^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

La commission de l’éducation du MMM : «  La manière de faire du GM est inacceptable et indigne»

EDU

Après une réunion urgente hier, la commission de l’éducation du MMM a tenu une conférence de presse, ce vendredi 26 mai, pour dénoncer la manière de faire  inacceptable et indigne du GM. Steve Obeegadoo entouré de Veda Baloomoody, Françoise Labelle et Amyot Perrine a demandé au gouvernement de donner aux étudiants leur certificat et réclamé le gel de la décision concernant les cinq ‘credits’.

Steve Obeegadoo réagissant à la décision du ministère de l’Education de retenir les certificats des collégiens qui n’ont pas remboursé les frais du School Certificate (SC) et duHigher School Certificate(HSC) n’a pas été tendre envers la ministre de l’Education. Après avoir fait l’historique de ce problème qui était comme une épée de Damoclès à la veille des examens en 2016 et l’intervention du MMM le 7 sept 2016, a déclaré : «Nou pa kone komie zelev konserne me selon nou ena anviron 2 000 ki pa pu gagn zot sertifika. Ena bann zelev ki bizin prodwir zot sertifika pu rant dan Lower VI et ena pu rant liniversite», a-t-il dit. Pour lui, il y a eu un complot au sujet des frais d’examens. Il a demandé au ministère de l’Education de faire preuve de bon sens et de revenir sur sa décision. «Nous demandons au gouvernement d’oublier l’année 2016 et de revoir toutes les conditions rattachées au secteur de l’éducation», a-t-il fait ressortir. Et de se demander si le Conseil des ministres a approuvé cette décision et si le Parquet en a été informé.

‘5 Credits’ exigés pour le HSC

Commentant la mesure concernant l’obtention de cinq ‘creditspour pouvoir prendre part aux examens, il se dit contre cette décision. «Madame Dookun pe agir kouma enn otokrat. HSC finn depase. La plipar bann zelev zordi zot pena 5 credits. HSC pa prepar bann zelev pou le mond di travay», a-t-il déclaré. «Dan ki demokrasi enn gouvernma fer santaz. Li inakseptab. Li ni moral ni legal…» II a ajouté que le MMM demande le gel de cette décision en attendant des explications. Il demande : « De ceux qui réussissent au SC, combien obtiennent 3 ou 5 credits respectivement et de ceux admis en LVI en 2017, combien ne détiennent pas 5 credits ». Il demande aussi  les résultats au HSC de ceux n’ayant pas 5 ‘credits’ et les établissements qu’ils fréquentaient.

Il a conclu en disant : « La démocratie et la bonne gouvernance à l’Éducation Nationale comme ailleurs exigent le respect de l’opinion publique et des partenaires de l’État. Le MMM s’oppose à toute tentative d’imposer des décisions précipitées et non justifiées à l’encontre des élèves, et de leurs parents, des enseignants ainsi que des partenaires qui ont permis d’offrir l’éducation à tous. Le MMM dit non à la répression et à la dictature ! »