REUNION DE MOBILISATION AU NO 18 CE 4 OCTOBRE 2017

Paul Bérenger : « Un match entre le MMM. et le PTr»
Nita Juddoo : « Les femmes doivent être parties-prenantes dans la prise de décisions».
Un match entre le Mouvement Militant Muricien (MMM). et le Parti Travailliste (PTr) où Arvind Boolell est le candidat de Ramgoolam a déclaré Paul Bérenger  lors de la réunion de mobilisation du MMM à Quatre Bornes ce mercredi 4 octobre en marge de l’élection partielle dans la circonscription no.18 prévue pour le 17 décembre. La candidate Nita Juddoo et Ajay Gunness ont aussi pris la parole lors de cette réunion présidée par Rajesh Bhagwan.

Selon le leader du MMM,  le MSM n’alignera pas de candidat au n°18 car tout le monde sait que le peuple ressent du dégoût pour le parti au pouvoir. Il a ajouté que Roshi Bhadain et le PMSD sont des «non-starters». Il a répété que le Mouvement patriotique (MP) est en train de faire le jeu du PTr en présentant Tania Diolle comme candidate. Il a demandé à cette dernière de ne pas faire le jeu du Ptr. «Si li ena dinite, madam la bizin retir li kar pe servi li pou fer zwe PTr. Nou espere madam la resezi li», a-t-il déclaré. Pour lui, Navin Ramgoolam démontre tout son mépris pour Arvin Boolell en déclarant que si lui, Navin Ramgoolam, ne sera pas sur le terrain, Arvin Boolell perdra à cette élection. «Ramgoolam pe kwar linn remonte me li pa pou al lwin. Pena sime remet Ramgoolam o pouvwar», a-t-il dit. «Jamais notre pays n’a été en si mauvaise posture. Il n’y a jamais eu autant de dégoût au sein de la population envers un gouvernement. Jamais un gouvernement n’a fini le pays en deux ans et demi. Ils ont avant tout tué tout espoir», a lancé Paul Bérenger. Selon lui, le pays a besoin des élections générales. Et la partielle servira de tremplin envers des élections générales. Il a démenti une nouvelle fois tout rapprochement entre le MMM et le MSM. « Il n’y aura pas de rapprochement, ni aujourd’hui, ni demain, ni après demain avec un MSM qui est devenu une pourriture», a-t-il dit.
Quant à la candidate Nita Juddoo, elle a déclaré que ses adversaires sont tous issus de la même école politique. Pour elle, les gens veulent un renouvellement de la classe politique et les femmes doivent être parties-prenantes dans la prise de décision, a-t-elle ajouté.
 
 
Source: Le Militant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire