CONFERENCE DE PRESSE DU 16 SEPTEMBRE 2017 – ELECTION PARTIELLE AU NO 18

Paul Bérenger : « Le MMM, c’est le seul parti politique qui a les mains propres et qui présente une candidate»

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 16 septembre, Paul Bérenger a commenté l’élection partielle au no 18, l’affaire Yerigadoo et la situation économique.
Commentant la partielle au no 18  le leader du MMM a déclaré qu’à partir de ce weekend,  il y aura une accélération des activités dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. La partielle du 17 décembre, pour lui, doit servir à donner un choc  au gouvernement pour qu’il appelle rapidement le pays aux urnes Il rappelle que la date choisie par le gouvernement pour cette partielle coïncide avec le jour de la crémation  du père de la nation, Sir Seewoosagur Ramgoolam. Ce n’est pas joli, dit-il. Quant au  MMM, a-t-il ajouté, c’est le seul parti politique qui a les mains propres et qui présente une candidate. Il a dénoncé un groupe de personnes qui veut créer du désordre lors des rassemblements politiques. « Zot mem ki finn fer dezord dan renyon MP et dan renyon Arvin Boolell la semen pase. Li kler ki Bhadain ki deryer sa. Enough is enough », dit-il. Il soutient que la candidate du MMM, Nita Jaddoo est sur le terrain depuis deux mois et que le MMM  mène une campagne de proximité. Il a de nouveau démenti tout rapprochement avec le MSM.
L’affaire Yerrigadoo
Quant à l’affaire Bet 365, impliquant l’ancien Attorney-General, il estime que Ravi Yerrigadoo aurait dû être révoqué le 11 septembre quand l’Express avait publié l’article, comme c’était le cas pour Dayal. Il se dit pessimiste sur la capacité de la police et de la commission anticorruption à faire la lumière sur cette affaire, affirmant que le MMM n’a aucune confiance dans ces deux institutions. Il dit aussi détenir  des informations très graves  concernant un ‘cover-up’ sur la saisie de 135 kg d’héroïne dans le port le 19 mars dernier. Quant à un article de presse faisant mention que Veda Baloomoody  était réticent pour défendre l’accusateur, en vérité, dit-il, il a rencontré l’avocat du MMM en deux occasions et puis il a disparu. «  Li ti dir ki Shakheel finn dir li ki Veda avoka Dry Cleaning. Non Selma zame Veda finn avoka Dry Cleaning, me li finn touzour defann so bann travayer », a-t-il rappelé.
La situation économique
Revenant sur  la situation économique, il a évoqué les mesures annoncées par Pravind Jugnauth concernant  l’Exchange Rate Scheme et l’industrie sucrière. Pour lui, c’est un problème de « ‘fire fighting ‘ en catastrophe et un coup d’épée dans l’eau». Quant à la situation dans l’industrie sucrière, le problème des petits planteurs reste entier, selon lui. En ce qu’il s’agit de la baisse du taux du repo rate par la BoM, c’est le contraire de ce que le FMI avait prôné dans son communiqué, a-t-il fait ressortir. Gare à l’inflation qui est une taxe la plus injuste contre les «tidimoun », a-t-il dit pour conclure. 
 
 
Source: Le Militant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire