SURVOL DE L’ACTUALITE PAR LE MMM – 17 JUIN 2017

Paul Bérenger : « C’est sans précédent, le budget 2017/18  n’intéresse personne »CON

Lors de la  conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 17 juin, Paul Bérenger est une nouvelle fois revenu sur le budget 2017/18, sur les travaux parlementaires en particulier sur l’affaire BAI et l’affaire Sobrinho et le dossier Agalega.  Le Bagatelle Dam, la facture concernant un déplacement de la présidente de la République et l’élection partielle  au no 18 a aussi fat l’objet de ses commentaires.

Revenant sur le budget 2017/18, le leader du MMM a déclaré que c’est sans précédent,  ce budget  n’intéresse personne à l’intérieur comme à l’extérieur du Parlement. Il a ajouté «tous les économistes et commentateurs sérieux disent que ce budget ne relancera définitivement pas l’économie. Ce budget n’est pas viable dans la durée», a-t-il dit. Il annonce qu’il viendra avec plus de détails sur le budget 2017-18 lors de son intervention au Parlement ce mardi.

L’affaire Alvaro Sobrinho

Commentant  cette affaire, il a eu ceci à dire sur le ministre  Sudhir Sesungkur : «Li konport li kouma enn azan Sobrinho. Mo pu revinn lorla mardi dan Parlma. Mo assosie mwa totalman avek Xavier Duval pu demann demisyon Sudhir Sesungkur».

Le dossier d’Agalega

Pour lui, le Premier ministre a esquivé certaines questions du leader de l’opposition lors de la la Private Notice Question sur cette affaire au Parlement, vendredi 16 juin. «Fason ki linn reponn sa PNQ la li pé vinn koz plis inkietid ek dout dan latet dimoun. Li bien malsin seki li pe fer. Pli vit li rann sa bann zafer la piblik, li pli bon».Il a ajouté : « Kan mo ti PM, ‘l’Inde’ ti dakor avek enn la pist ek enn lazete e li pa ti reklam nanie en retour. Ti ena osi enn proze lotel prive  ki  Navin Ramgoolam finn sabote apre ». Selon lui, Ramgoolam   fait du ‘cheap politic’ sur ce sujet, il demande à ce dernier de dire « ki ‘l’Inde’ ti demande ».Il a nouvelle fois réclamé que l’accord sur le ‘’Maritime Security Agreement’ soit rendu public.

Bagatelle Dam

Abordant la déclaration d’Ivan Collendavelloo après que des fuites ont été constatées au Bagatelle Dam, il a dit :«Mo krwar ena enn malediksyon lor Bagatelle Dam ek lor Ivan Collendavelloo». Et d’ajouter : «Je ne veux pas être alarmiste, mais la situation est grave. S’il est venu de l’avant aussi vite avec une déclaration c’est qu’il y a bel et bien quelque chose qui ne va pas. Il y a des gens qui pensent que le gouvernement a eu tort de remplir le dam à 100 %. J’ai consulté des experts et il est urgent d’effectuer des tests pour examiner la qualité de l’eau qui se perd. Si celle-ci est boueuse c’est très grave.»

Facture d’un déplacement de la présidente de la République

Répondant à une question de la presse sur la facture concernant un déplacement de la présidente  à Rome, il a déclaré : «Pil ou fass li perdi li. Ti demann li si larzan piblik ti servi pu Planet Earth Institute (PEI), li ti dir non e ki se Sobrinho ki finn paye. Li ankor pli inakseptab si en vizit ofisiel nou sef deta inn paye par Alvaro Sobrinho», a-t-il fait ressortir. Selon lui, elle n’a plus sa place et aurait dû démissionner depuis longtemps.

Election partielle au no 18

«Nous alignerons un candidat. Nou koner kisanla nou ti mete avan me pa bliye li enn partiel», at-il répondu à une question sur ce sujet. ».


SURVOL DE L’ACTUALITE PAR LE MMM – 17 JUIN 2017
Source: Le Militant

Facebook Comments

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire