès du commissaire de police le nombre de complaintes de brutalité contre les officiers de prisons reçu de 2014 à ce jour en indiquant les mesures prises.

Adil Ameer Meea demandera, pour sa part, au ministre des Utilités publiques où en est  la CWA avec le projet d’un partenaire stratégique et des détails sur les ‘terms and conditions of appointment’ de J.S. ‘chief operating officer’ et une liste de division/Section Directors de cette même institution recrutés depuis janvier 2015 à ce jour.

Franco Quirin interrogera comme d’habitude le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il réclamera des détails à ce dernier par rapport sur l’horaire d’ouverture du Youth Centre de Barkly, les officiers en charge, les employés postés, les équipements disponibles et les activités organisées. Il demandera aussi au ministre Mentor  d’obtenir auprès du commissaire de police le nombre de trafiquants de drogue arrêtés depuis janvier 2015 à ce jour, la quantité et la valeur saisies et les mesures additionnelles prises pour freiner la prolifération de ce fléau parmi la jeunesse

Lire les réponses sur Mauritiusassembly.govmu.org

Debate no : 17

 Paul Bérenger : « A ce stade rien n’a été décidé »

 

BPLe  MMM a tenu un point de presse à l’issue de son bureau politique, ce mardi 27 juin. Paul Bérenger a déclaré : «Nous aurons bien un candidat lors de la partielle au no 18, mais nous avons besoin de temps pour le choisir. A ce stade rien n’a été décidé».

Le leader du MMM a confirmé les noms de Vijay Makhan et de Rita Jadoo comme potentiels candidats à la partielle au no 18.  «Nous n’allons pas soutenir Roshi Bhadain. Je peux vous confirmer que Vijay Makhan sera candidat lors des prochaines élections générales mais pour la partielle, nous n’avons pas encore choisi. Nous n’éliminons pas VIjay Makhan qui a toutes les qualités requises pour être candidat mais il n’y a pas de décision finale pour l’instant ». Il a annoncé que le sujet sera de nouveau abordé lors du prochain bureau politique du MMM, lundi prochain et qu’une décision pourrait être prise ce jour-là. Il a réitéré son souhait que des élections générales soient organisées au lieu d’une élection partielle. « Le pays a besoin des élections générales et non d’une partielle », a-t-il dit pour conclure.

Le MMM demande à P. Jugnauth de démissionner en attendant que le Privy Council se prononce sur son cas

-La solution pour le pays n’est pas une élection partielle mais des élections générales, selon lui.

CON

Le MMM demande à P.Jugnauth de démissionner en attendant que le Privy Council se prononce sur son cas. C’est qu’à déclaré Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 24 juin. Il a aussi parlé sur l’adoption de la résolution de Maurice à l’ONU sur les Chagos, la démission de Roshi Badhain et l’élection partielle au no 18. Il est aussi revenu sur le budget 2017/18.

Le MMM demande que Pravind Jugnauth démissionne comme Premier ministre et aussi comme ministre en attendant que le Privy Council se prononce sur son cas, a dit Paul Bérenger, en parlant de  la décision de la Cour suprême d’accorder la permission au Directeur des poursuites publiques (DPP) de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint où ce dernier était poursuivi pour conflit d’intérêts par rapport à l’achat de la clinique MedPoint par l’État alors qu’il était ministre des Finances. Il demande aussi des élections générales dans un délai raisonnable car une élection partielle ne résoudra pas la situation, selon lui. «D’ici vendredi, on verra si l’on doit avoir une action commune de l’opposition pour demander la démission de Pravind Jugnauth", dit-il.  Il a  rappelé que c’est l’affaire MedPoint qui avait mis fin au Remake parce que le MMM avait insisté auprès de ce dernier de réclamer un ‘early trial’ mais qu’à chaque fois il faisait le contraire en Cour.

Election partielle au no 18

Concernant la démission de Roshi Badhain et l’élection partielle au no 18, il  a annoncé que le MMM tiendra un bureau politique mardi prochain pour préciser les choses.

L’adoption de la résolution de Maurice à l’ONU

Par rapport à l’adoption de la résolution de Maurice à l’ONU sur les Chagos, le leader du MMM soutient que c’était un grand moment mais qu’on aurait dû chercher à récolter plus de 94 votes. Pour lui, notre lobbying était insuffisant et il y avait des failles. Il a dit un grand merci à tous les pays qui ont voté cette résolution et un grand bravo à la communauté chagossienne. Il a souligné que «22 pays européens se sont abstenus. C’est un message bien fort à la Grande-Bretagne. Par contre, il est triste que la Chine ait choisi l’abstention, normalement la Chine aurait dû voter pour. Tout aussi chagrinant que l’Australie ait voté contre ainsi que notre voisin les Maldives, qui a choisi de s’aligner avec la Grande-Bretagne.»

Débats budgétaires

Revenant sur le budget 2017/18, il a déclaré que c’est sans précédent « nivo ki Pravind Jugnauth finn tren ‘summing up', desann osi ba et ‘cheap politic’ et Speaker finn soutir li  kom dabitid ». Le contraste entre le PM et  le discours du leader du MMM est éloquent, dit-il. Il a aussi dénoncé ce dernier de n’avoir pas répondu sur quatre sujets : « le ‘Negative income Tax’, le ‘National Invest Fund’, Agalega/Maritime Security Agreement  et BAI/bande sonore ».