LES PROPOS DE SOODHUN – 11 NOVEMBRE 2017

Paul Bérenger a salué tous ceux qui ont pris position dans cette affaire

-Et a dénoncé les lâches qui l’ont défendu.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 11 novembre, Paul Bérenger a abordé que  l’affaire Soodhun et ceux au Parlement qui font honte au pays.

Pour Paul Bérenger, depuis un certain temps un certain nombre d’élus, incluant la Speaker, de part leurs déclarations et actions, ont fait honte au Parlement et au pays.  Il a cité parmi, sir Anerood Jugnauth, Kalyan Tarolah, Ravi Rutnah, et Ravi Yerrigadoo. «Avec ce qui s’est passé avec Soodhun, les choses ont pris une autre dimension. C’est l’unité nationale qui était en péril. C’est pourquoi, dit-il, que dès mercredi, le MMM a  pris une position des plus fermes en condamnant son langage, le qualifiant  de véritable danger public et a réclamé sa démission. Si ce dernier s’est disqualifié en tant que ministre et député, il est d’avis qu’il n’est pas le seul à avoir fauté. «Ena Kalyan Tarolah, Ravi Rutnah, Raj Dayal, Thierry Henry… lalis-la long», a-t-il fait ressortir. Il a salué tous ceux qui ont pris position y compris Mgr Piat à la suite des propos à relent communal que Showkutally Soodhun  a tenus le 17 juillet 2017. Il  a dénoncé les lâches qui l’ont défendu dans cette affaire. Il est persuadé que ceux qui ont pris la défense et ont justifié les propos de l’ex-no4 du gouvernement subiront, eux aussi, les foudres de la population. «Pei inn pass par enn moman difisil e mo ti bien trakase, samem mo salue bann seki inn pran position. Bann las kinn defan e zistifie Soodhun, dimounn pou kras lor zot. Mo mem pa pou dir zot non pou pa sali mo labous.» Avec ces événements, c’est une occasion de se ressaisir pour le Premier ministre et la Speaker», a- t-il souligné. Selon lui, la Speaker doit changer de comportement. Il a ajouté, «un Premier ministre est celui qui donne le ton au Parlement. Mais ces derniers temps, il faisait tout de travers avec ses commentaires et son attitude». Après ces quelques jours difficiles, c’est l’occasion pour tout le monde de se ressaisir au Parlement d’abord mais aussi à travers le pays, a-t-il dit.

 

Source: mmm.mu

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire