^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Sauvez le pays sera le thème

-Cette partielle sera un tremplin pour les législatives.

CAM

Après que  la candidature à une éventuelle élection partielle au nº18 (Belle-Rose-Quatre-Bornes) a été approuvée par le MMM, une réunion élargie comprenant les membres du bureau politique, du comité de campagne, du comité central, de l’aile jeune, de l’aile féminine et des représentants des 20 régionales a eu lieu ce samedi 29 juillet  pour discuter de cette partielle. Présidée par Rajesh Bhagwan, outre Paul Bérenger, Nita Juddoo et Ajay Gunness ont pris la parole lors de cette réunion.

CAM

S’adressant aux militants présents, Paul Bérenger a déclaré comme il avait dit plus tôt, lors de la conférence de presse : « Sauver le pays, sera le thème de la campagne pour l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes et aussi pour les législatives. Cette partielle sera un tremplin pour les législative». Une équipe du MMM s'active déjà sur le terrain pour soutenir la candidate du parti, Nita Jaddoo. «Cette partielle ne va pas ralentir le MMM dans son objectif de ratisser large au niveau national», dit-il. De plus, il soutient que le MMM est arrivé assez loin dans le choix des 60 candidats qui seront alignés par le parti pour les prochaines élections générales. Il parle également de développements dans la circonscription numéro 7 soit, à Piton/Rivière du Rempart.  « Manyer mo truv le soz pe evolye, mo panse ki sirkonskription nimero 7, li pu  sirkonskription kot MMM pu pli balye karo.» Il a ajouté que même si le MSM n’aligne aucun candidat à la partielle, « pa pu sanz narien. » Il n’y aura aucun rapprochement avec le MSM, réitère-t-il. Il souhaite que le décret pour cette élection partielle soit publié au plus tôt par le gouvernement.

Nita Juddoo de son côté, a fait part de ses ambitions et celles du MMM pour le pays. Sa campagne sera la lutte contre les fléaux qui touchent la société et le chômage, entre autres. Battante dans l’âme, elle affirme qu’elle n’a pas accepté la proposition du MMM de se porter candidat pour perdre, mais pour conduire le parti à la victoire. Il explique que malgré que le 'Writ of Election' n’a pas encore été publié, le MMM a déjà entrepris des actions pour affronter cette partielle au numéro 18.

CONFERENCE DE PRESSE HEBDOMADAIRE

Lors de la conférence de presse plus tôt, Paul Bérenger outre la partielle a abordé le dossier Metro Express, les propos de Soodhun à l’encontre de Duval, la situation à St-Brandon, au  CEB et au Pakistan et la commission sur la drogue.

CAM

Metro Express

Abordant ce dossier, il  cite le nombre de renvois quant au choix de la compagnie indienne qui sera responsable du projet. Il dénonce la façon  insultante  et  arrogante  de Pravind Jugnauth qui a déclaré que ceux qui sont contre le Metro Express vivent dans une époque préhistorique. Il demande au  gouvernement de  respecter la population, les syndicats et les ONG et donne tous les renseignements sur ce sujet. Il souligne qu’il y a un manque de transparence sur ce dossier. Il réclame que  l’'updated feasibility study' soit rendu public afin de le comparer à l’étude complète. Cela pour savoir ce qui a changé en termes de trajet, du nombre de stations et surtout du côté des surélévations. Selon ses renseignements, dit-il, les surélévations « in kupe move kalite. » Le  MMM, a-t-il ajouté, se prononcera sur ce dossier après que l’'updated feasibility study' sera rendu public et que le gouvernement  a choisi la compagnie qui va réaliser  le projet.

Les propos de Soodhun à l’encontre de Duval

 Revenant sur les propos de Showkutally Soodhun à l’encontre de Xavier Duval, il déplore  le fait que le numéro 4 du gouvernement soit toujours ministre. Pour lui, le comble c’est que l’avocat de Showkutally Soodhun est Raouf Gulbul. « C’est adding insult to injury, » dit-il. 

La  situation à St-Brandon

Quant à la  situation à St-Brandon, il a rappelé que la semaine dernière, il avait parlé sur des squatters qui menaçaient l’environnement.  L’Outer Island Development Corporation (OIDC) a demandé à la compagnie de plier bagage, il est temps de revoir ces permis, dit-il. Il demande « ki zot pran lekzamp lor lasanble rezional de ‘Rodrigue’ ».