Commission Education du MMM – Conférence de presse du 10 Août 2017

OÙ VA l’ÉDUCATION TERTIAIRE?

  • L’objectif depuis 15 ans: Knowledge Hub mauricien= capital humain, idées et technologies pour le développement soutenu; accroitre le Taux Brut de Scolarisation et ouverture aux étudiants étrangers.
  • Le laissez-faire de la période 2005-2014 et scandales en tout genre; la quantité aux dépens de la qualité
  • Un secteur public avec 25000 étudiants (UoM 10000, OUM 5000, UTM 4000, MIE 3000, MGI 2000, MIH 1000, UdM 900) mais multiplcation injustifiée d’institutions

 Situation préoccupante au sein du secteur tertiaire public

  1. Université de Maurice: Juillet 2017- SU donne de la voix- révèle au grand jour triste réalité caractérisée par
  • Infrastructrures inadéquates: Bibliothèque, laboratoires, salles de sport
  • Faiblesses de la gestion: Calendrier non-respectée (résultats et rentrée), Faculté d’océanographie
  • Voix des étudiants ignorée: Resits et coûts y relatifs, Mechanical Engineering (90% d’échecs dans deux modules), Manufacturing Engineering ( aucun ne réussit après 4 ans), External examiner non indépendant
  • Quality Audit de la TEC en 2012: diagnostic sévère notant que très peu des recommendations de l’Audit de 2005 avaient été suivies; soulignant le need for stronger corporate and institutional governance et que le commitment to build research reputation not evident
  • Visitor’s Report de 2013 “the most significant elements affecting the University:bottlenecks in day‐to‐ day decision‐making, over‐centralization of power at the top management level, unclear demarcation of responsibilities, lack of long term planning, substandard facilities and services to students or staff.”

De nombreuses recommendations mais à quelle fin?

De nombreuses recommendations mais à quelle fin?

  1. UTM: protestation estudiantine et interpellations parlementaires. Problèmes:
  • Manque d’espace et infrastructures inadéquates: location du Bhojoharry College les weekends, bibiothèque- dimensions et heures d’ouverture, toilettes et salles de sport et terrains de jeu, absence de connection électrique: Qualification des enseignants et external examiners
  • Management contesté et problèmes de gestion
  • Baisse des admissions de 20% et classement international
  1. Université des Mascareignes:
  • Management sous la houlette du Ministère; aucune réunion du Conseil d’administration en l’absence du Prof. Guillon;
  • Pas d’Examinations Unit ou Officer, surveillance allégations de favoritisme, Pas d’external examiners
  • Gestion du personnal: Qualifications et promotions des enseignants, cf. le rapport Lee Kam Wah: recommendations sans suite, gel des promotions
  • Manque d’infrastructures: Bibliothéque, laboratoires, salle de sports
  • Quality Audit de la TEC

Constat: Qualité en berne, réputation ternie et absence de communication=Situation extremement préoccupante sinon explosive

Raisons de la situiation actuelle:

  1. Politisation et ingérence: 1968 à 2005: 4 VC= Wiehe, Burrenchobay, Manrakhan 16 ans, Mohamedbhai 10 ans mais 2005-2017: 7 VC et moyenne 2 ans!!

Péroide catastrophique sous Jeetah et aucune vlonté de changement depuis Ex: MES, UTM: le copinage érigé en principe

Pour régler les problèmes- interventions du Ministère à l’UoM (l’affiare Carpouran et plus récemment les protestions estut-diantines)et l’UTM ( après la PNQ)

N.B :9 des 14 ou 1( membres du Council nommés par le PMO

Mme Mohee, VC obtint un contrat d’un an, renouvelable!!!

  1. Multiplication d’universités publiques, Compétition et dispersion des resources (pas de synergie) et faiblesses du management
  2. Investissements insuffisants et infrastructures inadéquats

  

Quelle politique pour le tertiaire?

  • Abandonner les slogans et les clichés “hub”, “world class”….
  • Au service du développement: se rapprocher du monde du travail, développement de la recherche pour soutenir les pomlitiques publiques et l’Industrie
  • Quatre principes fondamentaux: Accès, Équité, Pertinence, et Qualité
  • Développement intégré en partenariat avec le secteur Privé pour optimiser l’utilisation des resources et favoriser les synergies

Demandes du MMM:

  1. Que cesse l’ingérence politique et que soit reconnue dans les faits l’autonomie de gestion des institutions publiques du secteur tertiaire. Engagement solennel du fouvernement à ne pas procéder à la nomination de membres du MSM ou du ML à le tete d’institutions
  2. Mesure d’urgence pour un état des lieux sans complaisance: Audit de qualité de toutes les institutions du public (Quality Audits de l’UdM et de l’UTM en 2017??) en 2017-2018 avec l’apport de l’expertise étrangère et dans la transparence; Intervention de la TEC pour un programme de soutien à la gestion institutionnelle
  3. Énoncer une nouvelle politique pour le développement du Tertiaire (White Paper pour un débat national au delà de la politique partisane) et stratégie de mise en oeuvre (Roadmap) avec moyens financiers et techniques. Expertise étrangère requise.

Vu l’importance du sujet pour l’avenir du pays, appel à un engagement personnel du Premier Ministre.

Facebook Comments