NOUVELLES ELECTIONS GENERALES – 22 AVRIL 2017

« Le MMM se joint au Ptr et au PMSD pour demander à P. Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May »

CONPaul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 22 avril, a demandé à Pravind Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May pour organiser des élections générales. Il a aussi parlé sur la démocratie parlementaire bafouée, les scandales  et les abus, l’affaire Claudine Razaimamonjy et le coup monté contre Ajay Gunness.

Parlant de la situation dans le pays Paul Bérenger a déclaré : « Le MMM se joint au Ptr et au PMSD pour demander à Pravind Jugnauth de suivre l’exemple de Theresa May pour organiser des élections générales. Pour une fois, Pravind Jugnauth aurait dû avoir un peu de courage et de dignité ». Il a ajouté que le MMM se présentera seul aux élections législatives comme c’était le cas en 2010 car, plus que jamais, il faut changer le pays. Et sera présenté comme Premier ministre pour une période de cinq ans. Il a ajouté : « Mo ti prefer en lot prezantation. Mo pa kontan sa lide ena dimoun kwar Berenger anvi sa sink an la a tou pri. Mo ti prefer plis enn imaz dekip». Nous présenterons notre équipe ministérielle en temps et lieu, a-t-il dit.

La démocratie parlementaire bafouée

Evoquant les travaux parlementaires, il a dit : «La démocratie parlementaire continue à être bafouée avec la complicité permanente de la Speaker «Cette semaine au Parlement, seulement trois questions ont été débattues. Speaker soutir Pravind Jugnauth pu perdi letan. C’est honteux de sa part. Maya Hanoomanjee pou pas dan listwar kouma enn de bann pli mové Speaker», a-t-il ajouté. Pour lui, cette dernière et la majorité cherchent tous les moyens pour bloquer l’opposition et l’empêcher de poser des questions au Parlement.

Scandales et abus

Il a aussi évoqué les « scandale sur scandale et les abus sur abus » en citant le dernier exemple : le salaire de Gérard Sanspeur, ‘senior advisor’ au bureau du Premier ministre. Selon lui, c’est  choquant. « Pas zis Rs 500 000 mais 15 missions au coût de plus de Rs 1,7 millions. Il faut connaître  les ‘per diem’ aussi», a-t-il lancé. Il a aussi déploré la déclaration faite par ce dernier. Selon lui, « Gérard Sanspeur a insulté les ‘ti dimoun’. Sa kalite li flat li mem, kouma dir sa Rs 500 000 pas assez. So arogans an plis dégoutan.» Il a, dans la foulée, demandé à ce que le gouvernement dise ce qui se passe réellement au sein de Mauritius Telecom et de rendre public le salaire de son Chief Executive Officer, Sherry Singh. «Bizin kone ki abi pé fer akoz gouvernman mazorite. Kan koz lor la dan Parlmat ena ‘black-out’. Sherry Singh gagn plis ki Rs 1 milion par mwa. Nou ena drwa kone», a-t-il déclaré Pour lui, il « faut des conseillers dépendant leur compétence mais qu’il ne faut pas payer des salaires exagérés et que les conseillers ne siègent sur vingt ‘board’ à la fois ».

Coup monté contre Ajay Gunness

Quant  à l’arrestation d’Ajay Gunness, c’est un véritable coup monté, a-t-il dit. Il a ajouté : « Trois heures après ‘finn met lantre lapolis’. C’est un abus de ‘provisional charge’ de la police». Il a aussi annoncé qu’Ajay Gunness a proposé de prendre un congé jusqu’au 24 mai, mais qu’il y a une solidarité totale  autour de lui au bureau politique. Il a aussi dénoncé la manœuvre du gouvernement  en ce qu’il s’agit  la réclamation de Rs 1000 par les municipalités pour chaque banderole installé dans le cadre du meeting du 1er Mai. Il a aussi fait un appel aux jeunes qui ont envie de changer notre pays  d’être présents à ce rendez-vous.

Claudine Razaimamonjy à Maurice

Commentant la présence de Claudine Razaimamonjy à Maurice, il a indiqué que «toute cette affaire fait grand bruit et soulève un tollé général à Madagascar mais ici rien, ‘black-out total’». «Après Sobrinho aster lot zafer. Personn pa kone kot li ete», dit-il. Il a rappelé la PQ  de Veda Baloomoody sur cette affaire cette semaine au Parlement.


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 25 AVRIL 2017

Les ministres sur le grill

PQ

Les voyages effectués par le Gouverneur de la BOM, la vente des ‘actifs’ de la BAI, le transfert de cinq officiers de la Brigade des Jeux, l’affaire Claudine Razaimamonjy, les conseillers attachés au ministère des AE, le président et le CEO par intérim de la SIC, le Stree Consulting et le projet Heritage City sont parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire par les députés du MMM.

Reza Uteem demandera au Premier ministre et ministre des Finances d’obtenir auprès de la BoM, le nombre de voyage effectué par le Gouverneur de la BOM de janvier 2015 à ce jour. Il veut aussi des détails au ministre de la Bonne gouvernance sur la vente des ‘actifs’ de la BAI, au ministre de l’Agro-industrie, par rapport au fonds des pensions de la Mauritius Cane Industry Authority et sur les salaires et les qualifications du Road Transport Commissioner de la National Tranport Authority.

Rajesh Bhagwan pour sa part, interrogera le PM et ministre des Finances par rapport à la State Investment Corporation. Il veut des détails sur les allocations et les salaires payés à son président et son CEO par intérim et sur les autres board où ils siègent et leurs rémunérations et quand le poste de CEO sera rempli sur une base permanente. Il réclamera aussi des détails au ministre des Affaires étrangères sur les conseillers attachés à son ministère. Au ministre des Utilités publiques, il veut connaître l’arrangement fait pendant l’absence du General manager pour la gestion du board.

Veda Baloomoody, quant à lui, demandera au ministre Mentor de voir auprès du commissaire de police la raison du transfert de cinq officiers de la Brigade des Jeux avec effet immédiat le 7 avril dernier. Il interrogera aussi le PM sur l’affaire Claudine Razaimamonjy et le ministre du Travail sur l’amendement de l’Employment Relations Act.

Adil Ameer Meea, de son côté, veut savoir du PM, si les recommandations de la commission d’enquête sur le Sale by Levy ont été implémentée. Si la réponse est non, il veut connaître la raison. Il interrogera aussi le ministre des Coopératives par rapport à la Small and Medium Enterprises Development Authority, le ministre du Commerce par rapport aux bétails importés depuis juillet 2016 à ce jour et le ministre de la Bonne gouvernance par rapport à Stree Consulting en relation avec le projet Heritage City.

Comme d’habitude, Franco Quirin interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il veut connaître de ce dernier si une solution a été trouvée concernant la levée de drapeau national lors des cérémonies de remise des médailles lors des Jeux de la CJSOI. Si la réponse est oui, il veut des détails. Au cas contraire, il réclame la raison. Il veut aussi connaître de ce dernier le nombre de cas traité par l’Ombusperson for sport depuis janvier 2016 à ce jour. Il interrogera aussi ce dernier sur le Sports Act 2016.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 5


Source: Le Militant

SURVOL DE L’ACTUALITE – 15 AVRIL 2017

Paul Bérenger : « Pravind Jugnauth bluff sur le combat contre la drogue»

CON

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, ce samedi 15 avril, Paul Bérenger a fait un survol de l’actualité. Le trafic de drogue, les affaires Sobrinho, Britam, présidente de la République et Claudine Razaimamonjy ont fait l’objet de ses commentaires.

