GREVE DE LA FAIM DES FEMMES -‘CLEANERS’ – 21 OCTOBRE 2017

Paul Bérenger demande au PM de prendre l’initiative pour débloquer  la situation afin que ces dernières puissent mettre fin à cette grève

Ce samedi 21 octobre, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, Paul Bérenger a commenté les sujets qui dominent  l’actualité. A l’instar de la visite de SAJ à Rodrigues, la grève de la faim des femmes-cleaners,  la rentrée parlementaire,  la politisation de la fête Divali,  la campagne au no 18, la décision du DPP dans l’affaire Ramgoolam et le changement au conseil de district  de Rivière Noire, entre autres.

Commentant la grève des femmes -‘cleaners’, qui est à leur sixième jour, il demande au Premier ministre de prendre l’initiative pour débloquer la situation pour que ces dernières puissent mettre fin à cette grève. Selon lui, c’est triste que cette situation cause un «mood» dont le pays n’en a pas besoin pendant cette période de fête de Divali. Il est d’ailleurs prévu que le député Veda Baloomoody adresse une question  au Parlement à ce sujet, mais dommage, dit-il « ki li pou vinn a la fin ».

La visite de SAJ à Rodrigues

Le leader du MMM a dénoncé les propos de sir Anerood Jugnauth lors de sa visite à Rodrigues alors qu’une partie de la région n’est pas fourni en eau depuis des mois. Des propos qui ont été vivement critiqués, dit-il. «Nous nous excusons auprès des Rodriguais à place de SAJ. Il est un Mentor minister et les propos qu’il a tenus sont insultants», a-t-il fait ressortir.

Politisation de  la fête Divali

Abordant la situation politique, il a dénoncé la façon de faire de Navin Ramgoolam et de Pravind Jugnauth qui ont politisé d’une certaine manière la fête de Divali. « Manier zot fer se enn mank de respe. Saken organiz so group pou vinn kriye. Koz koze anfantin tou le de kote. Se inakseptab», déplore-t-il.

Rentrée parlementaire

Une reprise des travaux qui se fait dans le flou, selon le leader du MMM. «La Speaker n’est pas là. Nous ne savons pas qui est le Chief Whip. Nous ne savons pas où nous allons nous asseoir. Dans notre  rangée, il y a six sièges alors que nous sommes à sept députés avec Danielle Selvon. Nous avons proposé de mettre 4 dans la Ière première rangée et 3 dans la 2ème. Shakeel Mohamed parle d’un coup bas mais il devrait réfléchir avant de parler. » Il a ajouté qu’après tous ces mois de congé, il n’y a qu’un seul  projet de loi. Nous allons demander à ce que les débats autour du National Employment Bill soient renvoyés afin que les parlementaires, les syndicalistes et les employeurs aient plus de temps pour l’étudier».

L’élection partielle au no 18

En ce qui concerne la prochaine élection partielle, il avance qu’à 14 jours de la ‘Nomination day’ la campagne se déroule très bien et que le travail continuera de la même façon. Il a tenu à souligner que Vijay Makhan, est immobilisé à la maison pour cause  de santé et qu’il a fait savoir qu’il recommencera à bouger la semaine prochaine. Il dit espérer que sa santé lui permettra.

La décision du DPP

Autre sujet abordé : la décision du Directeur des poursuites publiques (DPP) d’instruire un procès contre Navin Ramgoolam dans l’affaire des coffres-forts. «Je dis bravo au DPP, car il avait mis en place une équipe et celle-ci a fait des recommandations pour poursuivre Navin Ramgoolam. Le DPP a ratifié ces recommandations. Le DPP a démontré un  esprit d’équipe», a-t-il souligné.

Air Mauritius

Il a aussi fait le point sur l’Airbus 350 et la situation à Air Mauritius. Pour lui « pankor repran sa 2 pilot pe gat tou ». Il a dénoncé le ministre Sinatambou pour ses déclarations. « Li kontinie avek so kapagn parey kouma li ti pe koze lor proze ‘St Geran’ malgre ki lakour ti pronons li kont». Cette fois il prétend que les pilotes touchent plus d’un million de roupies.

Changement au conseil de district  de Rivière Noire

Après  le changement au conseil de district  de Rivière Noire, il a tenu à tirer au clair la situation. Il a répété qu’il n’y a pas de rapprochement avec le MSM car ce dernier n’est pas ‘involve’ dans cette affaire. Pour lui le PMSD n’est qu’un mauvais perdant et « ki zot ti pe politiz bann zafer laba et sa montre kan PMSD  pena beki li perdi ».

.

 

 

Source: mmm.mu

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire