PAUL BERENGER DONNE RENDEZ-VOUS LE 1ER MAI A ROSE HILL

A tous ceux, surtout les jeunes,  ki envi sanzma

CONPaul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 29 avril, a donné rendez-vous à tous ceux, surtout les jeunes, « ki envi sanzma ». Il  est revenu sur les événements survenus au Parlement mardi dernier,  sur l’affaire Omega Ark et  sur les honoraires perçus  par la notaire Wenda Sawmynaden, lors de la vente de l’hôpital Apollo Bramwell. Il a aussi dénoncé le « dominère » contre le MMM dans le cadre du meeting du 1er Mai.

Pour Paul Bérenger, qui est revenu sur les événements survenus au Parlement mardi dernier,  il est inacceptable que la Speaker laisse passer la phrase qui est maintenant dans le Hansard, «Yesterday the Honorable Member was licking my hands and other parts», qui selon lui, est une grossièreté, tout en déplorant le comportement de Roshi Bhadain qui a réagi par provocation. Selon lui, «  depi ki Parlma finn repran GM avek benediksyon ‘Speaker’ fer enn abi permanan avek zot mazorité. Pena Parlma le 2 Me et pena kestyon le 9 Me ». Il a donné rendez-vous à tous ceux, surtout les jeunes « ki envi sanzma » à être présents au meeting du MMM à Rose Hill, le 1er Mai. Il a aussi dénoncé le « dominère » contre le MMM dans le cadre du meeting du 1er Mai. Après la réclamation de Rs 1000 par banderole, cette fois  c’est la censure de l’annonce du meeting sur les ondes des radios privée. Il a qualifié la lettre de la présidente de cette institution de charabia et déplore que les radios privées « finn krake ».

L’affaire Omega Ark

Omega Ark a été encore une fois fait l’objet de ses commentaires. Selon le leader du MMM, les révélations faites au Parlemen, mardi dernier, ont finalement dissipé l’ombre autour des raisons pour lesquelles le gouvernement s’obstinait à aller de l’avant avec Omega Ark dans le cadre de la vente d’Apollo Bramwell. «Il était clair qu’il y avait une magouille dès le début. On sait maintenant qu’il s’agissait d’une histoire de commissions» a-t-il dit, en faisant référence aux Rs 90 millions de commission promise à Megacom, compagnie qui devait agir comme intermédiaire dans la vente de l’hôpital à cette compagnie. Il a aussi expliqué qu’après les déductions des pertes encourues par la clinique, il n’y a que Rs 77 millions sur les Rs 700 millions qui sont revenues à NIC Healthcare. «On verra quel somme sera dédiée à la compensation des victimes de la BAI» a-t-il dit. Il ajoute que Roshi Bhadain doit assumer sa part de responsabilité dans cette affaire.

Honoraires perçus par la notaire Wenda Sawmynaden

Paul Bérenger est aussi revenu sur les contrats que la notaireWenda Sawmynadena obtenus de l’Etat. Si le Premier ministre insiste sur le fait que c’est CIEL, le nouvel acheteur, qui a retenu les services de la notaire et épouse du ministre Yogida Sawmynaden, par contre «  leChairman de NIC Healthcare, a écrit dans une lettre en 2016 – CIEL n’était pas encore présent – que son board avait proposé Wenda Sawmynaden comme notaire. Maintenant, ils veulent nous faire croire que c’est CIEL qui a fait la proposition». Il  affirme d’autre part que les réponses de Pravind Jugnauth ont été loin d’être satisfaisantes. «Quel a été le rôle de Prakash Maunthrooa ? Combien de réunions est- ce que Pravind Jugnauth a présidées pour activer les choses» a-t-il demandé. Il affirme être au courant d’au moins un cas où le Premier ministre a fait pression. « Ils ont l’art de se retrouver dans des situations les plus embarrassantes. Je ne la critique pas parce qu’elle est une femme. Donnez-nous les chiffres. Combien a-t-elle perçu en 2013, 2014 et en 2015, 2016, et 2017 en travaillant pour le gouvernement, des corps paraétatiques et des compagnies d’Etat pendant ces années. C’est facile de connaître les faits », a-t-il déclaré. Il estime cependant que Roshi Bhadain et Xavier Duval qui, il y a peu, étaient au gouvernement, ont aussi leur part de responsabilité dans cette  affaire.


Source: Le Militant

Facebook Comments
Please follow and like us:
RSS17
Facebook0
Facebook
Twitter18