Paul Bérenger a dénoncé le Premier ministre qui bluff sur le combat contre la drogue.  Il est d’avis que Pravind Jugnauth « pe brouy lapis ». Il fait de la politique gratuite lors des fêtes religieuses, dit-il. Il parle de «rézilta lor rézilta ? Dimoun pe anvi kone ki pe ariv Gianchand Dewdanee ek saisi ladrog La Réunion. Kot Navind Kisnah ? Sa ki dimoun anvi kone. Personne ne prend Pravind Jugnauth au sérieux», a-t-il fait ressortir. Concernant la saisie de 155 kilos de drogue estimée à plus de Rs 2,3 milliards, il  soutient que «le procédé a déjà été utilisé, la preuve les bonbonnes retrouvées vendredi à Montagne Jacquot. Il a poursuivi  en disant que «si ces derniers temps Maurice est devenu ‘enn paswar’ c’est parce que le travail n’a pas été bien fait. Releve telefonik, lanket lors bann vwayaz tousala pann fer. Aret brouy lapis ».

Sobrinho et la démission de la présidente de la République

Pour le leader du MMM, le nouveau ministre de la Bonne gouvernance n’est qu’un comique. « Li dir lafer Sobrinho finn ‘surmédiatisé’. Zame FSC ti bizin donn li bann lisans. Bizin kansel bann lisans la ».  «Tout le monde sait comment l’argent du pétrole a été détourné en Angola. C’est le seul pays au monde où le vice-président est poursuivi par le Portugal pour corruption et où le procureur corrompu a été arrêté», a-t-il ajouté. Commentant la démission de la présidente de la République de Planet Earth Institute, il a déclaré : « elle a plaidé coupable en se retirant soudainement de cet institut. ‘Li retire li avek zafer Sobrinho. Li donn nou rezon ki li finn faner ‘all the way’».  Et de poursuivre : «la présidente pense qu’elle a le droit de faire la leçon à la presse et à l’opposition alors qu’elle a, elle-même, fauté sur toute la ligne». Il a indiqué que d’ici mardi «le MMM se penchera sur la pétition réclamant la démission de cette dernière». Il  conseille à la présidente de la République de se retirer tranquillement dans l’intérêt de Maurice avant cette pétition.

L’affaire Britam

Parlant de cette affaire il a eu ceci à dire : «Bizin fer la limier lor seki inn arive ladan. Bizin kone si finn ena detournma kas.» Pour lui, cette commission d’enquête n’a pas de crédibilité. Il est honteux que Bhushan Domah et Sattar Hajee Abdoula font partie de cette commission, a-t-il déclaré.

 PNQ sur la pauvreté

Le leader du MMM est également revenu sur la Private Notice Question de Xavier  Duval axée sur la pauvreté adressée à Alain Wong. «C’est du jamais vu au Parlement. Un ministre ne peut répondre à une question lors de la dernière session et trois députés viennent à son secours lors d’une conférence de presse. Qu’il démissionne et ‘al naz naze’. On n’a jamais atteint un tel niveau d’incompétence.»

Loi pour inclure la langue créole au Parlement

 Il a aussi félicité Alan Ganoo pour sa proposition sur  une loi pour inclure la langue créole au Parlement. «Mo espere gagn letan reponn. Nou ena enn lalang national. Fode pas kominaliz li

L’affaire Claudine Razaimamonjy

Le leader du MMM s’est interrogé sur la présence de la conseillère spéciale du président de la République malgache, Claudine Razaimamonjy, à Maurice. Il veut savoir comment elle est arrivée dans l’île alors que deux interdictions de quitter le territoire pèsent sur elle. Cela, dans le cadre d’une affaire de corruption. «L’équivalent de l’ICAC, Bianco, a arrêté cette femme le 3 avril sous six accusations. Elle tombe sans connaissance lors d’un transfert. Puis elle a pris l’avion alors que deux interdictions de quitter le territoire pèsent sur elle.» «Elle a été autorisée à atterrir à Maurice et ni le Premier ministre, ni la police ne sont au courant. L’ambassadeur des États-Unis à Madagascar déclare qu’elle doit répondre à la justice malgache. Le Premier ministre et son mentor restent silencieux, ils doivent répondre aux interrogations. Nous devons savoir qui l’a autorisée à venir.»


