^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Paul Bérenger : « Un emprunt reste un emprunt »

CON

Le MMM a tenu une  conférence de presse, ce mardi 30 mai pour commenter l’actualité du moment. Paul Bérenger a parlé sur la ligne de crédit obtenue de l’Inde, la conférence de presse de Pravind Jugnauth, le dossier  Agalega, le Metro Express et les victimes de SCBG et BAM.

Paul Bérenger a rappelé que lors de la visite du PM indien, Narendra Modi en 2015,  une « concession line of credit » de 500 millions de dollars avait été offerte. Il n’y a rien de nouveau, selon lui. La question qui se pose « ki fer pa ti servi li ? ». Le Premier ministre avait expliqué hier (lundi) suivant sa visite en Inde que l’emprunt de $ 500 millions n’entrerait pas dans ladette publique. «C’est l’élément nouveau», dit -il. «Li dir gouvernma pou garanti ’installments’. Seki nu konpran seki gouvernma pou garanti  pre la vi-a-vi l’Inde a traver SBM Au fur et à mesure, cette banque puisera dans la ligne de crédit pour des projets pour verser l’argent à telle ou telle entité, a-t-il ajouté. Selon lui,  «FMI pa pou manz sa boul la Il ajoute que le Fonds monétaire international fera de la pression sur Maurice pour que le pays calcule la dette publique à la façon internationale et les dettes des entités telles que la SBM et la MauBank doivent figurer dans la dette publique. « Déjà il y a là un désaccord », selon lui. « Un emprunt reste un emprunt. On paiera les intérêts et on remboursera. Il n’y a rien de nouveau », a-t-il lancé. Il a réclamé que les deux accords entre Maurice et l’Inde sur cette ligne de crédit soient rendus publics. Pour lui, Pravind Jugnauth s’est mal exprimé sur la question lors de sa conférence de presse lundi.

Metro Express

Le leader du MMM a réclamé une nouvelle fois que « l’updated feasibility report» des Singapouriens sur ce projet soit rendu public. 

Le dossier Agalega 

Abordant ce dossier, il a déclaré : « Après que le Premier ministre ait donné la garantie que Maurice ne cédera pas Agalega à l’Inde, je demande au gouvernement  de rendre public l’accord relatif à la sécurité maritime dans l’océan Indien, signé avec l’Inde. Il déplore que le gouvernement n’ait toujours pas rendu publics le « Memorandum of Understanding » ainsi que le « detailed project report » du projet de piste d’atterrissage et de construction d’une jetée à Agalega « parski ena bann mefians dan pei », dit-il. Concernant la souveraineté de Maurice, il a rappelé que le MMM est toujours vigilant mais que jusqu’à présent, dit-il, il n’y a rien d’anormal et d’inquiétant. 

Les victimes de SCBG et BAM

Concernant ces derniers, il a rappelé, que Pravind Jugnauth avait  « raise spectation» vis-à-vis des victimes des plans Super Cash Back Gold (SCBG) et de Bramer Asset Management (BAM) avant son départ pour l’Inde. Il déplore que le Premier ministre soit revenu sur ses propos en affirmant qu’il n’était pas nécessaire de discuter de ce sujet en Inde car il avait déjà trouvé une formule pour ces souscripteurs. Il a exprimé sa solidarité avec ces derniers.