CAMPAGNE ELECTORALE PTR/MMM

Navin Ramgoolam souligne l’importance d’une équipe compétente pour  relever les défis économiques

 

 CON

 

L’effervescence gagne le terrain. Après l’annonce officielle de la date pour les élections et la liste des candidats rendue publique, l’Alliance de l’Unité et de la Modernité continue leur campagne dans toutes les circonscriptions du pays.  La semaine a débuté par un meeting à Mahebourg dans la circonscription numéro 12.  Le lendemain soit, mardi, ils étaient à Roche Bois, dans la circonscription numéro 3. Ce mercredi l’Alliance PTr-MMM réunira ses partisans de la circonscription numéro 20, à Beau-Bassin, avant d’être au numéro 15 et 10, jeudi et vendredi respectivement.  La semaine pour les mauves se terminera avec une Assemblée des délégués, samedi à la municipalité de Quatre-Bornes.

 

Navin Ramgoolam lors de ses interventions souligne l’importance d’une équipe compétente pour  relever les défis économiques. Il critique l’équipe adverse qui  mène une campagne de la honte et se livre à des attaques personnelles. Cette fois le PTr/MMM, dit-t-il , mettra le MSM dans la poubelle de l’histoire.

Il explique  la raison de cette alliance entre deux grands partis qui ont  de l’expérience. Il  ajoute que le  PTr et le MMM sont membres de l’International socialiste en rappelant que pendant 17 ans le MMM et le PTr ont été des adversaires  mais qu’il y a toujours eu une amitié entre les travaillistes et les militants. C’est cette amitié qui les a réuni ensemble aujourd’hui, dit-il.  S’attardant sur le 3% que représente le MSM, il dit que SAJ lui-même est instable et s’accroche au pouvoir.

 

CON

Le PM  déclare qu’il est essentiel d’augmenter la croissance entre 5.5 et 6 % pour créer 70 000 emplois pour les jeunes. Il indique qu’il a octroyé le stimulus package pour préserver la croissance et que son gouvernement a protégé 10 000 emplois à l’époque.  Il explique que le développement de routes, le nouvel aéroport sont des projets importants pour  être connectés et pour la communication, car Maurice est une petite île. Il annonce qu’un grand projet d’éducation a été institué par le groupe Médine et que 25 000 étrangers viendront poursuivre leurs études à Maurice. Il ne manque pas  de critiquer l’ex ministre des Finances, Xavier  Duval. Il  déclare que quand il lui a confié le portefeuille du  ministère  de l’Intégration sociale, ce dernier avait ses protégés et n’a rien fait pour les personnes pauvres.  Il rappelle que cette élection n’est pas les leurs, mais l’avenir de la famille mauricienne et de leurs enfants. Le PM  précise aussi qu’il y a un monde de différence entre son équipe et l’ Alliance Lepep, qui est instable et qui change continuellement des candidats. “Si je me suis présenté comme candidat pour être Premier ministre pour les prochaines élections, c’est parce que je ressens que j’ai encore des choses à faire pour mon pays”, dit-il. Il  déclare que SSR, Paul Bérenger et lui-même ont été Premier ministre, mais n’ont insulté aucune communauté, contrairement à SAJ.

 

Paul Bérenger: « Faire de notre pays un exemple pour le monde entier »

 

CON

Paul Bérenger,  pour sa part, déclare  que Navin Ramgoolam et lui ne veulent pas seulement remporter les élections, mais de faire de notre pays un exemple pour le monde entier. Il  critique  sévèrement   les  dirigeants de l’Alliance Lepep. Le leader du MMM  indique qu’il y a un bon mélange des candidats – des vétérans, des jeunes et des femmes qui brigueront ces élections.  Il annonce que c’est pour la première fois qu’il y aura une dame comme Speaker à l’Assemblée nationale.

Paul Bérenger  ajoute  qu’il n’a pas été facile de choisir les 30 candidats de chaque parti, et quand d’autres ont dû se sacrifier pour céder leur place. Il  déclare qu’au sein de l’Alliance Lepep, c’est la pagaille. Il  critique Ivan Collendavelloo du Muvman Liberater, car ce dernier n’a jamais pu être candidat dans une même circonscription, parce que, selon lui, il n’a pu assumer ses responsabilités.

 

CON

 

Le leader du MMM   lance un appel  aux jeunes à se joindre à l’Alliance  PTr/MMM, car c’est la politique qui décide de l’avenir d’un pays. Il  évoque aussi  la proposition pour le droit de vote à 16 ans pour les élections municipales et celles des conseils de district. Il rappelle  que dimanche prochain il y aura un rassemblement pour les jeunes et que ce rassemblement sera suivi d’autres.

L’équipe adverse, selon Paul Bérenger,  n’a aucun programme. Elle fait peur à la population et fait des promesses. Il  indique que la reforme électorale est une chose importante et qu’en 2000-2005 c’est Anerood Jugnauth qui l’avait sabotée. Cette reforme, dit-il, sera dans l’intérêt national, de la démocratie et de la femme. Il  souligne que la 2e République  sera un grand pas en avant pour la démocratie et pour l’unité nationale. Il est nécessaire, selon lui d’accorder une augmentation de la pension et de réviser à la hausse les salaires, mais qu’il est essentiel de garder suffisamment de l’argent pour la création de l’emploi, le développement de l’éducation, les infrastructures, entre autres.

En ce qui concerne la reforme électorale et le projet de la deuxième République, Paul Bérenger s’attarde sur le partage de pouvoir entre le PM et le Président.

Paul Bérenger   renouvelle aussi son appel au syndicat de l’industrie sucrière et  insiste que ce n’est pas le moment en cette période électorale pour une grève en promettant de trouver une solution après les élections.

 

 

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1411:campagne-electorale-ptrmmm

Facebook Comments