L’AFFAIRE BET365 – 23 SEPTEMBRE 2017

Paul Bérenger : « Il y a suffisamment d’éléments pour établir un «prima facie case» dans cette affaire »

– Il faut séparer la lettre qu’aurait signée l’ex-Attorney dans cette affaire et l’affaire de ‘sextorsion’, dit-il.


L’affaire Bet365, les propos du député Ravi Rutnah à l’égard d’une journaliste ainsi que les travaux entrepris par l’hôtel Le Saint Géran, ont été commentés par Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire  du MMM, ce samedi 23 septembre.

Commentant l’affaire Bet365, Paul Bérenger  a déclaré :«Yerrigadoo inn rekonet ki linn sign let e linn konfirme  ki sa let-la se so minister kinn fer. Samem asé pu diskalifié li.» Pour lui, Ravi Yerridagoo aurait dû être révoqué tout de suite après l’éclatement de cette affaire. Il estime  qu’il y a suffisamment d’éléments pour établir un «prima facie case» dans cette affaire. Cependant, affirme-t-il, «seule une enquête approfondie peut établir les faits dans cette affaire».Le leader du MMM a déploré que «personne n’a confiance en la police et la commission anticorruption (Icac)». C’est dangereux pour n’importe quel pays quand de telles institutions n’inspirent plus confiance», a-t-il ajouté..Il a aussi  affirmé qu’il faut séparer la lettre qu’aurait signée l’ex-Attorney General Ravi Yerrigadoo dans cette affaire et l’affaire de ‘sextorsion’, impliquant Hussein Abdool Rahim, le dénonciateur de l’affaire Bet365. Il a également indiqué qu’il serait scandaleux, voire indécent, si Ravi Yerrigadoo est réintégré à son poste d’Attorney General. « Si sa arivé, lizié dimounn pou ouver plis ankor».Il a conclu sur ce dossier en disant : « Dès le début, cette personne (Hussein Abdool Rahim) ne m’a inspiré aucune confiance »

Les propos de Ravi Rutnah

En ce qu’il s’agit des propos  du Deputy Chief Whip, Ravi Rutnah lors d’une réunion nocturne du Muvman Liberater à l’encontre d’une journaliste, il estime qu’ils sont révoltants et dégoutants. «Se enn insilt revoltan a legar tou bann madam. An plis tou inn pase an prezans minis la fam .E Ivan Collenvalloo inn defann li en plas en plas. La hont lor li. » Selon lui, «Ravi Rutnah bizin demisione. Sa kalite dimoun-la pena so plas dan Parlma».

Les travaux entrepris par l’hôtel Le Saint Géran


Le leader du MMM a aussi abordé les aménagements en cours sur le littoral aux abords de l’hôtel St Géran. Il a parlé d’un investissement de 200 millions de dollars  de l’Emir de Dubayy pour la rénovation et la construction de 60 villas pour faire un hôtel parmi les 10  meilleurs au monde. C’est bon pour l’image du pays, dit-il,  mais il a parlé du EIA du 6 décembre 2016 et  un autre du 3 février dernier « ki sanz bann pwin fondamantal. Sa li inaksebtab. Saken pou bizin pran so  responsabilite. An tan e lie zot pou bizin ran kont. Nou pa pe deklar lager ar Emir me bizin fer li dan le respe ». Selon lui, c’est Soodhun qui est responsable. Il s’est rendu sur le site des travaux ce samedi après-midi en compagnie d’autres membres du MMM. Il est d’avis que certains aspects des travaux entrepris par l’hôtel Le Saint Géran dans le lagon  sont troublants. Il souhaite que les doléances des pêcheurs et autres personnes qui se sentent lésées par ces travaux d’aménagement sur une partie du lagon soient prises en considération..

 


L’AFFAIRE BET365 – 23 SEPTEMBRE 2017
Source: Le Militant
Source: Le Militant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire