^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Paul Bérenger dément tout rapprochement entre le MMM et le MSM

- Au contraire, dit-il, «de zour en zour kitsoz ki sépar nou pe ogmante ».

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 11 février, Paul Bérenger a démenti une nouvelle  fois tout rapprochement entre le MMM et le MSM et a réclamé des élections générales dans un délai raisonnable. Il a aussi commenté le dossier Chagos.

Le leader du MMM a démenti une nouvelle  fois tout rapprochement entre le MMM et le MSM. Au contraire, dit-il, «de zour en zour kitsoz ki  sépar nou pe ogmante. Nou repros bouku zafer à MSM. Nou pa dakor ar deal papa/piti. Pravind Jugnauth pena manda pou okip sa pos la. Prose Medpoint se enn lepe damocles lors so latet». «Il y a eu des nominations scandaleuse et une atteinte à la démocratie. Le  MSM a interdit à Rezistans ek Alternativ de tenir sa manifestation à Port-Louis et en dernier lieu nous savons tous que des membres du MSM sont proches avec des trafiquants de drogue», a-t-il ajouté Le leader du MMM a aussi dénoncé le retour de sir Bhinod Bacha comme conseiller au bureau du Premier ministre, un retour qu’il a qualifié de révoltant. Il trouve honteux le contrat d’approvisionnement alloué à la compagnie Rum and Sugar Ltd - de l’une des filles de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee - par la Mauritius Duty Free Paradise.

«C’est très malsain et dangereux que jusqu’à présent les choses ne sont pas claires en ce qui concerne les responsabilités de SAJ. Il n’y a eu rien d’officiel sur son rôle au sein du gouvernement», a-t-il soutenu en faisant notamment allusion aux autorités qui tombent sous l’égide de l’ancien Premier ministre. «Tousala antikonstisionel e ilégal. Li danzere seki pe pase».Outre laSpecial Mobile Forceet les prisons, c’estla force policière elle-même qui passera sous le Minister Mentor, selon les dires. «Notre constitution est claire et stipule que la police et le commissaire de police doivent recevoir des directives d’une seule personne. Pena oken pei dan lemond kot  lapolis pa sou PM. Tousala ilégal» a-t-il dit. Et d’ajouter qu’il attend un document officiel du gouvernement pour décider s’il s’en remettra à la justice.

 Quant à la déclaration du  leader de l’opposition sur un rapprochement entre le  MMM et le MSM, il a déclaré : «Xavier-Luc Duval s’est  ridiculisé sur le ‘front bench’ de l’opposition.  Le MMM a pris la décision de se présenter seul aux législatives. Dans les jours à venir, nous allons peaufiner notre stratégie d’aller seul aux élections avec la constitution d’un Shadow Cabinet et notre liste de candidats». Il a aussi annoncé  qu’il va provoquer un débat à l’intérieur du MMM. Quant au rapprochement entre le MMM et le Mouvement Patriotique, il a déclaré «Li zoli ki la grand fami militan retrouv so linite. Mais nous avons un devoir de respect envers les militants des circonscriptions 14 et 18».

Le dossier Chagos

Il a dénoncé le fait que « sa dosier pa pou dan lame Premier minis me sou SAJ ». Depuis une semaine, dit-il, des fonctionnaires mauriciens sont à Londres et la population n’est pas informé sur la position de Maurice, c’est inacceptable, selon lui. « Zot dir pou ena enn renion isi le 6 mars, popilasion an drwa kone». Quant au comité parlementaire, il souhaite qu’il se réunisse et se demande qui va le présider. C’est une question très malsaine qui demande d’être éclaircie, dit-il.