VENTE DES TERRAINS DE L’ETAT

CON

Paul Bérenger : « Vrai démocratisation de l’économie, c’est MMM/MSM ki fine faire li et ki pou faire li»

 

 

 CON

 

Le MMM a tenu une conférence de presse ce matin pour rétablir les faits sur la vente des terres de l’Etat. Paul Bérenger a aussi dénoncé la taxe d’une roupie sur les produits pétroliers

Après l’annonce dans le discours du budget selon laqu.elle de nombreuses familles pourront devenir propriétaires des terrains de l’État, Paul Bérenger a tenu à rétablir les faits. Il a rappelé que c’est Vishnu Lutchmeenaraidoo qui avait pris la décision le 23 juin 89 de la vente des maisons construites par la CHA pour une somme symbolique à leurs occupants et que Navin Ramgoolam a d’ailleurs reconnu ce fait le 27 mars 2007. « Li ti lozik ki apre lakaz ti bizin van terin osi. Nou finn travay lor sa aktivman », a-t-il dit. Mais cette décision n’a pu être prise malhereusemententre 2000 et 2005 car le State Law Office s’est prononcé contre, a-t-il  ajouté. Ensuite, en 2007, l’actuel gouvernement est venu avec une loi sans amender la constitution. Il a rappelé que le MMM et le MSM avaient soutenu la motion. Après cette décision, Paul Bérenger a expliqué que sur le chapitre du logement social, quelques problèmes subsistaient : des maisonnettes construites sur des terres appartenant à l’État, celles construites sur des pas géométriques, les maisonnettes de la CHA construites sur des terrains privés – dont ceux de l’industrie sucrière – et les maisonnettes construites sur l’ancien « railway track ». Concernant ces derniers, Paul Bérenger a fait ressortir que Alan Ganoo avait plaidé leur cause en octobre 2005  dans le cadre d’une interpellation sur les maisonnettes de la CHA. Kailash Purryag, alors Speaker, avait, à cette époque, objecté, l’interdisant d’évoquer une question en dehors de la CHA et le 27 mars 2007 lors de  l’amendement de la Stateland Act, à nouveau, il  a été rappelé à l’ordre par le Deputy Speaker. Ce dernier est revenu à la charge avec une question parlementaire le 15 avril 2008.  Le ministre du Logement de l’époque avait alors, par le biais d’une réponse écrite, expliqué que la question des terrains de moins de 10 perches sont à l’étude. Après l’annonce dans le discours du budget, il demande donc au ministre de révéler l’avis du Parquet sur ce dossier. Il a observé que le ministre des Finances n’a cependant pas précisé si cette mesure concerne également ceux ayant bénéficié du site and services initiés par la NHDC. « La logique veut que la NHDC adopte la même attitude », a-t-il dit. Il a expliqué qu’il est venu en urgence avec cette question qui sera un sujet parmi ses prochaines PNQ. Pour conclure sur ce sujet, il a rappelé que c’est le MSM/MMM qui a apporté la vraie démocratisation. Outre la vente des maisons de la CHA, la mise sur pied du SIT,  la possibilité pour les travailleurs des corps parapublics d’élire leurs représentants au Conseil d’administration et le plus gros, l’Illovo deal, a-t-il dit pour conclure sur ce chapitre.

 

Prix des produits pétroliers


CON

Une mesure qui passe très mal parce qu’elle est injuste et provocante n’est autre que la taxe d’une roupie perçue sur chaque litre des produits pétroliers pour offrir comme subside à des compagnies  privées pour l’achat d’autobus, a dit le leader du MMM.  « C’est révoltant de retirer l’argent de la poche des consommateurs pour l’offrir à des compagnies privées. Cela passe mal et c’est logique quand nous savons combien de milliards de roupies les consommateurs ont payées  à la suite du  ‘hedging’. Depuis, la présentation du Budget, les prix de plusieurs produits ont pris l’ascenseur. En revanche, il n’y a toujours aucune baisse du prix des carburants. Dans le monde, le prix des produits pétroliers est en baisse », a martelé le leader du MMM. Il demande l’annulation de cette taxe indécente et une baisse de prix. Ce sujet aussi fera l’objet d’une PNQ, a-t-il annoncé.