NINE YEAR SCHOOLING – 23 SEPTEMBRE

EDU

 

Commission de l’Education du MMM : « Un examen compétitif de plus alors que le CPE change de nom»

EDU

La Commission de l’Education du MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 23 septembre pour commenter encore une fois le Nine year schooling. Steve Obeegadoo entouré de Françoise Labelle, Jayprakash Meenowa, Dorine Chokowry, Dravindra Ajoodhea et Rouma Bahadoor a déploré le silence assourdissant du ministère de l’Education depuis le fameux ‘Power Point’ rendu public en août. Pour la commission la réforme est mal partie. Elle trouve aussi ridicule et illogique la distribution des tablettes aux élèves de la Form V en période d’examens.

Il a rappelé la dénonciation du MMM concernant les consultations en catimini et les fuites dans la presse lors de la précédente conférence de presse. Ensuite  le fameux “Power Point” rendu public et la première interview de la ministre ; la présentation aux députés le même ‘Power Point’ avec des diapositives des slogans et clichés en guise de Projet Pédagogique et de document explicatif. Quant à l’absence de communication avec Rodrigues et  les représentations des partenaires consultés, c’est un déficit de communication aux conséquences sérieuses, dit-il. Une réforme, a-t-il ajouté, ne s’impose pas mais se doit d’être comprise, acceptée par l’opinion publique, portée par le monde de l’Education et assumée par tous. Sinon, c’est  l’échec, selon lui. En réalité c’est I ‘incompréhension, d’où l’angoisse des uns et l’indifférence des autres, a-t-il dit.

Il a aussi cité les incohérences qui interpellent: Le PSAC emprunté à la réforme MMM-MSM de 2003; l’examen de Form III emprunté à l’Action Plan de M.Pillay et la distinction Collèges Nationaux rebaptisés Academies/Collèges Régionauxhéritée de M. Gokhool, une amalgame de dispositifs contradictoires. Un examen compétitif de plus alors que le CPE en tant qu’examen de sélection change de nom ; distinction Cycle Primaire/Secondaire maintenue ; des académies sans raison d’être.

Concernant les examens il a demandé si c’est une élection ou une  inclusion? et pourquoi réformer si ce n’est pour promouvoir une réelle égalité de chances et la justice sociale? Quant aux oubliés il note que Le Pré-primaire est aux oubliettes, les repas chauds à la poubelle, les ZEP à la trappe et les enfants et élèves à besoins éducatifs particuliers sont  laissés à eux- mêmes.

 

Mise en garde du MMM

Le pays requiert une réforme fondamentale qui offre à tous l’accès équitable à une éducation de base de qualité permettant à chacun de maîtriser les connaissances et compétences essentielles, a-t-il fait ressortir. Il rappelle quele MMM avait promis un soutien conditionnel et critique toute avancée dans ce sens. Mais a défaut d’un projet visionnaire et ambitieux, planifié et préparé, participatif dans sa mise en œuvre, prenant appui sur un consensus politique à portée de main, la réforme Dookhun semble vouée à l’échec, selon lui

Le MMM ne soutiendra en aucun cas un ministère trop timoré, incapable d’expliquer et de justifier ses propositions, faites de slogans et de clichés sans objectifs clairs et souvent incohérents, a. Il a fait un appel au ministère de se ressaisir pour susciter un débat publique informé et mobilisateur. Face aux désarrois des parents et des enseignants,le MMM ne demeurera pas les bras croisés, a-t-il dit mis en garde.

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1495-nine-year-schooling-23-septembre

Facebook Comments