^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Paul Bérenger : « Duval a craqué mais le ver est dans le fruit »


-SAJ : « C’est la fin du règne de Ramgoolam»


REM


Lors de la conférence de presse du Remake,  samedi, Paul Bérenger a fait part de ses doutes quant à la volonté du PMSD d’adhérer au programme du Remake. Il a ajouté que Xavier Duval a craqué et est rentré dans les rangs. Sir Anerood Jugnauth (SAJ), pour sa part, a déclaré que c’est la fin du règne de Ramgoolam. SAJ et Paul Bérenger ont aussi commenté le port de gilet fluorescent le jour et l’utilisation de l’electronic voting machine lors des prochaines élections générales.

 

Pour SAJ, 2014 a débuté par  des bouleversements politiques, dans un  climat d’instabilité et de morosité.  « Le gouvernement est en crise, avec son lot de divisions et de mécontentement. Le Premier ministre est déboussolé et s’accroche au pouvoir à tout prix, en usant notamment de répression. C’est la fin du règne de Ramgoolam», selon lui. Quant au Remake, a-t-il annoncé, il travaille déjà sur sa liste de candidats aux prochaines élections générales et sur son manifeste électoral. S’agissant du PMSD, il dit le laisser embourber dans ses contradictions.

 

Paul Bérenger, pour sa part,  a déclaré qu’il avait des doutes quant à la volonté du PMSD d’adhérer au programme du Remake. Pour lui, tous les «signes montrent que Xavier-Luc Duval a craqué». « C’est reculer pour mieux exploser. Le ver est dans le fruit», dit-il. Il a ajouté : « Nous voulions, donner la chance à tous de sauver le pays. Toutefois, selon mes informations, Xavier Duval a craqué. Nous verrons bien ce qu’il en est». Parlant d’intimidations typiques des travaillistes, le leader du MMM a évoqué une récente information parue dans la presse à l’effet que l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) enquêtait sur une allégation faite à l’encontre du secrétaire général du PMSD, le Dr Mamade Kodabacus. Information qui a surgi en pleine crise PMSD/PTr et qui a été plantée, selon lui, par les travaillistes. «Le PMSD subit, aujourd’hui, ce qu’a subi le MSM au moment où ce parti a quitté le gouvernement», estime le leader du MMM. Est-ce cela qui a fait craquer Xavier-Luc Duval, s’est-il demandé. Paul Bérenger explique que ce qui importe avant tout pour le Remake et surtout pour le MMM, c’est le programme gouvernemental qui sera appliqué au moment de l’accession au pouvoir et non le pouvoir à tout prix.  Il a une nouvelle fois rappelé les grandes lignes de ce programme : contre le communaliste y compris le football ; contre la corruption en donnant l’exemple ; pour la démocratie y compris la réforme électorale, la télévision privée, changer la MBC et une réforme des administrations régionales ; pour le rétablissement du law & order et la relance de l’économie couplée à la lutte  contre la pauvreté. Paul Bérenger assure qu’au niveau du Remake, tout est clair et solide entre les partenaires MMM et MSM. Il a annoncé que le leader du MSM, Pravind Jugnauth, et lui-même, ont commencé à travailler sur la liste des candidats aux prochaines élections générales. Alors que, selon lui, rien ne pourra, désormais, être comme avant entre le PTr et le PMSD, le ver étant dans le fruit, le Remake  qui sait où il va et qui connaît sa force n’a, pour sa part, aucun souci à se faire et envisage l’avenir en toute sérénité.

 

 

Gilet fluorescent


 REMQuant à la décision du gouvernement de ne plus obliger les motocyclistes à porter un gilet réfléchissant durant la journée, SAJ déclare que «mem bann zanfan ti pe dir ki gilet fluorescent met  asoir. Le gouvernement a capitulé». Et de poursuivre : "C’est un signe que Navin Ramgoolam est à la fin de son règne". Quant à Paul Bérenger, il a félicité les motocyclistes pour avoir fait le gouvernement courbé l’échine. « C’est tout un symbole. Nomme komik partou et à chaque fois back pedal », dit-il.




 

Electronic voting machine


REM SAJ et Paul Bérenger sont  revenus sur ce sujet. Ils ont une nouvelle fois déclaré que le Remake est contre l’utilisation de cette machine lors des prochaines élections. « Nous étions pour, au début. Mais après les renseignements que nous avons eus, concernant la possibilité de fausser les résultats, nous y sommes opposés. Il n’est pas question d’aller de l’avant avec ce projet », a souligné SAJ, tout en précisant que le Remake  se battra jusqu’au bout pour empêcher ce projet de se concrétiser. « Après élection nou va discuté», a ajouté Paul Bérenger.