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU MARDI 18 AVRIL 2017

Le Metro Express, Gérard Sanspeur, S. Singh, le Mauritius Duty Free Paradise et le Nine Year Schooling parmi les interpellations

PQ

Les députés du MMM ne feront aucun cadeau à la majorité encore une fois, lors de la prochaine séance. Après Vijaya Sumputh et Prakash Maunthrooa, cette fois ce sera Gérard Sanspeur et S. Singh qui seront parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de cette séance. Il sera aussi question de Metro Express, de Maritius Duty Free Paradise et du Nine Year Schooling.

Rajesh Bhagwan veut des détails au Premier ministre et ministre des Finances sur les dépenses encourues pour la cérémonie du lancement du Metro Express le 10 mars dernier. Il veut connaître le montant dépensé ; si le ‘procurement procedure’ a été suivie et sous quel item, il a été a été puisé. Il réclamera aussi des détails à ce dernier sur le ‘senior adviser’, Gérard Sanspeur ; sur le récent permis délivré par la GRA à SMS Pariaz pour opérer au Champ de Mars. Il interrogera aussi le ministre des TIC par rapport au board du Mauritius Telecom, surtout sur son CEO, S Singh.

Reza Uteem, de son côté, veut des détails au ministre de la Bonne gouvernance, sur le changement de propriétaire de Taysun Corporate Services Ltd en 2017. Il veut connaître la date de l’application et la date à laquelle il a été approuvé et la personne qui l’a approuvée. Il interrogera aussi le ministre de la Culture par rapport au contrat d’accommodation pour les pèlerins du Hajj 2016 à Makkah et Madinah ; le ministre de la Sécurité sociale sur le président du Lois Lagesse Trust Fund et PM et ministre des Finances sur ‘The Statutory Bodies Mutual Association Ltd.

Veda Baloomoody, pour sa part, interpellera le PM et ministre des Finances par rapport au Mauritius Duty Free Paradise. Il veut connaître le nombre de recrues depuis janvier 2015, la raison pourquoi 23 employés ont été licenciés et quelles sont les actions entreprises pour que le MDFP respecte les loi du travail. Il veut aussi savoir du ministre Mentor s’il va considérer la proposition pour revoir les Standing orders des syndicats des officiers de la prison et de la police pour leur permettre de choisir des conseillers légaux de leur choix dans les cas des actions disciplinaires. Il interrrogera aussi la ministre de l’Education par rapport au Nine Year Schooling.

Adil Ameer Meea, quant à lui, interrogera le PM sur l’introduction de la télévision privée et la réforme électorale. Il veut connaître où en est ces projets. Il demandera aussi au ministre de l’Environnement s’il a été informé de l’augmentation du nombre des voitures abandonnées dans les rues de la circonscription no 3, et au ministre des Affaires étrangères où en est le projet d’exemption de visa aux Mauriciens se rendant aux Emirats Arabes Unis.

Comme à l’accoutumée, Franco Quirin interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il veut connaître de ce dernier l’actuelle composition du board du Mauritius Sports Council et l’allocation payée au président et les autres membres. Par rapport au Sports Act 2016, il demandera à ce dernier s’il a reçu des représentations de la MAA concernant des clauses de la nouvelle loi et s‘il compte les considérer. Si la réponse est non, il veut connaître la raison. Il interrogera aussi le ministre de la Santé sur le nombre de patients sous traitement pour le cancer à l’hôpital Victoria depuis janvier 2015 en spécifiant le nombre de cas traité quotidiennement.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 4


Source: Le Militant

FORUM-DEBAT SUR LE NINE YEAR SCHOOLING ET L’AVENIR DE L’EDUCATION – 7 AVRIL 2017

Une réforme qui va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif

FORUM-DEBAT

La Commission de l’Education du MMM a organisé un forum-débat  sur le Nine Year Schooling et l’avenir de l’éducation, ce vendredi 7 avril à la salle Eddy Norton, à Rose Hill. Les invités étaient  Sheila Bunwaree, Philippe Forget, Armoogum Parsuramen,  Teeluck Bhuwanee et Steve Obeegadoo. La ministre de l’Education Mme Leela Devi Dookhun-Lutchmun, invitée par la commission n’a pas répondu à l’invitation. Ce forum était présidé par Françoise Labelle. Tous les intervenants ont été unanimes à dire que cette réforme va perpétuer les inégalités dans notre système éducatif.

EDU

Steve Obeegadoo, président de la Commission de l’Education du MMM a exprimé de vives inquiétudes. Pour lui, « nous serions confrontés à de sérieux problèmes si la réforme est appliquée dans sa forme actuelle. Le problème fondamental de notre système d’éducation et qui n’a pas été pris en considération est l’inégalité sociale ». Qualité, accès, équité et ‘relevance’, sont les quatre points fondamentaux de tout système éducatif a dit Sheila Bunwaree.  Elle note un manque de consultation, de cohérence et une confusion totale autour du Nine Year Continuous Basic Education,.  L’éducation continue sur une période de neuf ans était aussi au centre de son Master Plan en 1991, a rappelé, l’ancien ministre de l’Education, Armoogum Parsuramen mais il dit noter cependant que la réforme enclenchée n’adopte pas une approche globale. Il cite les enfants à besoins spéciaux qui sont, selon lui, les oubliées de la réforme. Il a aussi déploré le manque de communication. « Si les maitres d’écoles eux-mêmes n’ont pas une lecture claire de la réforme, comment pourront-ils la mettre en pratique », s’est-il interrogé. Teeluck Bhuwanee, de son côté, a regretté l’approche clinique de la structure de la réforme telle qu’elle a été présentée par le ministère de l’Education. Comme tous les autres intervenants, Philippe Forget a pointé du doigt les leçons particulières. La réforme, dit-il, encouragera cette pratique puisque le  Nine Year Continuous Basic Education  est un cycle interrompu par un examen national de sélection au bout de neuf ans. Il y a eu un débat après les interventions. 


Source: Le Militant

TOUR D’HORIZON SUR LES SCANDALES – 8 AVRIL 2017

 

Paul Bérenger : «Auparavant il y avait l’île aux trésors, aujourd’hui c’est l’île aux cover-ups »

CON

Paul Bérenger, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM. ce samedi 8 avril, a fait un tour d’horizon sur les cinq principaux  scandales du moment, notamment le trafic de drogue, les affaires Sobrinho, Sumputh, BAI  et Lutchmeenaraidoo .

Faisant un tour d’horizon sur les cinq principaux  scandales du moment, le leader du MMM a déclaré que c’est très triste où ce gouvernement a amené ce pays en deux ans. Selon lui, si auparavant il y avait l’île aux trésors, aujourd’hui c’est l’île aux cover-ups. «Ena sink prinsipal skandal. Tou lanket ki pe fer swa ‘cover-up’., swa lanket pa pe fer, swa lanket pe deraye.» Il affirme que «  demin, laverite pou deor. Il faut que ce pays arrête de souffrir.»

Le trafic de drogue

Pour ce qui est de la drogue, il parle d’importation massive sans précédent. « Ziska zordi pa ankor dir kifer finn rann enn so paspor la vey ». Quant à l’autre  saisie ce n’est pas 20 kgs, mais 60 kgs selon ses informations, dit-il . Il est d’avis que la douane ne peut agir seule : « C’est illégal ce que la douane fait, elle doit travailler de pair avec l’Adsu et non en solo. » Et pour ce qui est du suspect qui a quitté le pays en catimini il demande ce qui se passe au Mozambique. « Ki NSS pa fer ladan. Si vrema GM ti oule fer kitsoz depi lontan ti bizin fini agir », selon lui. Il rappelle  que cette importation de cylindres, il y a eu 8 cas avant. « Si anvi konbat ladrog kontrol bann ki vwayaz souvan Dubayy et Madagascar et kontrol zot telefon ».

