SITUATION DANS LE PAYS – 30 SEPTEMBRE 2017

Paul Bérenger : « Profond sentiment de dégoût dans le pays»


Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 30 septembre, Paul Bérenger a commenté la situation dans le pays. L’élection partielle au no 18, la privatisation de la CWA et l’élection du nouveau directeur général de l’Unesco ont aussi fait l’objet de ses commentaires.

Parlant de la situation dans le pays, Paul Bérenger soutient qu’un sentiment de dégoût règne dans le pays après l’éclatement des récents scandales. Lors des prochaines élections le MSM sera balayé, selon lui. Après l’affaire Yerigadoo, Rutnah , Soodhun, Seesunkhur c’est l’affaire des sextos de Kalyan Tarolah, dit-il.  Il dit s’attendre à une réaction de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, sur ce dernier. Il s’attend aussi à ce qu’elle prenne position sur les propos tenus par Ravi Rutnah à l’encontre d’une journaliste. «Ena malpropte partou. Ena mem enn manda dare lor epou enn PSS», a- t-il-dit. Commentant l’affaire Bet365, le leader du MMM déplore la façon de faire de la police. Le dénonciateur Hussain Abdool Rahim , dit-il, aurait bénéficié d’un traitement VIP, tandis que les journalistes de l’express ont eux, été harcelés. Il affirme qu’Hussain Abdool Rahim aurait dû être  arrêté dans cette affaire. Il demande aux journalistes de ne pas dévoiler leurs sources aux policiers. Il les encourage à aller jusqu’au Privy Council si besoin est. Le leader du MMM trouve que la même chose s’est produite dans le cas de Showkutally Soodhun car ce dernier a pu quitter le pays sans être inquiété alors qu’une déposition a été faite contre lui à la police. Il dit aussi continuer à recevoir des renseignements troublants sur la saisie de 137 kg d’héroïne dans le port en mars dernier. 

Partielle au no.18

Quant à la campagne électorale en marge de l’élection partielle dans la circonscription no.18,  le MMM a atteint sa vitesse de croisière, selon lui. Par contre, si le MSM n’aligne pas de candidat dans cette circonscription, ce sera définitivement le commencement de la fin pour ce parti, devait-il dire. Commentant les propos tenus par Navin Ramgoolam : «Si mo pa lor terin, PTr napa gayn eleksyon ». Pour lui, c’est un croc en jambe à Arvin Boolell. « Li pe boufonn twa Boolell », a-t-il dit  à ce dernier qui a désormais toute les peines du monde à expliquer aux électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes la phrase de son leader. Il dit aussi détenir des informations selon lesquelles le Mouvement Patriotique d’Alan Ganoo alignera un candidat pour faire le jeu du PTr. «Je leur souhaite bonne chance», dit-il.

Privatisation de la CWA

Commentant la présentation faite par la BM, il a déclaré que sur une question de principe le MMM n’était pas présent. Il rappelle que le ministre Bodha « finn al poz kestion  Li dimande kisanla pou fixe pri.», ridicule, dit-il. La situation est grave, selon lui, parce qu’ils font du ‘management’ de l’opinion publique pour la privatisation de la CWA. Il a rappelé l’échec de la privatisation de ce secteur  par Mme Tatcher en Grande Bretagne qui pense à retourner  à la nationalisation. «  Bizin fer enn lanket aprofondi seki finn arive laba. Pri finn monte. Bizin tir leson. Isi pe nway pwason.» Il faut un débat et connaître ce que la BM a recommandé. Citant le dernier rapport de la BM  il dit que cette dernière propose un contrat de 15 ans avec une compagnie privée, c’est inacceptable, selon lui.

Election du directeur général de l’Unesco

En premier lieu, il a salué la nomination de Jane Constance comme ambassadrice de la paix. « Se bien merite pou li, pou so fami et pou nou pei », a-t-il ajouté. Evoquant  l’élection d’un nouveau  directeur général de l’Unesco, il a expliqué comment le choix se fait : après l’exécutif le choix est référé à l’assemblée générale et que l’élection d’un candidat est faite par rotation des régions du monde. Il a aussi rappelé que jamais un candidat arabe n’a été choisi. Il y a 11 candidats en lice et parmi deux candidats arabes : un Quatari et un  Egyptien, un Chinois et un Français. Il a poursuivi en disant : « Malgre nou bann relasion privilegie avek la ’Chine’ et la ‘France’ de pei depeplema, nou panse ki enn arab merite. Li pa enn desizion fasil me nou pense ki bizin donn nou soutien a kandida ‘Egypte’ parski li enn mam ‘l’Union africaine’. ‘Maurice bizin kone ki soi li pe fer», a-t-il dit pour conclure.  

 

 

SITUATION DANS LE PAYS – 30 SEPTEMBRE 2017
Source: Le Militant

SITUATION DANS LE PAYS – 30 SEPTEMBRE 2017
Source: Le Militant
Source: Le Militant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire