^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Veda Baloomoody : « Le gouvernement n’a pas de crédibilité»

DEV

Lors de son allocution sur le budget, il a démontré que ce gouvernement n’a pas de crédibilité. Pour lui le MSM n’a pas tenu ses promesses faites en 2014 avec sir Anerood Jugnauth au poste de PM et Vishnu Lutchmeenaraidoo à celui des finances.

Il a ajouté que désormais c’est un gouvernement de transfuges, comprenant un Premier ministre qui n’a pas été choisi par le peuple et qui préfère garder le portefeuille des finances parce qu’il ne peut  faire confiance à personne. Quant au budget, il soutient qu’il manque de clarté et n’a aucune cohérence en citant de nombreux projets qui n’ont pas vu le jour. Il a dénoncé la mafia qui a infiltré les institutions en citant le cas du senior advisor au PMO qui répond d’une accusation de corruption en Cour, les interférences politiques et les abus des fonds publics. 

 

Adil Ameer Meea se dit inquiet de la situation dans notre secteur offshore.

 

DEV

Lors de son intervention, il s’est dit inquiet de la situation dans notre secteur offshore. Pour lui, le gouvernement est en train de céder aux pressions des pays développés sans considérer notre souveraineté fiscale. Il se dit aussi alarmé du niveau de la dette nationale et de la baisse du taux du Foreign Direct Investment.

Il a déploré que le budget ne traite ni du salaire minimum ni de la réforme de la pension. Et l’absence de mesures budgétaires pour l’introduction de la télévision privée. Concernant le problème de l’alcoolisme, du tabagisme et de la drogue, il déplore la mesure simpliste de venir augmenter les prix. Il a aussi réclamé une alternative pour les marchants ambulants que le gouvernement propose de déplacer à nouveau. il a réclamé un amendement au budget pour inclure les remboursements déjà effectués aux victimes de SCBG et BAM. Il a rappelé que le MMM a été le premier à dire que la BAI est malade. «  Mais au lieu de la guérir, le gouvernement l’a carrément tuée. Et les membres de ce gouvernement osent dire qu’ils sont des bâtisseurs. Le gouvernement a agi  de manière irréfléchie, irresponsable et dangereuse. Il s’est substitué à un tribunal », selon lui. Quant aux réclamations de dommage dans cette affaire, le gouvernement n’a plus le droit moral de continuer à gouverner le pays, dit-il. 

Lire les discours intégralement sur Mauritiusassembly.govmu.org

 Debate no : 14