SURVOL DE L’ACTUALITE PAR LE MMM – 2 DECEMBRE 2017

Paul Bérenger : « Inacceptable que Soodhun va discuter au nom de Maurice en Arabie Saoudite»

La mission officielle de Showkutally Soodhun en Arabie Saoudite, la motion de censure contre Kalyan Tarolah, le PMU, le métro léger,  l’affaire Sumputh et la situation au Central Electricity Board ont été commentés par Paul Bérenger lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 2 décembre.

Commentant la mission officielle de Showkutally Soodhun en Arabie Saoudite, Paul Bérenger a dénoncé: «  Pravind Jugnauth qui a eu l’indécence de lui accorder l’autorisation de représenter et de parler au nom de Maurice.»  Pour lui Showkutally Soodhun a manqué de respect envers ce pays en disant qu’il a l’intention d’ouvrir un consulat à Maurice. Consulat est une mini ambassade, a-t-il rappelé. « Inakseptab ki Soodhun al diskit o non de Moris alor ki li nepli minis. Only in Mauritius sa», a-t-il dit.

Le PMU

Le leader du MMM est aussi revenu sur le PMU. Il a soutenu que le gouvernement s’était engagé à éliminer les jeux de hasard à Maurice mais il fait tout le contraire avec le permis accordé à PMU d’opérer à Maurice. «Le gouvernement soutire les bookmakers véreux. Qui ne se souvient pas du discours pour éliminer la nation ‘zougader’ ? Nous voyons à quelle vitesse les permis sont délivrés.

Motion de censure contre Kalyan Tarolah

Abordant ce sujet,  il a exprimé sa satisfaction suite à la décision de la Speaker de donner son feu vert. La balle est désormais dans le camp du Premier ministre, a-t-il dit. Il espère, toutefois, que la motion sera à l’agenda avant les vacances parlementaires. Cependant, il a fait ressortir que les vacances parlementaires sont derrière la porte selon ses renseignements et il ne sait pas quand la motion sera débattue. «Ena koze pe dir le 8 desam pou dernie seans. Tarolah ti bizin fer li peti me semenn prosenn li pe vinn avek kat kestion. Nou ava gete ki Pravind pou fer a so retour», a dit le leader du MMM. Il explique que «malerezma pena okenn dele, dan standing order. Pena nanie ki obliz enn PM met sa a lord dizour».

L’affaire Sumputh

Il  réclame que le rapport Aujayeb soit rendu public.  Il trouve choquant qu’Ivan Collendavelloo, le Premier ministre par intérim, n’a pas encore pris connaissance du rapport qui a été déposé depuis deux semaines déjà. « Si vremem li pa kone se bann la inyor li », dit-il.

Le métro léger

Il a rappelé que pour son lancement, le gouvernement avait fait appel au spécialiste  en fiasco, Chung qui avait disparu après qu’il avait attiré l’attention sur le projet d’Edinbourg qui  a couté plus cher et pris du retard. Celui d’Hyderabad inauguré cette semaine rencontre le même problème malgré que la compagnie Larsen & Tubro, est un spécialiste dans le domaine. Mais Bodha qui est un tenor sur le bla bla bla mais une catastrophe comme ministre continue de parler de ‘fixed price’. « Kot inn arive pa pou kapav rekile, bizin fer li vinn enn sikse, pli vit enn nouvo GM bizin pran labar pou reget sa», selon lui.

La  situation au CEB

Il a rappelé le nombre de fois que le MMM a dénoncé « sa manier ki glis enn ta zafer dan ‘Finance Bill’ la ». Il a déploré que malgré la vigilance du MMM et des syndicats, ils ont glissé l’amendement au Finance Act. « Eski Ivan Collendavelloo finn donn so fe ver » se demande-t-il.

 

Facebook Comments

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire