MEETING PTR/MMM

Une marée rouge/mauve déferle sur Quatre Bornes


MEET


Comme il fallait s’y attendre après que les deux plus grands partis ont contracté en alliance, c’était la liesse populaire à la Place Jules Koenig à Quatre Bornes où l’alliance PTr/MMM avait donné rendez-vous à ses partisans pour le lancement de sa campagne électorale, ce dimanche 12 octobre. Une marée humaine a déferlé sur Quatre Bornes ce matin.


MEET


Lors de son intervention Navin Ramgoolam a déclaré : «Nou  ena enn devoir, enn responsabilité» pour expliquer le pourquoi  l’alliance avec le MMM. Il a soutenu que pendant les 17 dernières années, ils ont été des adversaires, mais que le MMM et le PTr sont tous deux des partis socialistes et c’est la raison  pour qu’ils se rejoignent, a-t-il ajouté. «Nous avons eu des difficultés. Nous avons des personnalités différentes, chacun a son propre style. Mais nous sommes complémentaires. Nous avons choisi de mettre de côté nos différences pour que nous puissions moderniser le pays». Mais il  concède que les négociations avant d’aboutir avec cette alliance ont été ardues. A tel point qu’il avait même demandé à Paul Bérenger d’aller seul aux élections. Mais «nou finn realize ki dans sak eleksion ena enn gagne enn perdi. Nou, nou bizin linité». Le plus important, a-t-il ajouté, c’est d’avoir une majorité forte pour pouvoir «fer Moris fransi sa nouvo letap de sa developman la. Pou enn meyer lavi».

MEET

Il a aussi rappelé les complots de SAJ. D’abord avec son père au n° 5, pour empêcher que sir Seewoosagur Ramgoolam de se  porter candidat. «Je me rappelle qu’en 83, SAJ avait comploté pour empêcher SSR de se porter candidat au n°5. Une fois élu, et après avoir chassé le PTr du gouvernement, il a déclaré à la télévision : « Jai mis le PTr dans la poubelle de l’Histoire. Moi, je dis à SAJ que c’est nous qui le jetera dans les poubelles de l’Histoire ».

 

Il a également dénoncé SAJ qui aurait, selon lui, voulu défendre son fils lorsque l’affaire Medpoint a éclaté. «Letan problem Medpoint leve, bann kamarad MMM pe dir zot mem aster zot mem vander…» Après la démission du MSM du gouvernement et lorsqu’il est rentré au pays, le secrétaire du cabinet lui aurait indiqué que SAJ souhaitait le rencontrer. «Mo dir li mo pou guet li kan mo parer pou guet li. Pas li ki pou dire moi quand pou vine zouine li.»La rencontre a lieu dans le courant de l’après-midi, raconte le Premier ministre. Et SAJ aurait commencé son discours en lui disant que Pravind Jugnauth est un «imbécile». «Lin dir moi ena enn solution : aret lanket licac. Me mo dir li pa li sa», dit-il.

 

MEET  

 

Il m’a dit que si je ne le fais pas, je vais au-devant de grands problèmes, a-t-il ajouté. «Mo dir li moi mo enn zom mo pa per problem. Le soir même j’ai sorti un communiqué pour indiquer que je ne compte pas m’immiscer dans l’enquête.»

 

 MEET

 

Le leader du PTr a aussi rappelé les mensonges de SAJ qui a fait croire à Paul Bérenger que des députés rouges quitteront le PTr pour rejoindre le Remake une fois formé. «Me enn rouz pa finn kite, mo kon mo bann dimoun », a-t-il fait ressortir.

 

MEET

 

Elaborant sur l’annonce de Paul Bérenger pour accorder le droit de vote aux jeunes de 16 ans, le leader du PTr a expliqué qu’il veut donner la chance à nos jeunes de mûrir. «Plusieurs étaient contre le droit de vote à 18 ans,a-t-il rappelé. L’on disait que les jeunes étaient des rebelles et votaient contre le gouvernement. Mais il faut leur donner leurs chances.» 

 MEET

Il a aussi dénoncé Xavier-Luc Duval. «J’ai mis Duval à la tête du ministère de l’Intégration sociale pour qu’il lutte contre la pauvreté. Maintenant, il vient dire qu’il faut se battre pour les pauvres », ironise-t-il.

 

Il a conclu son discours en disant que l’alliance PTr-MMM a une vision et un plan pour le pays et  «mo donn ou garanti ! Enn sel pei, enn sel nasyon, enn sel destin.»

  

MEET

 

Quant au leader  du MMM, il a une nouvelle fois promis qu’un gouvernement rouge et mauve ferait de Maurice un pays phare et un modèle d’unité dans la diversité et de démocratie dans le respect de l’environnement et la justice sociale». Le pays sera également «un modèle de combat contre la fraude et la corruption», a-t-il soutenu. Il a ajouté que le PTr et le MMM continueront de plus belle le combat pour récupérer les Chagos et Tromelin. « Nou lindepandans zame pa pou konplet sans ki nou rekiper Chagos ek Tromelin», a-t-il déclaré.

 

Paul Bérenger a dénoncé SAJ, qu’il a accusé d’avoir menacé, insulté et humilié des communautés, dans et hors du Parlement. Il a ajouté que le leader de l’alliance Lepep a également saboté deux comités sur la réforme électorale et le financement des partis politiques. Il a demandé à Prakash Meenoha, qui avait battu SAJ en 1995 au n°7, de réitérer son exploit et d’améliorer son score.

Dénonçant l’alliance Lepep, il a déclaré:  » SAJ est un bezer et un dominer. Pravind Jugnauth et Xavier-Luc Duval ont reçu un certificat d’incompétence en tant que ministres des Finances de SAJ. Le combat de l’alliance Lepep ne se résume qu’à rod Best Losers » selon lui. Il a promis que l’alliance PTr/MMM respectera  ses adversaires malgré leurs bassesses.

 

 MEET

 

Il en a profité pour prévenir les sympathisants rouges/mauves qu’ils  devront s’attendre à des manigances et des bassessesavec des faux tracts, etc. de la part de leurs adversaires lors de la campagne.

 

Paul Bérenger, qui dit être sûr et certain qu’il y aura 60-0, a également affirmé que le dossier le plus difficile auquel aura à faire face le gouvernement PTr-MMM est celui de l’économie, face à un contexte mondial difficile. «Donn nou letan pou redres lekonomi», a-t-il lancé, promettant que l’alliance dispose d’une «top team». Il s’est ensuite ironisé sur les «komik» de l’équipe d’en face. Il a promis que le PTr/MMM accordera  le droit de vote aux jeunes de 16 ans pour les élections municipales et de district. Il faut, dit-il continuer sur la lancée de SSR, qui avait introduit le droit de vote à 18 ans. Selon lui, les jeunes sont plus évolués de nos jours, grâce notamment à Internet, et ils sont prêts à participer plus activement à la vie politique. Il a lancé un appel aux jeunes,aux syndicalistes, aux travailleurs des secteurs sucrier et  transport, les marchands ambulants et les commerçants, entre autres pour qu’ils se rallient derrière l’alliance PTr/MMM. Il leur a promis que tout sera fait pour que  justice leur soit rendue dans le respect des droits de tout un chacun.

 

MEET

Outre les deux  leaders de l’alliance, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger,  Kalyanee Juggoo, Patrick Assirvaden, Anil Bachoo, Arvin Boolell, Rama Sithanen, Abu Kasenally, Satish Faugoo du Ptr et Alan Ganoo, Reza Uteem, Rajesh Bhagwan, Steven Obeegadoo, Kavi Ramano, Viren Ramchurn et Veda Baloomoody du MMM ont pris la parole lors de ce  meeting coprésidé par Nita Deerpalsing et Arianne Navarre-Marie.

 

 

 

Read more http://www.mmm.mu/lemilitant/index.php?option=com_content&view=article&id=1395:meeting-ptrmmm-&catid=1:latest-news&Itemid=44

Facebook Comments