^Back To Top

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5


Facebook Likebox



Annonces Google

 

SAJ et Paul Bérenger : «2014 sera l’année des élections générales »


CON


Lors de la conférence de presse du Remake, samedi, sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger ont déclaré si 2013 aura été une mauvaise année pour le pays, 2014 se présente comme l'année des élections générales et du renouveau. Ils ont aussi commenté la position du Remake face au PMSD, la déclaration de Ramgoolam sur la réforme électorale et l’Electronic voting machines et le deuxième tour de l'élection présidentielle à Madagascar.

 

Faisant le  bilan de 2013, sir Anerood Jugnauth (SAJ) a déclaré : « Une année bien triste pour le pays, marquée en raison, entre autres, par le terrible accident de Sorèze, des inondations meurtrières ainsi que de l'élargissement du fossé entre les riches et les pauvres, les scandales, la corruption, la dictature, la répression et la dégradation du Law and Order  ». Il cite le cas de Rama Valayden, quelqu'un qui, rappelle-t-il, aura été, jusqu'à tout récemment, très proche de Navin Ramgoolam et qui vient de déclarer que le pays bascule dans la dictature. Le leader du Remake 2000 allègue, de nouveau, que des charges fabriquées de toutes pièces seraient retenues contre les seuls opposants du pouvoir. Il pointe du doigt, à cet effet, une section de la police ainsi qu'une cellule du PMO.
S’agissant du cas de l'avocat Roshi Badhain, SAJ s’élève contre l'utilisation abusive de charges provisoires contre des prévenus. Il cite aussi la récente arrestation de la bru de la boutiquière assassinée dans le sud sans la moindre preuve. Pour lui, les bons officiers de police qui veulent faire, consciencieusement, leur travail sont complètement démotivés. Alors que, souligne-t-il, Ramgoolam persiste à affirmer que la criminalité est en baisse, le nombre de crimes atroces notamment perpétrés sur des femmes, des enfants et des personnes âgées ne cesse de croître.

Il a ajouté que « 2014 sera l’année des élections. Ce sera historique pour le pays. Cela marquera la fin de règne de Navin Ramgoolam. Ses jours sont comptés. La population a découvert son vrai visage. Il a fait tomber son masque ». Selon lui « aucun Premier ministre digne de son nom n’aurait toléré le conflit qui l’oppose à son ministre des Finances. Navin Ramgoolam ne pense qu’à son pouvoir, malgré les  humiliations qu’il subit. Il est l’otage de ses propres ministres et députés ». Il est clair, dit-il, que le  conflit PMSD-PTr deviendra de plus en plus grave. Nous en connaîtrons l’issue en 2014, ajoute-t-il .

SAJ a salué le courage  du leader du MMM, Paul Bérenger dans son combat qui, explique-t-il, démontre son amour pour le pays. Il a aussi remercié ce dernier pour  l'avoir ainsi convaincu de venir constituer le Remake 2000. Pour lui, cette alliance de  l'opposition travaille en équipe et en toute  sérénité. Il a aussi salué Alan Ganoo pour avoir fait le travail de leader de l’opposition avec brio.

 

L’année du renouveau

 

Pour Paul Bérenger  2012 s’est terminée avec les élections municipales et 2013 se termine avec les perspectives pour les élections générales. Quant à  2014, selon lui, ce sera l’année du renouveau politique. Elle sera aussi l’année du judiciaire avec un nouveau chef juge.  C’est une occasion extraordinaire pour que notre judiciaire prenne un nouveau départ, a-t-il ajouté.

 

Que chacun assume ses responsabilités !

 

Quant au PMSD, il a déclaré : « Le remake gagnera les élections. Ce n’est pas une question de courtiser ou non le PMSD. Nous souhaitons que chacun assume ses responsabilités devant l’histoire et la population. C’est uniquement grâce au PMSD et aux transfuges que Navin Ramgoolam reste au pouvoir depuis que le MSM a quitté le gouvernement. »

 

Football communal


 CON

 

SAJ a dénoncé le bluff de Navin Ramgoolam, qui tout en se présentant comme un grand rassembleur, il ne se prive pas de relancer le football communal en vue, selon lui, d'essayer de créer de la mésentente entre les différentes communautés de l'île dans le but d'essayer d'en profiter politiquement.

 

Livre blanc sur la réforme électorale

 CON

Paul Bérenger a, pour sa part, qualifié le Premier ministre de  dangereux farceur. « En février, Navin Ramgoolam avait annoncé qu’il viendra avec un livre blanc sur la réforme électorale. Le 27 juillet, il annonce la publication du livre blanc dans deux semaines. Le 8 août, dans quelques jours. Le 16 août, il parle de deux ou trois jours. Sait-il au moins la signification d'un jour ».

 

Electronic voting machines

 

Autre sujet évoqué : les "electronic voting machines".  Il a dénoncé ce qu'il considère être la "légèreté" de la réponse de Navin Ramgoolam, à l'interpellation de Rajesh Bhagwan, le 26 novembre dernier à propos de l'éventuel recours au vote électronique.
Le leader duMMM a rappelé que le précédent gouvernement de 2000/05 avait beaucoup travaillé sur la question et qu'à l'époque, Navin Ramgoolam, alors dans l'opposition, s'était prononcé contre. « Navin Ramgoolam était hystériquement contre ce projet, mais affirme maintenant qu’il est pour et qu’il compte aller de l’avant, alors qu’il ne s’est même pas informé sur ces machines qui ont donné lieu à un grand jugement en Inde. Il traite ce dossier avec légèreté. Or, l'on parle là du cœur de la démocratie », a affirmé Paul Bérenger, qui compte venir avec une PNQ sur ce sujet  en 2014.

 

Test de routine

 

Paul Bérenger qui est rentré au pays hier matin de Paris annonce que les examens médicaux de routine qu'il est allé subir n'ont révélé, comme prévu, rien d'anormal. Il indique que ce n'est que dans un an qu'il aura, de nouveau, à subir d'autres tests de routine.


Madagascar


Evoquant le deuxième tour de l'élection présidentielle à Madagascar Paul Bérenger, dit « so far so good’. Qu'importe le vainqueur, dit-il, nous ne pouvons que souhaiter qu'après ces élections, la Grande Ile prenne, à partir de 2014, un nouveau départ. Il a aussi exprimé, sa solidarité envers le peuple rodriguais victime du cyclone Amara.