LA SITUATION POLITIQUE DANS LE PAYS

CON

 Paul Bérenger : « Le  MMM est en position de force»

CON

 

 Paul Bérenger a abordé plusieurs sujets lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 25 juillet. Il est revenu sur la situation politique dans le pays, l’affaire DPP/ICAC/ police et l’accord sur le DTA avec l’Inde. Il a aussi  abordé les Jeux des Iles et a fait un appel aux politiciens, la presse et la population à faire très attention à tout ce qui a trait à la religion. Ajay Gunness a, pour sa part, parlé sur les accidents de la route et l’emploi et le chômage.

Commentant la situation politique, Paul Bérenger a déclaré qu’après la condamnation de Pravind Jugnauth et le départ pour trois semaines du Premier ministre alors que le pays est en pleine crise a créé un nouveau climat politique.et que le MMM est prêt à toute éventualité. Il a ajouté que le  MMM est en position de force et l’avenir appartient à son équipe. En face, dit-il, le Ptr est en plein désarroi et le MSM complètement fragilisé. Il a lancé un appel  aux jeunes et aux femmes à rejoindre le MMM et les a inviter au congrès du 27 septembre.

L’affaire DPP/ICAC/ police

Paul Bérenger a longuement commenté le litige opposant Me Satyajit Boolell dans le sillage du bras-de-fer entre le Directeur des poursuites publiques (DPP) à l’ICAC et à la police dans le cadre de l’affaire Sun Tan. Paul Bérenger dit avoir étudié attentivement le contre-affidavit de la commission anticorruption dans le cadre du bras-de-fer opposant celle-ci au DPP. Il dit maintenant attendre  avec impatience  l’affidavit de la police.Le leader et du MMM, a une nouvelle fois critiqué l’ICAC, qu’il accuse notamment d’outrepasser ses droits en suggérant, dansl’affidavit juré mercredi[1], l’éventuel démarrage de la procédure de destitution constitutionnelle à l’égard du Directeur des poursuites publiques. «Il y a des procédures à respecter. Ce n’est pas à l’ICAC de décider si le Directeur des poursuites publiques doit démissionner ou pas.»Il a réclamé la démission de trois membres du  board, qui siègent également au sein du comité parlementaire de l’Icac. Selon lui, beaucoup d’éclaircissements auraient pu être apportés si le comité parlementaire avait siégé comme prévu jeudi dernier.
Le leader du MMM affirme que c’est ce comité qui a le pouvoir de suspendre le directeur général de l’Icac. .« Je condamne le fait que le comité parlementaire n’ait pu siéger pour passer en revue la situation et obtenir des éclaircissements. La loi permet à ce comité parlementaire de suspendre le directeur  Pour moi, il est clair que les trois membres du board  doivent démissionner », a-t-il fait ressortir..

DTA

Concernant le traité de non double-imposition fiscale entre l’Inde et Maurice, Paul Bérenger qui a rappelé qu’il a en sa possession le «draft protocol» et l’accord signé entre les deux pays, mais qu’il ne les rendra pas publics à ce stade par respect et amitié pour la Grande péninsule. Mais il a réclamé que la lettre écrite par le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, soit rendue publique. Au moins, remettez une copie au leader de l’opposition, a-t-il dit.
L’affaire BAI

Autre sujet abordé: l’affaire BAI et la situation des employés ainsi que des fournisseurs des filiales du groupe. Pour Paul Bérenger, ces personnes sont ignorées. Et il a dit trouver choquant qu’elles doivent attendre plusieurs semaines pour recevoir les paiements qui leur sont dus. Paul Bérenger a aussi réclamé les détails des offres reçues pour l’éventuelle vente de l’hôpital privé Apollo Bramwell.

Jeux des IIes

Paul Bérenger a tenu à encourager nos représentants à ces jeux à faire leur mieux et a ajouté que le MMM sera avec eux avec la présence de Franco Quirin à La Réunion.

La religion

Paul Bérenger a fait un appel aux politiciens, la presse et la population à faire très attention à tout ce qui a trait à la religion.

 

References

  1. ^[Document] Lisez l (ionnews.mu)

Read more http://mmm.mu/militant/120-latest-news/1468-la-situation-politique-dans-le-pays

Facebook Comments