^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Budget 2016/2017 : Catalogue de promesses non tenues

ECO

La commission économique du MMM a tenu une conférence de presse, ce jeudi 25 mai, pour faire le bilan d’un an du budget 2016/2017. Reza Uteem en compagnie de Pradeep Jeeha, Steeve Obeegadoo, Sanjeeven Permal, Lockraj Nuckcheddy et Vijay Makhan a déclaré que le dernier budget présenté par Pravind Jugnauth n’a été qu’un catalogue  de promesses non tenues. Il a passé en revue l’action du gouvernement sur l’emploi, la croissance économique, la lutte contre la pauvreté ou encore l’aide aux petites et moyennes entreprises en démontrant qu’aucune des dix mesures phares de ce budget  n’a été réalisée.

Citant les dix mesures phares de ce budget : (1) Fostering a wave of modern entrepreneurs, dit-il,  le PME se retrouve au creux de la vague en rappelant que Vishnu Lutchmeenaraidoo avait prévu Rs 10 milliards mais répondant à une PNQ de Paul Bérenger le 11 avril dernier,  le ministre Bholah avait déclaré que la Maubank n’a distribué que Rs 71.25 millioons ; (2) Creating more job opportunities for all, des 7000 emplois promis on constate que  300 de plus ; (3) Entering a new economic cycle focussing on innovation, boosting exports and private investments : des promesses non tenues à l’instar de la rafinnerie d’Albion et les autres ; (4) Moving towards a fully -fledged  digital society, il a fait ressortir que la vitesse de connectivité  est lente et le prix n’a pas baissé ; (5) Reforming Business facilitation and expanding economic, pour lui, le BOI est devenu qu’une stop shop et il y a une prolifération de courtiers ; (6) Building infrastructure that fits into the future, il demande combien a été dépensé de ce budget de Rs 19 milliards ? (7) Lifting quality of life for one and all, le plus grand échec, dit-il,  en citant les promesses pour résoudre le problème de l’eau ; (8) Addressing root causes of property,  il a démontré chiffres à l’appui après les réponses à des PNQ, que 14 000 familles ne sont plus éligibles ; (9) Launching a major public reform program, parlant de la réforme du secteur public, il a eu ceci à dire : «  Olie met lord  se bal ti kopin dan korparaetatik » ; et (10) Ensuring macroeconomic stability and sound public finances, il a rappelé que le ministre des Finances avait prévu un taux de croissance de 4.1% mais que cette dernière serait moins de 3.8% et la dette publique : 62.5% pour 2016/17.