L’affaire BAI

Tout le monde au gouvernement porte la responsabilité de la mort de la Bramer Bank, selon lui. Il accuse les membres du gouvernement d’avoir provoqué la chute de la banque qui faisait partie du groupe British American Investment. Il cite notamment sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. «Zot tou inn tir zot kas.» Pour lui, il y a un manque de Rs 9 milliards, plus l’emprunt de Rs 3,5 milliards de la Banque de Maurice. Il affirme qu’il est clair que le gouvernement devra injecter des milliards de roupies pour rembourser les 135 283 bénéficiaires, pour qu’ils obtiennent leurs pensions. Il estime que si une enquête doit se faire, qu’elle se fasse dans les règles. Il explique que seulement Rs 2,4 milliards ont été obtenues. Selon lui, Dev Manraj, le secrétaire financier, a une responsabilité dans le ‘case’ Britam.

L’affaire Sobrinho

« En un an et demi, la présidente a sollicité 31 fois le Bureau du Premier ministre pour que Sobrinho ait un traitement VVIP à l’aéroport. Je pose aussi la question : combien de villas ce monsieur a achetées, qui a fait venir Sobrinho à Maurice ? La vérité sortira tôt ou tard et ceux qui ont fauté vont payer’. Répondant à une question de la presse il a déclaré : « La dernière fois j’avais dit que la présidente de la République s’est disqualifiée, le mieux elle doit ‘take leave’

Le prêt de V.Lutcheenaraidoo

Quant à l’emprunt de Vishnu Lutcheenaraidoo, le leader du MMM le trouve scandaleux : ‘Pour la somme qu’il a prise, il y aurait dû avoir une assurance qui la couvre, mais il n’y en avait pas et il a le culot de démentir SAJ qui avait émis un communiqué pour dire qu’il n’était pas au courant de cet emprunt’.

Le cas Sumputh

Abordant ce cas, il a demandé : « Zot pe dir li bon linn demisione me eski ou finn tann kiken dan gouvernma kondann li . Normalma pa fer lanket. Fer ‘cover-up’, senn kou la 2 lanket. Enn kote l’ICAC, lot kote Aujaheb ki finn fel dan l’ICAC. Taler ou pou tann dir ‘il n’y a rien tout est bon’. Il a aussi demandé : « Eski li ankor pe siez lor bord ‘MauBank’».


Source: Le Militant

FORUM PUBLIC

Thème: Le projet de « Nine Year Schooling » et l’Avenir de l’Education à Maurice

Organisé par: La Commission du MMM

Invités: Mme Leela Devi Dookhun, M. Teeluck Bhuwanee, Mme Sheila Bunwaree, M. Philippe Forget, M. Armoogum Parsuramen, M. Kadress Pillay et M. Steven Obeegadoo

Lieu: Salle Eddy Norton, Arcades Sunassee, Rose Hill

Date: Vendredi 7 Avril de 17hrs à !9 hrs

Une séance de questions-réponses après les interventions


Source: Le Militant

QUESTIONS PARLEMENTAIRES POUR LA SEANCE DU 11 AVRIL 2017

Les limousines des ministres, le Duty Free Paradise, le secteur de l’eau, la prison de Melrose et le Metro Express à l’agenda

PQ

Les limousines des ministres, le Duty Free Paradise, le secteur de l’eau, la prison de Melrose, le Metro Express, l’organisation des Jeux des Iles sont parmi les sujets qui intéressent les députés du MMM. Ils ont inscrit une vingtaine de questions à l’ordre du jour de la prochaine séance parlementaire.

Reza Uteem réclamera des détails au Premier ministre sur l’achat des limousines pour les ministres. Il demandera dans chaque cas la valeur, la marque et le model pour les années 2015, 2016 et 2017, etc. Au ministre  des Utilités publiques il demandera de déposer à l’Assemblée nationale le rapport de la Banque mondiale sur le secteur de l’eau. Il interrogera aussi le ministre de la Bonne gouvernance par rapport aux licences délivrées pour l’’invesment banking’ et le ministre des Coopératives sur le ‘SME Development Sheme Certificate’.

Veda Baloomoody, pour sa part, veut connaître du PM, s’il compte déposer une liste de fournisseurs des produits vendus au Duty Free Paradise et la date de leur accord. Il interrogera aussi le ministre Mentor par rapport à la prison de Melrose. Il veut savoir si une fouille est pratiquée sur tous ceux entrant dans cette prison et pourquoi telle pratique n’est pas appliquée au groupe connu  comme 24/7. Il interrogera aussi la ministre de l’Education par rapport au projet polytechnique et le ministre des Finances sur le nombre d’officiers attachés au port et à l’aéroport et la collaboration entre ces derniers et l’ADSU.

