^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Paul Bérenger : « Pas de commentaire aussi longtemps que les travaux ne soient terminés»

CON

Paul Bérenger a fait un survol de l’actualité locale et internationale lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 12 août. Commission d’enquête sur la drogue, élection partielle, prix des carburants, dommage à Emtel et situation internationale ont fait l’objet de ses commentaires.

Parlant de la Commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, le leader du MMM a dit qu’il ne  commentera pas  les allégations et les révélations formulées par le trafiquant de drogue Peroomal Veeren lors de son audition le jeudi 10 août. Il a ajouté qu’il ne fera pas de commentaire aussi longtemps que les travaux de la commission d’enquête ne soient terminés. Cependant, il affirme qu’il est clair qu’en temps et lieu toute la vérité éclatera sur les liens entre le MSM et ses avocats et les allégations autour du trafic de drogue depuis deux ans et demi. Il a aussi  accusé le MSM d’avoir mis des bâtons dans les roues lorsque les réformes portant sur le financement politique avaient été discutées au sein du gouvernement MSM-MMM de 2000-2005.

Élection partielle

Abordant l’élection partielle qui devrait avoir lieu au no 18, il a déclaré : «Le pays n’a pas besoin une ou deux élections partielles mais d’élections générales. Mais comme nous l’avons déjà dit, puisqu’il y un siège vacant à remplir à l’Assemblée nationale, nous sommes prêts pour cette élection partielle et notre campagne pour cette joute électorale se passe bien. Si une élection partielle se tiendra, le MMM la remportera», a-t-il déclaré.

Prix des carburants

Commentant la hausse des prix des carburants, il a déploré que le gouvernement n’enlève pas les Rs 4 par litre d’essence qui avaient été rajouté pour le Build Mauritius Fund. «Quand en 2015, le prix de l’essence dégringolait sur le marché international, sir Anerood Jugnauth et Vishnu Lutchmeenaraidoo, avaient décidé de rajouter ces Rs 4», a-t-il rappelé. Selon lui, alors que le prix de l’essence augmente en ce moment, la surcharge aurait dû être abolie. Il qualifie de cynisme ce qui s’est produit. Quant à la marche de protestation organisée par les partis de l’opposition parlementaire dans les rues de Port Louis vendredi pour contester la hausse des prix des carburants, il affirme qu’il s’agit là d’un début d’action de l’opposition dans l’unité. Il soutient que la police n’a accordé la permission pour tenir cette marche jeudi. De ce fait, dit-il, les organisateurs n’ont pas eu suffisamment de temps pour bien la préparer. Il félicite toutefois les partis politiques,  les syndicalistes et tous ceux qui  ont participé à cette marche.

Dommage à Emtel

Encore une fois  ce sont les contribuables qui auront à payer le demi milliard de roupies après les Rs 19 millions payés à Trilochun en attendant ceux de BAI et Betamax, a-t-il dit.

Situation internationale

Le leader du MMM s’est aussi attardé sur la situation entre l’Amérique et la Corée du Nord, s’inquiétant de la possibilité d’un nouveau Hiroshima. « Mo gagn fre dan ledo kan mo ekout deklasion Trump ki finn pran mo a mo diskour prezidan Truman avan larg bom lor Hiroshima». Il a aussi commenté l’exemption de visa pour se rendre au Qatar où Maurice ne figure pas sur une liste de 80 pays bénéficiaires et la tension entre la Chine et l’Inde qui soutient  le Butan dans la revendication d’ un territoire  par ce dernier et la Chine.