^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

Paul Bérenger : «Je suis plus que jamais prêt et déterminé à me battre pour le pays »


DINER


 Intervenant lors du dîner de fin d'année du MMM, samedi, à Flic-en-Flac, Paul Bérenger a déclaré que 2013 a été une mauvaise année pour le pays et que 2014 sera l’année du renouveau. Il a annoncé que son cancer a été éliminé à 100 % et que jamais il est  prêt et déterminé à se battre pour le pays. Il a aussi commenté la position de Navin Ramgoolam sur les Electronic Voting Machines et le projet CTPower.


 Parlant de 2013, Paul Bérenger a déploré qu’elle a été de mauvaise année, notamment en ce qui concerne l’économie, les scandales, la corruption, la dictature, la répression et  la dégradation du Law and Order.  Mais il s’est aussi dit satisfait de la reprise des municipalités et a exprimé sa fierté de voir une femme, notamment Dorine Chukowry, être nommée lord-maire.

Evoquant l’état de sa santé, le leader du MMM, a annoncé que son cancer a été éliminé à 100 %.  Je suis plus que jamais prêt et éterminé à me battre pour le pays, a-t-il dit.


2014, l’année du renouveau


Quant à 2014 il souhaite qu'elle soit d’abord l’année du renouveau politique. Selon lui, il n’y a pas de doute que  les élections générales seront tenues. Dans ce contexte, il a souligné l’importance des institutions, à l’instar de la Commission électorale. « Cette commission a de grandes responsabilités. Il faut aussi un renouveau dans le judiciaire, d’autant que nous aurons un nouveau chef juge à partir de janvier. Il y a eu beaucoup d’abus et d’arrestations arbitraires cette année», a-t-il ajouté.


Electronic Voting Machines


Il s’est dit  choqué  de la légèreté avec laquelle Navin Ramgoolam a traité le dossier des Electronic Voting Machines. Le leader duMMM a rappelé que le précédent gouvernement de 2000/05 avait beaucoup travaillé sur la question et qu'à l'époque, Navin Ramgoolam, alors dans l'opposition, s'était prononcé contre et se dit pour maintenant. « Au niveau du remake, nous allons en discuter dès janvier. Nous allons aussi voir dans quelle mesure nous pourrions demander que des observateurs du Commonwealth supervisent les élections à Maurice », dit-il. 

 

CT-Power

 

S’agissant du projet CTPower, il a déclaré : « Il faut que le ministère des Finances s’assure que le promoteur de CT-Power ait les moyens de mener son projet à terme, selon les conditions imposées. Que Xavier Duval et son secrétaire financier, Dev Manraj, prennent leurs responsabilités.»