De son côté, Rajesh Bhagwan réclamera des détails au PM et ministre des Finances sur le National Invesment Trust. Il veut connaître les noms de son président et les autres membres avec de détails sur la date de leur nomination et les conditions de leur contrat et les différents investissements à ce jour. Il interrogera aussi le ministre des Collectivités locales sur le ‘Fire and rescue services’. Il veut connaître les mesures prises pour remédier au manque d’équipements et sur certaines recommandations du PRB  non mise en pratique. Au ministre d’IT il veut des détails sur le projet de Parking Tower à la Cybercité  et par rapport au Rose Belle Business Park.

Quant à Adil Ameer Meea, il réclamera des détails au PM sur le ‘Build Mauritius Fund’ et sur le site de Les Salines qui avait été offert pour le projet Neotown. Il interrogera aussi le  ministre des Infrastructures publiques et le ministre du Logement et des Terres, sur le Metro Express.

Franco Quirin comme d’habitude interrogera le ministre de la Jeunesse et des Sports. Il veut connaître de ce dernier les raisons de la résignation de M. Georges Chung comme CEO du Comité d’Organisation des Jeux des Iles. Il veut aussi des détails sur l’organisation de ces jeux. Par rapport à la location des piscines il veut une liste des clubs concernés et les conditions attachées.

Lire les réponses sur mauritiusassembly.govmu.org

Debate no 3


Source: Le Militant

MOTION DE BLAME CONTRE LA SPEAKER – 4 AVRIL 2017

Paul Bérenger : « Jour très triste pour la démocratie parlementaire »

-Notre pays est sous une dictature parlementaire.

CON

Le MMM a tenu une conférence de presse ce mercredi 5 avril pour commenter la manière dont les débats ont été arbitrés par le deputy speaker.

Parlant de ce qui s’est passé hier, Paul Bérenger dit  malgré le dégout et la révolte, il ressent un sentiment de tristesse avant tout. Pour lui l’inscription de la motion de censure contre la Speaker Maya Hanoomanjee, ce mardi, indique la volonté du gouvernement de ne pas permettre à l’opposition de s’exprimer librement.Il a ajouté : « Mo ti etone ki zot pe vinn bien vit avek sa mosion la. Zordi li ase kler ki zot finn konplote pou bayon nou. Mo dan Parlma depi 76 zame mo finn trouv enn abi de ‘point of order’ avek sa pseudo ‘deputy speaker’. Speaker ti merit sa mosion la kont li me deputy la mil fwa pir. Finalma seki bles dimoun, Mme Dookhun permet li vinn dir ki Berenger ek lopzision finn met enn mosion de blam parki speaker enn madam et deputy speaker la soutir li et li menase kan vinn avek enn ‘point of order’ ». Pour lui c’est une honte et c’est révoltant. Commentant l’expulsion, il dit que c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.«L’expulsion, c’est la sanction suprême. Pourquoi m’a-t-il expulsé ? Je n’en sais rien. Personne ne le sait. Je n’ai jamais vu ça et peut-être c’est la dernière goutte qui a fait déborder le vase». C’est un jour très triste pour la démocratie parlementaire, selon lui. Il a ajouté qu’en 83 c’était pareil « ti mem sispan dimoun pou gagn majorite ». Le gouvernement  servant sa majorité parlementaire notre pays vit une situation de  dictature parlementaire, dit-il.

Face à cette dictature, il dit merci et bravo pour la réaction spontanée  de tous les membres de l’opposition. Une attitude qui illustre selon lui le sentiment de  révolte  qui a gagné les rangs de l’opposition face à l’attitude du vice-président de l’Assemblée nationale mais aussi des membres du gouvernement. Maurice mérite mieux, a-t-il dit, pour conclure.


Source: Le Militant